Rejoignez-nous

Sport

Lucie Theurillat nouvelle présidente de la "Fédé"

Publié

,

le

Lucie Theurillat a été élue dimanche à Savigny (VD) nouvelle présidente de la Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes (FVJC). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes (FVJC), réunie en assemblée générale dimanche à Savigny (VD), a élu une nouvelle présidente, la deuxième femme en 103 ans d'existence. Lucie Theurillat, 26 ans, succède à Cédric Destraz qui a passé six ans à la tête de la "Fédé".

Lucie Theurillat, jusqu'ici vice-présidente en charge des relations médias, fait partie de la Jeunesse de Champagne qu'elle a rejointe en 2011. Elle est la deuxième femme à accéder à la présidence, une fonction bénévole, après Denise Dafflon Hoffmann en 2008, a-t-elle déclaré à Keystone-ATS.

Le comité central qui devait être élu dimanche après-midi sera lui aussi à majorité féminine, se réjouit la présidente qui se dit "féministe dans l'âme". Parmi ses objectifs, poursuivre le travail de prévention entrepris en 2021 sur le racisme et le sexisme au sein des Jeunesses et ouvrir les esprits sur ces thèmes un peu délicats.

Autre projet, l'amélioration de la mobilité et la diminution de l'impact de l'environnement. Ces adaptations doivent néanmoins se faire sans oublier le but principal des Jeunesses: "Garder les traditions et prendre du plaisir", a souligné Lucie Theurillat.

Maison de la Fédération

Outre les manifestations standard des Jeunesses campagnardes, la FVJC va poursuivre en 2022 un projet mené avec la HEIG-VD sur la valorisation de ses membres. Elle est aussi à la recherche d'un bien à rénover afin de créer une Maison de la Fédération qui réunirait ses archives et servirait de lieu de rassemblement.

La création de la "Fédé" remonte à 1919. De 26 sociétés de jeunesses campagnardes à l'époque, elle est passée aujourd'hui dans le canton de Vaud à plus de 200, qui organisent de nombreuses manifestations sportives et festives. Pour faire partie d’une jeunesse, il faut être célibataire, âgé de 15 ans au moins et avoir terminé sa scolarité obligatoire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Lausanne-Sport: Ludovic Magnin à la barre

Publié

le

Ludovic Magnin heureux de revenir en Suisse (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ludovic Magnin (43 ans) est de retour en Suisse. Le Vaudois a été nommé entraîneur du Lausanne-Sport, fraîchement relégué en Challenge League.

Ancien international (62 sélections, 3 buts), Magnin a dirigé le FC Zurich de 2018 à 2020, remportant la Coupe de Suisse en 2018. Limogé après trois journées en 2020/21, il a ensuite été depuis janvier 2022 en Autriche où il a réussi à sauver Altach de la relégation, une mission qui était loin d'être évidente.

Volonté de fer

Sa mission au LS sera de ramener le club en Super League. Ses qualités reconnues de meneur d'hommes seront sans doute très utiles au club de la Tuilière. Magnin dispose aussi d’une connaissance pointue du football suisse, allant de la formation au domaine professionnel. Il est également connu pour avoir un mental d’acier et une volonté de fer.

"Je suis extrêmement heureux de rejoindre le LS et une mission à laquelle je crois fermement. Je remercie Leen Heemskerk qui a trouvé les solutions pour que je vienne ici. Le LS est le club de mon enfance, mon club de coeur. J'ai toujours rêvé d'y jouer, mais je n'ai jamais pu le faire. C'est une cicatrice pour moi. Donc revenir à Lausanne aujourd'hui en tant qu'entraîneur, c'est une fierté et une très grande source de motivation", a déclaré Ludovic Magnin.

Deux promus en tout cas

En raison de l'augmentation du nombre d'équipes dans l'élite dès la saison 2023/24, les deux premiers de Challenge League seront promus au terme du prochain exercice. Le troisième aura aussi sa chance dans un barrage promotion-relégation contre le 10e de Super League.

Ludovic Magnin a derrière lui une belle carrière de joueur. L'ancien latéral gauche a notamment évolué de 2001 à 2009 en Allemagne. Il a gagné deux titres de champion en 2004 avec Werder Brême et 2007 avec le VfB Stuttgart.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Naomi Osaka sortie dès son entrée en lice à Roland-Garros

Publié

le

Un petit tour et puis s'en va: Naomi Osaka déjà sortie à Roland-Garros (© KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK)

Naomi Osaka s'est inclinée dès le premier tour de Roland-Garros. La Japonaise, ancienne no 1 mondiale, a été battue 7-5 6-4 par l'Américaine Amanda Anisimova.

Osaka (24 ans), souffrant d'un tendon d'Achille et retombée au 38e rang, ne bénéficiait pas de la protection d'une tête de série. Elle avait hérité d'un tirage difficile avec Anisimova, demi-finaliste à Roland-Garros en 2019.

Deux matches seulement sur l'ocre

Moins à l'aise sur terre battue que sur dur, la double lauréate de l'Open d'Australie (2019 et 2021) et de l'US Open (2018 et 2020) n'a pu jouer que deux matches sur l'ocre cette saison en raison de douleurs au tendon d'Achille gauche, qu'elle a manipulé plusieurs fois lors du match. "Il n'y a pas moyen que je ne joue pas ce tournoi", avait-elle expliqué en conférence de presse vendredi, quitte à "prendre des antidouleurs".

Sans doute diminuée, l'icône du Japon a affiché des statistiques de premier service faméliques (45%). Ses huit doubles fautes, dont deux dans son dernier jeu de service du premier set, celui du break définitif pour Anisimova, l'ont aussi beaucoup pénalisée comme ses fautes directes (29).

Dépression

La Japonaise, qui a alerté sur le sujet de la santé mentale dans le sport en confiant avoir "traversé de longues périodes de dépression depuis l'US Open 2018 (son premier sacre en Grand Chelem, NDLR)" et souffrir de troubles anxieux, a malgré tout quitté le court visage souriant.

Sa décision l'an passé de ne pas donner de conférence de presse à Roland-Garros pour préserver sa santé mentale avait déclenché un tourbillon. Menacée de sanctions dans une réponse commune des quatre tournois du Grand Chelem, elle s'était éclipsée après avoir passé un tour.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Le projet pour le renouvelable ne va pas assez loin

Publié

le

Tous les partis sont d'accord sur le principe d'accélérer la procédure pour les grands projets éoliens (photo d'illustration). (© KEYSTONE/DPA-Zentralbild/PATRICK PLEUL)

La révision de la loi sur l'énergie mise en consultation ne va pas assez loin, aux yeux de la majorité des partis et organisations qui se sont prononcés. L'accélération des procédures d'autorisation devrait être élargie au photovoltaïque.

Sur le fond, les acteurs concernés sont d'accord avec le Conseil fédéral: les procédures d'autorisation pour la construction d'installations de production d'énergie renouvelable sont trop longues. A droite comme à gauche, on salue, dans la procédure de consultation qui s'est terminée lundi, la volonté du gouvernement d'aller plus vite, au moins concernant les grandes centrales hydro-électriques et les éoliennes.

Mais le fait que ces efforts soient limités à certaines technologies suscite de nombreuses critiques. Les Verts, les Vert'Libéraux et le PS souhaiteraient par exemple que les grandes centrales solaires puissent aussi bénéficier de démarches facilitées, de même que la géothermie.

Patrimoine suisse estime que la limitation des mesures à un petit nombre de projets éoliens et hydrauliques restreint fortement les effets du projet de loi. Celui-ci devrait être étendu, notamment en tenant compte du photovoltaïque sur de grandes surfaces en altitude.

L’Association des entreprises électriques suisses (AES) salue l’orientation de la modification, mais considère qu’il faut étendre la révision à tous les projets d'énergie renouvelable.

"Minimaliste"

Le PLR et l'UDC réclament de leur côté une accélération des procédures pour toutes les sources d'énergie. Eu égard aux problèmes d'approvisionnement et à la pénurie d'électricité qui menace, l'UDC juge que le projet du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) est "minimaliste" et "terne".

Les deux partis conservateurs en profitent pour critiquer la sortie du nucléaire, consécutive à l'approbation par le peuple de la stratégie énergétique 2050. Leur avis n'est pas partagé par le spectre politique allant du centre à la gauche.

Les modalités de facilitation des procédures provoquent aussi des divergences. Le DETEC propose une procédure concentrée d'approbation des plans, au plan cantonal. Elle concernerait les autorisations de construire mais aussi la déforestation, la protection des eaux et l'expropriation. L'idée est d'empêcher que chaque autorisation puisse être contestée séparément jusqu'au Tribunal fédéral, ce qui peut entraîner d'importants retards.

Divergences sur les recours

Pour le PLR, ce modèle va à l'encontre de l'intérêt des communes, qui y perdraient leur droit de recours direct. Même son de cloche au Centre qui ne soutiendra la révision que si les compétences des cantons et des communes ne sont pas réduites.

Le PLR et l'UDC déplorent en outre que le projet ne fasse pas la part des choses entre la production d'énergie d'un côté et les intérêts en termes de protection du paysage et de biodiversité, de l'autre. Les deux partis de droite voudraient que la réglementation puisse empêcher les organisations écologistes de retarder ou de torpiller des projets électriques par des recours.

A l'inverse, ce droit d'opposition est salué par lesdites organisations et par la gauche. Pour le PS, il est important que "le développement des énergies renouvelables n'amoindrisse pas le droit de recours dont bénéficient les organisations".

Le principe général de promotion de l'énergie solaire est très largement salué. Le projet prévoit ainsi que les investissements pour le photovoltaïque sur les toits et les façades des bâtiments soient déductibles des impôts à l'avenir, non seulement lors d'assainissements mais aussi pour les nouvelles constructions. L'idée de faciliter les installations solaires sur les façades rencontre aussi un bon écho.

Les Verts soutiennent les mesures prévues pour encourager le solaire, mais déplorent que le projet n'aille pas assez loin. Ils appellent à la tenue d'une table ronde sur le Photovoltaïque à l'image de ce qui s'est fait pour l'énergie hydraulique, qui a débouché sur un accord de principe pour 15 projets.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

500 Miles d'Indianapolis: Dixon en pole à 376,66 km/h de moyenne

Publié

le

Scott Dixon a conquis une nouvelle pole à Indianapolis (© KEYSTONE/AP/Michael Conroy)

Le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi) a obtenu la pole position des 500 Miles d'Indianapolis pour la cinquième fois de sa carrière. Il a roulé à l'impressionnante moyenne de 376,66 km/h.

La mythique course aura lieu dimanche 29 mai. Dixon ne s'y est imposé qu'une fois, en 2008. Il partagera la première ligne de départ avec son coéquipier espagnol Alex Palou et le Néerlandais Rinus VeeKay (Ed Carpenter).

Le Français Romain Grosjean (Andretti) s'élancera en troisième ligne après avoir signé le 9e temps des qualifications. Ce sera sa première participation sur l'ovale de 4,023 km.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Une option décisive pour les Warriors

Publié

le

Mission accomplie pour Andrew Wiggins et Golden State. (© KEYSTONE/AP/Scott Strazzante)

Golden State a fait un pas sans doute décisif vers une nouvelle finale de NBA. Les Warriors se sont imposés 109-100 à Dallas pour mener 3-0 désormais dans cette série.

Porté par le duo formé par Stephe Curry (31 points) et Andrew Wiggins (27 points), Golden State a gagné le match qu'il fallait gagner pour tuer le suspense dans cette finale de la Conférence Est. On rappellera que jamais une équipe dans toute l'histoire de la NBA n'a gagné une série après avoir été menée 3-0.

Les Warriors comptaient un avantage d'un point à la pause (48-47) avant de forcer la décision dans un troisième quarter remporté 30-21. Malgré les 40 points de Luka Doncic, les Mavericks ont été impuissants devant le formidable collectif de Golden State.

L'acte IV se jouera mardi à Dallas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

La semaine qui commence sera favorable pour votre travail. Les influx planétaires du jour, vous offrent toutes les occasions d’atteindre vos buts.

Les Sujets à la Une

X