Rejoignez-nous

Suisse

CKW procède à deux acquisitions en Argovie

Publié

,

le

Le groupe lucernois étend sa présence en Argovie. (Archives) (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

La société des Forces motrices de Suisse centrale (CKW) a annoncé l'acquisition des argoviens Bruno Stutz et Möckel+Günter Elektro, afin de renforcer sa présence au-delà de sa zone de chalandise historique, dans le secteur des installations électriques et solaires.

Basée à Berikon, Bruno Stutz emploie 29 collaborateurs, alors que Möckel+Günter, sis à Würenlos, en compte 19. Les équipes et les directions en place seront maintenues et rien ne changera pour les clients, assure vendredi la filiale lucernoise de l'énergéticien Axpo dans son communiqué.

Aucune indication en revanche n'a filtré quant aux contours financiers des transactions.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non classé

Pas de prison pour les zadistes du Mormont

Publié

le

Philippe Currat, avocat d'une des zadistes, parle aux sympathisants sur une plage créée pour l'occasion devant le Tribunal. (©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le verdict est tombé pour les sept zadistes du Mormont, jugés la semaine dernière au Tribunal d'arrondissement de Nyon. Deux ont été acquittés et cinq ont écopé de peines légères.

Peines légères et acquittements pour les zadistes du Mormont. Le Tribunal d’arrondissement de Nyon a rendu ses verdicts ce lundi, suite au procès de sept activistes qui s’étaient opposés à l’extension des carrières du cimentier Holcim près d’Eclépens. Et les peines sont bien plus légères que réclamé par le Ministère public : 8 à 15 jours amende, quand certains accusés risquaient jusqu’à 2 à 6 mois de prison ferme. Au final, un zadiste a été condamné pour violence ou menace contre les autorités et les fonctionnaires. Quatre autres ont été jugés coupables d’avoir empêché les autorités d’accomplir un acte officiel, soit l’évacuation de la colline en mars dernier. Enfin, deux ont été totalement acquittés. Un soulagement pour les militants, même s’ils tiennent à nuancer… On écoute Carac, zadiste de la colline.

CaracZadiste du Mormont

Pour l’avocat d’une des zadistes, Maître Philippe Currat, les verdicts du Tribunal – qui a globalement reconnu le « mobile honorable » de l’action des activistes - sont un véritable désaveu pour le Ministère public. Il invoque notamment le rejet par la cour de l'accusation de "violation de domicile".

Me Philippe CurratAvocat d'une des prévenus

Maître Philippe Currat espère désormais que ces verdicts serviront de base pour d’autres procès climatiques vaudois.

Me Philippe CurratAvocat d'une des prévenus

Reste désormais à savoir s'il y aura un procès en appel. Car si les peines sont légères, il n’est pas encore totalement exclu que les zadistes poursuivent le combat judiciaire. Maître Philippe Currat.

Me Philippe CurratAvocat d'une des prévenus

Rappelons qu’une quarantaine d’autres zadistes doivent encore être jugés.

Continuer la lecture

Genève

Six matches de suspension pour Pouliot

Publié

le

Marc-Antoine Pouliot pourrait manquer six matches. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'attaquant canado-suisse de Genève-Servette, Marc-Antoine Pouliot, a été sanctionné de six matches de suspension pour avoir bousculé un arbitre lors du match contre Fribourg-Gottéron le 19 janvier.

Pouliot était entré en contact avec l'arbitre Micha Hebeisen près de l'arrondi. Le directeur de jeu n'avait ensuite pas repris le match.

En outre, Pouliot devra s'acquitter d'une amende de 8700 francs. L'attaquant au récent passeport suisse a déjà purgé un match contre Bienne samedi.

Le club genevois peut faire recours contre la décision du juge unique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Logements: une réforme qui ne résoudra rien selon les opposants

Publié

le

Pour les opposants au durcissement des critères d'obtention d'un logement social, la réforme proposée ne fait que rendre responsable de la pénurie de logements la population arrivée récemment dans le canton. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, les opposants au durcissement des critères d'obtention d'un logement social, une mesure sur laquelle les Genevois vont voter le 13 février, sont sortis du bois lundi. Ils ont critiqué une modification législative qui n'apportera aucune solution véritable au problème que constitue la pénurie de logements à loyers abordables.

"Si la loi entrait en vigueur, elle aurait pour conséquence de retarder de deux années supplémentaires l'inscription pour avoir accès à un logement subventionné", rappelle le comité référendaire. Concrètement, le délai de résidence préalable dans le canton passerait de deux ans à quatre ans continus.

Cette mesure ne fait que "durcir l'accès à un logement subventionné pour une partie des résidents sans améliorer la vie des autres", souligne le comité référendaire. Le changement proposé ne modifie en effet ni les critères de gestion de la liste d'attente pour obtenir un logement ni le nombre de logements à disposition, relève-t-il.

Le doublement du délai de résidence va uniquement obliger des ménages déjà en difficulté à se loger deux ans de plus sur le marché libre et à consacrer de ce fait une partie très importante de leur budget pour leur loyer, les maintenant ainsi dans une grande fragilité financière.

Ces gens pourraient aussi être contraints à se loger en France, par exemple, ou continuer à bénéficier d'un hébergement d'urgence pendant deux années supplémentaires, sans pouvoir s'extraire de la précarité. Les personnes concernées disparaîtront des listes, "mais leur besoin en matière de logement restera, lui, bien réel".

Actuellement, près de 8000 demandeurs sont inscrits, à Genève, sur les listes d'attente des fondations pourvoyeuses de logement social. La modification législative qui est proposée par la droite et le MCG ne fait qu'attiser "les divisions dans la population demandeuse de ce type de logements sociaux", note le comité référendaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le beau dans le banal : J.-F. Schnyder dans deux musées bernois

Publié

le

L'artiste d'origine bâloise Jean-Frédéric Schnyder se distingue par sa conception non élitiste de l’art et son opposition farouche à l’égard des modes. (© Kunstmuseum de Berne)

Le Musée des beaux-arts et la Kunsthalle de Berne rendent hommage à l'artiste Jean-Frédéric Schnyder, 76 ans dès le mois de février. Ensemble, ces deux expositions constituent la plus vaste présentation de l’½uvre de l’artiste à Berne à ce jour.

L’artiste a lui-même effectué une sélection de 75 tableaux et sculptures de ses débuts dont il a lui-même conçu l’agencement dans une grande installation que le public pourra voir au Kunstmuseum de Berne du 4 février au 29 mai. A la Kunsthalle, la curatrice Valérie Knoll mettra en avant l'½uvre actuelle de Jean-Frédéric Schnyder du 26 février au 15 mai.

L'homme, né à Bâle et qui a grandi à Berne, est venu à l'art en autodidacte dans les années 1960. En 1969, alors qu'il n'avait que 24 ans, Jean-Frédéric Schnyder a pu présenter ses travaux dans une exposition, qui a fait date: "When Attitudes Become Form" de Harald Szeemann à la Kunsthalle de Berne.

En route avec un vélo de course et un chevalet

Après des débuts dans la sculpture, l'artiste s'est tourné vers la peinture au début des années 1970 avec son épouse, l'artiste Margret Rufener. En 1982, il s'est procuré un vélo de course et un chevalet, a exploré les environs de Berne et a peint au rythme de la journée 126 "Vues de Berne".

Celles-ci ne montrent pas seulement des vues pittoresques, mais aussi des centres commerciaux et des passages souterrains. La recherche du beau dans le banal et le quotidien ne se limite pas à ses "Vues de Berne": l'artiste créait déjà ses sculptures et ses objets avec des matériaux comme du chewing-gum, du plastique, des bâtonnets d'encens ou des briques de Lego.

L'½uvre du Bâlois se caractérise par une conception non élitiste de l'art et "une résistance opiniâtre à la mode", écrit le Kunstmuseum. Les visiteurs de l'exposition sont invités à une "promenade sur une corde raide entre le kitsch, l'humour, la provocation et le sérieux".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 87'278 nouveaux cas de coronavirus en 72 heures

Publié

le

627 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs en Suisse. Les patients Covid-19 occupent 26,7% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 72,7%. (photo symbolique) (© KEYSTONE/DPA/KAY NIETFELD)

La Suisse compte lundi 87'278 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 35 décès supplémentaires et 247 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 67'906 cas, soit 19'372 de moins. Le même jour, il dénombrait 30 décès et 233 hospitalisations supplémentaires.

627 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 26,70% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 72,70%.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 265'710 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 32,9%, contre 30,9% il y a une semaine. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,19.

Omicron largement dominant

Le variant Omicron représente 88,5% des cas de coronavirus séquencés ou examinés dans les laboratoires sur sept jours, avec un délai de deux semaines environ.

Selon l’OFSP, 106'803 personnes se trouvent actuellement en isolement après avoir été testées positives au coronavirus. Et 59'301 autres ayant eu des contacts avec des personnes infectées ont été placées en quarantaine.

Au total, 68,11% des Suisses ont déjà reçu deux doses de vaccin. Par rapport à la population âgée de plus de 12 ans, la part des personnes entièrement vaccinées se monte à 77,49%, indique l'OFSP. Par ailleurs, 72,82% des personnes âgées de 65 ans et plus et 37,37% de la population ont déjà reçu une dose de rappel.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 405'839, soit 4659,81 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Depuis le début de la pandémie, 1'966'591 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 16'766'073 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 12'269 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 42'346.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Modifications professionnelles nécessitant de gros efforts. Mais vous trouverez la volonté nécessaire pour vous investir de manière différente.

Les Sujets à la Une

X