Rejoignez-nous

Suisse

Grève pour l'Avenir dans toute la Suisse

Publié

,

le

De nombreuses actions sont prévues vendredi dans toute la Suisse dans le cadre de la Grève pour l'Avenir (archives). CREDIT: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Grève pour l'Avenir fait retentir l'alarme climatique vendredi dans toute la Suisse avec plus de 75 actions prévues. Le mouvement réunit diverses associations, syndicats et ONG autour de la grève du climat et de la grève féministe.

Vendredi, à 11h59, les activistes sont appelés à faire du bruit dans toute la Suisse pour tirer la sonnette d'"alarme climatique". Plus de 75 événements sont annoncés dans la journée. Des collectifs locaux se préparent depuis des mois et échangent leurs idées.

En de nombreux endroits, des manifestations et des actions auront lieu pour la première fois. Des actions "aussi diverses que le mouvement de la Grève pour l'Avenir", écrivent les militants. Une nouvelle journée de mobilisation est prévue à l'automne.

Dans le canton de Berne, où environ 35 actions sont prévues vendredi, la Grève pour l'Avenir a débuté avec l'installation d'un stand d'information sur la place de la gare à Berne. Des brochures d'information et des dépliants sur les activités de la journée y sont notamment disponibles.

Manifeste national

"Les crises écologiques et sociales de notre époque sont étroitement liées et ne peuvent être abordées qu'ensemble", écrit le mouvement dans un communiqué. "Il est important d'unir nos forces et de travailler à un avenir solidaire et durable."

Un manifeste national regroupe les revendications et donne "une direction commune", toutes les composantes de la coordination n'adhérant pas forcément à toutes les revendications. Le texte englobe diverses thématiques, dont le réchauffement climatique, les inégalités sociales, les violences faites aux femmes et l'accueil des réfugiés. Il réclame notamment un service public fort.

Ce manifeste sert un peu de "boussole", selon Steven Tamburini, membre de la coordination. "Il faut faire bouger les choses, il faut proposer des ruptures" afin que le rapport de forces évolue. Seul un mouvement de masse regroupant diverses aspirations permettra d'atteindre une justice environnementale et sociale.

Reconversion écosociale

Pour le syndicat Unia, "le temps est venu pour la reconversion écosociale". Cela ne fonctionnera qu'avec une transformation de la société pour plus de justice sociale et c'est pour cela que "les activistes du climat et les syndicalistes descendent ensemble dans la rue", souligne Unia.

Ensemble, ils demandent des investissements dans la création d’emplois durables, un renforcement du service public, notamment dans les domaines des transports et de l’énergie, une réduction du temps de travail avec la pleine compensation du salaire pour les bas et moyens revenus et ce afin de réduire "notre empreinte écologique tout en améliorant nettement la qualité de vie". Il ne faut enfin laisser personne de côté grâce à des offensives de formation professionnelle et continue.

Travail.Suisse abonde dans ce sens. Le syndicat qui a récemment présenté son plan d'action pour le climat, salue le fait que le mouvement de la jeunesse pour le climat "prend en considération pas seulement la justice climatique mais aussi la justice sociale". Il est urgent d'agir pour que "le réchauffement climatique ne dépasse pas 1.5 degré d’ici le milieu du siècle".

La Fédérations des Associations des retraités et de l'entraide en Suisse (Fares) soutient aussi la grève pour l'avenir. "Le changement climatique nous concerne tous", prévient-elle, rappelant notamment que "pendant la canicule, des dizaines de milliers de personnes, des personnes âgées et des enfants, meurent en Europe chaque été".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

La route de Calanca fermée dans les Grisons après un éboulement

Publié

le

Il n'est actuellement pas possible de circuler à pied ou en voiture sur une grande partie du site. (© Police cantonale GR)

Un éboulement s'est produit dimanche matin entre l'embranchement de Castaneda et de Buseno dans les Grisons. La route de Calanca a été complètement fermée, pour une durée encore indéterminée.

Peu avant 06h30, une femme a signalé qu'elle a entendu une forte détonation et qu'elle a ensuite vu de la fumée s'élever, a indiqué dimanche la police cantonale des Grisons. Des pompiers et des patrouilles de la police cantonale se sont rendus sur place.

A leur arrivée, ils ont constaté que des éboulis avaient complétement recouvert et endommagé la chaussée sur une longueur d'environ 150 mètres, au croisement des routes de Castaneda et de Buseno.

La cause de l'éboulement sur la route cantonale, en forte pente, n'est pas encore claire, a indiqué à Keystone-ATS le service de presse de la police cantonale des Grisons. Les localités derrière Castaneda, comme Buseno, Rossa et Arvigo, sont coupées du monde extérieur.

L'office des ponts et chaussées des Grisons et un géologue ont été consultés pour évaluer la situation. Selon les premières constatations, personne n'a été enseveli. Il n'est actuellement pas possible de circuler à pied ou en voiture sur une grande partie du site de l'éboulement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Les lacs suisses menacés par une pénurie d'agents précipitants

Publié

le

La teneur en phosphore est déjà trop élevée dans le lac de Morat (image d'illustration). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La Confédération a mis en place un groupe de travail pour faire face à une pénurie d'agents précipitants. Elle espère ainsi éviter que de grandes parties du lac de Morat, du Greifensee ou du Baldegersee ne deviennent inhabitables pour les poissons et d'autres animaux.

La teneur en phosphore est déjà trop élevée dans ces trois lacs, a indiqué dimanche l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) à Keystone-ATS. Il confirmait une information de la NZZ am Sonntag.

Les agents précipitants permettent aux stations d'épuration (STEP) de fixer le phosphore des eaux usées. Mais de nombreuses STEP ont actuellement des problèmes à obtenir ces produits, selon un récent sondage réalisé par l'Association suisse des professionnels de la protection des eaux (VSA).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Un jeune homme de 24 ans meurt dans une avalanche aux Grisons.

Publié

le

L'avalanche a surpris un groupe de quatre personnes qui avait entrepris l'ascension du Piz Radönt. (© Police cantonale GR)

Trois personnes ont été emportées par une avalanche samedi à la mi-journée au Piz Radönt, dans le massif de l'Albula (GR). Un homme de 24 ans a fait une chute de 200 mètres dans les rochers. Il est mort sur place, a indiqué dimanche la police grisonne.

Un groupe de quatre personnes avaient entrepris l'ascension du Piz Radönt depuis la Flüela, explique la police dans un communiqué. L'avalanche s'est déclenchée peu avant midi, alors qu'ils étaient sous le sommet. Deux hommes et une femme ont été emportés, selon les témoignages de personnes qui se trouvaient plus bas.

Les secours n'ont pu que constater le décès de l'homme de 24 ans. La femme, elle, a été légèrement blessée et a été conduite à l'hôpital de Davos.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Chute mortelle en montagne à Grandvillard (FR)

Publié

le

L'accident a eu lieu dans les préalpes fribourgeoises (image symbolique). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un randonneur âgé de 21 ans a fait une chute mortelle samedi après-midi dans la région de Grandvillard (FR), à proximité du Vanil Noir. La victime a fait une chute d'environ 400 mètres depuis une arête.

Malgré l'intervention de la REGA, l'homme est décédé sur place, indique dimanche la police cantonale fribourgeoise dans un communiqué. Une enquête a été ouverte afin d'établir les causes exactes de l'accident.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève dévoile le programme des festivités

Publié

le

Le traditionnel feu d'artifice du Nouvel-An sera tiré à minuit suite au décompte donné par la maire de Genève sur la scène Mont-Blanc. Ce sera le clou des festivités genevoises qui auront lieu le 31 décembre. (Image d'illustration) (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Ville de Genève a dévoilé le déroulé des événements du 31 décembre. Après deux années marquées par des restrictions sanitaires, la Municipalité veut marquer le coup.

"Nous sommes contents de pouvoir proposer à la population une fête gratuite et populaire", explique la maire de Genève Marie Barbey-Chappuis dans un communiqué. L'élue précise encore qu'il existe "un vrai besoin de s’amuser et de décompresser étant donné le contexte socio-économique qui reste assez anxiogène".

Dès 20h et jusqu'à 3h du matin, la population genevoise pourra profiter de quatre scènes où se produiront plusieurs artistes locaux. Le public pourra se déhancher notamment sur de la musique électro/populaire ou encore vintage.

Le traditionnel feu d’artifice aura lieu à minuit suite au décompte donné par la maire de Genève sur la scène Mont-Blanc. La Ville a également mis sur pied trois bars et 12 foodtrucks qui permettront à la population de se désaltérer et se nourrir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Journée où les bonnes idées vont bouillonner. N’essayez pas de les retenir, laissez-vous aller, votre imagination étonnera.

Les Sujets à la Une

X