Rejoignez-nous

Sport

Swiss Athletics planche sur un calendrier

Publié

,

le

Swiss Athletics espère pouvoir organiser des meetings dès le mois de juin (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
"Nous espérons mettre sur pied une première série de meetings en juin et en juillet": directeur exécutif de Swiss Athletics, Peter Bohnenblust est au four et au moulin en ces temps de crise.

"Le fait que le championnat de Suisse de football aurait pu reprendre dès le 8 juin nous incite à penser que nous pouvons faire de même. Un stade fait 15'000 m2. S'il y a de la place pour 22 joueurs de foot, les membres des staffs, les techniciens et les journalistes, on peut aussi imaginer y disputer des compétitions d'athlétisme", justifie Peter Bohnenblust.

Les discussions vont déjà bon train avec les différents clubs organisant d'ordinaire des meetings de premier plan. "Weltklasse et Athletissima sont dans une autre catégorie", explique d'emblée le patron de Swiss Athletics. "Ils visent un format Ligue de diamant, dans lequel il y aurait peut-être la place pour quatre ou cinq Suisses. Ce n'est pas ce que nous recherchons", précise-t-il.

Le Bernois pense plutôt à des stades de moindre importance, à Langenthal, Bâle, Berne, Zofingue, Genève ou La Chaux-de-Fonds. "Dans un premier temps, on espère pouvoir engager une vingtaine d'athlètes des cadres nationaux dans chaque réunion, avec des entraîneurs, du personnel technique et des journalistes. Deux ou trois meetings seraient diffusés en +live-streaming+", glisse-t-il.

Avec 50-100 personnes dans un premier temps

Si l'on imagine aisément la tenue de concours ou de courses de sprint tout en respectant la distanciation sociale et en limitant à 50-100 le nombre de personnes présentes, difficile en revanche de concevoir pour l'heure une empoignade entre athlètes ne courant pas en couloir, soit à partir du 800 m. Entraîneur en chef de Swiss Athletics pour la course, Louis Heyer envisage tous les scénarios.

"Les concepts ne sont pas clairs au-delà du 400 m. Pourrait-on courir en peloton? Si ce n'est pas le cas, on veut organiser des contre-la-montre. Les athlètes seront nombreuses et nombreux à les disputer", affirme-t-il. "Mais si on accepte que des inconnus soient serrés les uns contre les autres dans un bus, on peut aussi accepter que des athlètes sains se mesurent en peloton sur 800 m", juge-t-il.

En attendant, Swiss Athletics a pris les devants. Dans le concept de protection approuvé par l'Office Fédéral du Sport (OFSPO), il est ainsi expliqué que les membres de l'équipe nationale s'entraînent toujours au sein des mêmes groupes, qu'ils forment une communauté analogue à une collocation. Et que d'éventuelles chaînes d'infection sont facilement traçables dans un tel groupe.

"Au sein de cette communauté, il n'est pas nécessaire de garder ses distances sur les lieux de la formation", souligne Peter Bohnenblust. "Et j'espère que si nos athlètes de pointe peuvent s'entraîner ensemble dans ces conditions, ils pourront en découdre rapidement dans les meetings que nous voulons organiser", ajoute l'ancien décathlonien.

Le 27 mai, date fatidique

Le Bernois de 58 ans espère bien pouvoir mettre sur pied une deuxième série de meetings, en septembre voire même déjà en août, avec un plus grand nombre de participants. Et avec en point d'orgue des championnats de Suisse reprogrammés pour la fin septembre dans un lieu qui reste à déterminer.

Mais l'interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes court jusqu'à fin août. Il s'agit donc d'attendre les annonces du 27 mai du Conseil fédéral. Avant cette date, impossible de planifier concrètement un quelconque événement, de savoir si l'on pourra y greffer des courses de demi-fond ou de fond en peloton. Ensuite, il faudra agir vite, les athlètes ayant besoin de concourir.

"Tous nos concepts sont prêts en cas de feu vert pour une reprise des compétitions", assure Peter Bohnenblust, qui espère que d'autres types de compétition seront possibles, au moins après le 31 août. "Egalement pour les jeunes, pour qui la finale de l'UBS Kids Cup reste programmée, et pour les coureurs amateurs. Car pour le moment, il reste impossible d'organiser quoi que ce soit pour eux."

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Football: Bavois tombe à Winterthour

Publié

le

Même si le portier de Bavois Enrico Robin s'est parfois interposé, comme devant Nuno Da Silva, Bavois a dû s'avouer vaincu à Winterthour. (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)
Bavois avait bluffé. L'équipe vaudoise s'est finalement présenté avec une équipe réglementaire contre Winterthour, mais elle a été battue 4-0 en quart de finale de Coupe de Suisse mercredi.

Mardi, et malgré les avertissements de l'ASF, Jean-Michel Viquerat, président de Bavois, avait expliqué que le pensionnaire de Promotion League alignerait ses nouveaux joueurs, ce que le règlement de la FIFA lui interdisait. Finalement, l'entraîneur Bekim Uka a présenté une équipe totalement dans les règles.

Mais cela n'a pas suffi: l'aventure de Bavois s'arrête là. A l'Utogrund de Zurich, Winterthour a assumé son statut de club de Challenge League en ouvrant le score par Roman Büess (20e) et en dominant globalement un match que le "petit" a parfois rendu hâché. Gezim Pepsi a ainsi pu doubler la mise juste avant la pause suite à un coup franc. David Callà à la 75e, puis Anas Mahamid (87e) ont fermé la marque.

Continuer la lecture

Sport

Football : le FC Bavois ira à Winterthour avec sa nouvelle équipe

Publié

le

En 2014, le FC Bavois avait reçu Young Boys au stade des Peupliers à Bavois. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)
"Nous irons avec notre équipe pour la saison 2020-21." Bavois et son président Jean-Michel Viquerat sont prêts à contourner le règlement en quarts de finale de Coupe de Suisse à Winterthour mercredi (18h00).

Alors que l'Association suisse de football (ASF) lui interdit d'aligner ses nouveaux joueurs, Jean-Michel Viquerat n'en a cure. "Je m'en fous, lâche-t-il à Keystone-ATS. Sept joueurs sont partis au 30 juin et le 29 juin, nous avons reçu une lettre nous disant qu'on devait y aller avec l'ancien contingent. Imaginez que tout Bavois parte, je fais quoi? C'est complètement ridicule."

Alors le pensionnaire de Promotion League compte sur ses nouveaux éléments (sept au total dans le contingent) pour le déplacement du côté de l'Utogrund. "On va jouer ce match comme prévu et si on passe mais que l'ASF nous donne match perdu, j'irai jusqu'au bout pour faire respecter nos droits", ajoute le président.

Et non sans ambition: "Nous n'allons pas nous avouer battus d'avance, nous avons un joli groupe et nous avons les moyens de créer la surprise." Cela serait d'autant plus exceptionnel qu'en demi-finale, Bavois affronterait le FC Bâle, déjà qualifié après sa victoire 3-2 après prolongation à Lausanne en juin dernier.

De l'autre côté du tableau, Lucerne-Young Boys et Rapperswil-Sion se disputeront jeudi.

Continuer la lecture

Sport

Football: Sion sauve sa peau

Publié

le

Pajtim Kasami le héros sédunois. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)
Le FC Sion ne passera pas par la case barrage. A Genève, les Valaisans se sont imposés 2-1 devant le Servette FC pour assurer leur place en Super League.

Emmenés par un très grand Pajtim Kasami, les Sédunois ont su pleinement exploiter le partage des points du FC Thoune à Zurich (3-3) pour accrocher cette huitième place salvatrice. Paolo Tramezzani a donc parfaitement rempli sa mission. Il a justifié le choix étonnant de Christian Constantin de lui confier la direction de l'équipe près de trois ans après une expérience bien malheureuse. Après des débuts hésitants, le "Mister" a trouvé le bon équilibre pour réussir une fin de parcours remarquable. Le FC Sion n'a, ainsi, perdu qu'un seul de ses sept derniers matches, samedi dernier contre les Young Boys, le triple champion en titre.

Au Letzigrund malgré une belle remontada, le FC Thoune est le grand battu de cette ultime ronde. Menée 3-0 à la 56e minute par un FC Zurich qui restait sur une série de six défaites de rang, la formation de l'Oberland est parvenue à égaliser. Mais le 3-3 signé par Ridge Munsy à la 90e n'a pas suffi. Ce vendredi le FC Thoune devra batailler à Vaduz pour le match aller d'un barrage qu'il abordera dans la peau du favori.

Une panne providentielle

Une panne d’éclairage dans ce stade de la Praille qui restera à jamais comme une enceinte "mal née" a stoppé l’élan magnifique du Servette FC. Lors de la première demi-heure, les Genevois avaient offert un très beau football pour justifier le concert dithyrambique qui a accompagné leur qualification pour le tour préliminaire de l’Europa League. Avec leur maillot "vintage" qui célébrait les 130 ans du club, les joueurs d’Alain Geiger n’étaient pas loin d’évoluer dans le registre de leurs glorieux aînés, notamment l’équipe 1978/1979 de Peter Pazmandy qui avait réussi un quadruplé unique.

Jusqu’à cette panne qui est tombée à la 30e, les Servettiens ont littéralement marché sur des Valaisans qui avaient concédé l'ouverture du score sur une action lumineuse conclue par Koro Koné (22e). Mais après un bon quart d’heure passé dans leur vestiaire, les Valaisans sont revenus sur la pelouse animés enfin par de louables attentions. Et c’est Pajtim Kasami, leur meilleur buteur, qui signait à la 38e minute un but sans prix. Il reprenait de la tête un coup-franc botté par Anto Grgic qu’il avait lui-même provoqué. A l’heure du bilan, il ne faudra pas occulter le rôle essentiel tenu par l’ancien joueur de l'Olympiakos dans le maintien du FC Sion.

Le but de la survie pour Roberts Uldrikis

A la reprise, sous un déluge qui a trop vite mis à mal la pelouse, le FC Sion était toujours aussi conquérant. Kasami, encore lui, aurait pu donner l’avantage à ses couleurs sans un très bel arrêt de Jérémy Frick. Surpris par cette furia valaisanne qu’ils ne soupçonnaient peut-être pas, les Servettiens ont mis du temps pour relever la tête. Ils finissaient toutefois par retrouver ce football léché qui ne peut que ravir les puristes. Seulement, c’est Kasami, encore lui, qui sortait le grand jeu pour offrir le 2-1 sur un plateau à Roberts Uldrikis à la 74e minute. Malgré l’improbable scénario du Letzigrund, cette réussite du Letton, sa deuxième en moins d'une semaine, restera à jamais comme le but de la survie pour un club qui n'aurait jamais dû se retrouver dans une telle situation.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : le LHC reporte sa semaine de préparation

Publié

le

Le LHC devait effectuer un camp d'entraînement du cadre élargi cette semaine de lundi à vendredi sur sa glace. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Le Lausanne HC est sans doute le premier club de National League à le faire mais sans doute pas le dernier. Le club vaudois a décidé de reporter le début de sa préparation sur la glace.

Le LHC devait effectuer un camp d'entraînement du cadre élargi cette semaine de lundi à vendredi sur sa glace. Ce premier rendez-vous a été reporté en raison de l'incertitude régnant autour du déroulement de la prochaine saison, explique le club dans un communiqué.

A l'heure actuelle, dans l'attente d'une prise de position précise du Conseil fédéral, des cantons et, le cas échéant, de la Ligue suisse de hockey sur glace, qui n'interviendra pas avant la mi-août, il apparaît prématuré de s'engager dans un programme normal de retour à la compétition, avec tous les frais opérationnels qui lui sont liés et la convocation de l'ensemble de l'effectif du club, souligne le club vaudois. .

A ce stade, les joueurs sont libres de s'entraîner pour se maintenir en forme, mais ne font pas l'objet d’une convocation formelle. Le LHC attend à la mi-août une décision des autorités pour permettre d'envisager avec certitude un retour au jeu, à une date crédible. Le programme des matches de préparation sera modifié en conséquence. Le LHC devait affronter La Chaux-de-Fonds le 7 août, Sierre le 12 et Berne le 19 pour ses trois premiers rendez-vous.

Continuer la lecture

Sport

Football : le LS finit sur une victoire

Publié

le

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le néo-promu en Super League et le FC Wil ont fait le spectacle au Stade Olympique de la Pontaise. Un spectacle néanmoins digne d'une dernière journée de championnat sans enjeu.

Une pluie de buts et une ultime victoire pour ponctuer une saison réussie. Dimanche après midi, le Lausanne-Sport s’est imposé sur le score fleuve de 5 buts à 3 devant son public face à Wil à l’occasion de la dernière journée de Challenge League. Un résultat final illustrant un relâchement légitime après une saison éprouvante et perturbée par la crise sanitaire :

Giorgio Contini
Entraineur du LS
Giorgio Contini Entraineur du LS

Si tous les joueurs sont à saluer pour leurs performances et leur investissement sans failles, certains sont logiquement sortis du lot :

Giorgio Contini
Entraineur du LS
Giorgio Contini Entraineur du LS

La place de barragiste revient elle à Vaduz, malgré sa défaite à Kriens. Vaduz tentera donc d’obtenir sa promotion dans un système de match aller-retour contre le neuvième de Super League qui sera connu ce lundi soir. Il s’agira soit du FC Sion, soit du FC Thoune.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

Expansion de vos prérogatives. Les planètes favorisent les contacts, récompensent les efforts et vous font voir plus grand...

Publicité

Les Sujets à la Une

X