Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Voegele battue en 1/2 à Lugano

Publié

,

le

Stefanie Voegele ne disputera pas ce dimanche à Lugano sa deuxième finale de l'année. Finaliste il y a deux mois à Acapulco, l'Argovienne a échoué au Tessin sur l'avant-dernière marche.

Stefanie Voegele (WTA 119) s'est inclinée 6-4 6-2 devant la Biélorusse Aryna Sabalenka (WTA 61). Beaucoup plus puissante, la teenager de Minsk avait placé la barre beaucoup trop haute dans cette demi-finale. Comme l'Italienne Camila Giorgi (WTA 59) balayée 6-3 6-0 le matin par cette même Aryna Sabalenka, l'Argovienne a eu de la peine à "exister" vraiment dans cette partie malheureusement à sens unique.

Ce dimanche en finale, Aryna Sabalenka visera le premier titre d'une carrière que l'on devine très belle face à Elise Mertens (WTA 20). Demi-finaliste du dernier Open d'Australie, la Belge a été poussée dans ses derniers retranchements par une autre Biélorusse de 19 ans, Vera Lakpo (WTA 130) contre laquelle elle s'est finalement imposée 6-1 4-6 6-4 après avoir frôlé le pire dans un troisième set "riche" de cinq breaks.

Malgré cette défaite sans appel en demi-finale, Stefanie Voegele n'a pas perdu sa journée. A la faveur de sa victoire 6-4 6-3 en début d'après-midi contre la qualifiée allemande Tamara Korptasch (WTA 176), la protégée d'Ivo Werner a fait d'une pierre deux coups: elle est à la fois assurée de figurer à nouveau dans le top 100 du prochain classement WTA et elle a gagné sa place dans le tableau principal de Roland-Garros qui assure, il convient de le préciser, un chèque de 40'000 euros aux perdantes du premier tour.

Par ailleurs, les trois victoires qu'elle a obtenues à Lugano devraient finalement convaincre Heinz Günthardt de lui ouvrir à nouveau les portes de l'équipe de Fed Cup pour le barrage en Roumanie la semaine prochaine. Aujourd'hui, Stefanie Voegele est tout simplement la meilleure joueuse sur laquelle Swiss Tennis peut compter.

(ATS)

CREDIT PHOTO : KEYSTONE/EPA KEYSTONE/PABLO GIANINAZZI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Simon Ehammer vice-champion d'Europe du décathlon

Publié

le

Simon Ehammer a terminé 2e du décathlon des Européens (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

En tête avant le 1500 m du décathlon des championnats d'Europe, Simon Ehammer a décroché la médaille d'argent. L'Appenzellois a battu son record de Suisse avec 8468 points.

Le titre est revenu à l'Allemand Niklas Kaul, impérial au javelot et sur le 1500 m.

Il n'a pas manqué grand-chose pour qu'on le surnomme MC Ehammer. Car oui, "Simi" a bien joué les maîtres de cérémonie en Bavière. Impérial lors de la première journée avec notamment 8m31 à la longueur, Ehammer a finalement cédé lors des deux dernières épreuves.

Le médaillé de bronze à la longueur des Mondiaux de Eugene avait idéalement lancé cette deuxième journée en remportant le 110 m haies en 13''75 pour récolter 1007 points. Talon d'Achille du jeune athlète de Suisse orientale, le disque a encore une fois confirmé être sa nemesis. Le lancer rikiki à 34m92 ne lui a rapporté que 562 points, alors que son record personnel établi en mai à Ratingen est de 39m13.

Heureusement, Ehammer a su se resaisir à la perche, épreuve critique s'il en est. Après avoir eu besoin de deux essais à 4m70, il a effacé 4m90, 5m et 5m10 à sa première tentative. Il a ensuite franchi 5m20 à son deuxième essai pour battre sa meilleure marque personnelle en obtenant au passage 972 points. Après un lancer du javelot poussif avec 53m46, l'Appenzellois a dû se battre comme un fou sur un 1500 m décisif face à un Niklas Kaul revenu de nulle part et face à l'Estonien Janek Öiglane.

C'est passé contre Öiglane, mais cela n'a pas suffi face à un Kaul galvanisé par la foule. Le champion du monde 2019 a coupé la ligne en 4'10''04. Ehammer a lui terminé en 4'48'72.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Kambundji en finale du 100 m, pas Kouni, Frey ni Mancini

Publié

le

Mujinga Kambundji qualifiée pour la finale du 100 m à Munich (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

Mujinga Kambundji s'est logiquement qualifiée pour la finale du 100 m. La Bernoise a remporté sa demi-finale en 11''05.

Souveraine sur la deuxième partie de la ligne droite, Kambundji a pu contrôler facilement. Elle sait que la bagarre sera rude à 22h25 avec les Britanniques Dina Asher-Smith et Daryll Neita, toutes deux vainqueures de leur série.

Cela n'est en revanche pas passé pour Géraldine Frey et Nathacha Kouni. Frey a terminé 5e en 11''38, alors que la jeune Zurichoise a pris la 7e place en 11''54 en semblant assez crispée d'être à ce niveau.

Brillamment qualifié pour les demi-finales du 100 m masculin, Pascal Mancini n'est pas non plus parvenu à se hisser en finale. Le Staviacois a terminé 5e de sa course en 10''23, soit 0''03 de plus que son meilleur temps. Le sprinter fribourgeois a sans doute cassé un peu trop tôt en franchissant la ligne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Desplanches se fait peur mais passe en finale sur 200 m 4 nages

Publié

le

Desplanches disputera mercredi la finale du 200 m 4 nages (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Jérémy Desplanches sera bien présent au rendez-vous de la finale du 200 m 4 nages mercredi (18h37) aux Européens en grand bassin de Rome. Mais le Genevois a joué à se faire peur en demi-finales.

En tête de la première demi-finale après 150 mètres, le double médaillé européen (or en 2018, argent en 2021) a en effet relâché son effort en crawl. Beaucoup trop d'ailleurs, puisqu'il a terminé 4e en 1'59''53, à 0''01 de la 2e place occupée conjointement par l'Israélien Ron Polonsky et l'Italien Alberto Razzetti.

"Le but était de m'économiser. Mais c'était un plan foireux. Si j'étais passé à la trappe pour un centième, j'aurais eu les boules", a lâché le médaillé de bronze olympique au micro de la RTS. "Les demi-finales, c'est un truc que je déteste. Je me suis fait peur, mais heureusement ça passe", a-t-il encore souligné.

Jérémy Desplanches estimait que la deuxième série serait moins rapide, et il ne s'est heureusement pour lui pas trompé. Il s'est finalement qualifié avec le 5e temps des demi-finales, remportées en 1'58''77 par Gabriel Jose Lopes. Mais il devra probablement réussir un chrono proche de 1'57'' pour cueillir une nouvelle médaille.

Mityukov en finale avec un nouveau RS

Roman Mityukov a lui aussi signé le 5e temps des demi-finales, sur 100 m dos. Mais le Genevois de 22 ans a sorti le grand jeu mardi soir, améliorant de 0''12 son record national pour le porter à 53''75. Il devra certainement abaisser encore cette marque mercredi en finale (18h10) pour s'approcher du podium.

Sacrée sur 200 m brasse lundi soir au Foro Italico, Lisa Mamié a en revanche échoué en demi-finales du 50 m brasse, se classant 16e en 31''69. Engagées dans les demi-finales du 200 m papillon, Fanny Borer (2'14''90) et Annina Grabher (2'16''92) n'ont quant à elles pas pu éviter les deux dernières places.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Bencic battue en trois sets par Cirstea

Publié

le

Bencic a été battue d'entrée à Cincinnati (© KEYSTONE/EPA/EDUARDO LIMA)

Belinda Bencic (WTA 11) a subi le même sort que Jil Teichmann (WTA 21) dans le tournoi WTA 1000 de Cincinnati.

La St-Galloise s'est inclinée dès le 1er tour, battue 6-2 6-7 (3/7) 6-4 par Sorana Cirstea (WTA 40).

Quart de finaliste la semaine dernière à Toronto, Belinda Bencic a été battue pour la deuxième fois en autant de duels par la Roumaine de 32 ans. Elle a trouvé les ressources pour égaliser à une manche partout, mais a concédé un break qui allait s'avérer décisif d'entrée dans le dernier set.

La Championne olympique de simple fut d'ailleurs bien trop vulnérable sur son engagement mardi, perdant pas moins de cinq fois son service au total. Elle n'a par ailleurs pas trouvé la solution à la relance dans le set décisif, ne se procurant pas la moindre balle de break.

Belinda Bencic avait atteint les quarts de finale l'an dernier à Cincinnati, subissant alors la loi de Jil Teichmann. Après le tirage au sort, elle espérait certainement pouvoir prendre sa revanche sur sa partenaire de FedCup au 2e tour cette semaine, mais toutes deux ont été sorties d'entrée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Pas de deuxième médaille pour Ponti

Publié

le

Noè Ponti doit se contenter d'un 5e rang sur 200 m papillon (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Noè Ponti n'a pas signé l'exploit espéré en finale du 200 m papillon des Européens de Rome. Le Tessinois, 2e du 100 m pap' dimanche dans ces joutes, doit se contenter d'une 5e place.

Auteur du 3e chrono des demi-finales en 1'55''28, Noè Ponti n'a pas pu faire mieux que 1'55''26 en finale, échouant à 0''25 de la troisième marche podium. Touché par le Covid-19 à la fin juin, il a comme on pouvait le craindre manqué d'énergie pour son troisième 200 m disputé en deux jours.

Le Tessinois (21 ans) n'a cependant aucun regret à avoir, même s'il se serait paré d'argent s'il avait nagé aussi vite que lors des récents Mondiaux de Budapest où il s'était classé 4e en 1'54''29. Il a en effet trouvé les ressources pour cueillir une médaille à Rome, malgré une préparation largement tronquée.

L'or est revenu au grand favori, le Hongrois Kristof Milak, qui a survolé les débats (1'52''01) pour signer comme aux Mondiaux le doublé 100/200 m papillon. Il a devancé son compatriote Richard Marton (2e en 1'54''78), l'Italien Alberto Razzetto se parant de bronze en 1'55''01.

"Un miracle"

"C'est quasiment un miracle d'avoir conquis une médaille ici, quand je repense aux difficultés que j'ai rencontrées au cours du dernier mois. Je me suis montré plus rapide qu'en demi-finales, mais je ne pouvais pas faire mieux", a lâché Noè Ponti.

"C'est dommage que cela n'ait pas suffi pour une deuxième médaille. Mais nous en étions plus proches lors du relais 4x200 m libre", que le Tessinois a terminé au 4e rang lors de la 1re journée en compagnie d'Antonio Djakovic, Roman Mityukov et Nils Liess.

Ugolkova 6e

Maria Ugolkova (33 ans) a quant à elle pris la 6e place de la finale du 200 m 4 nages. Médaillée de bronze dans la discipline lors des Européens 2018, la nageuse d'origine russe a nagé en 2'12''56, à plus d'une seconde d'une place sur le podium. Le titre est revenu à l'Israélienne Anastasya Gorbenko (2'10''92).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Les Astres vous poussant aux excès, difficile, pour vous de rester discipliné ! Ne vous gaspillez pas, mangez équilibré et évitez les excitants !

Les Sujets à la Une

X