Rejoignez-nous

International

Relais mixte: l'équipe de Suisse se pare de bronze

Publié

,

le

Julie Derron en plein effort (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

La Suisse a fêté une médaille de bronze aux Européens à Munich dans le relais mixte. Le quatuor composé de Max Studer, Cathia Schär, Simon Westermann et Julie Derron a fini au troisième rang.

Au lendemain de son triplé dans l'épreuve individuelle hommes, la France a écrasé ce relais mixte. Léo Bergère, Emma Lombardi, Dorian Coninx et Cassandre Beaugrand ont devancé l'Allemagne de 33 secondes et la Suisse de 49 secondes dans cette épreuve composée de quatre relais de 300 m de natation, 7,2 km de vélo et 1,6 km à pied.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Wawrinka abandonne après 3 jeux en demi-finale à Metz

Publié

le

Stan Wawrinka a été contraint (© KEYSTONE/AP The Canadian Press/GRAHAM HUGHES)

Touché à une cuisse, Stan Wawrinka (ATP 284) a été contraint à l'abandon en demi-finale de l'ATP 250 à Metz.

Le Vaudois a jeté l'éponge après trois jeux et 17 minutes, alors qu'il était mené 2-1 par Alexander Bublik (ATP 44).

Le sixième match en sept jours fut donc de trop pour Stan Wawrinka, qui avait dû lutter pendant 2h49' vendredi soir face à Mikael Ymer (ATP 100) et pendant 2h20' jeudi pour vaincre le no 4 mondial Daniil Medvedev. Il a rapidement compris qu'il n'avait pas les moyens de se hisser une 31e fois en finale.

Le Vaudois de 37 ans n'avait, il est vrai, jamais disputé plus de trois matches dans un même tournoi depuis son retour aux affaires à la fin mars après ses 13 mois de pause forcée. Il restait sur cinq défaites consécutives au 1er tour avant de débarquer à Metz, où le fait de passer par les qualifications lui a fait le plus grand bien.

A Sofia la semaine prochaine?

Stan Wawrinka a en effet retrouvé cette confiance qui lui faisait défaut. L'ex-no 3 mondial - qui n'avait plus gagné cinq matches de suite depuis son accession à la finale à Roland-Garros en 2017 - retrouvera ainsi sa place dans le top 200 du classement ATP lundi prochain. Il avait chuté jusqu'au 361e rang début mai.

Reste maintenant à espérer que cette blessure ne le coupe pas dans son élan. Le Vaudois, qui avait déjà abandonné au 1er tour de l'US Open en raison d'une douleur à une cuisse, est inscrit à Sofia la semaine prochaine. Il doit affronter Fabio Fognini (ATP 54) au 1er tour. Egalement en lice en Bulgarie, Marc-Andrea Hüsler (ATP 87) se frottera quant à lui à un qualifié.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Poutine signe une loi alourdissant les peines pour reddition

Publié

le

Vladimir Poutine a signé samedi une loi durcissant les peines pour les militaires qui refusent de combattre (archives). (© KEYSTONE/EPA/GAVRIIL GRIGOROV/SPUTNIK/KREMLIN POOL)

Le président russe Vladimir Poutine a signé samedi des amendements prévoyant jusqu'à 10 ans de prison pour les militaires qui désertent ou refusent de combattre en période de mobilisation, comme c'est le cas actuellement.

Ces amendements au Code pénal, qui avaient été votés par le Parlement cette semaine, ont été publiés sur le portail légal du gouvernement et sont donc entrés en vigueur.

Ils prévoient notamment des peines allant jusqu'à 10 ans de prison pour les soldats qui désertent, se rendent "sans autorisation" à l'ennemi, refusent de combattre ou désobéissent aux ordres en période de mobilisation. Les actes de pillage sont également punis de peines allant jusqu'à 15 ans de prison.

Ces changements législatifs interviennent alors que la Russie a décrété cette semaine une mobilisation partielle des réservistes pour combattre en Ukraine, où les forces de Moscou ont essuyé des revers ces dernières semaines.

Cet ordre de mobilisation, qui concerne selon les autorités 300'000 personnes, a suscité l'inquiétude de nombreux Russes, certains choisissant de quitter le pays.

Accès facilité à la citoyenneté russe

Au moment où Moscou cherche par tous les moyens à recruter plus d'hommes pour aller au front en Ukraine, M. Poutine a également signé samedi une loi qui facilite l'accès à la nationalité russe pour les étrangers s'engageant dans l'armée.

Selon cette loi, elle aussi publiée sur le portail légal du gouvernement, les étrangers qui rejoignent l'armée pour une durée d'au moins un an pourront demander la nationalité, sans avoir à justifier des cinq ans de résidence sur le territoire russe normalement requis.

Cette mesure semble s'adresser en premier lieu aux immigrés issus des ex-républiques soviétiques d'Asie centrale, qui occupent dans les grandes agglomérations, comme Moscou, les métiers les plus pénibles. Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a d'ailleurs annoncé mardi l'ouverture prochaine d'un bureau de recrutement au sein même du tentaculaire centre administratif de Sakharovo, lieu de passage obligatoire pour les migrants.

Avant même la signature de la loi par M. Poutine, le Kirghizstan et l'Ouzbékistan avaient appelé cette semaine leurs ressortissants à ne prendre part à aucun conflit.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Nadal renonce à la suite de la Laver Cup

Publié

le

Nadal renonce à la suite de la Laver Cup (© KEYSTONE/AP/Kin Cheung)

Rafael Nadal n'est venu à Londres que pour vivre les adieux de Roger Federer. L'homme aux 22 titres du Grand Chelem s'est en effet retiré de la Laver Cup samedi matin.

Presque aussi ému que le Bâlois lors de la longue cérémonie ayant suivi le double qu'ils avaient disputé - et perdu - côte à côte vendredi soir, Rafael Nadal (36 ans) a décidé de retourner au plus vite auprès de son épouse. Le couple attend la naissance de son premier enfant dans les semaines à venir.

"Les dernières semaines ont été difficiles, je dormais à peine et étais stressé", a expliqué le Majorquin, dont l'épouse a connu des complications durant sa grossesse. "Heureusement, tout va bien désormais, ce qui m'a permis de venir ici", a souligné Rafael Nadal, qui est remplacé par Cameron Norrie au sein de la Team Europe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Décès de l'actrice américaine Louise Fletcher (médias)

Publié

le

Louise Fletcher, l'actrice de "Vol au-dessus d'un nid de coucou", est décédée en France à l'âge de 88 ans. (© KEYSTONE/AP/Eilise Ward)

L'actrice américaine Louise Fletcher, Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans le film "Vol au-dessus d'un nid de coucou" de Milos Forman (1975), est décédée en France à l'âge de 88 ans, ont rapporté vendredi des médias américains.

Louise Fletcher, qui avait deux fils, est décédée chez elle, à Montdurausse dans le Sud de la France, selon Variety et Deadline, citant des sources dans son entourage.

Née le 22 juillet 1934 à Birmingham, en Alabama (Etats-Unis), Louise Fletcher avait utilisé la langue des signes pour remercier ses parents tous deux sourds en recevant son Oscar.

Son rôle le plus marquant a été celui de l'infirmière Mildred Ratched dans "Vol au-dessus d'un nid de coucou", dont le personnage principal était interprété par Jack Nicholson et qui lui a également valu le Golden Globe et le BAFTA de la meilleure actrice.

Elle a ensuite joué dans des films comme "The Player" de Robert Altman ou "L'Exorciste 2".

Mais Mme Fletcher était aussi une figure de la télévision américaine, tournant dans des séries comme "Les Incorruptibles" ou "Star Trek: Deep Space Nine".

Elle est nommée aux Emmy Awards pour ses rôles dans les séries télévisées "Picket Fences" (1996) et "Joan de Arcadia" (2004).

Louise Fletcher avait encore joué dans deux épisodes du show de Netflix "Girlboss" en 2017, selon IMDb.com.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Au moins 35 morts après huit nuits de manifestations en Iran

Publié

le

Après plus d'une semaine de manifestations à la suite de la mort dans des conditions douteuses d'une jeune femme arrêtée parce qu'elle portait mal son voile, un média d'Etat évoque un bilan d'au moins 35 morts. (© KEYSTONE/AP/Esteban Felix)

Au moins 35 personnes ont été tuées en Iran et plus de 700 interpellées après huit nuits consécutives de manifestations déclenchées par la mort d'une jeune femme kurde arrêtée par la police des moeurs pour avoir porté le voile de manière "inappropriée".

"La télévision d'Etat a annoncé vendredi soir que le nombre de personnes décédées lors des récentes émeutes dans le pays est passé à 35 personnes", contre 17 selon un précédent bilan, a rapporté samedi l'agence de presse Borna News.

Mais le bilan risque d'être bien plus lourd, l'ONG d'opposition Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo, faisant état vendredi d'au moins 50 morts dans la répression par les forces de sécurité des manifestations.

Dans plusieurs villes d'Iran - un pays qui compte plus de 80 millions d'habitants à 90% chiites - des manifestants ont affronté les forces de sécurité, incendié des véhicules de police et scandé des slogans hostiles au pouvoir, selon des médias et des militants.

Onze journalistes arrêtés

Des centaines de manifestants ont été appréhendés. Dans le nord du pays, le chef de la police de la province de Guilan a annoncé l'arrestation de "739 émeutiers parmi lesquels 60 femmes", selon l'agence Tasnim.

De son côté, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), organisme de surveillance des médias basé aux Etats-Unis, a indiqué que 11 journalistes avaient été arrêtés en Iran depuis lundi.

Mahsa Amini, âgée 22 ans, a été arrêtée le 13 septembre à Téhéran pour "port de vêtements inappropriés" par la police chargée de faire respecter le strict code vestimentaire de la République islamique, et elle est décédée trois jours plus tard à l'hôpital. Sa mort a déclenché des manifestations nocturnes dans les principales villes d'Iran, notamment la capitale Téhéran.

En Iran, les femmes doivent se couvrir les cheveux et n'ont pas le droit de porter des manteaux courts ou serrés ou des jeans troués.

Les autorités contestent

Vendredi soir, le ministre de l'Intérieur, Ahmad Vahidi, a réaffirmé que Mahsa Amini n'avait pas été battue par les forces de l'ordre.

"Des rapports des services de surveillance ont été reçus, des témoins ont été interrogés, des vidéos ont été examinées, des avis médico-légaux ont été obtenus et il a été constaté qu'il n'y avait pas eu de coups" assénés à la jeune femme, a indiqué à la télévision M. Vahidi, cité par les médias locaux.

Selon lui, le gouvernement iranien enquête "sur la cause de la mort de Mahsa Amini (mais) il faut attendre l'avis définitif du médecin-légiste, ce qui prend du temps".

M. Vahidi a en outre critiqué "ceux qui ont pris des positions irresponsables, (...) et incité à la violence", les accusant de "suivre les Etats-Unis, les pays européens et les groupes anti-révolutionnaires".

Dans un communiqué publié samedi, le ministère de l'Intérieur a averti qu'il allait continuer à "faire face aux émeutes pour protéger les droits des citoyens en "respectant toutes les normes juridiques et islamique".

"Effusions de sang"

Après une marche de plusieurs milliers de personnes qui ont défilé en faveur du port obligatoire du voile, à l'appel des autorités, de nouvelles manifestations nocturnes ont eu lieu vendredi dans le pays, des vidéos en ligne montrant des scènes de violence à Téhéran et dans d'autres grandes villes parmi lesquelles Tabriz.

Certaines images montrent les forces de sécurité en train de tirer sur des manifestants non armés à Piranshahr, Mahabad et Urmia.

Une de ces vidéos, partagée par IHR sur les réseaux sociaux, montre notamment un homme en uniforme militaire en train de tirer avec un fusil d'assaut AK-47 en direction de manifestants sur le boulevard Ferdowsi à Téhéran.

Amnesty International, qui a appelé vendredi soir à "une action mondiale urgente pour mettre fin à la répression", a indiqué avoir réuni des preuves dans 20 villes à travers l'Iran mettant en évidence "un schéma... des forces de sécurité iraniennes tirant délibérément et illégalement à balles réelles sur des manifestants".

L'ONG a mis en garde contre "le risque de nouvelles effusions de sang dans le cadre d'une panne d'Internet délibérément imposée".

Internet perturbé

Les connexions internet sont toujours très perturbées en Iran avec le blocage de WhatsApp et Instagram.

Vendredi, Washington a annoncé la levée de certaines interdictions de commerce avec l'Iran, afin de permettre aux entreprises technologiques de fournir des plateformes et services permettant aux Iraniens d'accéder à internet.

Cette annonce intervient quelques jours après que le propriétaire de SpaceX, Elon Musk, a déclaré qu'il comptait demander une exemption aux sanctions contre l'Iran auprès de l'administration américaine afin d'y proposer les services de connexion à internet via sa constellation de satellites Starlink

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Votre enthousiasme s’amplifie et votre bien-être aussi. Vous êtes sur le seuil d’une phase de reconstruction, de consolidation.

Les Sujets à la Une

X