Rejoignez-nous

Suisse

Football: les ministres cantonaux veulent des tickets nominatifs

Publié

,

le

L'obligation des billets nominatifs doit permettre de mieux poursuivre les hooligans, selon la CCDJP (image d'illustration). (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Pour les ministres cantonaux de justice et police, seuls des billets nominatifs devraient permettre d'accéder aux stades de football à partir de la saison 2022/2023. Cette mesure permettrait de renforcer la sécurité et de mieux poursuivre les hooligans.

Les spectateurs d'un match de Super League devraient donc toujours montrer leur carte d'identité, estime la Conférence des directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) à l'issue de son assemblée d'automne à Mendrisio (TI).

La prochaine étape sera la décision des autorités des cantons et des villes concernés, le 10 décembre, a précisé à Keystone-ATS le ministre lucernois Paul Winiker. Celui-ci s'attend à ce que les participants approuvent à l'unanimité la recommandation de la CCDJP. Si un seul canton ou une seule ville s'y oppose, l'effet de la mesure est perdu, craint-il.

Mesure limitée au foot

Lors de cette réunion de deux jours, les ministres ont aussi discuté d'une éventuelle extension de la mesure à la Challenge League de football ou aux matchs de hockey sur glace, mais ils y ont renoncé pour le moment, a expliqué M. Winiker.

Ils ont aussi examiné la proposition de la Swiss Football League (SFL) de fermer les secteurs visiteurs pour éviter les débordements. C'est une option que les clubs ou la ligue peuvent prendre si nécessaire, a souligné le Lucernois.

Mais la mesure de base, c'est les billets nominatifs. Un groupe de travail se penche depuis quelques semaines sur la mise en oeuvre de cette mesure, qui existe déjà en Italie ou en Angleterre.

Engins pyrotechniques et bus démolis

Un concordat contre le hooliganisme a été mis sur pied en 2007 par la CCDJP et durci en 2012. En juin 2016, les cantons, la SFL et les clubs ont émis des recommandations pour sa mise en oeuvre. Ce texte porte principalement sur une réglementation homogène de la conservation des preuves afin de mieux identifier les auteurs d'actes de violence et de prononcer des sanctions.

D'importants débordements se sont malgré tout produits, parfois avec d'importants dégâts. Lors du derby zurichois, à la fin octobre, des hooligans du FC Zurich ont lancé des engins pyrotechniques en direction de fans de Grasshopper. Le lendemain à Lucerne, des hooligans st-gallois ont démoli des bus des transports publics et allumé des pétards à la gare.

Suite à ces incidents, la SFL a lancé la discussion sur la fermeture des secteurs visiteurs, afin de ramener la paix dans les stades et de protéger les fans pacifiques.

Expérience à Sion

Cet été, Sion avait été le premier club suisse à introduire - sur décision du conseiller d'Etat Frédéric Favre - les billets nominatifs pour ses matchs pour mieux prévenir les actes de hooliganisme et, à terme, alléger les dispositifs de sécurité. Il avait aussi fermé le secteur visiteur.

Le club de Tourbillon avait finalement renoncé à ces mesures en octobre, regrettant une inégalité de traitement et de procédure par rapport aux autres clubs professionnels. L'introduction des billets nominatifs avaient aussi été vivement critiquée par les supporters valaisans et les fans d'autres équipes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Deux rentes de cinq ans grâce à l'Eurodreams

Publié

le

Proposé en Suisse et dans sept autres pays européens, le jeu Eurodreams offre un gain principal sous forme d'une rente mensuelle de 22'222 francs pour une durée de 30 ans. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Deux personnes chanceuses ont décroché une rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans grâce à l'Eurodreams lundi soir. Elles ont coché les six bons numéros 3, 12, 18, 19, 21 et 24, mais pas le numéro "dream" 4, a annoncé la Loterie romande.

Le gros lot est une rente mensuelle de 22'222 francs durant 30 ans. Il faut pour cela trouver les 6 bons numéros ainsi qu'un numéro spécial appelé "dream".

Huit pays européens proposent ce jeu. En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique. Le tirage du jeu est effectué les lundis et jeudis soir.

https://jeux.loro.ch/games/eurodreams

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Un randonneur allemand se tue sur le versant italien du Monte Leone

Publié

le

L'accident s'est produit à plus de 3300 mètres d'altitude (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP/LUCA BRUNO)

Un randonneur allemand a fait une chute mortelle lundi sur le versant italien du Monte Leone, dans le massif du Simplon, à la frontière entre le Valais et le Piémont. La victime avait entre 50 et 60 ans.

L'alarme a été donnée par l'ami avec lequel l'Allemand avait effectué l'ascension depuis le versant suisse, rapporte l'agence transalpine Ansa. L'incident s'est produit lorsque les deux hommes effectuaient la descente.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / ans

Continuer la lecture

Économie

Fuite de substance chimique dans une entreprise de Viège

Publié

le

La fuite n'a pas mis en danger la population (Photo prétexte). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Une petite quantité de dicétène, un composé organique utilisé comme réactif, s’est échappée d’un bâtiment de l’entreprise Arxada à Viège (VS) lundi en début d'après-midi. La fuite a été rapidement détectée et stoppée, déclenchant une alarme. Il n'y a pas eu de danger pour la population, a indiqué la police valaisanne.

Mais une trentaine d'employés ont connu de légers symptômes respiratoires. Après un contrôle dans un poste sanitaire sur place, 30 employés ont rapidement pu reprendre leur activité. Par mesure de précaution, une seule personne a été transportée à l’hôpital pour des examens plus approfondis, a indiqué lundi en fin de journée la police cantonale valaisanne dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

La justice vaudoise ordonne à Logitech de revoir sa copie

Publié

le

Jeudi dernier, Daniel Borel, cofondateur de Logitech, était venu présenter ses arguments devant le tribunal (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Daniel Borel l'emporte dans le conflit qui l'oppose au conseil d'administration de Logitech. Le Tribunal d'arrondissement de Nyon (VD) interdit à l'entreprise de publier la convocation à l'assemblée générale (AG) sans la proposition de son cofondateur.

Très critique à l'égard de Wendy Becker, l'actuelle présidente du conseil d'administration, Daniel Borel souhaite présenter un candidat alternatif, Guy Gecht, lors de la prochaine assemblée des actionnaires, le 4 septembre. Devant le refus de l'entreprise valdo-californienne, il s'est tourné vers la justice qui lui a donné gain de cause, selon l'ordonnance de mesures provisionnelles rendue publique lundi.

Conditions réunies

Le tribunal rappelle que les actionnaires peuvent demander l'inscription d'un objet à l'ordre du jour s'ils détiennent au moins 0,5% du capital-actions, dans le cas d'une société cotée en bourse. Or Daniel Borel, cofondateur du fabricant de périphériques informatiques, possède une participation de 1,5% dans le groupe.

La Cour civile reconnaît que le souhait de Daniel Borel de voir Guy Gecht prendre la tête du conseil d'administration "a peu de chances d'aboutir compte tenu de la position du principal intéressé", qui a affirmé qu'il refuserait. "Mais la concrétisation de cette proposition n'est néanmoins pas absolument impossible. En définitive, il appartiendra aux actionnaires de décider". Le tribunal ordonne ainsi à Logitech International d'inclure dans sa convocation à l'AG la proposition de son cofondateur.

Borel satisfait

"Je suis heureux que la justice ait confirmé la légitimité de ma démarche pour le respect des droits des actionnaires", a indiqué Daniel Borel, dans une réaction écrite à Keystone-ATS. "Je regrette seulement qu'il ait fallu recourir aux tribunaux pour faire reconnaître ce qui aurait dû aller de soi". Il était aisé d'éviter tout ce "cirque" et ce gaspillage de temps et de ressources.

Sur le fond, Daniel Borel estime qu'il est "urgent de raviver l'esprit créatif" de Logitech. Il estime que la présidente actuelle et la CEO manquent "d'un bagage technologique et de l'expérience pertinente dans l'industrie de la haute technologie". Il reproche notamment à la présidente des "erreurs répétées" durant la pandémie.

A ses yeux, Guy Gecht, qui dispose d'une solide expérience, est "le candidat le plus approprié à l'heure actuelle", et doit être élu pour un mandat d'un an. Il affirme que l'intéressé a confirmé être prêt à prendre la présidence à l'avenir - Wendy Becker ne se représentera pas lors de l'AG 2025 - et n'a "aucun doute" qu'il acceptera une éventuelle élection au mois de septembre.

Logitech surprise

Logitech, pour sa part, s'est dite "surprise" d'une décision qui établit qu'un membre du conseil d'administration peut être contraint d'être nommé à la présidence. Elle regrette que "l'ajout de cette proposition sans objet crée une confusion inutile pour les actionnaires".

"Nous attendons avec impatience notre assemblée générale annuelle, un événement important au cours duquel les actionnaires peuvent dialoguer avec la société et le conseil d'administration", ajoute l'entreprise. Cette AG doit se dérouler "comme prévu et sans retard."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X