Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Federer en quart à Wimbledon

Publié

,

le

Roger Federer (no 1) jouera mercredi son 53e quart de finale de Grand Chelem, le 16e à Wimbledon. Le Maître a dominé Adrian Mannarino (no 22) 6-0 7-5 6-4 lundi au 4e tour.

En quête d'un 8e sacre sur le gazon londonien, Roger Federer devra vaincre mercredi Kevin Anderson (no 8) pour atteindre pour la... 44e fois le dernier carré d'un tournoi majeur. Il a remporté ses quatre duels livrés face au géant sud-africain (2m03), vainqueur en quatre sets (7-6 7-6 5-7 7-6) et 3h28 du Français Gaël Monfils (ATP 44) lundi.

Le Bâlois abordera ce quart de finale fort de ses 32 sets remportés consécutivement sur l'herbe de Church Road. Et sans avoir concédé le moindre break en 81 jeux de service négociés depuis le début de cette édition 2018. Adrian Mannarino a pourtant réussi un petit "exploit" dans le dernier jeu d'un premier set qu'il a laissé filer en seulement 16': le gaucher français s'est procuré une balle de break, la première à laquelle Roger Federer a dû faire face dans ce tournoi.

Malmené dans un premier set où il n'a pas existé, Adrian Mannarino a eu le grand mérite de s'accrocher. Le Français a également profité d'une baisse de régime de Roger Federer, soudain moins serein après qu'il avait manqué cinq balles de break sur ses deux premiers jeux de retour dans la deuxième manche. Mais il n'a rien pu faire dans le "money time".

Roger Federer a su élever son niveau de jeu lorsqu'il le devait face à un joueur tout de même trop limité sur son côté coup droit. Il a ainsi écarté trois balles de break à 3-4 dans le troisième set, et s'est emparé une dernière fois du service adverse dans la foulée pour forcer la décision. L'homme aux 20 titres du Grand Chelem a ensuite conclu cette partie sur un jeu blanc, après 1h45' de jeu.

(ATS / KEYSTONE/AP/TIM IRELAND)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le Real Madrid reste leader de la Liga après avoir renversé Valence

Publié

le

Karim Benzema s'élève plus haut que tout le monde et inscrit le but de la victoire pour le Real. (© KEYSTONE/EPA/Kai Foersterling)

le Real Madrid a conservé sa position de leader de la Liga dimanche après avoir renversé Valence (2-1), au stade Mestalla, grâce à un but de Karim Benzema en fin de match, lors de de la 5e journée.

Avec 13 points, les hommes de Carlo Ancelotti devancent l'Atletico Madrid (2e avec 11 points) et Valence (3e avec 10 points), et conservent leur invincibilité en championnat avec quatre victoires et 1 nul.

Encore menés à la 86e minute (1-0), les hommes de Carlo Ancelotti ont fait la différence en trois minutes, grâce à Vinicius (86e) et une tête de l'international français Benzema (88), meileur buteur de la Liga avec six buts.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Un Lyon téméraire cède dans les arrêts de jeu à Paris

Publié

le

Xherdan Shaqiri s'est retrouvé entre Messi et Neymar. (© KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON)

Lyon a longtemps espéré décrocher le nul contre le PSG dans le choc du Championnat de France. Las, les Parisiens se sont imposés 2-1 dans les arrêts de jeu grâce à Mauro Icardi.

Positionné sur le côté droit, Shaqiri a souvent été oublié par ses coéquipiers. Au sein d'un Olympique Lyonnais, très entreprenant, les qualités du Bâlois auraient sans doute pu être mieux exploitées. Il a tout de même inquiété le portier parisien Donnarumma d'un tir de loin (18e). Mais il a aussi hérissé le poil de sa défense en provoquant un corner d'une passe en retrait de loin complètement ratée. L'international helvétique a cédé sa place à la 79e minute à Cherki.

Les Lyonnais ont pu croire qu'ils allaient repartir avec quelque chose quand Lucas Paqueta a marqué à la suite d'un centre tout en finesse de Toko Ekambi. Un penalty généreusement accordé à Neymar a permis au Brésilien d'égaliser (66e). Puis à la 93e, un centre de Mbappé était repris de la tête par Icardi, laissé seul par la défense lyonnaise.

Dans le derby entre Nice et Monaco (2-2), disputé à huis clos en raison des incidents du match Nice - OM, Jordan Lotomba a quitté la pelouse sur blessure à la 57e minute. L'ancien latéral du Lausanne-Sport a semblé se blesser seul.

Le Bordeaux de Petkovic gagne enfin

Vladimir Petkovic a enfin fêté un succès en Ligue 1. Lors de la 6e journée, Bordeaux est en effet allé s'imposer 2-1 samedi sous le déluge à Saint-Etienne.

Le réalisme de l'attaquant sud-coréen Ui-jo Hwang s'est avéré précieux pour les Girondins dirigés par l'ancien sélectionneur suisse. L'international a signé les deux buts de son équipe (7e/80e), laquelle a arraché un succès assez heureux face aux Verts. Ceux-ci avaient égalisé de manière méritée par Khazri (73e), mais ils n'ont pas su enchaîner. Saint-Etienne attend toujours sa première victoire de la saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un de chute pour la Roma de Mourinho

Publié

le

Jose Mourinho s'en va sous la pluie battante de Vérone avec une défaite dans les bagages. (© KEYSTONE/AP/Spada)

José Mourinho, après six victoires de rang depuis son arrivée à la Roma (toutes compétitions confondues), a subi dimanche sa première défaite à Vérone, victime de la révolte de l'Hellas vainqueur 3-2.

Face à une équipe de l'Hellas en panne de confiance après trois défaites, privée de Rüegg, blessé, les Giallorossi pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant la marque - sous une pluie diluvienne - par une talonnade de grande classe de leur capitaine Lorenzo Pellegrini (36e).

Mais Igor Tudor, débarqué cette semaine pour remplacer Eusebio Di Francesco sur le banc de Vérone, a su trouver les mots pour relancer ses joueurs, conquérants dans une belle seconde période contre des Giallorossi rattrapés par la fatigue.

La série s'arrête donc là pour Mourinho qui, revenu cet été en Serie A, avait remporté ses six premiers matches, trois en championnat et trois en Ligue Europa Conférence.

La Juventus Turin et l'AC Milan se sont neutralisés (1-1) dimanche dans le choc de la 4e jourée de Serie A, un résultat qui fait l'affaire des Rossoneri (2e) mais pas des Bianconeri, toujours sans succès et scotchés dans les profondeurs du classement (18e).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Lausanne

Des avions de fortune s'éclatent en vol plané à Lausanne-Bellerive

Publié

le

Dimanche après-midi à Bellerive-Plage, sous la pluie, les chevaliers du ciel se sont élancés à pleine vitesse d'une rampe de six mètres de haut. Quarante-deux équipages étaient inscrits pour cette édition suisse. (© Keystone/CYRIL ZINGARO)

Scènes insolites et colorées dimanche à la plage de Bellerive à Lausanne: des avions de fortune s'élançant d'une rampe de six mètres pour voltiger au-dessus du lac Léman. Le Red Bull Flugtag a offert un spectacle aérien acrobatique avec une quarantaine d'équipes.

C'est la première fois depuis 20 ans que le show est de retour dans la capitale vaudoise. Lancé en 1992 près de Vienne en Autriche, il sillonne depuis le monde et les capitales. L'événement peut attirer jusqu'à 350'000 spectateurs suivant les éditions et les lieux. En Suisse, à Lausanne ou Zurich, il attire généralement entre 25'000 et 40'000 personnes, selon les organisateurs.

Cette édition 2021 n'a, elle, attiré que 12'000 spectateurs, ont-ils indiqué en soirée à Keystone-ATS, ce en raison d'un temps très pluvieux.

Atterrissages casse-cou

Le but du jeu est simple: chaque équipe participante doit concevoir un appareil censé voler le plus loin possible. Le jour du concours, l'avion fait maison est mis à l'épreuve et lancé par ses concepteurs du haut d'une plateforme montée sur l'eau. L'équipe qui aura su faire voler son invention le plus loin remporte l'épreuve.

Dimanche après-midi à Bellerive-Plage, les chevaliers du ciel se sont élancés à pleine vitesse d'une rampe de six mètres de haut bien humide. Quarante-deux équipages étaient inscrits pour cette édition suisse. Le spectacle aérien est aussi impressionnant qu'amusant, aussi coloré que parfois loufoque, avec des atterrissages casse-cou dans le Lac Léman.

Record du monde à 78,6 m

En plus de surveiller la distance du vol plané de chaque engin, un jury de douze personnalités issues du monde du sport et du show-business a également jugé la créativité et la performance des équipages, récompensées par un prix. Il était notamment composé de la skieuse acrobatique Mathilde Gremaud, du pilote automobile Sébastien Buemi, de la skieuse cross Fanny Smith, du freerider Jérémie Heitz ou encore de l'ex-championne de tennis Martina Hingis.

Reste que l'aspect compétition garde toute son importance. Le record du monde est détenu depuis 2013 par une équipe américaine et galvanise les participants les plus sérieux et ambitieux. Des Californiens avaient parcouru 78,6 mètres en vol plané. Quant au record suisse, il a été établi en 2016 à Zurich avec un saut aérien de 55,5 mètres. Aucun des deux records n'a vacillé à Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Mondiaux de clm: pas de médaille pour les Suisses

Publié

le

Filippo Ganna, le roi du chrono (© KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHER JUE)

Les Suisses ont un peu déçu dans le chrono des championnats du monde en Belgique. Stefan Küng (5e) et Stefan Bissegger (7e) n'ont pas pu monter sur le podium d'une course gagnée par Filippo Ganna.

L'Italien, impressionnant de puissance, a ainsi conservé son titre mondial. Le champion olympique de poursuite a devancé les Belges Wout van Aert (à 0'06) et Remco Evenepoel (à 0'44), battus malgré le soutien enthousiaste de leur public entre Knokke-Heist et Bruges, sur un parcours de 43,3 km.

Küng était bien parti

Küng, champion d'Europe de la spécialité, a concédé 1'10 au vainqueur. Le Thurgovien était pourtant dans le coup au premier temps intermédiaire, où il passait en troisième position à 17'' de van Aert, auteur d'un départ fulgurant, et à 11'' de Ganna.

Le Suisse n'a ensuite pas tenu la cadence. Il n'était déjà plus que cinquième au second chrono intermédiaire et n'allait pas réussir à redresser la barre sur le final.

Pour son premier contre-la-montre mondial dans l'élite, Stefan Bissegger a réussi une performance honorable avec un septième rang.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X