Rejoignez-nous

International

Victoire de van der Poel, Küng 6e

Publié

,

le

Mathieu van Der Poel (ici lors du dernier TdF) a remporté A Travers la Flandre mercredi (© KEYSTONE/EPA REUTERS POOL/STEPHANE MAHE / POOL)

Mathieu van der Poel (Alpecin) a remporté la 76e édition d'A travers la Flandre, mercredi à Waregem, à quatre jours du Tour des Flandres. Stefan Küng a pris une belle 6e place, à 5'' du vainqueur.

Van der Poel a devancé son dernier compagnon, le Belge Tiesj Benoot. Derrière les deux hommes, sortis dans les deux derniers kilomètres, le Britannique Tom Pidcock a pris la troisième place, à 5 secondes. Le Thurgovien Stefan Küng a terminé dans le même temps.

La course a commencé à se dénouer à 68 km de l'arrivée sur une attaque de l'équipe Ineos (Pidcock) relayée par Mathieu van der Poel, qui a piégé le Slovène Tadej Pogacar. Ce dernier, qui a tenté en vain de rentrer seul, s'est retrouvé ensuite dans un groupe de chasse sans parvenir à rentrer sur les hommes de tête.

Mathieu van der Poel (27 ans) s'était déjà imposé en 2019 dans cette course. Le Néerlandais sera l'un des grands favoris du Tour des Flandres, au même titre que Tadej Pogacar.

Chabbey 3e chez les dames

Elise Chabbey a par ailleurs signé une performance de choix dans la course féminine, disputée juste avant celle des hommes. La Genevoise de 28 ans a pris la 3e place, battue au sprint par l'Italienne Chiara Consonni (1re) et la Belge Julie de Wilde.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Val Thorens: deux Suisses dans le top 3 en ouverture de saison

Publié

le

Fanny Smith: un podium en ouverture de la saison (© KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/ANDERS WIKLUND)

Les Suisses ont obtenu deux podiums en ouverture de Coupe du monde à Val Thorens. Les Vaudois Fanny Smith et Romain Détraz ont tous deux pris la troisième place de leur course.

Fanny Smith a ainsi réussi le 70e top 3 de sa carrière. L'épreuve a été remportée par la grande dominatrice de la spécialité, la Suédoise Sandra Näslund.

Pour Romain Détraz, ce podium met fin à une disette de presque quatre ans. Il a souvent été handicapé par des blessures lors des derniers hivers. La victoire est revenue à l'Autrichien Tristan Takats.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Dopage: Paul Pogba dans de sales draps

Publié

le

Paul Pogba pourrait écoper d'une longue suspension (© KEYSTONE/AP/Spada)

Quatre ans de suspension ont été requis par le parquet antidopage italien contre le milieu international français Paul Pogba. Le joueur de la Juventus a été testé positif à la testostérone en août.

Ce réquisitoire est conforme à la peine maximale encourue par Paul Pogba (30 ans) selon le Code mondial antidopage. Une telle suspension peut toutefois être réduite de moitié si le Français démontre une non-intentionnalité. Elle peut même être limitée à quelques mois si l'usage de la substance a eu lieu "hors compétition et n'est pas liée à son niveau de performance".

Complément alimentaire

Le champion du monde 2018 a été contrôlé positif en août, à l'occasion du match entre Udinese et la Juventus lors de la 1re journée du calcio. Il n'était pas entré en jeu. Moins d'un mois après sa suspension à titre provisoire le 11 septembre par l'agence italienne antidopage (Nado), Pogba avait appris que l'analyse de son échantillon B confirmait la présence de métabolites de testostérone.

Pour expliquer ce contrôle antidopage positif, l'entourage de "La Pioche" a fait savoir en septembre que les métabolites de testostérone proviendraient d'un complément alimentaire prescrit par un médecin que le joueur a consulté aux Etats-Unis. La testostérone, hormone de la fertilité et de la sexualité masculine, favorise le développement musculaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

MSF: "nous ne pouvons pas penser à ce qui va arriver encore" à Gaza

Publié

le

Médecins Sans Frontières (MSF) demande un cessez-le-feu immédiat et des évacuations médiales de la bande de Gaza. (© KEYSTONE/EPA/ATEF SAFADI)

Le président international de Médecins Sans Frontières (MSF) alerte sur les maladies qui vont s'ajouter aux victimes dans la bande de Gaza. Il accuse Israël d'avoir délibérément ciblé un convoi et demande davantage d'évacuations médicales.

"Nous ne pouvons même pas penser à ce qui va encore arriver" à Gaza, a affirmé jeudi à la presse à Genève Christos Christou, de retour de la région. "La situation n'est pas durable et est insupportable".

Outre les blessés, des maladies infectieuses commencent à être observées et certaines femmes qui accouchent par césarienne doivent quitter les hôpitaux après quelques heures pour libérer des lits. Sans parler des soins du quotidien et des pauses dans la vaccination.

"Cela doit s'arrêter", affirme M. Christou. "Nous devons nous préparer à tout", ajoute-t-il, partageant les inquiétudes du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres sur des problèmes d'ordre public.

Face aux bombardements, MSF, qui rassemble plusieurs centaines de collaborateurs à Gaza "fatigués" et "dévastés" dont 15 internationaux, doit changer chaque jour de dispositif dans les deux hôpitaux dans lesquels elle oeuvre et qui sont opérationnels dans la bande de Gaza.

Appel récent à la Suisse

Avec l'ONU, "nous faisons de notre mieux pour reconstruire ceux qui ne sont pas fonctionnels", insiste le président international. "Ce n'est pas facile", ajoute-t-il. Le matériel manque, de même que l'accès à l'eau et à l'électricité.

Il est favorable à des hôpitaux de campagne que plusieurs pays proposent d'établir. Mais ceux-ci ne doivent que compléter les efforts dans les centres de santé existants, selon lui.

Dans une lettre ouverte lundi au Conseil de sécurité de l'ONU et aux gouvernements, dont la Suisse, MSF demande un cessez-le-feu immédiat. Elle n'a pas encore reçu de réponse mais M. Christou se dit "un peu optimiste" sur le changement de position de certains Etats.

L'organisation a perdu trois collaborateurs dans les bombardements. Notamment l'un d'entre eux dans un convoi ciblé délibérément, selon l'organisation qui souhaite des investigations indépendantes. "Nos emblèmes sont clairement visibles et nous communiquons nos coordonnées", dit le président.

Alerte sur la Cisjordanie

Il demande aussi aux Etats influents d'oeuvrer pour favoriser des évacuations médicales. MSF pourrait s'occuper, depuis son centre d'Amman, d'une cinquantaine de patients qui ont besoin d'une prise en charge urgente.

M. Christou n'a pas pu se rendre dans la bande de Gaza, avec la relance des hostilités. "Je vais continuer à essayer", a-t-il dit. Il a en revanche été témoin d'incursions de l'armée israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie.

Les ambulances sont empêchées de quitter l'hôpital du camp pendant 12 à 13 heures et les blessés ne peuvent rejoindre ce site. "Il n'y a rien de pire pour un médecin que de ne pouvoir atteindre ses patients", ajoute M. Christou.

Environ 250 Palestiniens ont été tués depuis octobre dans ce territoire. Le président de MSF relève que le type de blessures change, les civils étant ciblés au ventre, à la poitrine et à la tête, contre d'autres membres auparavant. Il a affirmé que son organisation est la seule à avoir déployé du personnel international dans ce territoire. Et il appelle l'ONU à faire de même.

Pour le moment, la situation n'a pas affecté les efforts de MSF dans d'autres pays. Mais le président redoute un effet étant donné l'attention sur ce conflit par les gouvernements.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Erdogan à Athènes pour "un nouveau chapitre" turco-grec

Publié

le

Le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, à gauche, accueille le président turc Recep Tayyip Erdogan à Athènes jeudi. (© KEYSTONE/AP/Thanassis Stavrakis)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé jeudi à Athènes son souhait d'entamer "une nouvelle ère" dans les relations de son pays avec la Grèce après des années de turbulences entre les deux voisins et rivaux historiques.

"Je suis convaincu que la réunion de coopération stratégique entre la Turquie et la Grèce (ce jeudi dans la capitale grecque, ndlr) sera l'occasion d'une nouvelle ère qui gagnera en puissance", a affirmé le chef de l'Etat turc en s'adressant à la présidente grecque Katerina Sakellaropoulou.

"Nous devons être optimistes et cet optimisme sera fructueux pour l'avenir", a-t-il ajouté alors qu'il effectue sa première visite à Athènes depuis 2017 après des années de tensions autour de la délimitation du plateau continental des îles grecques en mer Egée, des zones d'exploitation maritimes et du dossier migratoire.

M. Erdogan a ensuite eu un entretien avec le Premier ministre grec, son "ami Kyriakos" Mitsotakis à qui il a voulu tendre la main avant sa venue.

"Mon ami Kyriakos, nous ne te menaçons pas si tu ne nous menaces pas", a-t-il lancé dans une long entretien accordé à l'un des principaux journaux grecs, Kathimerini.

"Si les différends sont abordés via le dialogue et que l'on trouve un terrain d'entente, c'est pour le bénéfice de tous", a-t-il insisté mettant un terme à une longue période de rhétorique belliqueuse vis-à-vis de ce pays membre de l'Union européenne.

Relations turbulentes

Les relations entre la Grèce et la Turquie, rivaux historiques mais partenaires au sein de l'OTAN, ont connu de nombreuses tensions et ces différends ont été ravivés par les tentatives de la Turquie d'explorer des gisements d'hydrocarbures en Méditerranée orientale.

En 2022, M. Erdogan a accusé la Grèce "d'occuper" les îles de la mer Égée et a proféré une menace claire: "nous pourrions arriver soudainement une nuit".

Mais à la faveur du terrible séisme qui a frappé le sud de la Turquie en février et tué au moins 50'000 personnes, les deux pays, qui partagent une histoire commune de plusieurs siècles, ont amorcé un rapprochement tangible.

La présidente de la République hellénique a d'ailleurs jugé que "lors des événements tragiques auxquels nos pays ont été confrontés (...) la solidarité et la démonstration d'humanité sont une caractéristique qui unit les deux peuples".

Tout en rappelant "les grands différends territoriaux", Kyriakos Mitsotakis s'est dit fin septembre prêt à "trouver une solution sur la base du droit international".

Seize accords bilatéraux doivent être signés entre plusieurs ministres des deux pays qui tiendront une réunion du Haut conseil de coopération, un organe bilatéral, selon la chaîne privée turque NTV.

"Etape positive"

C'est la première réunion de ce type depuis 2016, ce qui constitue "une étape positive" dans le rapprochement, selon une source diplomatique à l'AFP.

Pour Antonia Zervaki, professeure des Relations internationales à l'Université d'Athènes "le dialogue est le seul outil pour trouver un moyen d'élaborer une feuille de route pour la délimitation des eaux en mer Egée".

La dernière visite du président turc il y a 6 ans avait été marquée par une brouille diplomatique suivie d'une période de tension sur leur longue frontière maritime et terrestre entre 2020 et 2022.

La Turquie avait alors été accusée d'avoir poussé des migrants vers la Grèce pour faire pression sur les Vingt-Sept qui avaient promis de verser une aide financière à Ankara pour la prise en charge de réfugiés syriens sur son sol.

Mais ces derniers mois, les gardes-côtes de deux pays ont fait preuve de "bonne coopération", s'est félicité le ministre grec des Migrations Dimitris Kairidis.

Les deux dirigeants devraient également aborder le conflit entre Israël et le Hamas alors que M. Erdogan a récemment paru remettre en cause la légitimité d'Israël.

Le président turc a pris fait et cause pour le mouvement islamiste à la suite des bombardements massifs de l'armée israélienne contre la bande de Gaza, une riposte aux sanglants massacres du 7 octobre perpétrés par le Hamas sur le sol israélien.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

La sphère familiale est privilégiée aujourd'hui. Focalisez-vous sur l'établissement d'un cadre accueillant et équilibré au sein de votre foyer.

Les Sujets à la Une

X