Rejoignez-nous

Sport

Equipe de Suisse: le malaise grandit

Publié

,

le

Immense coup de balai de Vladimir Petkovic ou nouveau bug dans la communication de l’Association Suisse de Football (ASF) ?

La question est posée après les affirmations de Valon Behrami qui assure que Vladimir Petkovic lui a signifié la fin de sa carrière internationale.

Selon les dires de Valon Behrami à la RSI, Vladimir Petkovic a décidé de se séparer de ses grognards un mois après la défaite 1-0 face à la Suède en huitième de finale de la Coupe du monde. Exit donc le capitaine Stephan Lichtsteiner (103 sélections), le vice-capitaine Valon Behrami (83 sélections), Johan Djourou (75 sélection) et Gelson Fernandes (67 sélections). Quatre joueurs qui n’avaient cependant pas manifesté leur intention de tirer un trait sur l’équipe de Suisse après la rencontre contre la Suède le 3 juillet dernier à Saint-Petérsbourg.

« Vladimir Petkovic m’a appelé aujourd’hui à midi, explique Valon Behrami à la RSI. Je pensais qu’il s’agissait d’un appel de courtoisie. Mais non, c’était pour m’annoncer que je ne jouerais plus pour l’équipe de Suisse. Depuis des années, j’avais pris de plus en plus de responsabilités dans cette équipe. Je suis convaincu que cette décision est une décision politique même si l’entraîneur peut dire ce qu’il veut. Une décision prise par une personne qui ne connaît rien au football. »

Du côté de l’ASF, on ne prête aucunement à Vladimir Petkovic l’intention de ne plus jamais faire appel à ces quatre joueurs. Il les aurait appelés pour leur annoncer qu’ils ne figuraient pas cet automne dans sa sélection pour la Ligue des Nations. Le « Mister » souhaiterait rajeunir son effectif pour cette nouvelle compétition mais tout en laissant la porte ouverte à Lichtsteiner, Behrami, Djourou et Fernandes pour le tour préliminaire de l’Euro 2020 qui débutera l’an prochain.

Les mots durs employés par Valon Behrami renforcent ce malaise qui n’a cessé de grandir depuis des semaines. Il y a eu l’affaire de la célébration des buts contre la Serbie de Granit Xhaka et de Xherdan Shaqiri qui ont voulu rappeler à Kaliningrad leurs origines albanaises. Il y a eu ensuite les propos malheureux du secrétaire général de l’Association Suisse de Football (ASF) Alex Miescher sur la question de la politique à adopter par rapport aux joueurs binationaux. On doute que les propos tenus par Valon Behrami lundi calment les esprits. A l’ASF, on souligne que le Tessinois s’est sans doute mis hors jeu de manière définitive.

On pouvait redouter que la défaite contre la Suède puisse susciter autant de remous. Ils proviennent à la fois de l’incapacité de l’équipe de Suisse – dirigeants, staff, joueurs – de gérer comme elle aurait dû le faire l’affaire de la célébration des buts contre la Serbie. Ils trouvent également leur origine dans le désamour ressenti par les supporters. Après le nul contre le Brésil et la victoire face à la Serbie, une vague d’espoir avait envahi le pays. Tout le monde voulait croire que la Suisse serait enfin capable de briser le signe indien, de passer pour la première fois ce fatidique cap des huitièmes de finale et même voir beaucoup plus loin avec un tableau qui s’était ouvert presque par magie. Le président de l’ASF Peter Gilliéron n’avait-il pas affirmé qu’une finale n’était pas « tabou » ? Mais battue au terme d’un match sans passion contre un adversaire certes valeureux mais non de première force, cette équipe a littéralement brisé le coeur en ce 3 juillet 2018 à Saint-Petérsbourg de tous ses supporters. Le reconquérir ne sera pas aisé.

(ATS / KEYSTONE – LAURENT GILLIERON)

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Engetschwiler Yann

    7 août 2018 à 14:16

    Ce qui est malheureux, c’est que il y a bientôt plus de joueurs d’origine étrangère, à la double nationalité. Qui finalement n’ont pas l’air de mouillé le maillot pour la Nati plus que ça !
    Il faudrait déjà commencé par dégagé l’entraîneur, et prendre un Suisse !!
    Puis refaire une vraie équipe comme il y a 20 ans en arrière, par exemple…

    Comme elle est actuellement cette équipe, franchement, elle ne donne pas envie de la supporter, ni de croire a voir du beau jeu sur le terrain.
    Pour terminer, ces 4 joueurs sur la fin de carrière internationale, je les comprend, et ils ont tout a y ganger de la quitter !

    Belle journée Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Hockey sur glace : le LHC se ressaisit face à Zoug

Publié

le

Appliqués, conquérants et disciplinés, les Lions ont réalisé une performance de choix vendredi contre le dauphin du championnat. Un succès décroché 5 à 2 qui laisse entrevoir de belles choses en cette fin de saison régulière.

Lausanne réagit en patron après la débâcle connue face à Lugano. Ecrasé 7 à 0 mardi dernier par le club tessinois devant son public, le LHC s’est défait de Zoug, à nouveau à Malley 2.0. vendredi. Victoire 5 à 2 contre l’EV Zoug.

Une rencontre débutée tambour battant par les Vaudois, qui menaient déjà 3-0 au terme du premier tier-temps. De son côté, la défense n’a cédé qu’en toute fin de partie, après avoir fait preuve d’une grande rigueur, notamment en box-play.

Une performance référence pour le LHC. Ecoutez son attaquant Benjamin Antonietti :

Benjamin Antonietti
Attaquant du LHC
Benjamin Antonietti Attaquant du LHC

 Les playoffs de National League se rapprochent donc un peu plus pour Lausanne. Troisième au classement, la formation lémanique compte onze longueurs et un match de plus que Lugano, première équipe sous la barre.

Continuer la lecture

Sport

Saut à ski : Killian Peier en pleine forme

Publié

le

Killian Peier a terminé 3e des qualifications au grand tremplin (©KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA)

Killian Peier est-il mûr pour un exploit? Le Vaudois de 23 ans a en tout cas confirmé ses bonnes dispositions vendredi. Il a terminé à un prometteur 3e rang dans les qualifications du concours au grand tremplin des Mondiaux, à Innsbruck.

Le tremplin du Bergisel convient parfaitement à Killian Peier, qui y a obtenu le 4 janvier son premier top 10 en Coupe du monde dans le cadre de la Tournée des Quatre tremplins (7e). Déjà à l’aise lors des sauts d’entraînement cette semaine, il a récidivé vendredi après-midi en atterrissant à 127,5 mètres en qualifications.

« La confiance est là. Je suis donc plus serein au sommet du tremplin, et je parviens à prendre du plaisir », a expliqué au micro de la RTS le Vaudois, qui refusait d’énoncer un objectif précis pour le concours de samedi: « Je veux me faire plaisir, et j’espère pouvoir réussir le même genre de sauts qu’à l’entraînement et qu’en qualifications. Le but sera de rester cool », a-t-il poursuivi.

Les trois autres Suisses en lice ont tous passé l’écueil des qualifications. Le quadruple champion olympique Simon Ammann a terminé 12e, avec 121 mètres, et peut viser un top 10 samedi. Andreas Schuler (124 mètres) s’est classé 21e, alors que Luca Egloff (114 mètres) a pris le 40e rang.

Allemands en force

Les Allemands ont frappé fort dans ces qualifications, Markus Eisenbichler (128,5 mètres) devançant son compatriote Karl Geiger (131 mètres). Le favori japonais Ryoyu Kobayashi a quant à lui pris la 4e place avec 126 mètres. A noter que tous les trois ont eu droit à un élan raccourci par rapport à Killian Peier.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Sport

Athlétisme : Julien Wanders en veut beaucoup plus

Publié

le

Julien Wanders en veut beaucoup plus (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Julien Wanders a marqué les esprits cet hiver, battant notamment le record d’Europe du semi-marathon. « Je ne suis jamais satisfait », explique le Genevois. Interview.

  • Etes-vous un athlète heureux?

« Je suis très heureux, mais je ne suis jamais satisfait. Sur le moment, j’étais heureux d’avoir atteint un objectif en battant ce record d’Europe. Mais un ou deux jours après, j’étais passé à autre chose. C’est mon caractère. J’ai du mal à fêter longtemps les choses. Je suis content de ce que j’ai fait (réd: il a également battu cet hiver le record du monde du 5 km sur route et le record d’Europe du 10 km sur route). Mais j’ai tout de suite eu un nouvel objectif en tête: la piste. Ce qui est bien, ce que c’est super tôt pour commencer la préparation sur la piste. Là, je vais me reposer une semaine afin de récupérer mentalement et d’être prêt à travailler pendant les trois prochains mois. »

  • Louis Heyer, l’entraîneur national du fond, a qualifié votre record d’Europe du semi-marathon de « plus grande performance suisse de toute l’histoire, tous sports d’endurance confondus ». Mais vous n’êtes que le 38e performer mondial de l’histoire. Comment jugez-vous ce chrono de 59’13?

« Je vois ce record comme une très jolie étape, comme un cap de passé. Avant, je battais des records de Suisse, et maintenant je bats des records d’Europe. Mais ce n’est pas une finalité en soi. Comme vous l’avez dit, une trentaine de coureurs ont fait mieux que moi. Je suis donc loin d’être arrivé là où je veux. Je n’ai pas pour objectif d’être le meilleur blanc ou le meilleur Européen. Ce chrono commence à être intéressant, mais j’en veux beaucoup plus. Je veux courir en 58′, et après je viserai le record du monde. »

« J’irai à Doha pour la gagne »

  • Tadesse Abraham estime que les médailles sont au final plus importantes que les records. Qu’en pensez-vous?

« J’ai jusqu’ici eu plus de records que de médailles. Je n’ai d’ailleurs gagné aucune médaille dans un championnat international. Et je suis d’ailleurs fâché contre moi-même de ne pas y être encore parvenu. Les deux choses ont leur importance. Une carrière avec seulement des médailles, c’est beau, mais un record y ajoute quelque chose. Et c’est sûr que mon record d’Europe est important. Mais en même temps, je n’ai terminé que 4e à Ras Al Khaimah. C’est forcément autre chose de gagner un championnat du monde. »

  • Une médaille est-elle déjà envisageable cette année aux Mondiaux de Doha?

« Je pars toujours dans l’idée que tout est possible. Sans cela, je ne serais pas motivé. Je ne suis pas motivé par la perspective de terminer 10e. Même si ça peut paraître trop ambitieux, j’irai à Doha pour la gagne. Mais je ne vais pas le crier sur tous les toits. C’est ambitieux, c’est certain. Mais je veux avoir cette ouverture d’esprit et me dire que c’est possible. »

« J’apprécie plus les choses à leur valeur »

  • Pourriez-vous imaginer revenir vous entraîner en Suisse?

« Je suis déjà en Suisse l’été, pendant trois mois. Et l’hiver, c’est exclu (rires). L’environnement kényan me convient parfaitement. Et je pense que je ne pourrais pas être au niveau qui est le mien si je m’entraînais en Europe. »

  • La Suisse vous manque-t-elle lorsque vous êtes au Kenya, ou est-ce plutôt l’inverse?

« Le Kenya me manque quand je suis en Suisse. Plus que l’inverse. Bien sûr, ma famille et mes amis qui restent en Suisse me manquent. Mais quand je suis en Suisse, c’est toute ma vie au Kenya qui me manque. J’ai compris dès le début que cette vie était faite pour moi. Après mon premier séjour, c’était même plus dur de quitter le Kenya. J’avais le blues en rentrant en Suisse, j’étais vraiment mal. Mais maintenant, ça va mieux! »

  • Vous ne pourriez pas vous entraîner aussi durement si vous viviez en Suisse…

« Je pense que le fait de vivre avec moins de luxe, dans des conditions plus dures, m’aide dans ma préparation. J’apprécie plus les choses à leur valeur. Et ça m’a endurci. »

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : les Lions giflés à domicile

Publié

le

Mardi, Lausanne a concédé sa plus large défaite de la saison contre le HC Lugano. Un coup d’arrêt pour les hommes de Ville Peltonen qui devront montrer un tout autre visage vendredi lors de la réception de Zoug.

Lausanne 0, Lugano 7 !  Les Tessinois ont brutalement mis fin à la série de six victoires du LHC en National League. Il n’y tout simplement pas eu match à Malley 2.0.Le tableau d’affichage indiquait déjà un score de 3-0 après un quart-d’heure de jeu.

Etienne Froidevaux, capitaine de la formation lémanique :

Etienne Froidevaux
Capitaine du LHC
Etienne Froidevaux Capitaine du LHC

Ce duel fut des plus brutal pour le retour à la compétition de Luca Boltshauser. Le gardien du Lausanne HC, qui n’avait plus joué depuis presque trois mois, se serait sans doute passé de cette défaite.

Les joueurs ont d’ailleurs fait leur mea culpa à leur coéquipier après cette déconvenue, à commencer par Froidevaux :

Etienne Froidevaux
Capitaine du LHC
Etienne Froidevaux Capitaine du LHC

Vendredi, les Vaudois devront réagir contre Zoug. Rendez-vous à Malley 2.0. à 19h45.

Continuer la lecture

Sport

Tennis : un derby suisse au tournoi de Dubaï

Publié

le

Stefanie Vögele: enfin un succès sur le circuit WTA (©KEYSTONE/EPA/RITCHIE TONGO)

Il y aura un derby suisse au 2e tour du tournoi de Dubaï. Stefanie Vögele (WTA 83) a en effet obtenu le droit de défier Belinda Bencic (WTA 45) en battant 6-3 6-2 la repêchée Polona Hercog (WTA 88).

La Slovène a remplacé in extremis Caroline Wozniacki (WTA 10), la Danoise souffrant encore du virus qui l’avait déjà contrainte à zapper le tournoi de Doha. Stefanie Vögele, elle-même « lucky loser » en raison du forfait de l’Australienne Samantha Stosur, n’a guère été menacée par son adversaire. L’Argovienne a du coup passé le 1er tour d’un tournoi du circuit pour la première fois depuis septembre 2018.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Vierge

Vitalité en berne, pourtant vous avez mille choses à faire… C'est le week-end, cessez de stresser et relaxez-vous !!!

Publicité

Les Sujets à la Une

X