Rejoignez-nous

Sport

Une finale Fribourg Olympic - Nyon en Coupe de Suisse

Publié

,

le

Fribourg Olympic et Kwamain Mitchell n'ont guère laissé espérer Union Neuchâtel (archive). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La finale de la Coupe de Suisse Patrick Baumann opposera Fribourg Olympic à Nyon le 9 avril à Fribourg. Les Fribourgeois chercheront à remporter à domicile leur deuxième trophée de la saison.

Grâce à un impressionnant début de quatrième quart, Fribourg Olympic a pu creuser un écart irrémédiable face à Union Neuchâtel. Un rush qui lui a permis de terminer le match confortablement (74-62). Slobodan Miljanic fut une fois de plus le catalyseur avec ses 18 points.

Les Fribourgeois disputeront ainsi leur quatrième finale de suite. Ils auront à coeur d'effacer la défaite concédée aux Lions de Genève la saison dernière. Ils chercheront à amasser un deuxième trophée après leur victoire en Coupe de la Ligue.

Le leader de LNA retrouvera donc Nyon sur son chemin, cinquième du Championnat actuellement. Les Vaudois se sont imposés 80-76 sur le parquet de Monthey-Chablais. Un résultat qui n'est pas surprenant dans la mesure où les Nyonnais ont déjà battu deux fois les Valaisans cette saison.

Dans une ambiance survoltée, Nyon est allé décrocher sa quatrième finale de la Coupe de Suisse. Battus deux fois en 1982 et en 2005, les Vaudois s'étaient imposés en 1981 face à Vevey.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

A Lausanne, la liste des blessés s'allonge

Publié

le

L'entraîneur du Lausanne HC, John Fust a des soucis pour composer son équipe. (© KEYSTONE/Alessandro Crinari)

Lors de chaque saison, les clubs doivent composer avec des joueurs blessés. En ce début de saison, c'est à Lausanne que l'infirmerie se remplit après chaque match.

Ouverture de la saison contre Bienne, Emilijus Krakauskas doit quitter rapidement ses coéquipiers. Quelques jours plus tard, il explique sur Instagram que sa saison est terminée. Le soir d'après à Davos, c'est Michael Raffl qui ne termine pas le match en raison d'une blessure à un pied qui va le tenir éloigné de la glace quelques semaines.

A Lugano samedi soir, Andrea Glauser s'est fracturé la cheville et en a pour six semaines. Très bon devant la cage, Ivars Punnenovs est lui aussi annoncé blessé lors de la défaite de dimanche soir contre Zurich. Pièce maîtresse du LHC, Jiri Sekac n'a de son côté pas pu finir la rencontre et sa disponibilité pour le match de mardi face à Rapperswil n'est pas encore connue.

A cette liste s'ajoute l'absence depuis le début de la saison de Tim Bozon, ainsi que la suspension de Miika Salomäki et la maladie de Ronalds Kenins!

Comme un parasite

Il y a dix jours, le contingent pléthorique du LHC suscitait quelques moqueries. De nombreuses personnes se demandaient s'il était possible d'aligner six lignes en attaque. Aujourd'hui la situation a bien changé et John Fust ne serait pas contre un rapatriement de Guillaume Maillard, prêté à Bienne jusqu'au début du mois de novembre. Sauf que l'attaquant vaudois, auteur de deux buts en deux matches, ne peut pas revenir avant, même en cas de situation exceptionnelle.

Cette situation exceptionnelle, justement, va de pair avec le sport professionnel. Et comme bien souvent, ce sont les Américains qui savent trouver la meilleure formule. Aux Etats-Unis, on parle "d'injury bug", soit un insecte qui viendrait parasiter le vestiaire en faisant tomber les athlètes...comme des mouches.

Du côté des joueurs lausannois, point de fatalisme ni d'excuses. "Oui, ça peut expliquer cette baisse de niveau durant le match de dimanche, ce sont des joueurs importants qui manquent, a relevé Jason Fuchs. Mais au final on a une assez bonne équipe pour battre n'importe quel adversaire avec notre contingent, donc ce n'est pas une excuse. Mais c'est sûr que ça fait un petit quelque chose et tu veux aussi te battre pour eux."

La faute à pas de chance#?

Habituel partenaire d'Andrea Glauser, Joël Genazzi va devoir se trouver un nouveau "copain de cortège" pour les six semaines à venir: "C'est clair que Glauser, tu ne le remplaces pas. C'est un bon joueur. Mais tous les clubs perdent des joueurs, il ne faut pas chercher des excuses mais trouver des solutions. On n'a pas eu d'entraînement entre les deux matches de samedi et dimanche, donc on n'a pas pu s'adapter. Mais on a fait la préparation et on a changé les paires. Ce n'est donc pas aussi grave que certains pourraient le penser. On est des professionnels, on sait comment les autres jouent donc ça devrait aller."

Si par définition on impute ces problèmes de blessures à la malchance, on peut aussi y regarder de plus près et voir que les blessures de Glauser et Sekac sont intervenues sur des tirs bloqués. Quintessence du don de soi et de la solidarité, le "block shot" implique un bon timing pour ne pas finir avec le corps violenté par le caoutchouc. Or en regardant les deux actions des joueurs lausannois, on s'aperçoit qu'ils sont arrivés avec un peu de retard et une technique déficiente. Peut-être en raison d'une certaine fatigue.

Ce qui est certain, c'est que John Fust ne peut pas se permettre de perdre deux joueurs par rencontre. Espérons que Lausanne déniche un puissant insecticide pour chasser ce très ennuyeux parasite...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Valverde conclura sa carrière au Tour de Lombardie

Publié

le

Alejandro Valverde tirera sa révérence le 8 octobre à l'occasion du Tour de Lombardie. (© KEYSTONE/EPA EFE/JUAN HERRERO)

Le champion du monde 2018 Alejandro Valverde, 42 ans, mettra un terme à sa carrière professionnelle au Tour de Lombardie le 8 octobre prochain, a annoncé sa formation Movistar lundi sur Twitter.

"Alejandro Valverde disputera ses dernières épreuves en tant que cycliste professionnel en Italie durant les deux prochaines semaines", a précisé Movistar, détaillant le calendrier de la tournée d'adieux du coureur espagnol.

Valverde sera présent au départ de la Coppa Agostoni le 29 septembre, du Tour d'Emilie le samedi 1er octobre, des Trois vallées varésines le mardi 4 octobre et du Tour de Lombardie, dernier "Monument" de la saison, le samedi 8 octobre.

"C'est le moment d'en profiter une dernière fois, et de le remercier", a écrit la formation Movistar sur Twitter, précisant que pour ces dernières épreuves, Valverde sera entouré d'une "équipe du plus haut niveau", avec notamment la présence de son compatriote Enric Mas.

Au cours d'une carrière professionnelle longue de 21 saisons, Valverde s'est illustré en remportant notamment un Tour d'Espagne en 2009, quatre éditions de Liège-Bastogne-Liège (2006, 2008, 2015, 2017), cinq Flèches wallonnes (2006, 2014, 2015, 2016 et 2017), dont il est le recordman de succès, et un titre de champion du monde sur route obtenu en 2018.

En septembre dernier, le coureur espagnol a bouclé sa dernière Vuelta en finissant à la 13e place à plus de 25 minutes du champion du monde belge, Remco Evenepoel.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Van der Poel a plaidé coupable, condamné à une amende

Publié

le

Mathieu van der Poel s'en tire avec une amende. (© KEYSTONE/EPA RITZAU SCANPIX/BO AMSTRUP)

Le Néerlandais Mathieu van der Poel a plaidé coupable lundi d'agression contre deux adolescentes dans un hôtel de Sydney et il a été condamné à une amende de 1500 dollars australiens (1000 francs).

Le coureur de 27 ans avait été arrêté dans la nuit précédant la course en ligne des Mondiaux 2022 dimanche à Wollongong, épreuve reine dont il était l'un des grands favoris. Après avoir pris le départ, il a abandonné au bout d'une trentaine de kilomètres.

Van der Poel était initialement convoqué mardi devant le tribunal de Sutherland, dans la banlieue sud de Sydney, mais il plaidé coupable lundi et a été condamné à payer deux amendes, respectivement de 1000 dollars et 500 dollars australiens.

Dimanche, sans dévoiler, comme à son habitude, l'identité de Van der Poel, la police de la Nouvelle-Galles du Sud avait confirmé à l'AFP qu'un homme de 27 ans avait été inculpé pour deux cas "d'agression" contre deux adolescentes de 13 et 14 ans.

"Vers 22h40 samedi, un homme a été impliqué dans une altercation verbale avec deux adolescentes de 13 et 14 ans dans un hôtel de Brighton-Le-Sands. Selon les faits présumés, il aurait poussé les deux adolescentes, l'une tombant au sol et l'autre étant projetée contre un mur, lui causant une petite égratignure au coude", avait précisé la police.

Au départ de la course en ligne, le coureur n'avait d'ailleurs pas nié l'incident. "Oui c'est vrai, il y a eu une petite dispute", avait-il dit à des journalistes.

"J'ai voulu me coucher tôt hier soir mais il y avait plein d'enfants dans le couloir de l'hôtel qui n'ont pas arrêté de frapper à ma porte. Au bout d'un moment, j'en avais marre. Je leur ai dit, de manière pas très sympathique, d'arrêter. C'est alors que la police a été appelée et m'a emmené" au poste, avait-il poursuivi.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne coulé par Zurich au 3e tiers-temps

Publié

le

Le Zurichois Dominik Diem protège son puck de l'attaque de Cory Emmerton. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

A Malley, Zurich a remporté le duel des Lions de National League. Les joueurs de Rikard Grönborg ont battu Lausanne 5-1 grâce à un troisième tiers de feu enlevé 5-0.

Pour son 900e match en National League, Tobias Stephan espérait certainement une issue favorable. Mais alors qu'ils étaient plutôt bien dans leur match, les Lausannois ont sombré au début du troisième tiers.

Contraints de commencer cette troisième période en infériorité numérique, les Vaudois ont en plus vu Martin Gernat rejoindre le banc des pénalités. A 5 contre 3, Lucas Wallmark a trouvé le patin de Jelovac pour égaliser avec un peu de chance.

Mais derrière, le "Z" a continué à avancer et en 56 secondes Willy Riedi puis Christian Marti ont plongé la patinoire dans une ambiance bien morose. Paresseux et peu impliqués, les Zurichois ont été payés au tarif maximal.

Mais les Lausannois ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes pour ne pas avoir été capables de faire la différence avant. Et notamment au cours d'une période médiane dominée par les hommes de John Fust.

La fatigue, oui, mais...

Si les Vaudois ont d'ailleurs assez logiquement ouvert le score à la 32e par l'entremise de Jason Fuchs à la suite d'un puck de Gernat parti en chandelle et récupéré "à la volée" par l'ancien Biennois, ils auraient dû enfoncer le clou et profiter de ces moments. Et même avant cette réussite, les Lausannois avaient eu deux grosses chances de marquer par Pedretti en contre à la 23e et par Audette une minute plus tard.

Alors oui, les Vaudois sont rentrés de Lugano à 3h30 du matin dimanche et la fatigue a dû se faire sentir au cours du match. C'est pour cette raison qu'ils auraient dû profiter de leur domination durant les quarante premières minutes. Car une fois Zurich dans le match, les Lausannois ont paru bien timides.

Privé d'Andrea Glauser pour six semaines en raison d'une cheville fracturée, John Fust pourrait aussi devoir composer sans Jiri Sekac dès mardi pour la réception de Rapperswil. L'attaquant tchèque n'est pas réapparu au deuxième tiers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Le Reste du Monde renverse l'Europe et remporte sa première édition

Publié

le

La joie de Félix Auger-Aliassime, qui a battu Novak Djokovic dimanche dans la Laver Cup (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Mené 8-4 au début de la 3e et dernière journée, le Reste du Monde, mené par Felix Auger-Aliassime et Frances Tiafoe, a remporté sa première Laver Cup en dominant l'Europe 13-8, dimanche, à Londres.

"Je n'ai pas eu à les remotiver après hier (...) On devait gagner 3 des 4 derniers matches, on savait qu'on pouvait le faire, on avait une grande confiance", a expliqué le capitaine de l'équipe, John McEnroe, après le match, interrogé par l'ancien joueur Jim Courier.

McEnroe, qui avait vécu les 4 défaites précédentes, dont une cruelle en 2019 après avoir été en tête à deux simples de la fin, a même esquissé quelques pas de danse.

"Incroyable serait un euphémisme", a-t-il aussi lâché au micro.

Djokovic battu

Cette 5e édition de la compétition avait été marquée, le premier jour, par le départ à la retraite de Roger Federer, après un dernier double avec son rival et ami Rafael Nadal, perdu de justesse contre Sock et Tiafoe.

L'émotion et les hommages au vainqueur de 20 titres en Grand Chelem et instigateur de ce match, avait totalement éclipsé l'enjeu sportif du vendredi, terminé sur un score de parité 2-2.

La deuxième journée avait semblé confirmer la domination européenne, Matteo Berrettini et Novak Djokovic remportant chacun leur simple, puis le double où ils étaient associés contre Sock et Alex de Minaur.

L'Italien, remplaçant au début du match mais qui avait pris la place de Federer, était encore en lice en ouverture, dimanche, aux côtés d'Andy Murray, pour un double. Mais après un premier set maîtrisé (6-2), ils ont fini par céder devant Sock et Auger-Aliassime (2-6, 6-3, 10-8).

Intouchable samedi, Djokovic et ses 35 ans ont ensuite subi la loi d'Auger-Aliassime, du haut de ses 22 printemps, 6-4, 7-6 (3) pour placer le Reste du Monde en tête (10-8) pour la première fois du match.

Facile vainqueur de Diego Schwartzman (6-2, 6-1) lors de la première journée, le Grec Stefanos Tsitsipas pouvait encore prolonger le suspens et a semblé bien parti pour le faire en remportant le premier set (6-1) avec un niveau de jeu très élevé.

Tiafoe renverse Tsitsipas

Mais Tiafoe, récent demi-finaliste à l'US Open, avec un moins bon taux de premières balles, moins d'aces, moins de points gagnés sur premier et deuxième service, et même sans une seule balle de break du match, a réussi un incroyable retournement de situation.

Sa puissance, sa vitesse de course et son toucher de balle, quand c'était nécessaire, ont littéralement écoeuré Tsitsipas lors d'un tie-break du deuxième set interminable (13-11) et au cours duquel il a laissé filer quatre balles de match.

Peut-être atteint au moral, il a subi le jeu dans le super tie-break du troisième set pour s'incliner sur le fil (10-8).

La 6e édition de la Laver Cup se déroulera à Vancouver.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X