Rejoignez-nous

Jeux olympiques - Beijing 2022

Patrizia Kummer peut s'entraîner malgré sa quarantaine

Publié

,

le

Patrizia Kummer peut s'entraîner malgré son isolement à Pékin. (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Patrizia Kummer bénéficie désormais d'une quarantaine allégée aux JO de Pékin. La championne olympique 2014 de snowboard a le droit de quitter sa chambre pour aller s'entraîner sur la neige.

Seule athlète à avoir accepté les trois semaines d'isolement imposées aux non-vaccinés, la Valaisanne semble se porter comme un charme, à entendre le ton enjoué de son interview transmise lundi par Swiss Ski et Swiss Olympic.

Elle a pu quitter son hôtel pékinois où elle avait été placée en quarantaine le 13 janvier pour rejoindre le Village olympique de Zhangjiakou. Elle y jouit de mesures allégées.

Ainsi, elle peut désormais quitter sa chambre par un transport spécial pour se rendre sur les pistes.

"Je bénéficie des mêmes conditions que les athlètes testés positifs", confie encore celle qui disputera le géant parallèle, le 8 février. Elle a précisé ne pas encore savoir précisément quand sa quarantaine se terminera.

A son hôtel à Pékin, la Haut-Valaisanne s'est sentie "comme à la maison". Le personnel de l'hôtel s'est montré"extrêmement aimable" et lui a offert de petits cadeaux.

Patrizia Kummer dit avoir "tellement de choses à faire" qu'elle n'a pas le temps de s'ennuyer.

Patrizia Kummer avait pris la vie du bon côté dès le début en déclarant il y a dix jours en visioconférence, face aux nombreux journalistes intéressés par son cas particulier, qu'"au moins elle n'aurait pas à souffrir du jet-lag", vu le temps écoulé entre son arrivée en Chine et sa compétition.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Jeux olympiques - Beijing 2022

Maison suisse à Paris: zone et soirée dédiées au canton de Vaud

Publié

le

Le canton de Vaud, qui abrite notamment le siège du CIO, investira la Maison suisse lors des JO de Paris (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le canton de Vaud bénéficiera d'un espace au sein de la Maison suisse lors des Jeux olympiques de Paris de cet été. Une soirée vaudoise y sera notamment organisée le 27 juillet, en présence de quatre membres du Conseil d'Etat.

Cet espace proposera "une immersion dans une quinzaine d'écrans qui projetteront des images représentant différents atouts du canton", annonce mardi l'Etat de Vaud.

Installée à l'ambassade de Suisse de Paris, la Maison suisse exposera aussi une oeuvre inédite imaginée par l'Ecole cantonale d'art de Lausanne (ECAL). Intitulée "Vaud-o-rama", elle plongera le spectateur "dans les multiples facettes du canton."

La présence vaudoise à Paris vise notamment à "affirmer la place de choix du canton" dans l'accueil de nombreuses fédérations sportives et des organisations sportives internationales, à commencer par le CIO.

En organisant une "soirée vaudoise" le 27 juillet, le canton souhaite aussi renforcer ses liens avec son voisin français. Christelle Luisier (présidente du Conseil d'Etat et ministre des sports), Isabelle Moret (économie et innovation), Valérie Dittli (finances et agriculture) et Frédéric Borloz (formation) seront de la partie.

Le lendemain, ils assisteront, comme le veut la tradition, au repas offert par la Fondation Lausanne capitale olympique au CIO et aux fédérations sportives internationales installées dans le canton de Vaud.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

JO 2024: la flamme olympique brûl

Publié

le

Thomas Bach: les JO sont une lueur d'espoir (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La flamme olympique pour les JO de Paris a été allumée sur le site antique d'Olympie en Grèce. Cet acte symbolique s'est déroulé à quelque 100 jours de la cérémonie d'ouverture le 26 juillet.

En raison d'un ciel nuageux sur le site des premiers Jeux olympiques de l'Antiquité, l'allumage n'a pas pu se faire avec les rayons du soleil comme le veut la tradition antique. Il a été réalisé avec une flamme de réserve conservée lors de la répétition générale de lundi.

Après un périple de 11 jours à travers la Grèce, la flamme sera acheminée vers la France pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques à Paris le 26 juillet. L'allumage de la flamme pour les Jeux qui se tiendront jusqu'au 11 août s'est déroulé devant les ruines vieilles de 2600 ans du temple d'Héra, dans le berceau de l'olympisme, en présence notamment du président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach.

Flamme de l'espoir

"En ces temps difficiles, où les guerres et les conflits se multiplient, les gens en ont assez de la haine", a-t-il lancé dans une courte intervention à Olympie. "Dans notre coeur à tous, nous aspirons à quelque chose qui nous rassemble à nouveau, à quelque chose qui nous unifie, à quelque chose qui nous donne de l'espoir", a-t-il ajouté. "La flamme olympique que nous allumons aujourd'hui symbolise cet espoir", a également assuré l'Allemand.

En Grèce, six cents relayeurs se passeront la flamme qui va parcourir 5000 km à travers sept îles grecques, dix sites archéologiques et le Rocher de l'Acropole où elle passera une nuit à côté du Parthénon. Dans le port grec du Pirée, la flamme embarquera le 26 avril à bord du trois-mâts Belem qui rejoindra Marseille, dans le sud-est de la France, le 8 mai. Le symbole des JO traversera ensuite toute la France, passant par les Antilles et la Polynésie française.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Laure Manaudou, première relayeuse française

Publié

le

Laure Manaudou sera la première porteuse française de la flamme olympique mardi en Grèce (© KEYSTONE/AP/Michael Sohn)

L'ancienne nageuse Laure Manaudou sera la première relayeuse française de la flamme olympique mardi, après son allumage dans le site antique d'Olympie en Grèce.

La championne olympique du 400 m libre en 2004 à Athènes prendra le relais du rameur d'aviron grec Stefanos Ntouskos, médaillé d'or à Tokyo en 2021. Celui-ci sera le tout premier porteur de la flamme, a précisé le comité olympique grec à presque 100 jours de la cérémonie d'ouverture des JO de Paris (26 juillet - 11 août).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Macron évoque la piste d'un repli de la cérémonie d'ouverture

Publié

le

Le Président Emmanuel Macron a fait le point à 100 jours de l'ouverture des JO (© KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT / POOL)

J-100: Emmanuel Macron a lancé lundi le compte à rebours des Jeux olympiques de Paris en rassurant sur la sécurité autour de la cérémonie d'ouverture sur la Seine.

Il a esquissé pour la première fois des "plans B et C" en cas de menace terroriste.

"Cette cérémonie d'ouverture" le long du fleuve de la capitale, le 26 juillet, "c'est une première au monde. On peut le faire et on va le faire", a dit le président de la République dans une interview sur BFMTV et RMC depuis le chantier du Grand Palais, à Paris, qui doit abriter plusieurs épreuves.

Mais "il y a des plans B et même des plans C", "et on les prépare en parallèle", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat avait déjà assuré que des scénarios de repli étaient envisagés. Pour la première fois, il a commencé à les détailler. "On fera une analyse en temps réel" des risques, a-t-il ajouté. "On a une cérémonie qu'on prépare qui serait limitée au Trocadéro par exemple, et donc on ne ferait pas toute la Seine", "voire qu'on rapatrierait dans le stade de France", "parce que c'est ce qui se fait classiquement", a-t-il expliqué.

Jusqu'ici, l'exécutif excluait officiellement un repli au Stade de France, notamment parce que l'enceinte de Seine-Saint-Denis reçoit des épreuves avant le 26 juillet.

Rassurant

Emmanuel Macron a néanmoins tenu à rassurer sur le dispositif de sécurité permettant de tenir le scénario fluvial, toujours privilégié. "On a anticipé, on met en place un périmètre de sécurité qui va être très large, où on va cribler tous les gens qui rentrent et qui sortent", a-t-il insisté.

Pour assurer au mieux la sécurité, la dimension de la fête a d'ailleurs été revue à la baisse: le nombre de spectateurs pouvant y assister gratuitement est passé de 500'000 à 222'000. Avec ceux qui ont payé leur place en bas des quais, ils devraient être quelque 320'000 au total.

A trois mois du lancement de cet événement planétaire, et alors que les nuages s'accumulent à l'international, le président a aussi tenté de relancer l'utilité diplomatique des Jeux.

La France va "tout faire pour avoir une trêve olympique", a-t-il déclaré, promettant d'y travailler notamment avec le président chinois Xi Jinping. "Je lui ai demandé de m'aider", a-t-il ajouté, confirmant au passage sa venue à Paris "dans quelques semaines". Il est attendu début mai, selon des sources diplomatiques.

L'Assemblée générale de l'ONU a appelé dès novembre tous les pays du monde à respecter la traditionnelle "trêve olympique" à l'occasion des Jeux de Paris.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Vous ressentez le désir d'explorer des dimensions mentales ou spirituelles plus élevées... C'est une démarche excessivement bénéfique pour vous.

Les Sujets à la Une

X