Rejoignez-nous

Football

Lausanne - Servette: tout a changé

Publié

,

le

L'entraîneur du Servette FC Alain Geiger attend que ses joueurs battent enfin Lausanne dimanche. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

A la veille d'un derby lémanique qui sera surtout celui de la peur, Alain Geiger sait-il qu'il restera à jamais dans le coeur des supporters servettiens comme l'homme du 11 juin 1984 ?

Il ne peut pas oublier qu'il fut l'unique buteur de l'un des affrontements les plus importants de l'histoire entre Servette et Lausanne.

L'actuel entraîneur des Grenat avait scellé l'issue de la seule finale de Coupe de Suisse qui a opposé les deux équipes à ce jour. "Je me rappelle de ce but inscrit lors des prolongations. Jean-Paul Brigger remise en retrait et je trouve la lucarne de Jean-Claude Milani, glisse-t-il. Il y avait encore Gabet Chapuisat à Lausanne. Quant à nous, il n'y avait pratiquement que des internationaux sur le terrain."

"Tout est devenu plus compliqué"

Trente-sept ans plus tard, tout a changé. Lausanne ne bénéficie plus du soutien presque sans limite d'un mécène dont le fils était l'un des joueurs de la première équipe. Quant au Servette FC, sa puissance financière qui lui permettait d'imposer sa loi sur le marché des transferts appartient à un passé très lointain. "Le club était vraiment en mesure d'attirer les meilleurs joueurs du pays, se souvient Alain Geiger. Aujourd'hui, les Alémaniques restent chez eux, les Vaudois ont Ineos et les Valaisans un président très riche. Pour le Servette FC, tout est devenu plus compliqué."

Encore plus lorsque le club sort juste d'une série de cinq défaites de rang en Super League. "Heureusement, il y a eu la victoire 3-2 contre les Grasshoppers dimanche dernier. Je considère cette rencontre comme un match de référence, explique l'entraîneur. On peut construire sur cette victoire. J'ai noté une progression sensible sur le plan individuel de la part de mes joueurs. Mais dimanche, nous devrons être "au taquet" pour gagner. Il conviendra d'oublier le froid et le fait de jouer sur un synthétique. La victoire est à ce prix."

"On a vu la différence"

Une victoire qui serait la première du Servette FC dans un derby lémanique depuis le retour des Lausannois en Super League à l'été 2020. Le 25 septembre dernier, les Genevois avaient exercé un ascendant total pour devoir se contenter d'un 1-1 qui fut bien loin de refléter la physionomie de la rencontre. "Oui, mais en deux mois Lausanne est vraiment monté en puissance, note Alain Geiger. Cette équipe est une bonne équipe. Elle a gagné le week-end dernier à Saint-Gall après avoir livré une très belle performance. Avec Cameron Puertas et Zeko Amdouni dans l'axe, Trae Coyle et Hicham Mahou sur les côtés, elle peut être très dangereuse."

Côté servettien, la donne n'est également plus la même depuis l'acte I du 25 septembre. Alain Geiger peut désormais compter sur un "véritable" international en la personne de Kastriot Imeri. "On a vu la différence dimanche contre les Grasshoppers, sourit l'entraîneur. Kastriot a joué comme un international. Il a su à la fois témoigner d'une réelle constance et se mettre au service de l'équipe. Et il y a ce but incroyable qu'il a marqué. Je crois que Murat Yakin l'a lancé contre l'Italie à Rome avec le secret espoir que Kastriot réussisse un tel geste. Maintenant, sa route est tracée. Il sait désormais que la possibilité de disputer une Coupe du monde dans douze mois est bien réelle. Et pour un joueur de 21 ans, une telle perspective est extraordinaire."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Mondial au Qatar : Serbie-Suisse (liveblog)

Publié

le

La Suisse affronte la Serbie ce soir à 20h. © FIFA WM 2018, WM2018

Continuer la lecture

Football

La FFF a porté réclamation contre le score de Tunisie-France

Publié

le

Antoine Griezmann avait bien cru avoir égalisé pour la France à la 98e minute contre la Tunisie. (© KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

La Fédération française de football (FFF) a officiellement déposé jeudi une réclamation auprès de la FIFA pour faire changer le score de Tunisie-France (1-0) au Mondial, a-t-elle confirmée à l'AFP.

Le but égalisateur d'Antoine Griezmann avait été annulé après le coup de sifflet final.

L'équipe de France, battue mercredi par les Tunisiens au stade Education City de Doha, avait émis des doutes quant à l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) pour annuler un but de Griezmann à la 98e minute.

Dans sa réclamation à la FIFA, la France relève que la VAR a été utilisée "après la reprise du jeu et après la fin du match", ce qui est contraire au protocole d'utilisation de cette technologie, selon l'explication d'une source fédérale.

Sollicitée par l'AFP mercredi soir et jeudi, la FIFA n'a pas réagi à cette situation rocambolesque. Une hypothétique modification du résultat final ne changerait rien au classement du groupe D: la Tunisie est éliminée dans les deux cas de figure et la France affronterait dans tous les cas la Pologne dimanche (16h00) en huitièmes de finale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Allemagne, Belgique et Croatie, trois grands d'Europe en danger

Publié

le

L'Allemagne de Hansi Flick (à gauche) est en danger avant la dernière journée du groupe E (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

Trois grands d'Europe, l'Allemagne, la Belgique et la Croatie, sont en danger jeudi lors de la 3e et dernière journée des poules E et F au Mondial 2022.

A tout seigneur tout honneur. L'Allemagne (1 point) sait ce qu'elle a à faire jeudi soir contre le Costa Rica (3 points): gagner à tout prix, si possible avec plus de deux buts d'écart, histoire de dépasser le Japon à la différence de buts si les Nippons arrivent à arracher un match nul à l'Espagne, un cas de figure qui mettrait la Roja hors d'atteinte, avec 5 points.

Une victoire de l'Espagne éliminerait automatiquement le Japon, quel que soit le résultat d'Allemagne-Costa Rica. Et favoriserait la Mannschaft, à condition que cell-cie vienne à bout de Keylor Navas et ses partenaires, totalement relancés par leur victoire dimanche sur le Japon (1-0).

Le pire scénario

Une victoire du Japon serait le pire scénario pour les Allemands, car elle mettrait les Nippons à 6 points, avec l'Espagne à 4 points et une différence de buts très favorable grâce au carton contre le Costa Rica (7-0). Mais en cas de victoire du Japon, les Espagnols seraient éliminés d'office si le Costa Rica bat l'Allemagne...

Trois équipes sur quatre peuvent encore gagner cette poule E, d'abord l'Espagne et le Japon, bien sûr, mais aussi le Costa Rica s'il bat l'Allemagne et que dans le même temps les Espagnols et les Japonais font match nul. Tout est possible.

La Belgique dos au mur

La situation dans le groupe F est aussi très indécise avec trois équipes toujours en lice pour deux places. Le Canada est déjà éliminé, après deux défaites, et ne devrait pas peser lourd face à un Maroc pétri de talent, toujours invaincu et gonflé à bloc par sa victoire sur la Belgique.

Dans ce cas de figure le plus probable, la deuxième place se jouera entre la Croatie et la Belgique dans un 16e de finale à suspense entre un finaliste du Mondial 2018, qui a de beaux restes comme Luka Modric, et une demi-finaliste, la Belgique, qui semble en perte de vitesse.

Petit détail important, les Croates ont un point d'avance sur les Belges et pourront se contenter d'un match nul pour assurer leur qualification. Mais ils devront gagner pour avoir une chance de finir en tête du groupe si les Marocains battent les Canadiens.

A la différence de buts?

La première place est l'autre enjeu: l'équipe qui l'obtiendra pourrait bien affronter l'Allemagne en 8es de finale. Entre Maroc et Croatie, ça se jouera probablement à la différence de buts ou aux buts marqués, si les deux équipes gagnent. Et si la Belgique se réveille, elle peut même finir en tête, à condition que le Maroc ne batte pas le Canada. Les paris sont ouverts.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Bundesliga: Borussia Mönchengladbach tient à son gardien suisse

Publié

le

Yann Sommer: Borussia Mönchengladbach tient à le garder (© KEYSTONE/AP/Petr Josek)

Borussia Mönchengadbach espère garder Yann Sommer (33 ans) dans ses rangs. L'avenir du gardien de l'équipe de Suisse est ouvert, mais un accord avec le Borussia semble tenir la corde.

Roland Virkus, directeur sportif du club allemand, a évoqué une possible prolongation de contrat pour Sommer. "Une offre a été transmise à Yann. Nous avons eu de bonnes discussions. Une décision sera prise après la Coupe du monde", a-t-il dit.

Le contrat de Sommer avec le Borussia arrive à échéance au terme de la saison en cours. Le gardien suisse évolue à Mönchengladbach depuis 2014.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

La France va faire tourner, l'Argentine va tout donner

Publié

le

Lionel Messi pourra-t-il répéter la même scène de joie après le match contre la Pologne. (© KEYSTONE/EPA/Mohamed Messara)

La France, 1re qualifiée pour les 1/8es de finale, va faire tourner son effectif mercredi contre la Tunisie dans le Groupe D. Dans le Groupe C l'Argentine va jouer son avenir contre la Pologne.

Groupe C

- La qualification

Une multitude de scénarios sont possibles lors de cette troisième et dernière journée du groupe C, y compris une qualification du Mexique, dernier avec un point, s'il bat l'Arabie Saoudite (3 pts) et si le même jour, à la même heure, la Pologne bat l'Argentine, ce qui éliminerait définitivement l'Albiceleste.

Ce n'est pas le scénario le plus plausible et il y en a d'autres, autour d'un classement permettant à la Pologne (4 pts) de se contenter d'un match nul contre l'Argentine de Leo Messi (3 pts) pour finir devant... sauf si dans le même temps l'Arabie Saoudite bat le Mexique.

Autre cas de figure possible, une victoire des Argentins contre la Pologne de Robert Lewandowski les amènerait à six points, le total atteignable par les Saoudiens d'Hervé Renard s'ils battent le Mexique et se qualifient donc à coup sûr, quel que soit le résultat de Pologne-Argentine.

- La première place

Trois équipes sur quatre peuvent encore viser cette place, et donc un billet pour un 1/8 de finale contre l'équipe qui finira 2e du groupe D, celui de la France.

La Pologne est la mieux placée, pour l'instant, mais si les Argentins et les Saoudiens finissent avec six points chacun, la première place se jouera à la différence de buts, puis aux buts marqués.

En cas d'égalité parfaite sur ces deux premiers critères, les Saoudiens auront l'avantage de leur victoire au premier match sur les Argentins (2-1).

Groupe D

- La qualification

La France est déjà qualifiée et les trois autres équipes sont encore en vie. Un seul scénario permettrait aux Tunisiens de voir le 2e tour, à coup sûr, celui associant une victoire sur les Bleus, quel que soit le score, à un match nul entre l'Australie et le Danemark.

Le scénario le plus compliqué associerait une victoire du Danemark sur l'Australie, a priori moins forte, à un succès de la Tunisie face aux "coiffeurs" français, ce qui mettrait les deux sélections à égalité, avec quatre points. Dans ce cas, tout est possible.

Les deux équipes sont actuellement à -1 pour la différence de buts, mais les Danois ont déjà marqué une fois, les Tunisiens pas encore. La 2e place peut se jouer aux buts marqués mais pas sur le résultat du match déjà joué samedi (0-0). Il faudra peut-être aller jusqu'au classement du fair-play...

- La première place

Il faudrait à la fois un carton hautement improbable de l'Australie face au Danemark de Kasper Schmeichel et une défaite des Bleus face à la Tunisie pour que les "Socceroos" terminent en tête de ce groupe.

Autant dire que les Bleus sont dans un fauteuil et peuvent préparer sereinement leur affrontement contre le 2e du groupe C. On ne connaîtra pas son identité avant la fin des matches de cette poule très indécise, mercredi en fin de soirée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X