Rejoignez-nous

Genève

Pierre Maudet reconnu coupable d'acceptation d'un avantage

Publié

,

le

Pierre Maudet a été reconnu coupable d'acceptation d'un avantage. Le conseiller d'Etat a clamé son innocence tout au long de la procédure. (© KEYSTONE/FREDERIC BOTT)

Pierre Maudet a été condamné lundi à une peine pécuniaire de 300 jours-amende avec sursis. Le Tribunal de police de Genève a reconnu le conseiller d'Etat genevois coupable d'acceptation d'un avantage pour son voyage en famille à Abu Dhabi.

Pierre Maudet devra verser à l'Etat de Genève une créance compensatrice de 50'000 francs, soit la valeur estimée de ce voyage. Le Tribunal de police a, en revanche, acquitté Pierre Maudet de la charge d'acceptation d'un avantage en lien avec un sondage financé par deux amis hommes d'affaires, Magid Khoury et Antoine Daher.

La faute de Pierre Maudet est importante, a souligné la présidente du tribunal Sabina Mascotto. Le conseiller d'Etat a envisagé, accepté et s'est accommodé du risque de se faire influencer dans l'exercice de ses fonctions en acceptant un cadeau d'une telle importance, mi-officiel et mi-privé, comprenant des places pour assister à un Grand Prix de Formule 1.

Le conseiller d'Etat a agi par convenance personnelle et facilité, a relevé Mme Mascotto. Sa situation personnelle lui permettait de financer ce voyage. Il aurait pu aussi renoncer à ce séjour, sans faire du tort à Genève. Rien ne l'empêchait, ainsi, de trouver un prétexte pour refuser l'invitation de la famille royale d'Abu Dhabi.

Mensonges et dissimulations

Le tribunal a souligné que la collaboration de Pierre Maudet à la procédure a été mauvaise. Le conseiller d'Etat a tenté de dissimuler des preuves et a menti. Mme Mascotto a souligné que le magistrat s'est bien rendu compte du problème que pouvait poser ce voyage dans le Golfe, avec sa famille et son ancien bras droit.

Patrick Baud-Lavigne, l'ex-chef de cabinet de Pierre Maudet, a également été reconnu coupable d'acceptation d'avantage. Il a aussi été condamné pour violation du secret de fonction, en ayant fourni des informations aux deux entrepreneurs qui ont organisé le voyage aux Emirats. Sa peine a été fixée à 360 jours-amende avec sursis.

Magid Khoury et Antoine Daher, les deux hommes d'affaires qui ont mis sur pied le séjour à Abu Dhabi, ont pour leur part écopé respectivement de 240 jours-amende et de 180 jours-amende avec sursis pour avoir octroyé un avantage. Leur objectif était de s'assurer la bienveillance d'un conseiller d'Etat dans le futur.

Maudet salue un verdict nuancé

Vingt minutes après le verdict, Pierre Maudet a fait une brève déclaration sur les marches du Palais de justice, devant lequel l'attendait une foule de journalistes. "Le verdict est lumineux sur un certain nombre de points, il apporte des nuances et m'acquitte sur deux points essentiels. Il maintient un reproche", a-t-il déclaré.

Et son avocat, Grégoire Mangeat, de préciser que le "reliquat d'accusation" restant est le fait que le magistrat n'a pas été assez prévoyant quand il a accepté que deux entrepreneurs fassent deux coups de fil pour l'inviter. Pour Me Yaël Hayat, qui défend aussi les intérêts du magistrat, "ce jugement a apporté des nuances à un réquisitoire excessif".

Le conseiller d'Etat fera appel, tout comme Magid Khoury et probablement Patrick Baud-Lavigne. L'entrepreneur considère que le jugement lui attribue des choses qui ne relèvent pas des faits. Quant à Jean-Marc Carnicé, l'avocat de l'ex-chef de cabinet, il considère que ce verdict "s'appuie plus sur la morale que sur le droit".

Un cinquième prévenu, l'ancien chef du service genevois du commerce, était également jugé par le Tribunal de police. Il a été reconnu coupable d'abus d'autorité pour avoir délivré une autorisation d'exploitation d'un bar dans lequel Antoine Daher avait investi, malgré un dossier incomplet, sur pression de Patrick Baud-Lavigne.

Le premier procureur Stéphane Grodecki avait requis une peine de 14 mois de prison avec sursis à l'encontre de Pierre Maudet, pour le voyage d'Abu Dhabi et le financement d'un sondage électoral par ses deux amis Magid Khoury et Antoine Daher. Le tribunal a considéré que le financement de ce sondage n'était pas indu.

Cette condamnation risque de porter un coup fatal à la carrière politique de Pierre Maudet. Le magistrat, qui a démissionné après s'être fait retirer ses dernières prérogatives en raison de problèmes de gestion du personnel dans son département, est candidat à sa propre succession au Conseil d'Etat genevois. Le premier tour de l'élection complémentaire a lieu le 7 mars.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

"Contemplations" de Matthieu Ricard au Pont de la machine

Publié

le

"Contemplation", une exposition de 26 photos de Matthieu Ricard est à découvrir au Pont-de-la-Machine dès le 18 avril. (© Romain Bassenne)

Quartier Libre SIG propose "Contemplation", une exposition de 26 photographies réalisées par le moine bouddhiste Matthieu Ricard. Destinée à un large public et présentée pour la première fois à Genève, elle est à découvrir du 18 avril au 25 août au Pont de la Machine.

Né en 1946 à Paris, Matthieu Ricard est moine bouddhiste, humanitaire, écrivain, conférencier et traducteur officiel du dalaï-Lama en français. Mais il est aussi et surtout photographe, écrit Quartier Libre SIG dans un communiqué.

Par ses photographies, Matthieu Ricard partage son émerveillement face à un paysage ou une lumière. Son inspiration réside principalement dans l’harmonie de la nature ou la beauté intérieure de l'être humain.

Voyage spirituel

Les images exposées sont en noir et blanc, imprimées sur un papier japonais Awagami dont la technique de production remonte à 1400 ans. Chaque tirage est accompagné d’une citation spirituelle choisie et écrite à la main par Matthieu Ricard.

La scénographie permet aux visiteurs de s'imprégner de ce voyage spirituel, empreint de bienveillance, au côté du photographe. Ils sont entraînés dans l'immensité inaltérée des paysages du Tibet, du Bhoutan, du Népal et d'ailleurs. Ses photographies lumineuses, empreintes d'harmonie, immergent dans un univers de paix, propice à la spiritualité.

Engagement et compassion

Après avoir terminé son doctorat en génétique cellulaire, Matthieu Ricard est parti s’installer définitivement dans l’Himalaya, où il vit depuis maintenant cinquante ans. Il a consacré sa vie à l’étude et à la pratique du bouddhisme auprès des plus grands maîtres spirituels tibétains de notre époque.

Connu pour son engagement en faveur de l'altruisme et de la compassion en action, Matthieu Ricard est l'auteur de nombreux ouvrages à succès sur la méditation et le bonheur. Il collabore activement à des recherches neuroscientifiques sur les effets de l’entraînement de l’esprit au sein d’universités américaines et européennes. Il est également un fervent défenseur de la préservation de l'environnement et de la cause animale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Chute d'une cycliste à la route des Acacias: pronostic vital engagé

Publié

le

La police est intervenue jeudi matin suite à l'embardée d'une cycliste à la route des Acacias, dont le pronostic vital est engagé (photo prétexte). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Une cycliste qui circulait à vélo électrique du carrefour de l'Etoile en direction du centre-ville de Genève a fait une embardée jeudi matin sur la route des Acacias. Elle a été emmenée à l'hôpital. Son pronostic vital est engagé.

L'accident s'est produit vers 7h30 du matin, a indiqué une porte-parole de la police genevoise, confirmant une information de la Tribune de Genève. Le trafic est perturbé et une déviation a été mise en place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La Ville de Genève suspend la codirectrice du DACM

Publié

le

La Ville de Genève suspend la codirectrice du département de l'aménagement, des constructions et de la mobilité de la magistrate Frédérique Perler, après la révélation d'engagements problématiques (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Ville de Genève prend des mesures suite aux révélations sur des engagements problématiques au sein du département de l'aménagement, des constructions et de la mobilité (DACM). La codirectrice est suspendue et des collaborateurs sont licenciés.

Le Conseil administratif de la Ville de Genève a pris ces décisions lundi à l'unanimité de ses membres, à l'issue d'une séance extraordinaire, a-t-il annoncé mardi. Le directeur du service du contrôle financier doit finaliser les vérifications en cours, mais il pourrait aussi mener des investigations plus poussées.

Le 26 mars, la Tribune de Genève révélait que la codirectrice du DACM avait engagé sa demi-soeur pour un poste de chargée de communication, sans annoncer le lien de parenté. Cette cadre a aussi permis l'embauche d'un couple de la région parisienne - elle comme urbaniste puis lui en tant qu'adjoint de direction - qui aurait menti sur son domicile. Les contrats de ces trois personnes sont résiliés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Rassemblement à Genève contre les massacres à Gaza

Publié

le

Les manifestants ont réclamé la libération de la Palestine de la mer au Jourdain. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un peu plus de 200 personnes se sont rassemblées, dimanche après-midi, à Genève, pour dénoncer "le massacre de la population de Gaza" dans la guerre que mène depuis 6 mois l'armée israélienne contre l'organisation islamiste Hamas.

"Nous parlons d'un génocide d'une violence sans précédent", a souligné une oratrice devant un parterre hérissé de drapeaux aux couleurs de la Palestine. Les aides humanitaires peinent à accéder aux territoires de la bande de Gaza et des villages entiers sont détruits, a-t-elle ajouté.

L'inaction des gouvernements occidentaux a également été critiquée, de même que l'attitude de la Suisse qui a perdu sa neutralité dans ce conflit. Pour les manifestants, cette position s'explique par l'intérêt géostratégique que revêt l'Etat hébreu pour les Etats-Unis. Il s'agit d'un "avant-poste" dans une région clé.

Les participants au rassemblement ont applaudi quand un intervenant a souligné que le combat du peuple palestinien n'était aucunement antisémite, mais qu'il s'agissait d'une lutte contre le projet sioniste. "Nous sommes fiers des jeunes juifs qui, dans le monde, sont solidaires avec le peuple palestinien", a ajouté cet orateur.

Les manifestants se sont ensuite déplacés dans les rues du quartier des Pâquis, encadrés par la police qui les empêchait de sortir de la zone.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Les Astres vous inspirent de manière positive, ouvrant ainsi la voie à de potentielles ouvertures beaucoup plus vastes dans votre travail.

Les Sujets à la Une

X