Rejoignez-nous

Sport

Non vaccinés, Kryenbühl et Weber absents au Canada

Publié

,

le

Victime d'une grosse chute à Kitzbühel, Urs Kryenbühl ne sera pas à Lake Louise parce qu'il n'est pas vacciné (© KEYSTONE/APA/APA/HELMUT FOHRINGER)

Urs Kryenbühl et Ralph Weber commenceront la saison olympique en retard. Le duo n'a pas encore été vacciné contre le covid et ne possède donc pas le certificat nécessaire pour entrer au Canada.

"Comeback postponed". Voilà comment Kryenbühl explique sur Instagram qu'il ne participera probablement à sa première course de l'hiver que début décembre à Beaver Creek aux Etats-Unis. Le Schwytzois de 27 ans dit ne pas aimer la "vaccination obligatoire pour les courses au Canada".

Le fait que l'infection au covid qu'il a dû surmonter il y a quelques mois ne soit pas suffisante pour entrer au Canada est "un coup dur et un coup de poignard dans mon c½ur de coureur", poursuit Kryenbühl. A Lake Louise, dans les Rocheuses canadiennes, le début de la saison de vitesse aura lieu du 26 au 28 novembre avec deux descentes et un Super-G.

Le Schwytzois, qui s'est hissé trois fois sur le podium en Coupe du monde jusqu'à présent, devra donc attendre une semaine de plus qu'espéré pour faire son retour. En janvier, Kryenbühl a chuté à près de 150 km/h dans la première des deux descentes de Kitzbühel et s'est blessé au genou, à l'épaule et à la tête.

Comme Kryenbühl, son coéquipier Weber, qui a un an de plus, a également été touché par le virus qui pourrit la vie mondiale depuis l'an dernier. Il est passé par les symptômes de fièvre, de fatigue, de perte de l'odorat et du goût, écrit l'ancien champion du monde junior saint-gallois sur son site personnel.

Par conséquent, "selon ma compréhension du corps humain" et malgré l'absence de vaccin, il se sentait "mieux protégé". "Mon corps a eu la possibilité de former lui-même les anticorps pour lutter contre le virus et a ensuite vaincu la maladie après quelques jours", relève-t-il. Une semaine plus tard, Weber disait qu'il ne ressentait pratiquement plus d'effets négatifs. Il était très heureux "d'avoir enfin pu vaincre ce mal pernicieux et que mon corps ait eu la chance de se rétablir par lui-même".

Weber et Kryenbühl mentionnent également dans leurs remarques qu'ils sont "déçus" de la FIS de ne pas vouloir organiser les courses prévues à Lake Louise sur un autre site en raison de la "vaccination obligatoire". Pour les athlètes non vaccinés, cela entraîne des désavantages sportifs et économiques élevés, écrit Weber. Les deux athlètes n'excluent toutefois pas la possibilité de se faire vacciner ultérieurement, éventuellement avec un autre vaccin que ceux qui sont actuellement disponibles.

Swiss-Ski n'a pas fait de commentaires sur le statut vaccinal des athlètes. Cependant, afin de pouvoir les soutenir de la meilleure façon possible, la vaccination est recommandée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

La surprise du dimanche soir

Publié

le

Dario Bürgler: un doublé face à ses anciennes couleurs. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Le match du dimanche soir a débouché sur une sacrée surprise. Ambri-Piotta s'est imposé 5-4 à Zoug après avoir été pourtant mené 3-2.

Auteurs chacun d'un doublé, Michael Spacek et Dario Bürgler ont été les grands artisans du succès des Tessinois dans le fief du double champion en titre. Ancien joueur de Zoug, Bürgler a inscrit le 2-1 avant de signer le 3-3 en infériorité numérique. Fort de ce troisième succès de rang à l'extérieur, Ambri est en passe de réussir son début de saison.

Dans le camp adverse, Grégory Hofmann a vécu une sombre soirée. Le Jurassien a perdu à deux reprises le puck à la ligne bleue pour permettre à l'adversaire de marquer à deux reprises...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette laisse filer les Young Boys

Publié

le

Reto Ziegler devance Miroslav Stevanovic. Lugano a bien toujours eu un temps d'avance sur le Servette FC. (© KEYSTONE/Samuel Golay)

Sans grand venin, le Servette FC a concédé sa deuxième défaite de la saison. Les Genevois se sont inclinés 1-0 à Lugano pour laisser filer les Young Boys en tête du classement.

Au Cornaredo, les Grenat ont cédé sur une superbe frappe de Jonathan Sabbatini. Passeur décisif sur cette action de la 35e minute, Renato Steffen fut le meilleur acteur de la rencontre. L'international est en passe d'apporter un véritable plus à des Luganais qui ont fêté leur première victoire à domicile de la saison.

Handicapé par la sortie de son "super" remplaçant Enzo Crivelli dix minutes seulement après son introduction, les Genevois ne méritaient sans doute pas mieux. Ils ont manqué de tranchant dans les trente derniers mètres face à une équipe qui a retrouvé en ce premier dimanche d'octobre le goût de bien défendre, sa marque de fabrique ces dernières saisons.

A Lucerne, les Young Boys se sont imposés 2-1 grâce à une réussite de Jean-Pierre Nsame à la... 95e minute. Le Camerounais a placé une tête imparable sur un centre de Loris Benito. A la faveur de ce succès, les Bernois occupent à nouveau seuls la première place. Ils bouclent le premier des quatre tours avec un avantage de 3 points sur le Servette FC.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Les cavaliers suisses pas encore qualifiés pour les JO

Publié

le

Steve Guerdat et Venard De Cerisy ont réussi un sans-faute, mais cela n'a pas suffi pour battre la Belgique (© KEYSTONE/CHRISTIAN MERZ)

L'équipe de Suisse a terminé 3e de la finale de la Coupe des nations à Barcelone. Elle manque ainsi la qualification pour les JO 2024 à Paris car la Belgique s'est imposée.

La prochaine chance de qualification aura lieu lors des championnats d'Europe l'an prochain à Milan. La Belgique et la France ont fait mieux que le quatuor composé d'Edouard Schmitz sur Quno, Pius Schwizer avec Vancouver, Martin Fuchs sur Conner Jei et Steve Guerdat avec Venard de Cerisy.

Le Genevois Schmitz, âgé de 23 ans seulement, a ouvert la voie avec sans-faute. Son concurrent direct, le Belge Koen Vereecke, n'a pas non plus fait de faute. Schwizer, qui avait été le seul Suisse à ne pas commettre de faute lors des qualifications de jeudi, a touché une barre, et le numéro 2 mondial Martin Fuchs a également commis une erreur. Le Zurichois a échoué à l'avant-dernier obstacle. De leur côté, les Belges n'ont fait tomber qu'une barre pour prendre la tête.

Guerdat, qui remplaçait Niklaus Rutschi en finale pour des raisons tactiques, devait rendre une copie parfaite pour forcer la tenue d'un éventuel barrage. Le Jurassien a su garder ses nerfs et a réalisé un passage impeccable. Tout a reposé dur les épaules du Belge Jérôme Guery qui a lui aussi réussi un parcours parfait.

"Nous sommes sur le podium de la finale de la Coupe des nations. C'est notre meilleur classement depuis sa création il y a neuf ans et pourtant cela ne sert à rien. Nous sommes déçus. La Belgique a été parfaite et mérite d'aller à Paris. Maintenant, nous devons passer par les championnats d'Europe pour nous qualifier", a résumé le chef d'équipe Michel Sorg.

Lors des championnats d'Europe de l'année prochaine à Milan, trois places pour les JO seront encore attribuées. Jusqu'à présent, la France, la Belgique, la Suède, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, l'Irlande et l'Allemagne sont qualifiés pour les Jeux qui auront lieu dans deux ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Sion se prend les pieds dans le tapis

Publié

le

Un but mais un dimanche bien difficile pour Mario Balotelli. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La première titularisation de Mario Balotelli sous les couleurs du FC Sion ne fut pas un franc succès. Elle a tout simplement coïncidé avec la première victoire de la saison du FC Winterthour.

Les Zurichois se sont, en effet, imposés 3-1 à Tourbillon pour abandonner la "lanterne rouge* au FC Zurich, le champion en titre, et pour rappeler à leurs adversaires du jour que l'euphorie est bien le pire ennemi des footballeurs. Pas encore descendus de leur nuage après leur succès 2-1 à Saint-Gall il y a trois semaines, les Sédunois se sont magistralement pris les pieds dans le tapis l'après-midi où il ne le fallait pas vraiment.

Buteur sur penalty dans le temps additionnel de la première mi-temps pour répondre à l'ouverture du score également sur penalty de Roman Buess quelques instants plus tôt, Mario Balotelli n'a pas vraiment convaincu. Dans un rôle d'électron libre, "Super Mario" ne fut jamais vraiment dans le bon rythme. Sa propension à demander tous les ballons a sans doute perturbé le bon équilibre d'une équipe si convaincante à Saint-Gall.

Winterthour a forcé la décision peu avant l'heure de jeu sur un enchaînement parfait de Samuel Ballet pour le 2-1. Le joueur formé aux Young Boys a bénéficié d'un service en or de Buess pour abuser Numa Lavanchy. Florian Kamberi scellait l'issue de cette rencontre à la 96e pour donner encore plus d'ampleur à un succès qui ne fut pas usurpé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Tadesse Abraham couronné une troisième fois

Publié

le

Tadesse Abraham passe la ligne d'arrivée en vainqueur lors de la 88e édition de Morat-Fribourg (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Tadesse Abraham a remporté Morat-Fribourg pour la troisième fois de sa carrière après 2016 et 2018. Le Genevois s'est imposé en 52'50 dans cette 88e édition.

Celui qui vient d'être le deuxième Suisse à descendre sous l'heure sur semi-marathon a fait la différence dans La Sonnaz, la grande difficulté de la course. Une accélération dès les premières pentes lui a permis de durcir la course et de créer un petit écart. Puis il en a remis une couche dans la deuxième partie. Il a devancé d'un peu plus de dix secondes le Kényan Erick Leon Ndiema.

Abraham a donc parfaitement préparé le marathon de New York qui aura lieu le dimanche 6 novembre.

Chez les dames, la lutte fut passionnante jusqu'au bout avec quatre femmes en lice pour la victoire et une photo-finish pour départager les deux premières. C'est finalement l'Ethiopienne Baze Kasanesh Ayenew qui l'a emporté en 1h05'00''7 avec seulement quatre centièmes d'avance sur la Kényane Cynthia Kosgei.

Cette 88e édition marquait le retour traditionnel de l'épreuve après deux années marquées par le covid.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Journée pleine de jolies situations... Vénus et Vesta, en aspects harmoniques, protègent vos amitiés et mettent du miel dans vos paroles…

Les Sujets à la Une

X