Rejoignez-nous

Suisse

Les coûts de la santé dans le viseur de M. Prix

Publié

,

le

Les coûts de la santé restent la préoccupation principale du surveillant des prix. A l'heure du bilan 2017, Stefan Meierhans a annoncé vendredi qu'il renforcera son activité dans ce secteur cette année.

La sensibilisation à l'évolution des coûts de la santé passe par une transparence accrue. Monsieur Prix veut y contribuer activement et met en ligne pour la première fois une vue d'ensemble des tarifs de 20 traitements hospitaliers stationnaires fréquents.

La liste consultable à l'adresse www.spitaltarife.preisueberwacher.ch sera actualisée tous les ans. Elle permet par exemple de voir que les hôpitaux du Valais pratiquent des tarifs très différents pour l'implantation d'une prothèse du genou.

Le surveillant des prix fait depuis des années des propositions visant à mieux maîtriser les coûts de la santé. L'an dernier, un groupe d'experts institué par le Département fédéral de l'intérieur a repris nombre de ses exigences dans un rapport qui suggère 38 mesures pour réduire les coûts, s'est-il félicité.

Les services de Stefan Meierhans maintiennent aussi leurs recommandations sur les achats de médicaments par les hôpitaux. Des coopératives d'achats et le recours à des fabricants étrangers pourraient réduire considérablement les factures.

Economie numérique

En 2017, le surveillant des prix s'est par ailleurs focalisé sur la numérisation de l'économie. Son enquête sur les commissions prélevées sur la plateforme de réservation hôtelière en ligne Booking.com a révélé des indices d'abus de prix. Faute de parvenir à un règlement à l'amiable avec la société, Monsieur Prix a ouvert une procédure formelle pouvant aboutir à une décision de réduction de prix.

L'an dernier, le surveillant des prix et La Poste se sont également mis d'accord sur des mesures qui déchargeront la clientèle des services postaux de quelque 10 millions de francs. En matière de transports publics, une réduction a été obtenue sur le prix de l'abonnement général payable sur facture mensuelle.

Côté télécommunications, toutes les taxes prélevées auprès des ménages pour leurs inscriptions dans les annuaires sont tombées au 1er janvier 2018. Monsieur Prix n'a en revanche pas obtenu la suppression de la taxe facturée par les fournisseurs de télécommunications pour l'envoi de la facture sous forme de papier ou le paiement au guichet postal.

Il regrette également que le Conseil fédéral n'ait pas suivi l'UE qui a supprimé les frais de roaming dans son espace le 15 juin 2017. Monsieur Prix propose de plafonner les marges des opérateurs ou de plafonner les prix au détail avec des adaptations annuelles automatiques, au besoin unilatéralement.

SOURCE ATS

PHOTO KEYSTONE/GAETAN BALLY

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

La défense de Tariq Ramadan plaide l'acquittement

Publié

le

Tariq Ramadan, accompagné de son avocate Yaël Hayat, espère être acquitté par la Chambre pénale d'appel et de révision de Genève (archives). (© KEYSTONE/Valentin Flauraud)

La défense de Tariq Ramadan est entrée en scène mercredi, au dernier jour du procès en appel de l'islamologue qui est accusé de viol et de contrainte sexuelle. Elle demande que l'intellectuel genevois soit acquitté, comme ce fut le cas en première instance.

Pour l'avocate Yaël Hayat, l'affaire que la Chambre pénale d'appel et de révision de Genève doit juger ne concerne pas un viol brutal, mais est l'histoire d'une femme meurtrie, qui a été blessée dans son coeur par un homme qu'elle admirait, car elle a été repoussée par lui cette nuit d'octobre 2008, dans la chambre d'un hôtel genevois.

L'avocate a notamment rappelé le message que cette femme a envoyé le lendemain des faits à l'homme qui lui aurait fait subir une nuit d'horreur. "Je rêve de t'embrasser et j'aurais voulu que tu aies confiance en moi". Des mots qui sont en "incohérence totale" avec l'accusation, selon Mme Hayat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Beijing 2022

Un ticket olympique pour Alexis Bayard

Publié

le

Alexis Bayard ira finalement aux Jeux de Paris (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Alexis Bayard disputera finalement les Jeux olympiques de Paris cet été. L'épéiste valaisan a obtenu une place de quota directe par la Fédération internationale (FIE), a annoncé Swiss Fencing.

Cette place a pu être réattribuée parce que la nation hôte, la France, n'a pas utilisé toutes les invitations disponibles, souligne la fédération suisse. Cette dernière wildcard revient à l'escrimeur le mieux classé à l'issue de la phase de qualification, Alexis Bayard en l'occurrence.

Le Valaisan de 27 ans avait échoué en quart de finale du tournoi de qualification olympique organisé fin avril au Luxembourg. Il est le deuxième Helvète à décrocher un ticket pour ces Jeux après la Chaux-de-Fonnière Pauline Brunner, qui était quant à elle parvenue à s'imposer lors de ce tournoi de zone.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Information clinique: L'Hôpital du Valais et les HUG s'associent

Publié

le

Les Hôpitaux universitaires de Genève et l’Hôpital du Valais co-construisent un logiciel de gestion interne des données des patients "modulable" et "évolutif" (archives / image symbolique). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L'Hôpital du Valais (HVS) veut se munir d'un nouveau logiciel pour la gestion interne des données des patients. Il s'est associé aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) qui ont développé sur les trente dernières années leur propre outil. Ensemble, les deux institutions comptent encore l'améliorer.

Les deux hôpitaux ont signé une convention pour développer conjointement un logiciel commun, baptisé dossier du patient intégré (DPI+), détaillent-ils dans un communiqué commun diffusé mercredi. Ce nouveau logiciel s'appuie sur le DPI, développé à l'interne par les HUG.

"En nous associant, nous souhaitons développer encore plus ce produit maison qui est adapté à l'environnement hospitalier suisse", explique à Keystone-ATS Eric Bonvin, directeur général de l'HVS. Le logiciel est donc aussi plus facile à prendre en main qu'un produit standard vendu par une grande entreprise, par exemple, ajoute-t-il.

Pour Eric Bonvin, le DPI+ est aussi "plus flexible, adaptable et évolutif". Un argument important, car cela permet de ne plus se retrouver avec un système en "fin de vie", qui doit être changé, comme c'est le cas actuellement à l'HVS.

Indépendance garantie

Développer ce logiciel garantit aux deux hôpitaux "de ne pas être dépendants d'une entreprise externe", complètent les HUG. Il s'agit aussi de s'assurer que les fiches patients, données hautement sensibles, soient stockées sur leurs propres serveurs.

Les équipes métiers et informatiques des HUG et de l’HVS collaboreront pour co-développer, co-gouverner et co-financer le DPI+, précisent les deux institutions. Parmi les évolutions souhaitées, figure notamment l'introduction du multilinguisme.

La mise en place du DPI+ à l'Hôpital du Valais nécessitera environ quatre ans de préparation, relève encore Eric Bonvin. A noter que chaque hôpital garantit la sécurité de son système et la protection de ses données.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Sensibilisations de la Ville de Genève pour prévenir la noyade

Publié

le

La Ville de Genève organise trois après-midis de sensibilisation et de prévention autour de la nage en eau libre. Chaque année, une dizaine de personnes perdent la vie dans le lac, le Rhône et l'Arve (illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Ville de Genève organise trois après-midis de sensibilisation et de prévention autour de la nage en eau libre. Objectif: familiariser les baigneurs avec les gestes qui sauvent et leur permettre d'acquérir des connaissances sur la nage dans le lac et le fleuve.

Des exercices pratiques seront proposés aux baigneurs de tout âge et de tous niveaux, a indiqué mercredi le département de la sécurité et des sports de la Ville de Genève. Ces après-midis sont organisés en collaboration avec le Service d'incendie et de secours de Genève, la section genevoise de la Société suisse de sauvetage et la police municipale de la Ville de Genève.

Les participants apprendront à lancer une aide à la flottaison, à avertir les secours et à les orienter tout en restant en sécurité, ainsi qu'à prodiguer un massage cardiaque. Les spécialistes parleront aussi des moyens et méthodes d'intervention.

Dizaine de décès

La première opération de prévention de la noyade aura lieu samedi de 14h00 à 17h00, à la place des Eaux-Vives, du côté du restaurant de la Plage. Les suivantes sont agendées au 22 juin, à Baby Plage, et au 29 juin, à la nouvelle plage du Quai Wilson, aux mêmes heures. Aucune inscription n'est nécessaire.

En fonction de la météo, une dizaine de personnes perdent la vie dans le lac, le Rhône ou l'Arve dans le canton chaque année. En 2023, 47 sauvetages ont eu lieu en eau libre, a indiqué la police genevoise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Les conditions sont top pour donner vie à un projet qui attend depuis un certain temps dans les dossiers. Il est temps de passer à la réalisation concrète !

Les Sujets à la Une

X