Rejoignez-nous

Sport

Ski alpin: Un 10e succès en Coupe du monde pour Odermatt

Publié

,

le

Marco Odermatt a cueilli jeudi son 6e succès de la saison (© KEYSTONE/AP/Luciano Bisi)

Impressionnant dans le géant d'Adelboden samedi dernier, Marco Odermatt a poursuivi sur sa lancée dans les Alpes bernoises jeudi.

Le Nidwaldien a remporté le super-G de Wengen, cueillant ainsi sa 10e victoire en Coupe du monde, la sixième déjà cet hiver.

Auteur d'une démonstration sur le bas du parcours d'un super-G ne comportant aucune difficulté majeure, Marco Odermatt a ainsi remporté près de la moitié des épreuves qu'il a disputées depuis le début de la saison! Le phénomène de Hergiswil en est par ailleurs à neuf podiums en 13 courses cet hiver. Un bilan impressionnant.

Vainqueur des trois précédents super-G, Aleksander Aamodt Kilde semblait pourtant en mesure de réussir la passe de quatre. Le Norvégien comptait ainsi 0''41 d'avance sur Marco Odermatt au premier pointage intermédiaire. Mais il a manqué de fluidité sur les dernières courbes, échouant au 2e rang à 0''23.

396 points d'avance au général

Marco Odermatt restait pourtant sur deux contre-performances dans la discipline, avec un 24e rang à Val Gardena et un 8e à Bormio, et il s'élançait pour la deuxième fois seulement sur le Lauberhorn après l'entraînement de descente de la veille. Mais sa confiance et son talent lui ont permis de signer une manche quasi parfaite jeudi.

Le sportif suisse de l'année 2021 prend un peu plus ses distances au classement général, où sa marge sur son dauphin Aleksander Aamodt Kilde est désormais de 396 unités. Il revient par ailleurs à 61 points du Norvégien au classement de super-G, avec encore deux courses à disputer cet hiver dans la spécialité.

Une grosse faute pour Feuz

Les autres Suisses ont terminé loin du podium, dont la troisième marche est occupée par l'Autrichien Matthias Mayer (à 0''58). Stefan Rogentin (11e), Niels Hintermann (14e) et Loïc Meillard (15e) se sont néanmoins classés parmi les 15 premiers. Coupable d'une grosse faute de carre, Beat Feuz a quant à lui fini hors du top 20.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

L'ATP et la WTA ne distribueront pas de points à Wimbledon

Publié

le

Novak Djokovic perdra 2000 points à l'issue de Wimbledon (© KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

L'ATP et la WTA ne distribueront pas de points à Wimbledon si l'exclusion des Russes et Bélarusses se confirme. Les deux instances ont annoncé leur décision vendredi dans des communiqués distincts.

"Si rien ne change, c'est avec un immense regret et à contre-coeur que nous ne voyons pas d'autre possibilité que de retirer les points ATP à Wimbledon pour l'édition 2022", explique l'ATP, qui fut la première à communiquer à ce sujet.

"En raison de la position du All England Lawn Tennis Club (réd: organisateur de Wimbledon) qui n'honorera pas son obligation d'utiliser le classement WTA pour l'inscription à Wimbledon (...), la WTA a pris la difficile décision de ne pas accorder de points", souligne pour sa part la WTA.

La Fédération internationale (ITF) a par ailleurs pris la même décision en ce qui concerne les points attribués chez les juniors et dans les épreuves en fauteuil roulant qui se disputent sur le gazon londonien. Elle a également pris position vendredi.

Les points conquis en 2021 retirés

L'ATP et la WTA ont par ailleurs souligné que les points conquis lors de l'édition 2021 tomberont comme de coutume. Ainsi, le tenant du titre masculin Novak Djokovic perdra 2000 points au terme du prochain Wimbledon, ce qui pourrait lui coûter cher dans la lutte pour la place de no 1 mondial.

En revanche, l'ATP et la WTA attribueront bien des points lors des tournois ATP prévus sur herbe en préparation à Wimbledon. Elles estiment que Russes et Bélarusses ne sont pas victimes de discrimination dans ce cas puisqu'ils ont la possibilité de disputer d'autres épreuves. Ils n'auront en revanche pas d'autre option pendant la première semaine de Wimbledon.

Si les circonstances changent...

Wimbledon a annoncé le 20 avril son intention d'exclure les Russes et les Bélarusses de l'édition 2022 car "dans les circonstances d'une agression militaire injustifiée et sans précédent, il serait inacceptable que le régime russe tire le moindre bénéfice de la participation de joueurs russes ou bélarusses".

Les organisateurs du mythique tournoi londonien ont cependant précisé que cette décision, globalement très critiquée dans le monde du tennis, pourrait être revue si les "circonstances changent radicalement d'ici juin".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Troisième succès pour Démare sur le Giro 2022

Publié

le

Arnaud Démare a fêté vendredi son 3e succès sur le Giro 2022 (© KEYSTONE/EPA/MAURIZIO BRAMBATTI)

Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remporté la 13e étape du Giro, vendredi à Cuneo, décrochant son troisième succès depuis le départ.

Juan Pedro Lopez (Trek) a conservé le maillot rose après cette étape de 150 kilomètres marquée par l'abandon du 4e du général Romain Bardet.

Démare (30 ans) a mené un sprint long et a devancé de peu l'Allemand Phil Bauhaus pour enlever sa huitième victoire d'étape dans le Giro, auquel il participe pour la cinquième fois. Le Britannique Mark Cavendish a pris la troisième place devant le Colombien Fernando Gaviria.

Arnaud Démare a ouvert son palmarès sur le Giro en 2019 avant de gagner l'année suivante à quatre reprises et de ramener le maillot cyclamen du classement par points. Le Français de Groupama-FDJ, qui s'est imposé dans les 5e (à Messine) et 6e étapes (Scalea), a porté à 87 son total de succès depuis ses débuts professionnels en 2012.

Echappée reprise à 700 m de la ligne

Une échappée (Eenckhoorn, Maestri, Prodhomme, J. van der Berg) a pris les devants dès les premiers kilomètres et a porté son avantage à 6'40'' au sommet du seul col au programme, le colle di Nava, à 96 kilomètres de l'arrivée.

Le peloton a mené ensuite une longue et haletante course-poursuite pour réduire l'écart (3' aux 30 km). Les équipes Groupama-FDJ (Démare) et Israël PT (Nizzolo), relayées par les Quick-Step (Cavendish), n'ont repris le quatuor de tête qu'à 700 mètres de la ligne.

Un circuit accidenté samedi

Samedi, la 14e étape, courte (147 km) et intense, propose un circuit accidenté dans les alentours de Turin, avec les doubles ascensions du colle della Maddalena et Superga. L'arrivée est jugée en ville, dans l'ancienne capitale du royaume d'Italie au XIXe siècle.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Favre devrait à nouveau entraîner Mönchengladbach

Publié

le

Lucien Favre devrait retrouver le banc de Gladbach (© KEYSTONE/DPA AP POOL/MARTIN MEISSNER)

Lucien Favre est sur le point de retrouver le banc du Borussia Mönchengladbach. Selon le journal Bild, l'arrivée du technicien vaudois doit être officialisée lundi.

Sans club depuis son limogeage à Dortmund en décembre 2020, Lucien Favre (64 ans) doit succéder à Adi Hütter. Il avait déjà entraîné Gladbach entre février 2011 et septembre 2015, avant de passer deux saisons à Nice (2016 à 2018) puis deux ans et demi à Dortmund.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

International

L'intensité de la douleur pourrait gêner Nadal

Publié

le

Rafael Nadal reconnaît que sa douleur à un pied est toujours là (© KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

Rafael Nadal s'est entraîné sans gêne visible depuis son arrivée à Roland-Garros mercredi.

Mais vendredi, à deux jours du début du tournoi, l'Espagnol a rappelé que la douleur était "toujours là" et que ses chances d'un 14e titre parisien dépendraient de son intensité.

- Avez-vous récupéré de la douleur au pied qui vous a handicapé à Rome ?

"Oui. Même si en fait il n'y a rien à récupérer (sourire). Ca m'arrive souvent à l'entraînement. Il est vrai que j'ai souffert pendant deux jours, mais ça va mieux et c'est pour ça que je suis là. A Rome, j'avais expliqué de façon très ouverte ce qui m'arrivait et j'avais souligné que ça pouvait aller mieux assez rapidement. J'espère que c'est bien le cas. La douleur est toujours là et elle ne va pas disparaître maintenant. La question est de savoir si son intensité va me permettre de jouer avec de réelles chances ou non. Je suis venu pour faire le meilleur résultat possible et si je ne m'en sentais pas capable, je ne serais probablement pas là. Mon véritable objectif est de simplement bien m'entraîner pour être compétitif dès le 1er tour. Ensuite, nous verrons comment ça se passe. Malheureusement, je n'ai pas eu la préparation voulue et cette fracture des côtes (à Indian Wells en mars) a cassé la belle dynamique que j'avais depuis le début de l'année. Mais en sport, les choses peuvent vite changer et la seule chose que je puisse faire, c'est d'être prêt si ça arrive."

- En Australie aussi vous étiez arrivé en manque de compétition en raison de votre pied. Peut-on comparer avec votre situation aujourd'hui à Roland-Garros ?

"En Australie, j'étais arrivé avec très peu de préparation (réd: après quasiment sept mois sans jouer en raison de sa blessure au pied gauche), mais le pied allait mieux qu'aujourd'hui. C'était un énorme avantage parce que ça me permettait de jouer plus rassuré. Ici, l'histoire démontre que si je joue bien, mes chances de gagner sont plus élevées qu'en Australie. Là-bas, l'autre aspect positif est que j'avais pu m'entraîner plusieurs semaines auparavant. Donc on verra. Je ne sais pas combien de Roland-Garros il me reste à jouer, je sais bien qu'il ne me reste plus beaucoup d'occasions, alors je vais faire de mon mieux."

- Quelle a été votre réaction lorsque vous avez vu que vous étiez dans la partie de tableau la plus difficile avec notamment Djokovic, Zverev et Alcaraz ?

R: "J'aurais préféré ne pas savoir ! Non, en fait je m'en moque. D'un point de vue psychologique ça ne me fait rien. En termes de tennis, le haut du tableau, si on regarde les noms, est compliqué. Mais nous sommes dans un tournoi du Grand Chelem et on ne sait jamais ce qui peut se passer. Je suis suffisamment humble pour me concentrer simplement sur mon premier match (contre l'Australien Jordan Thompson). Peu m'importe quels adversaires je pourrai ensuite rencontrer."

Q: Samedi prochain, la finale de la Ligue des champions entre votre club de coeur le Real Madrid et Liverpool se jouera tout près au Stade de France. Avez-vous demandé à ne pas jouer à ce moment-là ?

R: "Je suis là avant tout pour jouer Roland-Garros. Mais évidemment j'ai déjà mes billets !"

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Bardet, malade, abandonne dans la 13e étape

Publié

le

Romain Bardet (tout à gauche) a abandonné le Giro (© KEYSTONE/AP/Massimo Paolone)

Coup de théâtre sur le Giro: Romain Bardet, malade, a abandonné la course, vendredi, dans une 13e étape sans grosse difficulté menant à Cuneo.

Le Français occupait la quatrième place du classement général, à 14 secondes du maillot rose espagnol Juan Pedro Lopez.

Après son abandon survenu environ une heure après le départ de Sanremo, Bardet, visage blême, a pris place sur le siège passager de la voiture de son équipe DSM. La RAI, le diffuseur de la course, a expliqué son abandon par des problèmes d'estomac.

"Après être tombé malade pendant l'étape d'hier (jeudi), la situation a empiré pendant la nuit et malgré tous les efforts, il n'est plus en position de continuer la course", a annoncé la formation DSM.

Romain Bardet, 31 ans, avait fait du Giro son premier grand objectif de la saison. Il avait répondu présent jusqu'à cette journée estivale, en prenant notamment la deuxième place de l'étape-reine du Blockhaus, dimanche dernier dans les Abruzzes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

L’imprévu sera au rendez-vous de ce vendredi... Et comme, en ce moment, vous vivez au gré de vos coups de cœur, tout peut arriver...

Les Sujets à la Une

X