Rejoignez-nous

Football

YB n'a jamais mis le pied sur le frein

Publié

,

le

Ulisses Garcia et YB ont respecté Servette en jouant tous les coups à fond (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Young Boys a infligé une sévère défaite à Servette à la Praille (6-0). Réduits à dix juste avant la mi-temps, les Genevois ont essayé de surnager...en vain.

"Ce fut une mauvaise après-midi, analyse le coach servettien Alain Geiger. Mais c'était déjà compliqué à 11 contre 11. Cette sanction du penalty et carton rouge, on l'a connue à Bâle. Et contre des adversaires de ce calibre-là, ça ne pardonne pas. En prenant le 2-0 très rapidement en deuxième période, on a bien compris que l'espoir s'amenuisait. On a fini difficilement."

Sans s'énerver et sans accabler Jérémy Frick, son gardien coupable de cette erreur fatale à la 41e, Alain Geiger a quand même tenu à faire une mise au point: "Ce que je retiens, c'est que contre GC, contre Lausanne et là, on donne trois penalties. On ne peut pas faire des erreurs pareilles à ce niveau. Il faut être mieux armé face à de tels adversaires. Il faut tirer les enseignements et tourner la page rapidement. On a été un peu trop craintifs et respectueux, alors qu'on avait été plutôt bon contre eux ces derniers temps."

Dans le camp des vainqueurs, les sourires étaient de circonstance. Mais même en ayant écrasé leurs adversaires, les Bernois n'ont pas fanfaronné. "C'était un super match, mais l'arbitre nous a bien aidés, a relevé le Français Wilfried Kanga. Je ne vais pas dire qu'il nous a facilité les choses, mais c'est clair qu'avec ce carton rouge, on a eu plus de possibilités. Après on a su saisir notre chance et enfoncer le clou."

Une mentalité tournée vers l'offensive

Double buteur, Kanga a loué l'état d'esprit affiché par le groupe et les mots de l'entraîneur David Wagner à la pause: "On s'est vraiment dit qu'il fallait en mettre encore un autre. Si on peut les "tuer" le plus vite possible, on ne doit pas hésiter. On doit avoir cette mentalité dans tous les matches. Au final, on avait les capacités de marquer plus de buts et on l'a fait."

Discours identique du côté du genevois d'YB, Ulisses Garcia: "En ce moment, on est en confiance. Chaque joueur évolue à 100% et le coach donne des bonnes consignes. C'a pris du temps à se mettre dans le bain, mais maintenant on est à fond."

En continuant à agresser le porteur du ballon et en attaquant sans relâche, les Bernois ont respecté Servette: "On savait que c'était possible qu'ils nous posent des problèmes à 10 contre 11, donc on a vraiment choisi de pousser pour que le match tourne définitivement à notre avantage. On a marqué et on a continué à aller de l'avant. On est tous sur la même ligne, on veut tous aller chercher quelque chose en plus et c'est ce qui fait notre force."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Lyon bat le Barça de Crnogorcevic en finale

Publié

le

La joie des Lyonnaises, qui ont battu le Barça en finale de la Ligue des champions (© KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

Le FC Barcelone de l'internationale suisse Ana-Maria Crnogorcevic n'est pas parvenu à conquérir une deuxième Ligue des champions de suite.

Les Catalanes se sont inclinées 3-1 face à Lyon samedi en finale à Turin.

Titrées cinq fois consécutivement de 2016 à 2020 mais sorties dès les quarts de finale la saison dernière, les Lyonnaises remportent ce trophée pour la huitième fois. L'équipe du président Jean-Michel Aulas a forcé la décision en première mi-temps déjà, menant 3-0 à la 33e grâce notamment à un but de sa star Ada Hegerberg.

Barcelone, qui avait dominé Chelsea 4-0 l'an dernier en finale pour cueillir sa première Ligue des champions dames, a recollé à 3-1 à la 41e sur une réussite de son Ballon d'Or Alexia Putellas. L'entrée en jeu d'Ana-Maria Crnogorcevic à la 59e n'a toutefois pas permis au Barça d'inverser la tendance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le PSG et Mbappé ont trouvé un accord

Publié

le

Le président Nasser Al-Khelaifi et Kylian Mbappé: heureux (© KEYSTONE/AP/Michel Spingler)

Tout ça pour ça: après avoir longtemps semblé sur le départ, Kylian Mbappé a effectué une volte-face spectaculaire. L'attaquant français a prolongé son contrat avec le Paris Saint-Germain.

La fête au Paris SG ! Malgré les avances du Real Madrid, Kylian Mbappé a décidé de prolonger jusqu'en 2025 son aventure avec le club de la capitale qui, plus que jamais, rêve de remporter sa première Ligue des champions avec l'attaquant supersonique.

"J'ai une bonne nouvelle." A quelques minutes du coup d'envoi du match contre Metz, le dernier de la saison, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi n'a eu besoin que de quelques mots pour enflammer le Parc des Princes.

L'information avait fuité dans l'après-midi dans la presse, mais personne ne s'attendait à cette mise en scène, le dirigeant qatarien posant fièrement aux côtés du joueur vedette sur une estrade sur la pelouse. "NAK" a officialisé l'engagement pour trois saisons supplémentaires de l'international français, dont le nom était repris par tout le stade.

Très content

"Je suis très content de rester en France, à Paris, dans ma ville. J'espère que je vais continuer à faire ce que j'aime le plus faire, jouer au foot et gagner des trophées", a réagi Mbappé au micro, dans une ambiance de folie. La courte cérémonie de trois minutes a donné le coup d'envoi d'une soirée que le club veut festive, avec la célébration de l'historique dixième titre de champion.

Le prodige de Bondy (23 ans) a fait le choix de la fidélité à un club qui l'a recruté en 2017, alors qu'il "n'était encore personne", comme il l'a déclaré en mai 2021.

"Insulte au football"

Aujourd'hui candidat au Ballon d'Or, après une nouvelle saison exceptionnelle, le champion du monde 2018 a aussi dû obtenir les garanties sportives qu'il exigeait pour rester, lui qui réclamait d'être "au centre du projet". Sa décision lance un nouvel été de grandes manoeuvres au PSG qui a promis de se restructurer pour éviter de revivre l'embarrassante élimination dès les 8es de finale de Ligue des champions face au Real en mars dernier (0-1, 3-1).

Grande victoire

Ce coup de théâtre sonne comme une grande victoire pour l'état-major du PSG et son propriétaire depuis 2011, le fonds qatarien QSI, qui reste en position de force à six mois du Mondial organisé dans l'Etat gazier, où Mbappé et les Bleus iront défendre leur titre. C'est désormais un peu plus le PSG de Mbappé, futur plus gros salaire du club selon la presse, que celui de Lionel Messi ou de Neymar.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Real conclut sa Liga sur un nul 0-0

Publié

le

Le Real de Carlo Ancelotti a concédé un 0-0 face au Betis (© KEYSTONE/AP/Jose Breton)

Le Real Madrid, sacré champion d'Espagne fin avril, a conclu sa Liga par un nul 0-0 vendredi au Bernabéu contre le Betis Séville.

Les Merengue, qui attendent la décision de Kylian Mbappé, affronteront Liverpool le 28 mai en finale de la Ligue des champions.

En lever de rideau de la 38e et dernière journée, les Madrilènes n'ont pas réussi à créer le danger dans ce match sans enjeu sous la chaude nuit madrilène. Ils ont été accrochés par les Sévillans, qualifiés pour la prochaine Europa League.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Favre devrait à nouveau entraîner Mönchengladbach

Publié

le

Lucien Favre devrait retrouver le banc de Gladbach (© KEYSTONE/DPA AP POOL/MARTIN MEISSNER)

Lucien Favre est sur le point de retrouver le banc du Borussia Mönchengladbach. Selon le journal Bild, l'arrivée du technicien vaudois doit être officialisée lundi.

Sans club depuis son limogeage à Dortmund en décembre 2020, Lucien Favre (64 ans) doit succéder à Adi Hütter. Il avait déjà entraîné Gladbach entre février 2011 et septembre 2015, avant de passer deux saisons à Nice (2016 à 2018) puis deux ans et demi à Dortmund.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Football

Dortmund se sépare de Marco Rose

Publié

le

Marco Rose doit se chercher un nouvel employeur (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

Borussia Dortmund se cherche déjà un nouvel entraîneur. Après une saison, le club de Manuel Akanji et Gregor Kobel s'est séparé de son coach Marco Rose.

Les dirigeants invoquent une saison insatisfaisante. "A maints égards, nous n'avons pas tiré le maximum de nos possibilités", relève vendredi le directeur du club Hans-Joachim Watzke dans un communiqué.

Rose, 45 ans, a conduit son équipe à la 2e place du Championnat, derrière le Bayern Munich. La déception est surtout venue de l'élimination dès la phase de groupes en Ligue des champions, suivie d'un échec précoce en Europa League et d'une élimination dès les 8es de finale en Coupe d'Allemagne, contre Sankt Pauli (2e Bundesliga)

Marco Rose est déjà le quatrième entraîneur limogé en Bundesliga au terme de la saison. Son successeur n'est pas encore connu.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Plein de vitalité, vous attaquerez cette journée avec une énergie sans borne. Tant mieux, les tâches domestiques ne vous manqueront pas !

Les Sujets à la Une

X