Rejoignez-nous

Suisse

La grippe encore très répandue en Suisse

Publié

,

le

La vague de grippe persiste et signe. Elle venait pourtant d'amorcer un recul. La tendance s'inscrit désormais à la hausse chez les 15 ans et plus. Pour la première fois de la saison, l'incidence de la maladie était la plus élevée pour les 15-29 ans.

La semaine passée, 279 consultations médicales - pour 100'000 habitants - étaient dues à la grippe, écrit mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La semaine précédente, ces chiffres se situaient à 280, soit au même niveau. Après avoir atteint un deuxième pic entre mi- et fin janvier, la grippe stagne.

La plus grande proportion de malades se trouve parmi les 15-29 ans, avec une tendance ascendante. Dans cette classe d'âge, l'incidence de la maladie est de 340 cas pour 100'000 habitants lors de la 8e semaine de l'année. La tendance s'inscrit aussi à la hausse chez les plus âgés. Seuls les enfants et adolescents jusqu'à 14 ans sont moins touchés par le virus.

Grippe constante

La grippe demeure largement répandue dans toutes les régions. La tendance est constante dans les régions 1 (GE, NE, VD, VS), 3 (AG, BL, BS, SO) et 5 (AI, AR, GL, SG, SH, TG, ZH), ainsi qu'au Tessin et dans les Grisons. Les affections sont en baisse dans les cantons de Fribourg, Berne et Jura, et en hausse en Suisse centrale.

La vague de grippe a connu un premier pic au cours de la deuxième semaine de 2018, avec une incidence de 361 consultations pour 100'000 habitants, suivi par un second à 350 durant la 4e semaine de l'année. Et l'OFSP de rappeler que la dernière épidémie de grippe avec deux pics remonte à la saison 2003/2004.

Le seuil épidémique saisonnier, qui est de 68 cas d'affections grippales pour 100'000 habitants, a été dépassé durant la 51e semaine de 2017.

(ATS)

CREDIT PHOTO : Keystone/DPA/MAURIZIO GAMBARINI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

La route Sierre-Vissoie pourrait rouvrir début mai

Publié

le

La route cantonale Sierre-Vissoie est fermée depuis la nuit du 23 au 24 mars (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un système d'alarme sera installé sur la route Sierre-Vissoie, fermée depuis fin mars à cause d'un éboulement. Après une période de test et en fonction des résultats, la route cantonale pourrait rouvrir début mai.

Le canton du Valais relève lundi que la masse rocheuse surplombant la route à la hauteur de la galerie des Croisettes est toujours instable. Il compte ainsi mettre en place un système d'alarme relié à des feux de signalisation. Ceux-ci se déclencheront automatiquement en cas de mouvement de terrain.

Après une période de tests du système, la réouverture de la route pourrait intervenir au début mai 2024, poursuit le communiqué. Une fois la route à nouveau ouverte, les travaux de réfection de la galerie des Croisettes pourront être entrepris sans toucher le trafic.

En attendant, la déviation par Chalais-Vercorin reste en place. La gestion active du trafic sera renforcée durant les heures de pointe afin "de fluidifier au maximum la circulation."

Dans cette optique également, et en fonction des conditions météorologiques et des observations du terrain, le trafic poids-lourds pourra être ponctuellement autorisé sur la route Sierre-Vissoie, avec le concours de la police cantonale, précisent encore les autorités valaisannes.

Pour mémoire, un éboulement avait entraîné la fermeture de la route cantonale Sierre-Vissoie durant la nuit du 23 au 24 mars. Quelques jours plus tard, le 29, la chute d'un bloc de plus d'une tonne avait transpercé la galerie routière de protection.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

La Chaux-de-Fonds: plantation du premier arbre offert par Genève

Publié

le

Le maire de Genève, Alfonso Gomez et le président de La Chaux-de-Fonds Jean-Daniel Jeanneret (au centre) ont planté symboliquement un chêne offert par la Ville de Genève. (© KEYSTONE/LAURENT MERLET)

La Ville de Genève a offert une dotation permettant de planter plus de 400 arbres à La Chaux-de-Fonds (NE), dévastée le 24 juillet par une tempête. Un chêne pédonculé a été planté lundi dans le square de la gare par les autorités communales des deux cités.

Le chêne pédonculé, d'une hauteur de plus de 4 mètres, sera bientôt entouré d'un anneau arborisé selon le principe de la microforêt Miyawaki: une plantation dense de plants arbustifs et de jeunes arbres destinés à être rapidement autosuffisants, ont indiqué les deux villes. Plusieurs dizaines d'enfants ont contribué à la démarche de ré-arborisation en plantant de petits arbres dans le square.

"Cet événement, signe fort de la solidarité qui règne entre les villes suisses, est l'occasion de mettre en avant les nombreux liens qui unissent Genève et La Chaux-de-Fonds. Toutes deux sont des cités fortement marquées par l'horlogerie et font partie des sites Le Corbusier", ont précisé les deux métropoles.

"La Ville de Genève a été la plus généreuse", a déclaré à un vidéaste de Keystone-ATS Jean-Daniel Jeanneret, président du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds. "Nous avons été très sensibles et très touchés par l'événement qui s'est produit il y a bientôt une année", a précisé Alfonso Gomez, maire de la Ville de Genève.

Soutien unanime

Un état d'esprit d'entraide est également au centre des relations entre les deux villes. En février 1985, alors que plus de 50 centimètres de neige avaient recouvert Genève, le Service de la voirie de La Chaux-de-Fonds avait mis à disposition du matériel et du personnel pour dégager les routes genevoises.

Dès les premiers jours après la tempête du 24 juillet, le Service d'incendie et de secours de Genève était à La Chaux-de-Fonds avec une vingtaine de collaborateurs pour aider à la sécurisation de l'espace public. Constatant les nombreux dégâts causés aux arbres, le Conseil administratif genevois a ensuite sollicité un crédit de 600'000 francs auprès du parlement de la Ville pour un soutien exceptionnel devant permettre la replantation de 400 des 1500 arbres abattus sur l'espace public.

Le crédit a été accepté à l'unanimité et la plantation symbolique du 1er arbre marque le début d'une campagne de ré-arborisation qui s'étalera sur quelques années et dans différents lieux de la ville. Une plaque marquant ce soutien a également été installée au pied de l'arbre.

La cérémonie de la plantation de l'arbre s'est tenue en présence du maire de Genève, Alfonso Gomez, de Christina Kitsos, vice-présidente du Conseil administratif, ainsi que du Conseil communal in corpore de la Ville de La Chaux-de-Fonds.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Chant du Gros dévoile le programme de sa 32e édition

Publié

le

Francis Cabrel sera sur la scène du Chant du Gros pour la soirée d'ouverture du festival le 5 septembre (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Chant du Gros a dévoilé lundi la programmation de sa 32e édition qui se déroulera du 5 au 7 septembre au Noirmont (JU). Les styles musicaux vont de la chanson française au rap. Parmi les artistes invités figurent Francis Cabrel, Pascal Obispo ou Joey Starr.

Le festival s'ouvrira jeudi avec le groupe corse I Muvrini. Cette même soirée verra monter sur scène Francis Cabrel et le chanteur-accordéoniste français Claudio Capéo. Le rap sera aussi bien présent avec Hugo TSR et le Jurassien Sim's.

Vendredi, le Chant du Gros accueillera Pascal Obispo pour sa tournée d'anniversaire marquant ses 30 ans de carrière. Autres artistes français à se produire vendredi soir, le rappeur Joey Starr et l'auteur-compositeur Saez.

Les spectateurs pourront écouter samedi soir Patrick Fiori, Slimane ou, dans un autre registre, les soeurs Camille et Julie Berthollet. L'année dernière, plus 42'000 spectateurs avaient fait le déplacement pour Le Noirmont. La billeterie démarre mercredi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Le marché suisse du sport recule légèrement en 2023

Publié

le

Les ventes de vélos ont connu un net recul l'an dernier. (archive) (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le marché suisse du sport a reculé quelque peu l'an dernier, faisant les frais de l'inflation et de la prudence des consommateurs.

Les ventes (hors vélo) ont diminué de 1,5% en 2023, après des hausses de 2% en 2022 et de 14% en 2021. Le volume a atteint environ 2,17 milliards de francs, selon une étude du cabinet d'études de marché GfK publiée lundi.

Le secteur des articles tels que les skis, les sacs à dos, les casques ou les appareils de fitness a enregistré une baisse des ventes de 3%, tandis que le textile a lâché 2%. Le secteur des chaussures est celui qui, une fois de plus, s'en est le mieux sorti, avec une croissance de 3%, note GfK.

La plus grande part du chiffre d'affaires provient du marché des activités d'extérieur, à hauteur de 20% et qui a engrangé environ 450 millions de francs. Le chiffre d'affaires du secteur textile est resté constant à un niveau élevé, tandis que le secteur des autres articles a perdu du terrain, notamment dans le domaine du camping, note GfK.

Le chiffre d'affaires des chaussures d'extérieur a également baissé, mais a été partiellement compensé par la tendance des chaussures de course en montagne (trail). De manière générale, le secteur des chaussures de course reste à la mode et enregistre une croissance de 4%, détaille l'étude.

Le secteur des loisirs a continué de progresser. Cela se manifeste en particulier dans les chaussures avec une augmentation du chiffre d'affaires de 5%. Le secteur dédié aux activités hivernales a de son côté affiché un retrait de 2%. Le chiffre d'affaires dans le domaine du fitness a lui continué de baisser, de 3% pour l'exercice 2023.

Les vélos retropédalent

En ce qui concerne le marché du vélo, des réductions de prix ainsi qu'une saturation du marché ont entraîné un net recul des ventes l'an dernier, constate également GfK.

Pour l'institut, "le mauvais moral des consommateurs, l'augmentation des coûts dans différents domaines et la réticence à acheter qui en résulte, ainsi que la recherche accrue de promotions" devraient continuer à tirer le marché du sport vers le bas en 2024. La population en hausse et le commerce en ligne ne permettront en effet pas de compenser entièrement ce phénomène, selon ses estimations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Le moment est bon pour vous de nourrir davantage les liens affectifs qui vous tiennent à cœur. Cela vous apportera une précieuse énergie renouvelée.

Les Sujets à la Une

X