Rejoignez-nous

Sport

Roman Bürki fait un break avec la Suisse

Publié

,

le

Roman Bürki compte 9 sélections avec l'équipe de Suisse. (©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Roman Bürki a décidé de se retirer temporairement de l'équipe nationale. Le gardien de 28 ans veut se concentrer pleinement sur son club du Borussia Dortmund pour l'année à venir.

Roman Bürki a décidé de se retirer temporairement de l'équipe nationale. Le gardien de 28 ans veut se concentrer pleinement sur son club du Borussia Dortmund, actuel leader de Bundesliga, pour l'année à venir.

Le Bernois compte faire l'impasse "au moins pour cette année" sur l'équipe de Suisse. Il devrait donc manquer les rencontres de qualification à l'Euro 2020 ainsi que le Final Four de la Ligue des Nations, qui se disputer en juin au Portugal.

"Pas contre l'équipe nationale"

La décision de Bürki a été communiquée à travers un message posté sur le site officiel du club de la Ruhr, ainsi que dans un post publié sur son compte Instagram personnel. "Cela a toujours été une affaire de coeur et un honneur que de représenter mon pays", a dit le portier de 28 ans.

"Soyez-surs que ce n'est pas une décision facile et que j'y ai réfléchi depuis longtemps", affirme le gardien, qui avait communiqué ses intentions après Noël au staff de l'équipe de Suisse. Une discussion téléphonique d'une vingtaine de minutes avec Vladimir Petkovic samedi a entériné ce choix.

"Ce n'est pas une décision contre l'équipe nationale, mais plutôt la volonté de me concentrer plus sur mon club et sur ma santé (ndlr: il souffre de problèmes récurrents aux adducteurs). Il est aussi important pour moi de donner aux jeunes gardiens l'opportunité d'acquérir de l'expérience et de pouvoir se montrer à l'entraînement devant le sélectionneur Vladimir Petkovic ainsi que l'entraîneur des gardiens Patrick Foletti."

Bürki a par ailleurs fait savoir à son sélectionneur qu'il n'hésiterait pas à accepter une sélection en cas de besoin. Néanmoins, avec Yvon Mvogo (excellent lors de la victoire 2-1 en Islande en octobre) et Gregor Kobel (qui vient d'être prêté par Hoffenheim à Augsbourg), Petkovic dispose d'éléments de choix pour accompagner Sommer.

Meilleur gardien de Bundesliga

Présent en équipe de Suisse depuis 2014, Roman Bürki ne compte que neuf sélections. D'abord numéro 3, il est devenu la doublure de Yann Sommer dans la hiérarchie des gardiens suite au retrait de Diego Benaglio après la Coupe du monde au Brésil. Il n'a cependant jamais eu vraiment sa chance de faire jouer la concurrence, tant aux yeux d'Ottmar Hitzfeld qu'à ceux de Petkovic.

Dans un communiqué, l'Association suisse de football a confirmé l'information. "Cette décision est dommageable pour toutes les parties, regrette Petkovic. Mais nous en prenons note. Notre plus grande préoccupation est que les joueurs de l'équipe nationale soient dans de bonnes dispositions physiques et mentales."

Au Borussia Dortmund, Bürki connaît actuellement une période faste. Sous les ordres de Lucien Favre, le BvB est actuellement leader de Bundesliga et est toujours engagé en Ligue des Champions, où il disputera les 8es de finale contre Tottenham en février. De plus, le magazine spécialisé allemand "Kicker" l'a placé en tête de son classement des gardiens du championnat allemand, après les matchs aller.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Euro 2024: l'Allemagne domine l'Ecosse 5-1

Publié

le

Jamal Musiala félicité par Julian Nagelsmann après son superbe match (© KEYSTONE/EPA/MOHAMED MESSARA)

L'Allemagne est bien partie dans l'Euro 2024. A Munich (groupe A), elle a battu l'Ecosse 5-1. Les buts ont été inscrits par Wirtz (10e), Musiala (19e), Havertz (45e/pen), Füllkrug (68e) et Can (93e).

Les Allemands, très dynamiques et nettement meilleurs techniquement, n'ont même pas eu besoin de sortir le tout grand jeu pour l'emporter, tant l'opposition a été d'un niveau presque consternant. Les Ecossais, malgré un dispositif très défensif, ont vite craqué et concédé deux buts en début de rencontre.

Le premier est venu d'une transversale de Kroos pour Kimmich, lequel servait Wirtz pour l'ouverture du score. Sur le deuxième, Gündogan était à l'origine avec une percée dans l'axe suivi d'un décalage pour Havertz, qui donnait ensuite en retrait pour Musiala. Les deux jeunes joyaux de Julian Nagelsmann ont ainsi idéalement lancé leur tournoi.

Quand rien ne va...

L'Allemagne ajoutait le 3-0 juste avant la pause sur un penalty dicté après recours à la VAR et transformé par Havertz. En prime, Porteous, auteur de la faute sur Gündogan, écopait d'un carton rouge. Il y a des soirs où rien ne va...

En deuxième mi-temps, Füllkrug a salé l'addition (68e) peu après son entrée en jeu, sur un service de l'excellent Musiala. Julian Nagelsmann a pu se livrer à une revue d'effectif dans le secteur offensif très bien pourvu de sa sélection. Même le vétéran Thomas Müller (34 ans) a foulé la pelouse, prenant le relais de Musiala dont la sortie a été accompagnée par une longue ovation.

Constat limpide

Mission accomplie donc pour la Mannschaft. Mais on attend quand même de la jauger face à un adversaire plus coriace. Car après ce match d'ouverture, le constat est limpide: comme attendu, l'Ecosse, friable derrière et inoffensive devant, est bel et bien l'équipe la plus faible de ce groupe A. Et le but de l'honneur, tombé à la 87e, résulte d'un autogoal de Rüdiger...

La Suisse se devra donc d'empocher les trois points contre les Bravehearts mercredi soir à Cologne. Comme l'a écrit avec humour un journaliste de BBC Scotland, son pays devrait plutôt se concentrer sur le curling...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Murat Yakin ne veut pas sous-estimer la Hongrie

Publié

le

Murat Yakin: son équipe est prête à entrer dans l'Euro 2024 (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Il a son équipe en tête et mesure la difficulté de la tâche qui attend la Suisse contre un adversaire de valeur. "L’important est d’être prêt", dit Murat Yakin.

Le sélectionneur assure que ses joueurs le sont. "Même si Denis Zakaria et Streven Zuber sont encore un peu ménagés, les vingt-six joueurs du cadre sont à ma disposition, se félicite Murat Yakin. Maintenant, il convient surtout de ne pas sous-estimer la Hongrie. Ses derniers résultats parlent pour elle. Mais je veux croire que mon équipe sera capable de jouer sur ses qualités."

A ses côtés lors de la traditionnelle conférence de presse à J-1, Granit Xhaka n’est pas tombé dans le piège, celui de crier sur les toits que la Suisse sera sacrée Championne d’Europe le 14 juillet prochain. "Mais on me connait. Tout le monde sait que je vois très large au moment de faire mes valises avant un tournoi, sourit le capitaine. Cela commence enfin demain pour nous. A nous d’annoncer clairement la couleur !"

Immense aura

Après une saison presque parfaite avec le Bayer Leverkusen - "elle l’aurait été si nous n’avions pas perdu la finale de l’Europa League", dit-il -, le Bâlois aborde cet Euro avec une immense aura. "J’accepte volontiers tous les compliments, poursuit-il. Mais ce n’est pas à moi de dire si je suis aujourd’hui l’un des meilleurs joueurs du monde. Je suis juste là pour aider l’équipe, pour la pousser vers l’avant."

Le capitaine est, à nouveau, revenu sur sa relation avec son sélectionneur. "Je suis heureux de me retrouver sous les ordres d’un entraîneur aussi ouvert, explique-t-il. Entre Murat Yakin et moi, il n’y a jamais eu le moindre problème. Ces derniers mois, il est venu souvent à Düsseldorf. Nous avons partagé de bons repas avec du bon vin. Tout ce qui a pu être écrit sur nous deux est ridicule." Comme si tout le monde avait rêvé...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Euro 2024: la Hongrie est prête pour affronter la Suisse

Publié

le

Marco Rossi, le sélectionneur italien de la Hongrie (© KEYSTONE/AP/Tibor Illyes)

C’est une équipe de Hongrie qui regorge de confiance que la Suisse défiera samedi à Cologne. "Elle n’a cessé de grandir au fil des mois", affirme son sélectionneur italien Marco Rossi.

"Notre premier but est d’apporter de la joie et du bonheur à nos supporters, dit-il. Nous y étions parvenus il y a trois ans même si nous n’étions pas sortis de la phase de poules." A la lutte avec le Portugal, la France et l’Allemagne, les Hongrois avaient échoué sur le fil.

Cette année, au sortir d'une série vertueuse de 14 matches sans défaite, ils espèrent un autre destin dans un groupe plus abordable. "Mais la Suisse est une équipe très forte. Très solide en défense. Parfaitement armée en ligne médiane avec Granit Xhaka. Et percutante en attaque, souligne le technicien italien. Nous avons étudié son jeu. Mes joueurs savent ce qu’ils doivent faire demain sur le terrain. La pression sur leurs épaules sera très grande. Mais je veux croire qu’ils sauront comment l’évacuer."

Cette confiance presque sans limite, on la retrouve dans les propos de Loïc Nego. Né à Paris il y a 33 ans et international hongrois depuis l’automne 2020, le défenseur du Havre lâche tout simplement qu’il "veut aller au bout dans cet Euro". "La Suisse impose un immense respect en raison de ses résultats depuis dix ans et en raison de la présence dans ses rangs de grands joueurs, dit-il. Mais nous avons également des atouts. Nous avons beaucoup travaillé sur nos forces, sur ce que nous devons faire pour gagner ce premier match."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

La compétition de l'Euro 2024 est à vivre sur LFM !

Publié

le

De

Euro 2024
Photo de Dominik Kuhn sur Unsplash

Si parmi nous il y a des fans de football, alors vous deviez attendre ce jour avec beaucoup d’impatience, puisque ce vendredi 14 juin marque le début des matchs de l’Euro 2024.

En effet, durant un mois entier, toute l’Europe sera rythmée par des matchs qui verront s’affronter les meilleures équipes européennes de football. Et pour suivre toute la compétition et ne rien manquer de cette 17e édition de l’Euro 2024, vous pouvez compter sur LFM !

Le journal de l’Euro sur LFM

Eh oui, sur LFM, nous avons bien conscience de l’importance de cette compétition européenne et, évidemment, nous serons toutes et tous dernière la Suisse pour encourager l’équipe à aller le plus loin possible. D’ailleurs, nous avons déjà hâte qu’elle dispute son premier match de l'Euro 2024, ce samedi 15 juin contre la Hongrie.

C’est pourquoi, en collaboration avec CEI Habitat, nous vous proposons tous les jours entre 16 heures et 17 heures, votre Journal de l’Euro sur LFM !

CEI Habitat

L’Allemagne au plus près de nous

Cette 17e édition de l’Euro 2024 se déroule en Allemagne, pays faisant partie des plus victorieux de la compétition. Et pour l’occasion, ce ne sont pas moins de 10 stades qui seront réquisitionnés pour les matchs.

Bien que l’Allemagne ne soit pas si loin géographiquement, elle sera encore plus proche de nous durant cette compétition puisque, comme nous vous le disions, vous aurez l’occasion de vivre tous les jours l’Euro 2024 sur LFM, entre 16 heures et 17 heures.

Dynamisme & mixité pour l’hymne de l'Euro 2024

En tant que radio, nous ne pouvions pas passer à côté de l’hymne de l’Euro 2024, qui va également rythmer toute cette période du 14 juin au 14 juillet. Cette création, qui sent parfaitement l’été, est la combinaison des talents de l’italien MEDUZA, de l’allemande Leony et du groupe américain OneRepublic.

Alors, pour le plaisir, nous vous le remettons ci-dessous :

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Si vous désirez faire évoluer une amitié amoureuse vers une relation amoureuse, sachez que vous êtes carrément sur la bonne voie pour franchir ce pas !

Les Sujets à la Une

X