Rejoignez-nous

Suisse Romande

Les piscines romandes ont vécu un bel été

Publié

,

le

Les piscines publiques romandes, ici à Lausanne, ont connu une forte fréquentation cet été (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les piscines publiques de Suisse romande ont connu des fréquentations plutôt supérieures à la moyenne cet été. Elles ont profité du beau temps, en particulier lors des journées de canicule. Mais les records ne sont pas nécessairement tombés.

Ce constat est posé à Genève. La piscine de Genève-Plage a connu une bonne fréquentation avec plus de 200'000 entrées, soit une moyenne de 2000 personnes par jour, selon son directeur Christian Marchi, contacté par Keystone-ATS.

Ces chiffres sont similaires à ceux des années précédentes. Le premier dimanche du mois de juillet, au début des vacances scolaires, a été le plus chargé de la saison avec 7500 entrées, précise M. Marchi. La canicule de cet été a logiquement dopé la fréquentation. "Les gens prennent l'habitude d'aller à la piscine et programment moins d'activités différentes", remarque-t-il.

Du côté de la ville de Neuchâtel, la piscine du Nid-du-Crô a connu une bonne saison avec 116'665 entrées cet été. "La fréquentation est dans la partie supérieure de la moyenne", note Patrick Pollicino, chef du service des sports de la ville. Les pics de fréquentation ont été observés les deux premiers dimanche de juillet avec 3500 personnes par jour.

Bellerive a souffert

A La Chaux-de-Fonds, 23'156 visiteurs sont allés se baigner en août aux Mélèzes, soit une moyenne de 827 personnes par jour. Il s'agit d'un record depuis 2013, selon les chiffres fournis par Rolf Aeberhard, chef de service des sports. En juillet, la fréquentation était encore supérieure avec 28'386 visiteurs, soit 916 personnes par jour, mais sans battre le record de juillet 2015.

A Lausanne, le constat est identique. "C'était une belle saison, mais elle n'a rien d'exceptionnel", explique Christian Barascud, gérant des piscines lausannoises. La fréquentation de la piscine de Bellerive, la plus grande de la ville, avoisine les 180'000 entrées, une année "plutôt bonne, dans le haut de la fourchette".

Bellerive a certes payé un "lourd tribut" à la tempête qui s'est abattue sur Lausanne le 11 juin. Arbres arrachés et inondations des locaux techniques qui ont mis hors service les pompes qui filtrent l'eau: les bassins sont restés impraticables durant dix jours. Mais même sans cet incident, l'année 2018 n'aurait pas battu de record.

Toujours à Lausanne, le résultat pour la piscine de Montchoisi devrait s'établir autour des 65'000 entrées. Un résultat "à peu près au même niveau" que les années précédentes, ajoute Christian Barascud.

Forte fréquentation à Fribourg et Sion

A Fribourg, on se montre plus positif. "Nous avons dans l'ensemble réalisé une bonne saison, meilleure que l'an dernier, grâce aux bonnes conditions météorologiques. Nous ne sommes toutefois pas dans les chiffres de la canicule de 2003", estime le chef du service des sports de la ville de Fribourg Pierre Gisler.

Ce dernier souligne toutefois que la piscine de la Motta ne dispose pas d'un système informatique permettant de comptabiliser le nombre de visiteurs. Il ne peut donc pas donner de chiffres précis. Il note tout de même que le pic de fréquentation a eu lieu jusqu'à la mi-juillet.

En Valais, les deux piscines de plein air gérées par la ville de Sion ont vécu une excellente saison. La piscine de la Blancherie a enregistré 63'858 entrées, sans compter les enfants de moins de 6 ans qui entrent gratuitement. "Il s'agit du quatrième meilleur résultat depuis 2003", indique Alexandre Gaillard, gestionnaire d'installations sportives à la ville de Sion.

Au vu de la fréquentation exceptionnelle, la piscine de la Sitterie a joué les prolongations jusqu'au 2 septembre. Elle a accueilli 13'796 personnes, son deuxième meilleur résultat depuis la saison estivale caniculaire de 2003.

Record à Delémont

La piscine du centre sportif de la Blancherie à Delémont a battu un record de fréquentation cette année. Le record avait déjà été battu le 22 août avec 72'000 entrées, remarque Christel Lovis, cheffe de service au département de la culture et des sports du chef-lieu cantonal.

L'établissement public a enregistré jusqu'à 2000 entrées en une seule journée. Il a été fait appel à des auxiliaires pour assurer la sécurité des usagers dans les bassins. Le service des sports se montre très content de la fréquentation et cela d'autant que le début de la saison avait été mitigé.

 

(ATS - KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Le projet de budget 2022 fâche les communes genevoises

Publié

le

Le projet de budget 2022 du canton de Genève, présenté jeudi par la conseillère d'Etat Nathalie Fontanet, fait grincer des dents les communes genevoises. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le projet de budget 2022 du canton de Genève hérisse les communes genevoises. Le Bureau de l'Association des communes genevoises (ACG) a dit vendredi s'opposer fermement à la ponction fiscale sur les communes à laquelle souhaite procéder le gouvernement cantonal.

Selon l'ACG, les communes regrettent "amèrement" que le Conseil d'Etat, plutôt que de s'investir dans le dossier de la répartition des charges et des compétences entre les communes et le canton, préfère capter une partie des recettes fiscales des communes les plus aisées, dans un projet de loi appelé "écrêtage".

Ce projet devrait rapporter à l'Etat 41,7 millions de francs. Pour l'ACG, "il porterait un coup fatal" à la péréquation financière intercommunale en diminuant drastiquement les contributions des communes les plus riches en faveur des communes les plus pauvres. Ce projet ne respecterait pas non plus la Constitution cantonale.

Les communes sont prêtes, souligne l'ACG, à reprendre des charges cantonales "à la condition que celles-ci soient accompagnées de compétences". En revanche, elles s'opposeront "par tous les moyens au projet de loi "écrêtage", car ce projet, à leurs yeux, représente une ponction fiscale "aux conséquences désastreuses".

Continuer la lecture

Suisse Romande

Dix-huit femmes ambassadrices à Neuchâtel

Publié

le

Dix-huit ambassadrices ont été accueillies à Neuchâtel, par le Conseil communal de la ville (photo) et une délégation du Conseil d'Etat. (© Lucas Vuitel)

Le canton et la Ville de Neuchâtel ont reçu vendredi un groupe de 18 ambassadrices en poste en Suisse. Cette visite d’agrément d’une journée visait à leur faire découvrir les beautés patrimoniales et les atouts technologiques de la capitale cantonale.

Mené par Doris Frick, ambassadrice du Liechtenstein en Suisse, les "women ambassadors", un groupe de 18 femmes cheffes de mission accréditées auprès de la Confédération, ont été accueillies à l’Hôtel de Ville de Neuchâtel par les autorités communales. Après une montée au Château en train électrique, les ambassadrices ont été accueillies par une délégation du Conseil d'Etat.

Les ambassadrices, représentantes de 17 pays sur les cinq continents ainsi que de la cheffe du protocole fédéral à Berne Beatrice Schaer, se sont rendues ensuite au siège de Travizory Border Security. Cette entreprise neuchâteloise est spécialisée dans l'application de la biométrie et de l'intelligence artificielle, de l'évaluation des risques sécuritaires et sanitaires avant un voyage afin de simplifier le passage aux frontières.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Noyade d'une fillette à la piscine de Bienne

Publié

le

La fillette s'est noyée à la piscine du Palais des Congrès de Bienne (Archives © KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Une fillette de huit ans s'est noyée jeudi vers 14h55 à la piscine du Palais des Congrès de Bienne (BE). L'enfant a été sortie inanimée d’un bassin et est décédée le lendemain à l’hôpital.

Pour une raison qui doit encore être déterminée, la fillette "a été trouvée inanimée dans l’eau d’un bassin. Sur place, les personnes présentes ainsi que le garde-bain ont commencé des mesures de réanimation qui ont ensuite été poursuivies par une équipe d’ambulanciers immédiatement dépêchée sur place", ont indiqué vendredi la police bernoise et le Ministère public régional Jura bernois Seeland.

La fillette a enfin été transportée dans un état critique par un hélicoptère de la Rega à l’hôpital. Malgré les soins fournis, elle y est décédée vendredi. La défunte habitait dans le canton de Berne.

Le Care Team du canton de Berne a été engagé afin de s'occuper des personnes impliquées. Une enquête a été ouverte afin de clarifier les circonstances et causes de l’accident.

Continuer la lecture

Vaud

La Tour-de-Peilz: rénovation du château soumise au vote populaire

Publié

le

La population de La Tour-de-Peilz aura son mot à dire pour la rénovation du château estimée à 10 millions de francs (Archives © Keystone/VALENTIN FLAURAUD)

A La Tour-de-Peilz, la population aura le dernier mot sur la rénovation du château estimée à 10 millions de francs. Le Conseil communal a à la fois voté le crédit pour les travaux et décidé de le soumettre à la votation populaire, via la procédure de référendum spontané. Le scrutin aura lieu le 28 novembre prochain.

Le législatif de la commune a approuvé le crédit de construction de 10 millions de francs soumis par la Municipalité pour la rénovation du château, la valorisation des vestiges et l'aménagement d'un restaurant dans l'ancien donjon. La décision a été prise par 44 voix pour, 27 contre et 4 abstentions, a indiqué vendredi la Municipalité.

Dans la foulée, il a décidé par 37 voix pour, 33 contre et 4 abstentions de soumettre sa décision au vote populaire. La loi sur les communes permet en effet de convoquer le corps électoral sur décision du Conseil communal, sans qu'une récolte de signatures ne soit nécessaire, rappelle l'exécutif de La Tour-de-Peilz.

Validé par les autorités cantonales, le scrutin se tiendra le 28 novembre prochain, date de votation fédérale.

Continuer la lecture

Culture

Des photographies signées Pedro Almodovar exposées à Sion

Publié

le

"BACKGROUNDS IN MOVEMENT 2" est l'une des photographies exposées à Sion. (© Pedro Almodovar)

On connaît Pedro Almodovar surtout pour ses films. Depuis quelques années, le réalisateur espagnol se consacre aussi à la photographie et à la peinture. Une sélection de ses images est présentée à la Maison du diable à Sion dès le 25 septembre.

Les quelque cinquante photographies en couleur occuperont jusqu'au 9 janvier 2022 les deux étages de la Maison du diable à Sion, espace culturel porté par la Fondation Fellini pour le cinéma. Elles sont tirées de deux projets artistiques, Vida detenida (La Vie en suspens) et Waiting for the Ligth (En attendant la lumière), précise à Keystone-ATS Nicolas Rouiller, directeur de la fondation et commissaire de l'exposition.

Almodovar réalise ses photos dans sa maison à Madrid où il met en scène des objets. Ses compositions se réfèrent au genre de la nature morte. Dans le catalogue de l'exposition, le cinéaste indique "imiter la peinture et non la photographie, sans recourir à aucune technique particulière".

Il apprécie "toutes les variations offertes par un vase et une fleur. "J'ai découvert la perfection des oeufs, des pommes, des tomates et des grenades, et même des kiwis, un fruit que je n'aurais jamais considéré comme photogénique ou pictural", note-t-il.

Après Madrid et New York

Présentées pour la première fois en Suisse, les photographies d'Almodovar ont été exposées uniquement en 2018 à Madrid (Vida detenida) et en 2019 à New York (Waiting for the Light), précise Nicolas Rouiller. Les premières sont "plus calmes, très proches de la peinture", les secondes "plus flamboyantes plus proches de ses films".

Pedro Almodova ne sera pas présent physiquement à Sion pour le vernissage de l'exposition, mais il n'est pas exclu qu'il fasse le déplacement dans le chef-lieu valaisan d'ici au 9 janvier. La décision de l'Espagnol de présenter ses oeuvres à Sion n'est sans doute pas étrangère au grand intérêt qu'il porte à l'oeuvre de Fellini mais aussi à celle de David Lynch, réalisateur dont les lithographies étaient au coeur d'une exposition en automne 2018.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Nouveaux projets en réalisation… De nombreuses étoiles se sont réunies pour aller dans votre sens. Elles vous trouveront au top de votre art…

Les Sujets à la Une

X