Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Wawrinka à Gstaad cet été, de retour à Rome

Publié

,

le

Absent depuis cinq ans dans le canton de Berne, Stan the Man fera son retour cet été. Quant à son retour à la compétition, il se fera à Rome, dans une semaine et demie.

Stan Wawrinka impatient de retrouver les terrains. Hier après-midi à Nyon, le Vaudois a confirmé sa présence à l'Open de Gstaad (21-29 juillet). Il a, de plus, annoncé vouloir faire son retour sur les courts lors du Masters 1000 de Rome, tournoi qui débutera le 14 mai prochain.

Mardi, le triple vainqueur en Grand Chelem avait déclaré faire l’impasse sur le Masters de Madrid, lui qui n’a plus rejoué en match officiel depuis le 22 février dernier.

Mais Stan Wawrinka semble aujourd’hui définitivement débarrassé de ses douleurs au genou. Ecoutez justement le natif de Saint-Barthélémy :

Stan Wawrinka
25ème mondial au classement ATP
Stan Wawrinka25ème mondial au classement ATP

Retourner à Gstaad constitue une véritable satisfaction pour le Suisse, lui qui avait atteint la finale en 2005 et la demie en 2008. Stan Wawrinka :

Stan Wawrinka
25ème mondial au classement ATP
Stan Wawrinka25ème mondial au classement ATP

Autre info tombée en fin de semaine dernière : le retour de Magnus Norman.  L'entraineur suédois, qui avait décidé de mettre fin à sa collaboration avec le Vaudois fin octobre 2017, reprend donc provisoirement du service.

Un fait confirmé la semaine passée dans la presse qui réjouit Stan Wawrinka, lui qui compte déjà dans son staff le coach Yannick Fattebert.  Le numéro 25 mondial évoque justement le retour aux affaires de Magnus Norman :

Stan Wawrinka
25ème mondial au classement ATP
Stan Wawrinka25ème mondial au classement ATP

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Finale et record de Suisse pour le relais 4x100 m

Publié

le

Première mission accomplie pour les relayeuses du 4x100 m (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le relais 4x100 féminin helvétique s'est aisément qualifié pour la finale des JO de Tokyo, prévue vendredi 15h30 (heure suisse).

Riccarda Dietsche, Ajla Del Ponte, Mujinga Kambundji et Salomé Kora ont terminé au 2e rang de la deuxième demi-finale, derrière l'Allemagne, en battant le record de Suisse (42''05).

Le quatuor helvétique a retranché 0''13 à l'ancienne meilleure marque, qui avait permis à l'équipe entraînée par Raphaël Monachon de décrocher la 4e place aux Mondiaux de Doha en 2019. Ajla Del Ponte, Mujinga Kambundji et Salomé Kora étaient déjà de la partie, faisant alors équipe avec la Vaudoise Sarah Atcho.

Il faudra toutefois courir beaucoup plus vite en finale pour viser une médaille. Les Suissesses n'ont signé "que" le 4e temps des demi-finales, derrière la Grande-Bretagne (41''55, record national), les Etats-Unis (41''90) et l'Allemagne (42''00). Les favorites jamaïcaines ont quant à elles réalisé le 5e chrono (42''15), mais avec une équipe "B".

De la marge

La satisfaction était de mise dans le camp suisse. "On avait un objectif, se qualifier, et on l'a très bien réalisé, sans prendre de risques", a relevé la 5e du 100 m individuel Ajla Del Ponte. "Ce record nous met en confiance. On savait qu'on était capable de le battre", a ajouté la Tessinoise.

"On a encore un peu de marge sur nos passages de témoin, mais c'était déjà bien", a pour sa part relevé Riccarda Dietsche. "On ne devra pas non plus prendre trop de risques sur les passages en finale", a souligné Mujinga Kambundji.

"Nous devrons surtout être plus rapides sur le plan individuel. Avec aussi de meilleurs passages de témoin, c'est possible de faire mieux", a poursuivi la Bernoise, 6e sur 100 m et 7e sur 200 m dans ces joutes. "Je voulais gagner la série, mais il fallait simplement se qualifier sans forcer, et sans se blesser", a ajouté Salomé Kora.

Pas de finale pour Lang

Déception en revanche pour Salome Lang, qui a échoué dès les qualifications à la hauteur. Sixième performeuse mondiale de l'année, la Bâloise de 23 ans s'est arrêtée à 1m86, une barre pourtant franchie dès sa première tentative, à 11 cm de son record de Suisse réalisé à la fin juin et à 9 cm de la limite qualificative.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Heidrich/Vergé-Dépré lourdement battues en demi-finale

Publié

le

Joana Heidrich et sa partenaire Anouk Vergé-Dépré ont manqué leur demi-finale (© KEYSTONE/AP/Felipe Dana)

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré devront lutter pour le bronze aux JO de Tokyo.

La Zurichoise et la Bernoise se sont lourdement inclinées 21-12 21-11 en demi-finale face aux Américaines April Ross/Alix Klineman, vice-championnes du monde 2019.

Les championnes d'Europe 2020 doivent très vite se remobiliser si elles entendent offrir au beachvolley helvétique la deuxième médaille olympique de son histoire, 17 ans après celle de bronze conquise par Patrick Heuscher et Stefan Kobel à Athènes. Elles sont en effet passées à côté de leur demi-finale, bouclée en 38'.

Brillante dans le "money time" face à Ana Patricia/Rebecca en quart de finale, Joana Heidrich s'est notamment montrée bien trop vulnérable à la réception, ce dont Ross/Klineman ont très rapidement su profiter. La paire suisse a qui plus est accumulé les imprécisions, à la passe comme dans le registre défensif.

Heidrich/Vergé-Dépré ont vécu un début de match cauchemardesque, se retrouvant menées 10-3 par un duo américain pour sa part en pleine possession de ses moyens. Elles n'ont pas vraiment relevé la tête dans la deuxième manche, accusant très vite cinq longueurs de retard (5-10) après avoir concédé trois points d'affilée.

Joana Heidrich/Anouk Vergé-Dépré ont 24 heures devant elles pour oublier cette défaite. Elles disputeront le match pour le bronze vendredi à 3h (heure suisse) face aux Australiennes Mariafe Artacho del Solar/Taliqua Clancy, 3es des Mondiaux 2019, ou aux Lettones Tina Graudina/Anastasija Kravcenoka, championnes d'Europe 2019.

April Ross (39 ans) est quant à elle assurée de glaner une troisième médaille olympique, avec une troisième partenaire différente. En argent en 2012 au côté de Jennifer Kessy et en bronze en 2016 avec Kerri Walsh, la Californienne vise un premier sacre avec Alix Klineman (31 ans).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Enfin le couronnement pour Andre de Grasse

Publié

le

Andre De Grasse a dominé les Américains. (© KEYSTONE/AP/Petr David Josek)

Toujours placé mais jamais gagnant avant ces JO, Andre De Grasse a obtenu la consécration à Tokyo en dominant le 200 m. Le Canadien a tenu en échec le trio des Etats-Unis emmené par Kenneth Bednarek.

En 19''62, De Grasse a raboté de 11 centièmes son record personnel et décroché, à 26 ans, le titre derrière lequel il courait depuis cinq ans.

A Rio en 2016, le souriant tatoué avait cueilli deux fois le bronze et une fois l'argent (100m, 200 m et relais). Il a encore été en bronze sur 100 m à Tokyo il y a quelques jours. Même topo aux Mondiaux, avec quatre médailles à ce jour, mais aucune en or.

A Tokyo, le souriant tatoué a fait la différence dans les 30 derniers mètres pour devancer les Américains Kenneth Bednarek (19''68) et Noah Lyles (19''74). Un autre Américain, Erriyon Knighton, 17 ans seulement, finit au pied du podium.

De Grasse succède à Usain Bolt et confirme les grands espoirs placés en lui depuis plusieurs saisons. Une blessure aux ischio-jambiers en 2018, notamment, avait stoppé son ascension. Il s'entraîne depuis cette année-là dans le groupe de Rana Reider en Floride, dont fait aussi partie le hurdler bâlois Jason Joseph.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Kambundji dès les séries sur 4x100 m

Publié

le

Mujinga Kambundji disputera sa septième course en sept jours. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le coach du relais 4x100 m suisse, Raphaël Monachon, a choisi d'aligner toutes ses meilleures sprinteuses dès les séries, jeudi à Tokyo. Mujinga Kambundji disputera sa 7e course en autant de jours.

Le premier tronçon sera accompli par Riccarda Dietsche, qui transmettra à Ajla Del Ponte, puis Mujinga Kambundji en no 3 et Salomé Kora pour finir.

La petite incertitude qui concernait la participation de Kambundji pour ses séries est ainsi levée. La Bernoise, qui a déjà six courses dans les jambes à ces JO sur 100 m (6e) et 200 m (7e), sera sollicitée d'entrée, pour ne pas prendre de risques en vue de la qualification pour la finale de vendredi.

Sur 4x400 m, dont les séries auront aussi lieu jeudi, Lea Sprunger effectuera le premier tour, suivie de Silke Lemmens, Rachel Pellaud et Yasmin Giger.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Or ougandais sur 3000 m steeple avec Peruth Chemutai

Publié

le

Peruth Chemutai s'est envolée dans le dernier tour. (© KEYSTONE/AP/Morry Gash)

Peruth Chemutai, 22 ans, a remporté un titre olympique surprise pour l'Ouganda sur 3000 m steeple. La jeune femme à la technique un peu fruste sur l'obstacle a été irrésistible sur le dernier tour.

Chemutai, vice-championne du monde juniors mais jamais médaillée avant Tokyo dans une compétition majeure, s'est imposée en 9'01''45, devant l'Américaine Courtney Frerichs (9'04''79), qui a longtemps mené, et la Kényane Hyvin Kiyeng (9'05''39).

Le Kenya n'a toujours pas décroché de médaille d'or en athlétisme à Tokyo, après 5 journées et demie de compétitions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Réflexion et élaboration de plans professionnels qui aboutiront sur le long terme pour autant que vous fassiez le nécessaire dès à présent !!!

Les Sujets à la Une

X