Rejoignez-nous

Coronavirus - Vaccination

Vaccin recommandé pour les femmes enceintes

Publié

,

le

Les femmes enceintes sont désormais incitées à se faire vacciner dès la 12e semaine de grossesse, préconisent les experts de la santé publique mardi à Berne. (© KEYSTONE/AP/CHARLES KRUPA)

La commission fédérale pour les vaccinations et l'OFSP recommandent la vaccination de toutes les femmes enceintes à partir de la 12e semaine de grossesse. Les femmes enceintes ont souvent une évolution plus sévère de la maladie de Covid 19 que les autres personnes.

La recommandation de vaccination s'applique également aux femmes qui allaitent, a indiqué mardi Christoph Berger, président de la commission fédérale pour les vaccinations (CFV) devant la presse à Berne. Les femmes qui envisagent une grossesse devraient également être vaccinées.

De plus en plus de données montrent que les avantages de la vaccination des femmes enceintes l'emportent sur les risques, a poursuivi M. Berger pour expliquer la décision. Selon lui, les femmes enceintes qui ne se vaccinent pas ont un risque accru de se retrouver à l'hôpital et même en soins intensifs. Il existe également un risque de fausse couche.

Des conséquences graves n'ont jamais été observées chez les 150'000 femmes enceintes vaccinées aux Etats-Unis. Une recommandation de vaccination pour les femmes enceintes existe également dans d'autres pays, comme récemment en Allemagne. Des problèmes de fertilité ne sont pas à prévoir pour les femmes ou les hommes.

En raison de l'état actuel des études, la recommandation pour les femmes enceintes n'a été émise que maintenant, a répondu M. Berger à la question d'un journaliste: "c'est désormais suffisant".

Christoph Berger a aussi expliqué pourquoi la vaccination n'est recommandée qu'à partir de la 12e semaine de grossesse. "Au cours des premières semaines, des malformations et des avortements peuvent encore se produire, indépendamment de Covid ou de la vaccination".

Les experts veulent simplement exclure un lien avec la vaccination. "Si une femme veut se faire vacciner au début de sa grossesse, il n'y a aucune raison qu'elle ne le fasse pas", a poursuivi le spécialiste.

Pas de 3e vaccination pour l'instant

Les personnes gravement immunodéprimées reçoivent actuellement en Suisse une troisième dose de vaccin contre le coronavirus. La commission fédérale pour les vaccinations ne recommande pour l'heure pas de troisième vaccination pour le reste de la population, quelque soit l'âge ou les maladies antérieures, selon Christoph Berger.

La recommandation de vaccination est basée sur une stratégie de santé, dit encore Christoph Berger lorsqu'on lui demande pourquoi une troisième vaccination n'est pas proposée à tous ceux qui le souhaitent. La vaccination de rappel n'a pas encore été approuvée en Europe, nuance-t-il encore avant de rappeler que l'élargissement de la couverture vaccinale reste la meilleure stratégie dans la lutte contre la pandémie, dit-il.

Plus globalement, si la situation en matière d'infections s'est un peu calmée, le nombre de cas continuent toutefois à osciller à un niveau élevé entre 2000 et 3000 nouvelles infections par jour, a rappelé Patrick Mathys, le chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'Office fédéral de la santé publique. Un effort important reste à faire du côté des jeunes: l'OFSP a d'ailleurs lancé mardi une nouvelle campagne pour inciter les 12-29 ans à se faire vacciner.

Selon Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux de Suisse, l'infection des adolescents et des jeunes ne peut être évitée. Toutefois, des tests réguliers et un port obligatoire du masque à l'école permettent d'éviter la propagation incontrôlée du virus.

Dans les écoles et les crèches, les règles de quarantaine doivent être traitées de manière différenciée. Plus le taux de vaccination sera élevé, plus vite ces règles pourront être assouplies, a déclaré M. Hauri.

Vaccinations en hausse

Avec l'introduction du certificat Covid, la demande de vaccinations et de tests a augmenté. Ce qui est une bonne chose, car selon Rudolf Hauri, les unités de soins intensifs sont particulièrement sollicitées.

Les capacités ne peuvent pas être étendues. Et le "personnel usé" ne peut pas être remplacé aussi facilement: "c'est un problème auquel tout le monde doit faire attention."

Pour pouvoir proposer un vaccin alternatif, la Confédération est en négociation avec Johnson & Johnson, explique Patrick Mathys. Il serait destiné aux personnes qui ne peuvent pas être vaccinées avec une substance à ARNm pour des raisons médicales. Mais il n'y a pas encore de contrat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus - Vaccination

Vaud ouvre la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans

Publié

le

La vaccination commencera le samedi 8 janvier. (Image prétexte - ©KEYSTONE/Gaetan Bally)

Le canton de Vaud ouvre dès lundi matin la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans, a-t-il annoncé mercredi. Les autorités rappellent que c'est une recommandation, qui vaut particulièrement pour les enfants déjà atteints dans leur santé en raison d'une maladie chronique ou qui ont des contacts étroits avec des adultes vulnérables.

La vaccination est aussi particulièrement recommandée aux enfants de cette tranche d'âge qui sont guéris du Covid-19 et qui ont eux-mêmes des problèmes de santé ou des contacts étroits avec des personnes vulnérables atteintes d’immunodéficience ne pouvant pas se protéger par la vaccination. Pour ces enfants, une dose de vaccin est suffisante, écrit le canton dans un communiqué.

Actuellement, aucune vaccination n'est recommandée pour les autres enfants guéris du Covid-19. Si des parents souhaitent faire administrer une dose à leur enfant dans ce contexte, un entretien avec un pédiatre est conseillé, souligne-t-il.

Le vaccin pédiatrique contre le Covid-19 (Pfizer) est administré en deux doses de 10 microgrammes (0,2 ml) à un mois d'intervalle, ce qui correspond au tiers de la dose administrée aux adolescents et aux adultes (30 microgrammes), grâce à une dilution appropriée du produit. Cette vaccination est aussi gratuite, précisent encore les autorités politiques et sanitaires.

Premiers vaccins le 8 janvier

La prise de rendez-vous ouvre lundi 27 décembre à 09h00. La vaccination commencera, elle, le samedi 8 janvier, de 09h00 à 17h00, par une première journée lors de laquelle les enfants auront droit à un accueil sur mesure au centre de Beaulieu à Lausanne.

Les vaccinations seront réalisées par des pédiatres et des infirmières spécialisées en pédiatrie. Elle se poursuivra dans les centres qui vaccinent déjà les jeunes de 12 à 15 ans, soit le CHUV à Lausanne, l'Etablissement hospitalier de la Côte à Morges, l'Hôpital Riviera-Chablais à Rennaz, les Etablissements hospitaliers du nord vaudois à Yverdon, et l'Hôpital intercantonal de la Broye à Payerne.

Afin de simplifier les prises de rendez-vous, ces hôpitaux vaccineront les mercredis après-midi ou les samedis, et ce dès la semaine du 10 janvier. Un nombre restreint de pédiatres va aussi vacciner en cabinet dès la même semaine.

Continuer la lecture

Coronavirus - Vaccination

Coronavirus: Vaud ouvre la vaccination de rappel à tout le monde

Publié

le

Le Centre de Beaulieu injecte le booster. (©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le canton de Vaud rentre dans une nouvelle phase intensive de vaccination contre le Covid-19. Les inscriptions pour la troisième dose sont ouvertes depuis aujourd’hui aux plus de 16 ans qui sont vaccinés depuis plus de six mois. Et si le canton leur a ouvert la vaccination de rappel avec trois jours d’avance, c'est qu'il le peut. Mais c’est aussi que la situation sanitaire est tendue.

Tous les Vaudois peuvent désormais s’inscrire pour la troisième dose de vaccin anti-Covid. Depuis aujourd’hui, les personnes âgées de 16 ans ou plus qui sont vaccinées depuis plus de 6 mois peuvent recevoir le booster. Dans le canton de Vaud, la pratique était réservée jusqu'ici aux plus de 50 ans. Une extension de l’offre qui intervient trois jours plutôt que ce qui était prévu. Comment cela se fait-il ? C’est la question posée à la conseillère d’Etat vaudoise en charge de la santé Rebecca Ruiz:

Rebecca RuizConseillère d’Etat vaudoise en charge de la santé, VD

Et si le canton a ouvert la vaccination de rappel au plus de 16 ans avec 3 jours d’avance, c'est qu'il le peut. Mais c’est aussi que la situation sanitaire est tendue.

Rebecca RuizConseillère d’Etat vaudoise en charge de la santé, VD

Les autorités souhaitent que toutes les personnes éligibles puissent se faire vacciner d'ici fin janvier 2022. Pour y parvenir, jusqu'à 60'000 doses par semaine seront administrées. De nouvelles plages de rendez-vous sont disponibles au centre de Beaulieu, qui propose aussi bien du Pfizer que du Moderna. Les autorités recommandent de s'inscrire "en priorité" dans ce centre. Des centres temporaires sont toutefois aussi prévus.

Rebecca RuizConseillère d’Etat vaudoise en charge de la santé, VD

Les autres centres comme Morges, Yverdon, l’Hôpital Riviera-Chablais ou encore l’Hôpital intercantonal de la Broye sont aussi ouverts pour le booster. Des pharmacies ont également renforcé leur offre.

Avec près de 1000 nouveaux cas quotidiens et des hôpitaux surchargés, la situation sanitaire n’est pas bonne dans le canton de Vaud. Des opérations non vitales ont d’ailleurs d’ores et déjà été repoussées pour accueillir les patients Covid. Les cantons du Jura, Valais, Neuchâtel et Fribourg ont déjà fait appel au soutien de l'armée pour affronter la dégradation de la situation. Et dans le canton de Vaud ?

Rebecca RuizConseillère d’Etat vaudoise en charge de la santé, VD

L’Etat de rappeler que les rendez-vous se prennent en priorité sur coronavax.ch. Les personnes qui n’ont pas accès à Internet peuvent appeler la Hotline vaccination au 058 715 11 00.

Continuer la lecture

Coronavirus - Politique

Vaud accélère l'administration de la 3e dose de vaccin

Publié

le

L'accès à la troisième dose va se faire en plusieurs phases. (©KEYSTONE Byline MARTIAL TREZZINI)

Le Conseil d’Etat vaudois a décidé d’ouvrir au plus vite la troisième dose de vaccination pour toute la population. Il adapte également son dispositif de lutte contre le Covid en étendant notamment le port du masque à l'intérieur dès jeudi.

Si les plus de 65 ans peuvent déjà bénéficier du "booster", dès le 6 décembre, la troisième dose sera ouverte aux 50 ans et plus, ainsi qu'au personnel de santé en contact direct avec les patients. A partir du 13 décembre, ce sera au tour des 16 ans révolus et plus, annonce le canton mercredi dans un communiqué.

Quelque 280'000 personnes seront éligibles au 13 décembre 2021, et au total 384'000 au 1er janvier 2022. Le dispositif est conçu de manière à ce que toutes puissent avoir été vaccinées d’ici fin janvier 2022 au plus tard.

Montée en puissance

Cette rapidité implique de considérablement augmenter les plages de rendez-vous offertes à la population. Actuellement, environ 16'000 à 17'000 injections sont faites par semaine. Le plan de montée en puissance prévoit de passer rapidement jusqu’à 60'000 doses par semaine.

Les centres qui vaccinent aujourd’hui vont augmenter leurs capacités. De nouvelles offres sont proposées à Aigle et à Gland, dès le 13 décembre, avec le concours de la protection civile. Des équipes mobiles qui visitent actuellement les EMS auront achevé leur tournée pour la dose de rappel le 17 décembre et appuieront ces nouvelles offres. Des pharmacies vont également s’impliquer.

Pass pour les EMS

Pour le reste, le port du masque devient obligatoire à l’intérieur, dans tous les bâtiments accessibles au public. Cette disposition entre en vigueur jeudi à 00h01. Elle ne concerne pas les établissements de restauration (restaurants, bars, discothèques) qui relèveront des dispositions fédérales à venir.

Par ailleurs, les visiteurs des EMS, à l’instar des établissements hospitaliers, devront présenter un certificat Covid, à partir de lundi.

Télétravail recommandé

Dès samedi, les agents de sécurité feront leur réapparition à l'entrée des grandes surfaces. Ils vérifier que tous les clients se désinfectent les mains avec le gel mis à disposition et qu'ils portent le masque.

Le télétravail est recommandé. Dans les espaces clos et les véhicules où se tiennent plus d'une personne, le masque est obligatoire.

Enfin, le port du masque est obligatoire dans les marchés de Noël et zone à forte fréquentation, même pour les personnes qui ne font que les traverser. Ce dès samedi.

Davantage d'infections

La vague de contamination qui touche actuellement le canton de Vaud rend la situation sanitaire à nouveau difficile, relève le canton. Les hôpitaux accueillent de plus en plus de patients notamment vaccinés, surtout parmi les plus de 65 ans. Parmi les vaccinés plus jeunes, on compte également plus d’infections.

Continuer la lecture

Coronavirus - Vaccination

Pharmaciens vaudois tenus à l'écart de la Semaine de vaccination

Publié

le

Les pharmaciens se sont investis dans la campagne de vaccination en administrant plus de 70'000 doses (Image prétexte © Keystone/LEANDRE DUGGAN)

Les pharmaciens vaudois regrettent de n'avoir pas été associés à la Semaine de vaccination contre le Covid-19, qui se tient actuellement en Suisse.

Ils rappellent que les pharmacies jouent un rôle "crucial" dans la lutte contre la pandémie par l'information qu'elles dispensent aux patients, les tests et la vaccination. Ils aimeraient également être mieux rémunérés pour leur travail en faveur de la vaccination.

Avec la Semaine de la vaccination, la Confédération et les cantons ont décidé de sortir "l'artillerie lourde" pour convaincre les indécis. Concerts, Facebook live, informations: "rien n'est laissé au hasard, mis à part l'implication des pharmaciens dans cette campagne", critique jeudi la Société vaudoise de pharmacie.

Les pharmaciens vaudois se sont "massivement investis" dans la vaccination en administrant plus de 70'000 doses. Et ceci pour une somme "qui ne couvrait largement pas le temps qu'il a fallu investir pour convaincre", explique le communiqué de presse.

Alors que les pharmaciens sont sollicités pour une troisième dose, certains ne comprennent pas pourquoi ils n'ont pas été impliqués dans cette campagne. "L'absence de reconnaissance des autorités démotive ces acteurs de soins de base", ajoute la SVPH.

Les pharmaciens vaudois demandent à être mieux impliqués dans les campagnes. Ils souhaitent également que le canton relève la rémunération de l'acte, comme c'est le cas dans les cantons de Berne et Zurich. Aujourd'hui, pour vacciner les hésitants, le pharmacien doit prendre plus de temps pour écouter, répondre et rassurer, rappelle la SVPH.

Continuer la lecture

Coronavirus - Vaccination

Le vaccin de Johnson & Johnson disponible dès jeudi à Genève

Publié

le

Genève va administrer le vaccin Janssen de Johnson & Johnson à partir de jeudi. Seules 7200 doses seront disponibles (Photo d'illustration © KEYSTONE/AP/VIRGINIA MAYO)

Genève va administrer le vaccin Janssen de Johnson & Johnson à partir de jeudi. Quelque 7200 doses seront disponibles. En raison de ce nombre limité, ce vaccin sans ARNm et à dose unique sera accessible uniquement aux personnes qui résident dans le canton.

Le vaccin Janssen sera administré dans le centre m3 Sanitrade-Chêne, aux Eaux-Vives, sur rendez-vous au moyen de la plateforme d'inscription à la vaccination ge.covid-vaccin.ch, a indiqué mardi le Département de la sécurité, de la population et de la santé. Délivré après l'injection, le certificat Covid-19 ne sera valable que 22 jours plus tard.

Le vaccin Janssen, à vecteur adénoviral, a été approuvé par Swissmedic en mars. La Confédération en a acquis récemment 150’000 doses. S'il protège contre les risques d'hospitalisation et évite les infections légères et asymptomatiques, il est globalement moins efficace que les vaccins à ARNm de Pfizer/BioNtech et de Moderna, rappelle le canton.

Janssen est recommandé aux personnes âgées de plus de 18 ans qui ne peuvent pas se faire vacciner avec un vaccin à ARNm pour des raisons médicales ou qui ne le veulent pas. Il est toutefois déconseillé aux personnes immunosupprimées, aux femmes enceintes ou allaitantes, en cas de maladie aiguë ou de quarantaine ainsi que pour ceux qui ont une réaction allergique à un de ses composants.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Sous le poids des soucis personnels, vous avez perdu de vue vos objectifs… Retrouvez la bonne direction en faisant preuve de discernement !

Les Sujets à la Une

X