Rejoignez-nous

Genève

Djokovic en guest-star, Ruud en favori

Publié

,

le

Novak Djokovic veut se remettre en selle sur la terre battue genevoise. (© KEYSTONE/AP/DANIEL COLE)

Le Geneva Open peut compter sur un plateau cinq étoiles. Avec Novak Djokovic, Casper Ruud et Andy Murray, de nombreux regards seront braqués sur les Eaux-Vives, à une semaine de Roland-Garros.

Si le numéro un mondial peut légitimement nourrir des ambitions, sa présence au bout du Léman est surtout destinée à se rassurer après un début de saison loin de ses standards. Eliminé piteusement en 16e de finale aux Masters 1000 de Rome, le Serbe veut se remettre en confiance en vue du deuxième tournoi du Grand Chelem de l'année.

Des potentielles retrouvailles avec Murray

Guest-star inattendue, "Nole" n'a joué qu'une seule fois la semaine précédant le tournoi parisien. C'était en 2021, lorsqu'il s'était imposé à domicile à Belgrade avant de soulever la Coupe des Mousquetaires. A Genève, le tirage au sort lui a réservé de potentielles retrouvailles avec Andy Murray, invité lui aussi par les organisateurs, pour son premier match. Les deux hommes ne se sont plus affrontés depuis 2017.

Mais c'est peut-être davantage vers Casper Ruud (ATP 7) qu'il faut se tourner pour trouver un favori désigné du tournoi. Le Norvégien, spécialiste de la terre battue, a triomphé deux fois aux Eaux-Vives en 2021 et 2022. Cette saison, il a été battu en finale à Monte-Carlo et a remporté l'ATP 500 de Barcelone, à chaque fois contre Stefanos Tsitsipas.

Deux Américains feront en outre office d'outsiders aux Eaux-Vives: le longiligne Taylor Fritz (ATP 13), dans la moitié de tableau de Djokovic, et le fougueux Ben Shelton (ATP 14) dans celle de Ruud.

Sans le tenant du titre

Le Chilien Nicolas Jarry (ATP 24) a par ailleurs renoncé à venir défendre le titre conquis l'an dernier après s'être hissé dans le dernier carré du Masters 1000 de Rome. Son adversaire en demi-finale à Rome, l'Américain Tommy Paul (ATP 16), ne viendra d'ailleurs finalement pas non plus à Genève.

Enfin, les organisateurs ont distribué vendredi leur deuxième invitation disponible pour les qualifications, dont les premiers matches sont prévus samedi matin. Le bénéficiaire en est le Neuchâtelois Damien Wenger. La première wild card pour ce tableau avait été donnée au gaucher genevois Antoine Bellier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Genève lance une application pour protéger les travailleurs

Publié

le

Genève lance l'application MeteoAtWork pour protéger le personnel qui travaille à l'extérieur des effets des fortes chaleurs. Une première en Suisse (illustration). (© KEYSTONE/FRANCESCA AGOSTA)

Genève lance l'application MeteoAtWork pour protéger le personnel qui travaille à l'extérieur des effets des fortes chaleurs. Cet outil sur smartphone permet aux employeurs d'évaluer la contrainte thermique et de prendre les mesures adéquates pour la santé des travailleurs. Une première en Suisse.

MeteoAtWork permet de visualiser en un coup d'oeil les niveaux de contrainte thermique, en tenant compte de la température, de l'humidité et de l'ensoleillement, d'une part, et, de l'autre, de facteurs liés aux conditions de travail, comme l'intensité des efforts, l'habillement et l'équipement porté. Un code couleur indique les mesures à mettre en place, heure par heure, sur quatre jours.

Cette application-pilote va faciliter la planification et la mise en oeuvre des mesures qui vont de la mise à disposition de crème solaire à l'interruption complète des activités. Elle va permettre d'améliorer la protection des travailleurs, tout en maintenant la productivité de l'entreprise, a relevé jeudi la conseillère d'Etat Delphine Bachmann, en charge du Départment de l'économie et de l'emploi (DEE), citée dans un communiqué

Groupe de travail

A Genève, environ 1800 entreprises exercent une activité à l'extérieur. MeteoAtWork a été pensée pour les employeurs, mais aussi pour les employés. Elle est également disponible pour le grand public. Pour l'heure limitée à des activités en plein air, elle pourra évoluer afin d'intégrer le travail à l'intérieur.

MeteoAtWork intègre des données météorologiques horaires de MétéoSuisse. Selon le DEE, elle n'est pas utilisable, en l'état, par d'autres cantons, mais certains d'entre eux ont fait part de leur vif intérêt pour l'application.

Cet outil numérique est le fruit d'un groupe de travail tripartite constitué à la fin de l'été caniculaire de 2023, afin de trouver une solution pour favoriser la protection de la santé au travail. Pour cela, l'office cantonal de l'inspection et des relations de travail a réuni le patronat, les syndicats et l'inspection paritaire des entreprises.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La Suisse veut présider le Conseil des droits de l'homme en 2025

Publié

le

L'ambassadeur suisse à l'ONU à Genève Jürg Lauber est candidat pour la présidence l'année prochaine du Conseil des droits de l'homme de l'ONU (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Suisse veut présider le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève en 2025, a appris Keystone-ATS. L'ambassadeur Jürg Lauber est candidat à cette fonction, à laquelle Berne n'a encore jamais eu accès, pour un an.

Mais la Suisse devra d'abord être élue au Conseil par l'Assemblée générale de l'ONU en octobre prochain, pour la période 2025-2027, ce qui devrait constituer une formalité. Elle saura ensuite quelques mois plus tard si elle peut piloter l'entité onusienne sur les droits humains.

Berne a relayé cette candidature aux autres Etats membres de l'ONU depuis plusieurs mois, affirme une source proche du dossier. La présidence devrait être attribuée à un représentant du groupe des Etats d'Europe de l'Ouest et des autres Etats.

Plusieurs ambassadeurs suisses avaient été par le passé vice-présidents du Conseil. La Suisse n'a plus siégé depuis 2018 parmi les 47 membres. Et elle avait affiché ces dernières années sa volonté d'y revenir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Référendum contre la modification de la LGZD jugée antidémocratique

Publié

le

A Genève, un référendum est lancé contre la modification de la loi générale sur les zones de développement. Elle permet aux propriétaires d'obtenir une votation communale avant l'adoption du plan localisé de quartier (PLQ) qui est, elle, déjà soumise au référendum facultatif (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, la gauche et les associations de défense des locataires lancent un référendum contre la récente modification de la loi générale sur les zones de développement (LGZD). A leurs yeux, ce texte donne trop de droits aux propriétaires au détriment de l'intérêt général de construire du logement.

La modification de la LGZD a été adoptée par le Grand Conseil le 2 mai en tant que contreprojet à l'initiative "Pour un urbanisme plus démocratique", a rappelé mardi devant les médias le député Vert David Martin, du comité référendaire. Satisfaits, les initiants ont retiré leur texte, et le contreprojet est la loi qui est désormais attaquée. Pour aboutir, le référendum devra être déposé d'ici au 19 août muni de 4135 signatures valables.

Cette initiative avait été lancée par 47 associations d'habitants et de défense du patrimoine en réaction à la densification de zones villas, où le patrimoine bâti et les arbres étaient rasés sous prétexte de la crise du logement, selon eux. L'initiative visait à rendre les préavis des communes contraignants lors de l'adoption des plans localisés de quartier (PLQ), afin d'aboutir à des aménagements de qualité.

Votation communale

Si la modification de la LGZD précise les contours de la concertation dans l'élaboration des PLQ, elle permet aussi à une majorité des propriétaires du périmètre de s'opposer au plan final. Une votation communale consultative est alors organisée, avant le préavis du Conseil municipal. "La consultation va s'apparenter à un référendum qui va s'ajouter au référendum déjà existant" contre le PLQ adopté, a dénoncé M. Martin.

"Cette disposition est problématique, car des propriétaires, dont certains ne disposent pas des droits politiques dans la commune, pourront obtenir un référendum avec peu de signatures", a expliqué le député socialiste Matthieu Jotterand. "Le travail du Conseil municipal sur le PLQ ne devrait pas se faire avec la pression d'une votation populaire négative", a-t-il critiqué.

Qualité à la baisse

"On octroie des droits privilégiés à des propriétaires sur des zones déjà identifiées par le canton pour la construction de logements abordables. C'est antidémocratique", a souligné sa collègue de parti Caroline Renold, au nom de l'ASLOCA. Et de rappeler que les terrains constructibles sont rares et que les propriétaires peuvent déjà lancer un référendum contre chaque déclassement de zone villa en zone de développement.

"C'est un pouvoir de blocage monstrueux donné aux propriétaires", a résumé Romain Gauthier, du Rassemblement pour une politique sociale du logement. Outre des retards importants dans la construction de logements abordables, les référendaires craignent que les exigences des propriétaires, par exemple sur une baisse de la densité des PLQ, n'impactent la qualité des logements et des aménagements extérieurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Inauguration de nouveaux aménagements pour la baignade à Cologny

Publié

le

Les baigneurs disposent dorénavant d'un nouvel espace de détente quai de Cologny (photo d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les amateurs de baignade disposent d'un nouvel emplacement pour assouvir leur passion. Un nouvel accès au lac Léman a été inauguré mardi, au quai de Cologny. Il s'agit d'un ponton en forme de "C" de 19 mètres de diamètre.

Le nouvel aménagement aura coûté 950'000 francs. Un tiers de ce montant a été payé par la commune de Cologny. Le ponton est composé de 60 pierres calcaires italiennes réalisées sur mesure. Leur disposition permet de s'y assoir et de s'y appuyer confortablement, indique le Département du territoire.

Le ponton est accessible grâce à une passerelle qui traverse une roselière aquatique. Environ 7000 roseaux ont été plantés. Cette réalisation symbolise parfaitement la double ambition des autorités, à savoir améliorer l'accès au lac pour le public et favoriser les écosystèmes lacustres.

Les aménagements le long du quai de Cologny se poursuivront ces prochaines années avec la pose d'un quatrième lot de dalles de baignade en amont de la Tour Carrée. Une troisième roselière sera réalisée entre la Tour Carrée et la Belotte, puis la pose d'un dernier lot de dalles en aval de la Belotte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Votre instinct vous pousse à foncer vers une opportunité juste au moment opportun… De ce fait, vous pourrez faire un important bond en avant.

Les Sujets à la Une

X