Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Bacsinszky chute au classement WTA

Publié

,

le

Appelée à rencontrer mardi la Canadienne Eugénie Bouchard (WTA 148) à Gstaad, Timea Bacsinszky se retrouve désormais devant une feuille blanche: elle n'occupe plus que le 761e rang de la WTA.

Forfait à Wimbledon, la Lausannoise n'a pas pu défendre les points qui avaient récompensé l'an dernier son accession en seizième de finale pour perdre 447 places. Un tel classement répond à une implacable logique dans la mesure où elle n'a plus enlevé un seul match de simple ces douze derniers mois.

Le nouveau classement WTA réserve toutefois deux bonnes nouvelles pour le tennis suisse. Huitième de finaliste à Wimbledon, Belinda Bencic fait son retour dans le top 50 pour occuper le 45e rang. Victorieuse pour sa part dimanche du tournoi ITF de Contrexéville, Stefanie Voegele a gagné 15 places pour figurer à la 78e place d'un classement qui voit Serena Williams, finaliste à Wimbledon, bondir du 181e au 28e rang.

Titré dimanche à Londres. Novak Djokovic fait, pour sa part, son retour dans le top 10 du classement de l'ATP. Le Serbe est passé de la 21e à la 10e place alors que son adversaire malheureux en finale Kevin Anderson est désormais le no 5. Battu par Djokovic en demi-finale, Rafael Nadal a consolidé sa première place avec une avance de 2230 points sur Roger Federer, soit plus d'un tournoi de Grand Chelem "d'avance". A la Race, l'avantage du Majorquin sur le Bâlois se chiffre à 1740 points.

Enfin, Stan Wawrinka a gagné 25 places à la faveur de son succès au premier tour de Wimbledon devant Grigor Dimitrov pour occuper désormais le 199e rang.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Ski alpin: Odermatt brillant 2e du Super-G de Kitzbühel, Meillard 7e

Publié

le

Marco Odermatt magnifique 2e du Super-G de Kitzbühel. (©KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA)

Marco Odermatt en impose de plus en plus. Le Nidwaldien a pris la 2e place du Super-G de Kitzbühel à 0''12 de Vincent Kriechmayr, alors que Loïc Meillard a décroché une magnifique 7e place.

Fantastique 10e de la deuxième descente dimanche, Marco Odermatt poursuit sa progression de manière exponentielle. Sur une piste aussi difficile que la Streif, même en configuration Super-G, les rookies n'ont que rarement voix au chapitre. Alors oui, il s'agissait de son troisième Super-G de Kitzbühel, mais quand même.

Il n'a manqué que 12 centièmes et un peu d'expérience au Nidwaldien pour aller chercher la 3e victoire de sa carrière. On dira que ses qualités de technicien lui ont coûté la victoire dans le schuss final, là où Kriechmayr a pu emmagasiner davantage de vitesse. Avec environ 6 km/h de mieux, l'Autrichien a rattrapé son retard dans les derniers mètres. Il s'empare du même coup du dossard rouge de la spécialité.

Pour se rendre compte de la performance du skieur d'Hergiswil, il suffit de voir que le grand favori Matthias Mayer a terminé à 33 centièmes du Suisse pour compléter le podium. Odermatt profite en outre de cette 2e place pour passer Aleksander Aamodt Kilde au général de la Coupe du monde. Le Nidwaldien possède 200 points de retard sur Alexis Pinturault, 9e de ce Super-G. Mais le Français a devant lui trois slaloms (Schladming et deux fois à Chamonix) pour creuser l'écart.

Dans la même veine qu'Odermatt, il convient de saluer la 7e place (à 1''41) de Loïc Meillard à l'occasion de son quatrième départ dans la spécialité. Déjà 13e à Bormio sur une Stelvio ultra sélective, le skieur d'Hérémence obtient un top 10 dans une cinquième discipline. Ne lui manque désormais plus que la descente.

Les deux jeunes techniciens de Swiss-Ski ont su faire oublier l'absence de Mauro Caviezel, absent en raison d'une lésion des ligaments extérieurs et d'un traumatisme crânien, conséquence d'une violente chute lors d'un entraînement à Garmisch. Les autres Suisses sont plus loin. Gino Caviezel est 15e, Stefan Rogentin 20e et Gilles Roulin 24e.

Beat Feuz n'a lui pas connu la meilleure journée de sa carrière. Le grand bonhomme du week-end avec ses deux succès sur la Streif en descente a manqué une porte dans la dernière partie. Mais avant cette erreur, le Bernois affichait un retard conséquent de plus de deux secondes. Sans doute que l'énergie mentale dépensée ces derniers jours et le bonheur d'avoir vaincu la Streif ont affecté sa motivation.

La Coupe du monde masculine va maintenant prendre la route pour le slalom de Schladming qui aura lieu mardi soir.

Continuer la lecture

Sport

Ski alpin - Beat Feuz dompte enfin la Streif !

Publié

le

Beat Feuz a fait preuve d'une totale maîtrise pour s'imposer pour la première fois sur la Streif. (©KEYSTONE/AP/Giovanni Auletta)

Cette fois, la Streif n'a pas résisté à Beat Feuz. Après avoir terminé quatre fois deuxième, le Bernois a remporté la première descente de Kitzbühel vendredi.

2016. 2018. 2019. 2020. Et 2021? Non, la malédiction est finie: Beat Feuz s'est enfin imposé à Kitzbühel, qui lui échappait depuis tant d'années pour quelques centièmes. Mais ce vendredi, ceux-ci ont été avec le Suisse, qui a devancé de seize centièmes Mathias Mayer, lequel lui avait soufflé la victoire l'année dernière.

Manière de se venger du passé. Tout cela est désormais derrière. A bientôt 34 ans, Beat Feuz fait partie de ceux qui ont dompté la Streif. Il fallait peut-être attendre qu'il s'agisse d'une descente de "substitution", venue remplacer celle du Lauberhorn, son jardin, qui était prévue la semaine dernière. Ce Wengen "déplacé" à Kitzbühel lui a donc souri comme s'il avait été à la maison.

Intraitable maîtrise

Il est le premier représentant helvétique à s'y imposer depuis Didier Cuche, maître incontesté des lieux avec ses cinq victoires, la dernière en 2012. Et voilà Feuz délesté de la pression avant la seconde course (la "vraie", cette fois) prévue samedi. L'hypothèse d'un incroyable doublé a déjà de quoi le faire rêver.

Et cela est légitime. Vendredi, le Bernois, parti avec le dossard numéro 5, a couru avec la maîtrise dont il s'est fait l'habitude, rendant minimes les quelques erreurs inhérentes à un tracé de cette exigence. Sur le haut de l'Hahnenkamm, il est surtout parvenu à emmagasiner assez de vitesse pour créer des écarts. Mais sans être pour autant le plus rapide, contesté par Mayer, Paris (3e à 0''56) ou encore Johan Clarey (4e à 0''89). Mais Feuz est puissant, résistant et, pour la première fois donc sur la Streif, intraitable.

Capable de gérer une vitesse parfois très élevée en arrivant sur les sauts puis de corriger légèrement sa trajectoire à la réception, le triple tenant du titre du globe de la discipline a cette fois eu la "chance" d'être imbattable. Au contraire des années précédentes, il n'a vu personne descendre sur un nuage. Cela change la donne. La régularité du Kugelblitz a finalement été récompensée. Il était temps.

Kryenbühl chute lourdement

Mais cette victoire n'aura sans doute pas la saveur qu'elle devrait avoir dans le camp suisse. Car si Carlo Janka a pris une bonne 6e place, Urs Kyrenbühl a en effet été victime d'une énorme chute sur le saut final. Déséquilibré vers l'avant à plus de 140 km/h, le Schwytzois, conscient, est resté de très longues minutes allongé juste avant l'aire d'arrivée et entouré de plusieurs représentants du corps médical. Il a ensuite été évacué par hélicoptère, sans que plus d'informations sur son état de santé n'aient été communiquées.

Ce dernier saut a souvent été l'objet de fortes critiques, en raison de sa dangerosité. C'est notamment là que Daniel Albrecht était parti à la faute en 2009, avant de devoir être plongé dans un coma artificiel durant trois semaines et de connaître de sérieuses complications. A noter que jeudi, lors du second entraînement, le Français Johan Clarey avait déjà chuté au même endroit.

La course, lancée à 11h30, a été interrompue à plusieurs reprises après les chutes de Ryan Cochran-Siegle (également évacué par hélicoptère pour des douleurs à l'épaule), Kryenbühl, mais également en raison d'un vent qui s'est levé. Au point de faire croire à une non-homologation de la course. Cela aurait été le cas si le nombre des trente partants n'avait pas été atteint. Il a fallu attendre 14h15 pour que la délivrance intervienne enfin. Et que l'organisation décide d'en finir. Heureusement pour Feuz.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : Lausanne reprend, mais dans quelle forme ?

Publié

le

Que l'attente fut longue pour les Lausannois... Image d'archive : (LFM/RENAUD DE VARGAS)

Après avoir été cloitrés dans leur domicile respectif,  joueurs et staff de la formation lémanique ont repris le chemin des entrainements collectifs lundi. La transition sera brève pour eux, qui retrouveront la compétition vendredi.

Fin d’une attente interminable pour le Lausanne Hockey Club ! Vendredi soir, les Vaudois se rendront à Ambri pour y jouer leur premier match de championnat depuis le 2 janvier et une victoire 7-1 face à Berne.

Entre-temps, c’est une quarantaine de deux semaines qui a contraint les membres de l’effectif à rester chez eux. Dans quelle forme Craig MacTavish a-t-il retrouvé ses joueurs, qui ont dû suivre un programme physique à domicile ?

Craig MacTavish
Coach du LHC
Craig MacTavish Coach du LHC

En raison de cette quarantaine ainsi que celle de novembre dernier, Lausanne a accumulé un nombre considérable de matchs de retard sur ses adversaires : quatre matchs de moins que Genève, six de moins que Zurich et même sept de moins que Zoug, Fribourg ou Davos.

La tentative de rattrapage commence donc ce week-end, puisque les Lions dormiront demain soir à Coire, après leur match contre Ambri et avant leur rencontre de samedi à Davos :

Tim Bozon
Attaquant du LHC
Tim Bozon Attaquant du LHC

Ambri-Piotta face à Lausanne, c’est donc demain à 19h45. Notez encore que l’attaquant Charles Hudon, insuffisamment remis d’une blessure à un genou, ne participera pas à ce week-end de reprise du LHC.

 

Continuer la lecture

Sport

Basketball - Clint Capela a peut-être joué le match de sa vie

Publié

le

26 rebonds pour Clint Capela ! (© KEYSTONE/AP/John Bazemore)

Extraordinaire Clint Capela ! Le pivot genevois a sans doute livré l'une des meilleures performances de sa carrière lors du succès 123-115 en prolongation d'Atlanta devant Detroit.

Clint Capela a inscrit 27 points - 10 sur 18 au tir et 7 sur 12 au lancer - et a cueilli 26 rebonds. Jamais il n'avait été aussi dominateur dans les airs. Deux rappels soulignent l'étendue de l'exploit du Genevois. Il est le premier joueur des Hawks avec au moins 25 points et 25 rebonds dans un même match depuis Dikembe Mutombo le 14 décembre 1999, le premier aussi à présenter une telle feuille de statistiques en NBA depuis Karl-Anthony Thowns le 12 janvier 2019. Par ailleurs, les 5 contres qu'il a réussi lui permettent de rejoindre... Shaquille O'Neal dernier pivot à avoir conclu une rencontre avec au moins 25 points, 25 rebonds et 5 contres. C'était en... 2004.

Mené de 17 points - 99-82 - dans les derniers instants du troisième quarter, Atlanta a signé une superbe remontada pour cueillir son septième succès de la saison en quatorze rencontres. Auteur de 38 points, Trae Young a su se hisser au niveau de Clint Capela pour renverser le cours de la partie. "Je suis fier. Nous n'avons jamais renoncé, souligne le meneur de jeu. Si nous témoignons de la même application dans le scoring et dans le rebond, le ciel sera notre seule limite."

La soirée a également été marquée par la défaite 147-135 après une double prolongation de Brooklyn à Cleveland. Les Nets alignaient pourtant pour la première fois le trio magique formé par Kevin Durant, par James Harden et par Kyrie Irving. Ils sont tombés sur des Cavaliers en plein renouveau emmené par un Collin Sexton en état de grâce avec ses 42 points dont... 15 dans la seule seconde prolongation.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace - Philipp Kurashev inscrit son premier but en NHL

Publié

le

Philipp Kurashev: un premier but en NHL à 21 ans. (©KEYSTONE/AP/Chris O'Meara)

Philipp Kurashev a inscrit son premier but en NHL. La réussite du Bernois de 21 ans n'a toutefois pas empêché la défaite 5-4 de Chicago à Sunrise devant Florida.

Les Blackhawks entament, ainsi, leur saison avec quatre défaites en quatre rencontres. Lundi soir, ils ont toutefois cueilli leur premier point dans la mesure où ils ne se sont inclinés qu'en prolongation sur un but de Frank Varano.

Philipp Kurashev n'aura donc attendu que son troisième match pour faire trembler les filets de la NHL. Il a conclu victorieusement une rupture à la 47e pour donner l'avantage 4-3 à ses couleurs. Le Bernois a été crédité d'un bilan de +1 pour 10'03'' de présence sur la glace. Pius Suter a rendu un bilan neutre pour un temps de jeu de 13'31''. Auteur d'un doublé, l'ancien top-scorer d'Ambri-Piotta Dominik Kubalik a été l'attaquant le plus tranchant des Blackhawks.

Un autre joueur suisse a comptabilisé un point mardi soir. Dean Kukan a délivré un assist pour le Français Alexandre Texier lors de la défaite 3-2 en prolongation de Columbus à Detroit.

Enfin à noter que la rencontre entre le Nashville de Roman Josi et le Carolina de Nino Niederreiter a été renvoyée en raison du Covid-19. Lundi lors du premier affrontement entre les deux équipes, Jordan Staal (Carolina) et Mikael Grandlund (Nahville) n'avaient pas été alignés en raison du protocole imposé par le Covid-19.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Le ciel booste le domaine de vos finances. Des rentrées d’argent nettement plus conséquentes sont promises…

Publicité

Les Sujets à la Une

X