Rejoignez-nous

Suisse

Plus de 100'000 signatures pour l'initiative pour une 13e rente AVS

Publié

,

le

"Le fait que l'initiative a abouti aussi rapidement malgré la pandémie de Covid-19 montre la souffrance de la population", estime Pierre-Yves Maillard (Archives © KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

L'Union syndicale suisse (USS) a recueilli 137'000 signatures pour son initiative populaire "Pour une 13e rente AVS". "Nous allons déposer l'initiative prochainement", dit le président du syndicat, Pierre-Yves, Maillard dans un entretien diffusé vendredi par le Blick.

Le délai imparti pour récolter les 100'000 paraphes nécessaires, qui expire le 14 novembre prochain, avait été prolongé de 72 jours par le Conseil fédéral en raison des restrictions liées au coronavirus. "Le fait que l'initiative a abouti aussi rapidement malgré la pandémie de Covid-19 montre la souffrance de la population", ajoute M. Maillard.

Le conseiller national (PS/VD) s'attend à un vote de la population sur la 13e rente AVS dans deux ans "au plus tard", précise-t-il dans La Tribune de Genève et 24 Heures. Le texte propose de verser aux bénéficiaires de l'AVS un supplément équivalant à une treizième rente annuelle.

Pour couvrir les coûts de l'initiative estimés à 3,5 milliards de francs par an, les syndicats veulent utiliser les bénéfices de la Banque nationale suisse (BNS). Selon les initiants, la rente minimale de l'AVS passerait de 1185 à 1284 francs par mois, tandis que la rente maximale passerait de 2370 à 2567 francs.

L'initiative a été lancée par une alliance regroupant l'USS, des organisations de retraités ainsi que féminines.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

La Chaîne du Bonheur a récolté près de 7 millions de francs

Publié

le

Les Suisses font preuve d'une très grande solidarité pour les victimes du séisme en Turquie et en Syrie. (© KEYSTONE/AP/Khalil Hamra)

L'ampleur des destructions liées au séisme en Turquie et en Syrie a déclenché un énorme mouvement de solidarité. La Chaîne du Bonheur a jusqu'à présent récolté près de 7 millions de francs.

Mercredi, la fondation a reçu des promesses de dons d'un montant compris entre 10'000 et 20'000 francs, a déclaré jeudi la porte-parole de la Chaîne du Bonheur Judith Schuler à Keystone-ATS. Les fonds sont actuellement utilisés pour l'aide d'urgence comme l'eau, les couvertures, la nourriture ou les abris.

La majeure partie de l'argent sera utilisée plus tard pour la reconstruction. Parmi les organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur figurent 25 ½uvres d'entraide, dont Terre des Hommes, Helvetas, l'EPER, la Croix-Rouge suisse, Solidarsuisse et Médecins sans frontières.

L'organisme de certification Zewo a publié jeudi la liste des ONG sérieuses et dignes de confiance qui ont organisé des collectes de dons pour les victimes du tremblement de terre. Cette fondation vérifie que les dons sont correctement utilisés et octroie des labels de qualité.

Parmi les organisations certifiées, on trouve par exemple Caritas, Médecins sans frontières, l'EPER ou Terre des hommes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Vaud: subventions en hausse pour la rénovation des bâtiments

Publié

le

Vaud renforce son soutien à la rénovation énergétique des bâtiments, comme ici à Lausanne (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une enveloppe de 58 millions de francs est mise à disposition cette année des propriétaires vaudois. Elle doit leur permettre de solliciter des subventions afin d'améliorer l'efficacité énergétique de leur bâtiment.

Ce montant est financé par la Confédération, à hauteur de 32,5 millions issus de la taxe fédérale sur le CO2. Après 15 millions l'an dernier, l'Etat de Vaud contribue désormais pour 25,5 millions, un montant qui provient de la taxe cantonale sur l'électricité.

"Depuis leur mise en place en 2010, les mesures d'aide à l'assainissement énergétique des bâtiments rencontrent un vif succès", affirme jeudi l'Etat de Vaud dans un communiqué. L'an dernier, l'enveloppe de 50 millions a été épuisée dès l'automne et permis de soutenir quelque 2500 projets de rénovation.

Différentes aides

Plusieurs types d'aides sont envisageables. Par exemple, une subvention - jusqu'à hauteur de 1500 francs - peut permettre la réalisation d'un audit énergétique. Celui-ci vise à donner aux propriétaires diverses recommandations chiffrées pour des travaux d'isolation ou d'installations techniques.

Une autre subvention peut être octroyée pour le recours à un assistant au maître d'ouvrage (AMO) dans le cadre de rénovations importantes. Accrédités par l'Etat de Vaud, ces AMO "peuvent aider les propriétaires à mieux définir leur projet de rénovation, choisir et coordonner les intervenants, planifier les travaux et remplir les démarches administratives liées aux mesures énergétiques", poursuit le communiqué.

La subvention permet de couvrir leurs honoraires jusqu'à hauteur de 6000 francs pour les projets d'habitations collectives et 3000 francs pour les habitations individuelles.

Impact sur l'économie

Les fonds sont alloués dans le cadre du Programme Bâtiment 2023. En plus d'apporter une aide aux propriétaires, ils ont un impact bénéfique sur l'économie vaudoise. Selon les estimations, pour chaque franc versé par l'Etat, les propriétaires vont investir cinq à six autres francs. Les 58 millions prévus pour 2023 pourraient ainsi générer plus de 300 millions de retombées dans les secteurs de la construction, des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique.

"Représentant près de 45% de la consommation énergétique totale du pays, le bâtiment est sans conteste un domaine dans lequel d'importantes économies peuvent être réalisées", poursuit le communiqué. Et de rappeler que ce secteur est d'autant plus stratégique qu'il pèse pour environ un tiers des émissions de CO2 du pays.

L'Etat de Vaud précise encore que toutes les informations sur le Programme Bâtiments sont disponibles une page internet dédiée, www.vd.ch/subventions-energie-batiments.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Une personne sur trois victime de discrimination ou de violence

Publié

le

L'étude sur le vivre ensemble en Suisse est réalisée tous les deux ans par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Sur la photo, des participants à une manifestation contre le racisme à Bâle en juillet 2020. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

En Suisse, une personne sur trois affirme avoir été victime de discrimination ou de violence. Un taux qui grimpe à 40% pour les personnes issues de la migration et à 50% dans la classe d'âge des 15 à 24 ans, révèle la dernière enquête sur le vivre ensemble.

Cette étude est réalisée tous les deux ans par l'Office fédéral de la statistique (OFS), sur mandat du Service de lutte contre le racisme et du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Elle fournit des renseignements sur les changements sociétaux dans les domaines du racisme, de la xénophobie et de la discrimination, indique jeudi le Département fédéral de l'intérieur (DFI) dans un communiqué.

De manière générale, les chiffres relatifs au racisme et à la xénophobie sont stables, bien qu'élevés, relève l'enquête. Les stéréotypes négatifs envers les personnes musulmanes et juives restent notamment très présents. Les attitudes négatives envers les groupes et les minorités seraient quant à elles en légère diminution.

Le rôle de l'Etat

Les résultats 2022 montrent également que 60% de la population résidente en Suisse considère le racisme comme une problématique saillante. En outre, par rapport aux années précédentes, la part de personnes considérant les mesures de lutte contre le racisme comme insuffisantes tend à augmenter.

Près de la moitié des sondés jugent que les mesures d'intégration ou de lutte contre le racisme sont la tâche de l'Etat, suivi par les associations, les individus, le monde politique et les écoles.

Les motifs des discriminations et des violences sont dans la majorité des cas de nature éthno-raciale. Ainsi, les victimes évoquent principalement la nationalité (50%), la couleur de peau, les signes corporels (19%), la religion (17%) ou encore l'origine ethnique (15%).

Ces épisodes violents et/ou discriminants se produisent avant tout au travail ou lors de la recherche d'emploi (54%) puis dans l'espace public (29%). Si les résultats de l'enquête sont comparables d'une région linguistique à l'autre, les discriminations et violences sont en revanche plus fréquentes dans les zones densément peuplées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Nouvelle offre à la place de la Carte journalière Commune dès 2024

Publié

le

La carte journalière Commune actuelle sera remplacée par une nouvelle offre dès l'année prochaine (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La carte journalière Commune papier actuelle disparaîtra à la fin de l'année et sera remplacée dès l'année prochaine par une "carte journalière dégriffée Commune". Celle-ci sera disponible pour la 1e et la 2e classe, avec ou sans abonnement demi-tarif.

Vendue uniquement aux guichets des communes, la nouvelle carte sera émise comme billet mobile ou papier, annoncent jeudi l'Alliance SwissPass, l'Association des communes suisses et l'Union des villes suisses dans un communiqué.

La nouvelle offre s'inspire de la carte journalière dégriffée, déjà connue dans les transports publics, c'est-à-dire que plus la carte sera achetée tôt, plus le prix sera intéressant. La clientèle "non numérique" aura ainsi aussi accès aux billets dégriffés.

Le contingentement par commune et la restriction de la vente aux habitants de la commune en question n'existeront plus. Un seul contingent vaudra par jour pour toute la Suisse. Un nombre illimité de cartes pourra être acheté par personne mais chacune sera nominative.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Ce n’est, réellement, pas le moment de faire des dépenses hors budget. Jupiter, de loin, vous incite à la plus grande vigilance !

Les Sujets à la Une

X