Rejoignez-nous

Suisse

Les amphibiens aident à lutter contre les moustiques

Publié

,

le

Les mesures visant à favoriser les amphibiens dans les zones urbaines peuvent contribuer à lutter contre les moustiques, selon cette étude (archives). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Les amphibiens aident à lutter contre les moustiques. Dans une étude menée sur des étangs du canton de Vaud, des scientifiques ont montré qu'il y a moins de larves de moustiques là où vivent de nombreuses grenouilles et crapauds.

Les mesures visant à favoriser les amphibiens dans les zones d'habitation peuvent donc contribuer à lutter contre les moustiques importuns. Ces derniers sont souvent aussi des vecteurs potentiels de maladies, a indiqué le Forum Biodiversité Suisse de l'Académie des sciences naturelles (SCNAT) dans un communiqué.

Pour cette étude publiée dans la revue Ecosphere, des chercheurs de l'Université de Lausanne (UNIL) ont examiné la quantité de larves de moustiques et d'amphibiens dans 77 étangs. Il s'est avéré que les larves de moustiques sont plus fréquentes dans les paysages fortement modifiés par l'homme que dans les zones laissées à l'état naturel.

Les chercheurs ont identifié comme cause le fait que ces zones abritent moins d'amphibiens. Plus il y a d'amphibiens, moins il y a de moustiques, soulignent-ils. Ils ont en outre pu montrer que dans les étangs profonds, grands et anciens, il y a davantage d'amphibiens et donc moins de larves de moustiques.

Favoriser les amphibiens

L'équipe d'Antoine Perrin à l'UNIL plaide pour que des mesures soient prises afin de favoriser les amphibiens dans les zones d'habitation. Il y manque souvent une interconnexion avec la campagne environnante, des passages pour les petits animaux et suffisamment de cours d'eau appropriés pour la ponte.

De plus, ces zones densément peuplées comportent de nombreux pièges mortels pour les amphibiens, comme des puits de lumière non sécurisés et des installations de drainage.

Les scientifiques entendent maintenant déterminer quel effet ont quels amphibiens sur quelles espèces de moustiques. Ces informations pourraient aider à identifier l'espèce la plus intéressante pour la lutte contre les moustiques.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Risque accru de dommages aux cultures dus au gel tardif

Publié

le

Des dommages causés par le gel tardif ne sont pas exclus (archives). (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Le risque de dommages aux cultures d'arbres fruitiers et aux vignobles liés au gel tardif a augmenté. En raison du changement climatique, les hivers sont de plus en plus doux. La nature se réveille donc plus tôt et la période de végétation est prolongée.

L'hiver 2023/2024 a été l'un des plus doux depuis le début des mesures et le printemps est aussi particulièrement clément. Cela a eu un effet sur la nature qui, à l'instar des années précédentes, s'est réveillée très tôt et présente actuellement une avance de deux à quatre semaines, écrit dimanche le service météorologique privé Meteonews sur son site.

Et d'ajouter qu'il faut s'attendre à du gel au sol ces prochains jours. Les cultures proches de celui-ci doivent donc être protégées. En revanche, il ne devrait y avoir aucune nuit avec une température clairement négative à deux mètres au-dessus du sol, ce qui est positif pour les arbres fruitiers et les vignobles. Les dégâts dus au gel devraient donc rester limités.

Encore de la neige

Au cours des dernières 48 heures, il est tombé par endroits jusqu'à un demi-mètre de neige, par exemple sur la Rigi-Scheidegg, à 1650 mètres d'altitude. La neige devrait encore tomber dimanche, indique Meteonews sur X. Selon SRF Meteo, la limite des chutes de neige se situe à 500 mètres, mais des flocons sont aussi possibles localement jusqu'en plaine.

En raison de la situation météorologique actuelle, le danger d'avalanche est marqué en Valais, en Suisse centrale et dans le sud-est du pays, selon le bulletin de l'Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). Des départs spontanés d'avalanches, mais aussi des avalanches de grande ampleur sont possibles. Dans certains cas, des voies de communication peuvent également être touchées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Un trio européen s'impose, la Team Gruyère troisième

Publié

le

Erik Kärvatn, Oriol Olm Rouppert et Finn Hösch ont gagné la PdG 2024 (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Patrouille des Glaciers, réduite cette année à son petit parcours, a vu la victoire d'un trio européen. Meilleure formation helvétique, la Team Gruyère a terminé 3e.

Ce sont des Autrichiens, Andreas Mayer, Niels Oberauer et Johannes Lohfeyer, qui ont pourtant franchi la ligne d'arrivée en premier, après 3h21'47 d'efforts. Mais il s'étaient élancés à 4h30, et ont finalement été battus par l'Andorran Oriol Olm Rouppert, l'Allemand Finn Hösch et le Norvégien Erik Kärvatn (3h14'23), tous nés en 2003.

L'équipe gagnante de cette PdG 2024 est partie d'Arolla à 6h30. Nommée "Young Guns", elle affiche pourtant une moyenne d'âge supérieure à celle de la Team Gruyère, 3e à l'arrivée à Verbier après un parcours de 28 km. Yann Livasch (2004), Lucas Pasquier (2004) et Mathieu Pharisa (2005) ont concédé 20'30'' aux vainqueurs.

Meilleure équipe féminine, la Swiss Women Team 2 a échoué au pied du podium "scratch". Caroline Ulrich, Thibe Deseyn et Alessandra Schmid ont pris la 4e place, à 6'59'' de la Team Gruyère. Les deux Vaudoises et la Haut-Valaisanne ont néanmoins manqué leur objectif, à savoir le record dames sur le petit parcours (3h32'07).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Chasse aux laurelles au bord de la Venoge

Publié

le

Des communes de la région de Morges lancent une opération d'arrachage de laurelles en milieux forestiers (photo d'illustration). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

L'association Région Morges et plusieurs communes avoisinantes (Préverenges, Echandens, Denges, Bussigny et St-Sulpice) lance une opération d'arrachage de lauriers-cerises (laurelles) au bord de la Venoge. Objectif: mettre fin à la prolifération en forêt de cette espèce exotique envahissante dont la présence menace la biodiversité locale.

Les communes invitent leurs citoyens "à participer à l'effort collectif pour la préservation de la nature", écrivent-elles dans un communiqué. Elles leur donnent rendez-vous le 4 mai à Préverenges pour "une demi-journée de mobilisation".

Les laurelles sont fréquemment utilisées comme haies dans les jardins et les parcs. Leur dissémination dans l'environnement est notamment favorisée par les oiseaux. Or, une fois implantées dans les milieux forestiers, "leur croissance rapide et dense perturbe l'équilibre écologique et entrave le rajeunissement des forêts en étouffant les plantes et arbustes indigènes", relève le communiqué. Leurs fruits sont par ailleurs toxiques pour la plupart des animaux.

A noter que le Canton de Vaud a interdit la vente et la plantation des plantes exotiques envahissantes dans le cadre de la loi sur la protection du patrimoine naturel et paysager (LPrPnp), entrée en vigueur en janvier 2023. Une liste sera publiée d'ici cet été et "il est problable" que les laurelles se trouvent dessus, poursuit le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Plus de 25 événements à Evaux en fêtes

Publié

le

Plus de 25 événements figurent au programme de la 3e édition d'Evaux en fêtes, de mai à octobre. Découvertes de la nature, spectacles et courses pédestres prendront place dans le parc genevois de 50 hectares (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Plus de 25 événements figurent au programme de la 3e édition d'Evaux en fêtes, de mai à octobre. Découvertes de la nature, spectacles et courses pédestres prendront place dans le parc de 50 hectares, à cheval sur les communes genevoises d'Onex, de Confignon et de Bernex.

La programmation propose aux enfants - dès 2 ans, selon l'événement - de participer à des jeux de piste en nature, de découvrir les habitants de l'étang ou encore de visiter le potager. Le volet environnemental offre aussi la possibilité de faire analyser le sol de son jardin.

De son côté, le volet culturel comprend un concert à l'étang dans le cadre du festival Les Nuits baroques d'Onex et un spectacle de cirque contemporain programmé par La Bâtie-Festival de Genève. Pour ce qui est du sport, plusieurs courses à pied sont à l'affiche d'Evaux en fêtes, ainsi que des cours sur la méthode Feldenkrais.

www.evaux.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Votre relation amoureuse présente des défis. Il est indéniable que vous êtes très différents l'un de l'autre ! Mais l’Amour doit rester le plus fort !

Les Sujets à la Une

X