Rejoignez-nous

Hockey

Les Rapperswil-Jona Lakers reprennent espoir

Publié

,

le

Le Zurichoi Sven Andrighetto fête son but du 2-1 contre Davos. (© KEYSTONE/CHRISTIAN MERZ)

Les Rapperswil-Jona Lakers ont repris espoir après leur succès 4-1 contre Zoug lors du 3e match des quarts de finale des play-off de National League. Les Zurich Lions mènent, eux, 2-1 contre Davos.

Les Saint-Gallois ne sont plus menés que 2-1 dans une série où les mauvais coups commencent à pleuvoir. La partie n'était vieille que de 18 secondes que trois joueurs se sont retrouvés sur le banc des pénalités. Les Zougois ont ouvert le score à 5 contre 4 dans la continuité de ces sanctions par Dario Simion (2e).

Les Lakers ont su réagir cette fois-ci et ont surtout su comment battre Leonardo Genoni. Jeremy Wick a d'abord brûlé la politesse à Gregory Hofmann et Jan Kovar pour égaliser (18e). Puis le futur défenseur lausannois Christian Djoos s'est un peu oublié en infligeant un coup de canne entre les jambes à Dominic Lammer (27e). C'était direction les vestiaires pour le Suédois, pilier de la défense zougoise.

Les Saint-Gallois ont pu prendre l'avantage suite à cette séquence. Yannick-Lenart Albrecht a réussi à dévier le palet on ne sait trop comment après un poteau de Maxim Noreau (28e). En troisième période, Sandro Forrer et Pontus Aberg ont validé le succès de Rapperswil-Jona.

Un deuxième tiers de feu

Les Zurich Lions ont repris la main contre Davos après leur succès étriqué 3-2. Les joueurs de Marc Crawford ont d'abord été surpris par un but de Marc Wieser juste avant la première sirène. Mais la réponse zurichoise au cours de la période intermédiaire fut cinglante avec une réussite d'Alexandre Texier (30e). Le Français a réussi à tromper le portier Sandro Aeschlimann de derrière sa cage. Puis Sven Andrighetto (35e) et Dean Kukan en supériorité numérique 48 secondes plus tard ont donné un avantage suffisant aux Zurichois.

Les quatrièmes matches de ces deux séries auront lieu mercredi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Sentiment mitigé après l'Acte I pour Lausanne

Publié

le

Le but de Derek Grant (centre) a laissé Connor Hughes (droite) quelque peu pantois. ©KEYSTONE/Michael Buholzer

Zurich remporte l’Acte I de la finale de National League. Le LHC s’est incliné 2-1 à la Swiss Life Arena. Un match duquel les Lausannois n’ont cependant pas à rougir.

Que d’émotions dans ce premier match. Comme des lions en cage avant un duel, les deux équipes se sont sondées quelques instants, tout en mettant directement de l’intensité dans le jeu. Le premier tir lausannois est survenu à la 4e minute par Lukas Frick.

La riposte a été quasi immédiate. Juho Lammikko et ses coéquipiers de ligne ont mis la pression pendant de nombreuses secondes sur le but lausannois. Ils ont tenté à plusieurs reprises de tirer, mais Connor Hughes a fait le travail. Les occasions se sont ensuite enchaînées de part et d’autre. Jesper Frödén a intercepté une passe et est parti shooter. Le tir a été dévié par le portier lausannois.

Commencer de la meilleure des manières

Deux minutes plus tard, Lawrence Pilut a servi un très bon centre à Théo Rochette qui a tenté sa chance, mais le tir a été dévié. Le puck a fini par revenir devant la cage et le jeune attaquant aurait pu avoir une seconde opportunité si on ne lui avait pas retenu sa canne. Une action qui a été sanctionnée et qui a donné un premier avantage à Lausanne. Et les hommes de Geoff Ward en ont pleinement profité.

En fin de powerplay, les Vaudois ont ouvert le score sur une très belle action. Hughes était sorti de sa cage pour une relance. Et lorsque l’on dit "sorti", ce n’est pas à quelques centimètres de la cage, mais presque à la ligne bleue. Le tout alors que Derek Grant était dans les parages. Les supporters ont retenu leur souffle un instant. Puis Jason Fuchs a envoyé le puck dans la zone offensive. Damien Riat a surgi au milieu des trois zurichois qui tentaient de stopper la rondelle et a shooté, trompant Simon Hrubec (15e, assists: Jason Fuchs et Connor Hughes).

Les Lausannois ont dû enchaîner avec un boxplay après une faute d’Henrik Haapala qui faisait son retour au jeu depuis plus de deux mois. Heureusement pour eux, Rudolfs Balcers a aussi fauté après seulement quelques secondes et les deux équipes se sont retrouvées à 4 contre 4. Malgré quelques échauffourées et des tirs bien déviés par Connor Hughes, les Lions ont bien tenu jusqu’à la fin du tiers.

Attention aux petites erreurs

En deuxième période, Lausanne a montré qu’il en voulait encore en s’offrant directement une opportunité. Mais les Vaudois ont ensuite eu comme un passage à vide. Laissant notamment Vinzenz Rohrer partir en échappée pour un face à face avec Hughes. Puis avec Jiri Sekac qui a accroché un adversaire, alors que Lausanne avait encore quelques secondes à jouer en powerplay.

Les Zurichois sont revenus au score quelques secondes après le retour du Tchèque sur la glace. Un tir de la ligne bleue (encore) signé Yannick Weber (29e, assist: Juho Lammikko). Avec Fabian Heldner et Chris Baltisberger devant la cage, Hughes n’a probablement pas eu la meilleure vue sur le puck.

Comment expliquer ce "moment sans" ?

Damien RiatAttaquant du LHC

Le match a été tué trois minutes plus tard. Après avoir récupéré le puck dans la zone offensive lausannoise, dans l’arrondi, Derek Grant a traversé toute la glace. Il s’est défait d’Igor Jelovac, a shooté et a pris Connor Hughes de court. Le dernier rempart lausannois avait pourtant amorcé le bon mouvement mais le puck a passé juste à côté de sa mitaine.

Lausanne a tout donné dans le dernier tiers, jusqu’à la dernière seconde. Le score ne bougera cependant pas. Malgré la défaite, Damien Riat avait un discret sourire aux lèvres au moment de l’interview. Il faut dire que le score est loin d’être ridicule et la performance n’est pas à jeter.

Damien RiatAttaquant du LHC

Avant le début de la série, les Lausannois prédisaient qu’ils allaient amener un peu d’adversité à cette équipe zurichoise qui a survolé le championnat. Ce mardi, ils ont montré qu’ils peuvent se frotter à cet autre clan de Lions.

Igor JelovacDéfenseur du LHC

En l’absence de Christian Djoos, annoncé malade, Igor Jelovac l’a remplacé sur la première ligne défensive. Une place quelque peu inattendue pour le Vaudois. Comment a-t-il vécu cette situation?

Igor JelovacDéfenseur du LHC

La série s’annonce physique, mais le rythme des premiers shifts a plutôt convenu au défenseur.

Igor JelovacDéfenseur du LHC

Dans tous les cas, pas question de paniquer dans les rangs Lausannois. "Ce n’est qu’un match 1, c’est que le début de la série", rappelle Damien Riat. L’Acte II aura lieu jeudi à la Vaudoise Aréna. Coup d’envoi à 20h.

Continuer la lecture

Hockey

Des regrets légitimes pour le Lausanne HC

Publié

le

Toute la déception lausannoise sur le visage de Miikka Salomaeki. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Lausanne s'est incliné lors du premier match de la finale des play-off de National League. A Zurich, les Vaudois ont été battus 2-1 dans le duel des Lions.

Si proche et pourtant si loin. S'il fallait résumer ce premier acte de la finale, c'est ce que l'on pourrait retenir côté lausannois. Le LHC n'a pas à rougir de sa performance pour son premier match d'une finale de National League, mais c'est bien la force tranquille zurichoise qui a fini par s'imposer. Les Vaudois auraient mérité mieux, mais ils n'ont pas su marquer lorsqu'ils avaient les meilleures chances. Au cours du troisième tiers, les pensionnaires de Malley ont eu de vraies occasions, mais Simon Hrubec a su fermer la porte.

Avant cela, Lausanne a réalisé un premier tiers proche de la perfection. Les Zurichois ont eu de maigres occasions et surtout Damien Riat a eu la bonne idée d'ouvrir le score à la 15e. Sur une relance de Connor Hughes et un mauvais contrôle de Christian Marti à la ligne bleue alémanique, Riat a pu expédier le puck dans la lucarne de Hrubec.

Les Vaudois ont eu l'opportunité de prendre deux longueurs d'avance dans les premières minutes de la période médiane, mais Jason Fuchs puis Riat - tir sur l'angle du but - ont manqué la cible. Incapables de doubler la mise en power-play, les Vaudois se sont logiquement retrouvés à la merci du "Z" qui a égalisé par Yannick Weber (déviation de Chris Baltisberger ?) à la 29e. Un but tombé un peu de "nulle part", mais qui est finalement là pour rappeler pourquoi ces Lions zurichois sont si forts.

Les joueurs de Marc Crawford ont ensuite pris l'avantage à la 32e. Une récupération en zone défensive pour Derek Grant qui a pu remonter toute la patinoire avant d'aller ajuster Hughes pour son 9e but des play-off en autant de matches.

En l'absence de Christian Djoos, malade, Geoff Ward a dû modifier sa défense. Sans l'arrière suédois, c'est son compatriote Lawrence Pilut qui a vu son temps de jeu prendre l'ascenseur. Et comme il y avait une place pour un importé, c'est le Finlandais Henrik Haapala qui a disputé son premier match depuis le 3 février. Avec moins de cinq minutes de glace, le Scandinave n'a pas eu le temps de se mettre franchement en évidence.

La série se poursuit à Lausanne jeudi soir pour le deuxième acte avec des Lausannois qui espèrent bien faire comme lors de la demi-finale face à Fribourg: à savoir perdre le premier match en étant dominateur pour enchaîner quatre succès de rang. Mais Zurich est d'un autre calibre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Suivez l'Acte I entre les ZSC Lions et le LHC

Publié

le

Continuer la lecture

Hockey

Pour Jason Fuchs, "la meilleure défense va gagner cette série"

Publié

le

Les Lausannois se disent prêts pour leur première finale de National League. ©KEYSTONE/Cyril Zingaro

Ça y est, la finale de National League, ça commence ce mardi! Un duel de Lions qui opposera les ZSC Lions au Lausanne Hockey Club. Nous sommes allés prendre la température à la Vaudoise Aréna.

Et on le répète depuis une semaine, c'est une finale historique pour Lausanne. La première en 102 ans d'histoire. C'est également quelque chose de nouveau pour une bonne partie des joueurs. On sent d'ailleurs beaucoup d'impatience dans le vestiaire. "On se réjouit, finalement, s’exclame Jason Fuchs. Il y a beaucoup de monde qui attendait ça, nous aussi. C'est une longue saison, mais c'est exactement là où on voulait être. On est prêt."

Pas question pour autant de faire des petites croix sur le calendrier pour l'attaquant lausannois. "On a aussi profité de mettre un peu le hockey de côté, ça fait du bien." Surtout après des séries "assez dures", notamment face à Davos.

Avec les supporters qui les ont fêtés après leur qualification, l'engouement de la Ville pour ces matchs et la pression qui monte, est-ce que les Lions arrivent à ne pas y penser tout le temps? À dormir sereinement?

Jason FuchsAttaquant du LHC

Andrea Glauser, pour qui se sera aussi la première finale, ne s'emballe pas non plus et affiche clairement ses ambitions.

Andrea GlauserDéfenseur du LHC

Lors de la saison régulière, les Lausannois ne s'étaient imposés qu'une fois, après les tirs au but, face à Zurich. Mais les trois autres confrontations n'avaient pas non plus été des contre-performances. ©PostFinance/KEYSTONE/Laurent Gillieron

Retour au travail

Après leur qualification en cinq matchs, les Lausannois ont eu droit à un peu de repos avant de reprendre l'entraînement. Des sessions portées notamment sur la tactique, "on a regardé ce que nous on doit faire", explique Andrea Glauser. Sur la glace lundi matin, ce sont notamment sur les situations spéciales qui ont été travaillées. Et, comme lors des deux séries précédentes, c'est surtout une question d'ajustements.

Jason FuchsAttaquant du LHC

Le tout dans une ambiance studieuse. "Dès qu'on fait les exercices, on est concentré, raconte Andrea Glauser. Mais moi je suis un gars qui rigole beaucoup, donc quand on a un petit peu de pause, on essaie de rigoler ensemble." Une part de plaisir dans les entraînements est donc essentielle.

Jason FuchsAttaquant du LHC

Une atmosphère sereine, qui règne depuis le début de la saison. Lorsque les Lions ont eu une série noire avec un nombre important de défaites consécutives, ils n'ont pas flanché. Lorsque leur 3e place au classement se confirmait, il n'y a pas eu d'excès de joie. Un calme qui a été bâti tout au long de ces derniers mois et qui est plus qu'utile actuellement.

Jason FuchsAttaquant du LHC

Une affaire de patience

Les ZSC Lions ont une grande expérience en matière de finales. Depuis la création du club en 1930, les Zurichois ont participé à 36 finales, pour 9 titres. Mais le LHC ne part pas totalement dans l'inconnu. Certains joueurs ont déjà disputé ce genre de matchs. C'est le cas notamment de Marco Pedretti, qui avait joué le titre avec Zurich, justement, en 2022. Qu'amènent-t-il à leurs coéquipiers?

Jason FuchsAttaquant du LHC

Des émotions, il y en a eues pendant ces playoffs. À Davos, la série avait été mouvementée, notamment après quelques incidents disciplinaires, et il a fallu rester concentré sur 7 matchs. À Fribourg, il y a eu cette fameuse rencontre de 107 minutes, quatre victoires consécutives et la qualification. Qu'est-ce que les joueurs ont appris, emmagasiné, de ces deux séries en vue de la finale?

Jason FuchsAttaquant du LHC

À partir de maintenant, le but sera de garder la tête la plus froide possible.

Andrea GlauserDéfenseur du LHC

Être dans le bon état d'esprit, les Lausannois peuvent cocher la case, c'est fait. Mais parlons technique. Depuis le début de la saison, Zurich est donné comme grand favori pour le titre. Tout le monde s'accorde pour dire que les ZSC Lions n'ont pas de faiblesse. Alors sur quoi va-t-il falloir aller les chercher pour tenter de s'imposer?

Jason FuchsAttaquant du LHC

La discipline sera aussi essentielle. "Ça peut arriver d'avoir des pénalités, et quand il y en aura, ce sera à tout le monde de bloquer les shoots pour tuer la pénalité, analyse Jason Fuchs. Et au contraire, si on a la chance d'avoir des powerplays, il va falloir que ça rentre. L'équipe qui gagnera les situations spéciales aura un gros avantage. Donc à nous d'essayer de les gagner tout en restant solide défensivement."

L'affrontement entre les deux clubs de Lions débutera ce mardi. Premier match à 20h à la Swiss Life Arena. Le Lausanne HC retrouvera son public jeudi pour un Acte II qui se jouera à guichets fermés à la Vaudoise Aréna. Et à noter que les matchs à l'extérieur seront diffusés sur le vidéotron de la patinoire lausannoise. L'entrée est gratuite.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X