Rejoignez-nous

Suisse Romande

Engagements du canton du Jura en vue du transfert de Moutier

Publié

,

le

Le responsable de l'accueil de Moutier Patrick Tanner et la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot ont dévoilé les contours du projet "Moutier dans le Jura". Ce projet marque véritablement le coup d'envoi des travaux liés au transfert. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le canton du Jura a détaillé jeudi les travaux qu'il va mener au sein de son administration pour que le transfert de Moutier (BE) se déroule le plus rapidement. Il veut faire de la cité prévôtoise un pôle urbain et y déplacer 180 emplois équivalents plein temps.

Tous ces travaux sont regroupés sous l'appellation "Moutier dans le Jura", a annoncé la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot. "Il s'agit d'un projet pour et avec les Prévôtoises et les Prévôtois", a ajouté la ministre qui évoque un défi de taille, mais des plus enthousiasmants.

"Le projet nécessite un bel engagement au sein de l'administration", a relevé Nathalie Barthoulot qui constate que les travaux débutent véritablement. Une fois jurassienne, la cité prévôtoise continuera à jouer un rôle fort pour les communes proches dans un esprit de collaboration intercantonale, a assuré la ministre.

Pôle urbain

Une fois le transfert achevé, au plus tard le 1er janvier 2026, mais avant si cela s'avère possible, Moutier deviendra l'un des pôles urbains du canton. Pour l'exécutif jurassien, il est primordial que la future 2e ville du canton joue un rôle de commune-centre à travers une offre de services, de commerces et des loisirs.

"Le changement d'appartenance cantonale d'une ville de l'importance de Moutier constitue un événement unique et inédit en Suisse", a souligné Patrick Tanner, responsable de l'accueil de la Ville de Moutier. L'ancien maire de St-Imier (BE) a relevé l'importance d'associer la population de Moutier à ces travaux.

Le projet "Moutier dans le Jura" s'articule autour de plusieurs axes, a précisé Patrick Tanner. Le canton entend profiter de ce transfert pour réorganiser son administration afin de gagner en efficience. Il veut mettre sur pied une administration "innovante" et de "proximité".

Relocalisation de services

Comme il s'y était engagé, le Gouvernement va déplacer 180 emplois équivalents plein temps (EPT) à Moutier à travers la relocalisation du Service des contributions, du Service de l'informatique, du Contrôle des finances ainsi que de l'Office des sports.

Il s'agira aussi d'adapter le cadre légal. De nombreuses modifications constitutionnelles et législatives seront nécessaires pour éviter tout vide juridique. La Constitution devra en particulier être modifiée pour que Moutier puisse former une circonscription électorale et avoir jusqu'à sept députés.

Collaboration intercantonale

Un autre axe du projet porte sur les collaborations et les échanges interjurassiens. De nouveaux accords intercantonaux devront venir compléter ceux éprouvés dans les domaines de la formation ou des transports publics. Le Gouvernement souhaite que Moutier s'impose comme modèle de collaboration intercantonale au niveau national.

Pour permettre le transfert de Moutier et de ses 7400 habitants, les gouvernements jurassien et bernois devront, dans un premier temps, ratifier le concordat fixant les modalités du changement de canton. D'autres accords seront également nécessaires pour régler en particulier le partage des biens.

Différents projets de communication sont planifiés, notamment l'édition d'un magazine qui paraîtra deux fois par an, des contenus propres aux réseaux sociaux ou encore la mise sur pied d'événements pour favoriser les liens entre les deux populations.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Les députés fribourgeois votent le renvoi de la loi sur le climat

Publié

le

L'alliance de la majorité de droite du Grand Conseil fribourgeois a écarté la version "bis" de la loi sur le climat concoctée par la commission ad hoc, malgré le soutien unanime de ses membres (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La majorité de droite du Grand Conseil fribourgeois a voté un renvoi du projet de loi sur le climat, qui devait constituer une première suisse. Malgré un soutien unanime en commission, le Conseil d'Etat devra réévaluer les conséquences du texte, financières notamment.

La demande de renvoi déposée par les groupes UDC et PLR-PVL, avec le soutien majoritaire du Centre, a passé mardi la rampe par 55 voix pour, 46 contre et 4 abstentions, au terme du débat d'entrée en matière. "La recherche d'un projet équilibré a guidé le travail de la commission ad hoc", a déploré sa présidente, la centriste Susanne Aebischer.

Pour la première fois sur le plan cantonal en Suisse, Fribourg entendait se donner une base légale spécifique assurant une légitimité juridique à la protection du climat exigée par l’urgence de la situation. "En cas d'inaction, les conséquences seront plus lourdes", a relevé Susanne Aebischer, au début de la discussion.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

AC Immune reçoit un demi-million de dollars pour ses recherches

Publié

le

La fondation de l'acteur américain Michael J.Fox a fait un don d'un demi-million de dollars à l'entreprise vaudois AC Immune (archives). (© KEYSTONE/EPA/DAVID SWANSON)

AC Immune, le spécialiste vaudois des maladies neurodégénératives, a annoncé mardi avoir reçu de nouvelles subventions des fondations MJFF et Target ALS pour mener à bien son programme de recherche ciblant le TDP-43.

Plus de 500'000 dollars ont été alloués à la société d'Ecublens (VD) par la Fondation Michael J. Fox (MJFF) pour la recherche contre la maladie de Parkinson et par la fondation Target ALS contre la sclérose latérale amyotrophique, rapporte un communiqué.

Les fonds serviront au développement de tests immunologiques de détection des formes liées à la maladie de la protéine TAR de liaison à l'ADN 43 (TDP-43) dans le liquide céphalo-rachidien et des échantillons de sang (tests biofluides).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Des souvenirs de la Fête des Vignerons à découvrir à Vevey

Publié

le

Le Musée de la Confrérie des Vignerons à Vevey une plongée dans les souvenirs récoltés pendant les douze fêtes des vignerons (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Musée de la Confrérie des Vignerons à Vevey propose une nouvelle exposition temporaire. "Vendanges de souvenirs, Fêtes des Vignerons 1797-2019" est à découvrir dès jeudi et jusqu'au 30 novembre 2023.

Dès ses premières éditions, la Fête des Vignerons a suscité un engouement exceptionnel. Bien avant l'avènement de la photographie, gravures, dessins et premiers objets promotionnels se sont multipliés.

Nombreux sont ceux qui ont gardé précieusement leur billet d'accès aux estrades, leur programme ou les articles des gazettes décrivant l'ambiance dans la ville et le spectacle. Ces petits trésors, précieux ou modestes, ont été transmis dans les familles de génération en génération.

L'exposition en propose une sélection non exhaustive. Ils éclairent autant sur les spectacles que sur les goûts et les intérêts des générations successives qui ont vécu, joué, chanté, dansé et assisté aux douze Fêtes entre la fin du 18e et le début du 21e siècle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le MEG restitue des objets sacrés à la nation Haudenosaunee

Publié

le

Le Musée d'ethnographie de Genève (MEG) a restitué deux objets sacrés acquis sans consentement il y a près de 200 ans à leur nation d'origine, la Confédération Haudenosaunee (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Musée d'ethnographie de Genève restitue à leur nation d'origine, la Confédération d'Haudenosaunee, deux objets sacrés acquis sans consentement il y a près de 200 ans. Une cérémonie marquant ce retour a lieu mardi après-midi au musée.

Les objets concernés sont un masque et d'un hochet. La Ville de Genève avait reçu fin août dernier une requête formelle de retour d'objets de la part du Comité des relations extérieures de la Confédération Haudenosaunee. Elle a rapidement donné son accord considérant que les Haudenosaunee en étaient les propriétaires traditionnels et que la valeur culturelle de ces objets les rendait impropres à une exposition.

La cérémonie, qui ne peut ni être filmée, ni photographiée, a lieu en présence d'une délégation des Haudenosaunee, des autorités de la Ville de Genève et des représentants du MEG. Les Haudenosaunee comprennent les Sénécas, les Cayugas, les Oneidas, les Onondagas, les Mohawks et les Tuscaroras. Ils vivent des deux côtés de la frontière entre les États-Unis et le Canada.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X