Rejoignez-nous

Suisse Romande

Mathias Reynard tire un bilan positif de ses 100 premiers jours

Publié

,

le

Mathias Reynard à l'heure du bilan de ses 100 premiers jours au sein du gouvernement valaisan. (© KEYSTONE/ETIENNE BORNET)

Mathias Reynard a évoqué jeudi ses 100 premiers jours au sein du gouvernement valaisan. Un travail intense, "passionnant", dans une "ambiance de confiance", a-t-il assuré.

Seul devant une dizaine de journalistes réunis à Sion, le socialiste a dressé un bilan positif de ses premiers mois à la tête du Département valaisan de la santé, des affaires sociales et de la culture. Le travail est "passionnant et concret" et "je peux notamment énormément m'appuyer sur mon Etat-major et mes chefs de service", a-t-il indiqué.

L'homme est entré en fonction le 1er mai dernier après une campagne électorale parfois tendue qui ne semble avoir laissé ni trace, ni méfiance au sein du Conseil d'Etat: "Il y a un très bon esprit de travail. L'ambiance est à la confiance", assure le nouvel élu.

En troquant son costume de conseiller national qu'il a porté durant dix ans, pour celui de conseiller d'Etat, Mathias Reynard, 34 ans, avoue avoir vécu "un changement impressionnant". Il a été surpris notamment par le nombre de décisions à prendre quotidiennement, le côté "rapide et concret" du travail et les nombreuses attentes et demandes de la population.

Lutte contre le coronavirus

Dès son entrée en fonction, le nouveau chef du département de la santé a poursuivi la lutte contre le coronavirus. "La première décision que j'ai dû prendre a été d'élargir la vaccination. Actuellement, deux tiers des plus de 16 ans ont reçu au moins une dose du vaccin", indique-t-il.

La pandémie a eu un fort impact sur la santé mentale de la population. "Concernant les adolescents et les jeunes adultes, nous avons constaté une augmentation frappante de 50% des cas et des listes d'attente de plus en plus longue".

Le chef du département de la santé a donc décidé de renforcer le soutien psychiatrique des 14-24 ans via un projet pilote mené jusqu'à la fin de l'année. Celui-ci consiste notamment en des équipes soignantes d'urgences psychiatriques ambulatoires renforcées et la mise sur pied d'une hotline.

Le 7 juin dernier, le département a aussi décidé d'ouvrir à Sierre des consultations spécialisées, confidentielles et gratuites pour les victimes de violences physiques et/ou psychiques. "Après deux petits mois, nous constatons qu'il y a un vrai besoin avec 37 personnes venues consulter", note Mathias Reynard.

36% de femmes espérés

Revendiquant ses valeurs notamment "humanistes et féministes", le conseiller d'Etat accorde une importante toute particulière à l'égalité, ce d'autant plus que le gouvernement cantonal est 100% masculin. Pour cette législature, le Conseil d'Etat souhaite atteindre une proportion moyenne de femmes dans les commissions externes liées à l'administration cantonale d'au moins 36%, contre 33% pour 2018-2021.

"C'est encore un peu modeste", avoue Mathias Reynard. Le conseiller d'Etat annonce 40% pour son propre département, mais rappelle toutefois qu'il y a des domaines où il est beaucoup plus difficile d'augmenter le nombre de femmes (ndlr. par exemple l'agriculture, la sécurité ou les travaux publics).

Contre l'homophobie

Mathias Reynard a aussi listé toute une série de projets qui devraient se concrétiser durant cette législature. Parmi eux un SAMU social ou encore la mise sur pied d'une politique contre la discrimination, spécialement l'homophobie. Espérée en 2022, elle s'appuiera sur les résultats d'une étude de Promotion santé Valais attendus pour septembre.

L'UDC Franz Ruppen, second nouvel élu au conseil d'Etat valaisan, n'a pas pu faire son bilan des 100 jours au côté de Mathias Reynard. Mais il le fera bientôt, a précisé ce dernier aux journalistes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Vevey dévoile son Plan climat

Publié

le

Le Plan climat de la ville de Vevey recense plus de 200 mesures pour lutter pour le réchauffement climatique (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Vevey a présenté lundi son Plan climat, fruit de deux ans de réflexion et d'une démarche participative. Plus de 200 mesures y sont recensées. Objectif: 70% de réduction d'émissions directes de gaz à effet de serre d'ici 2032, et 94% d'ici 2040.

Ces mesures évoquent par exemple un nouveau concept d'éclairage public, l'abaissement des limitations de vitesse, la gratuité des transports publics pour les personnes âgées, la conversion des vignes de la Ville en production biologique ou l'augmentation du taux de perméabilisation du sol et du taux de canopée. Il est aussi prévu d'interdire le chauffage produit par l'énergie fossile lors de tout remplacement ou installation de chaudières dans les bâtiments communaux.

Ces différentes mesures sont "adaptables" en fonction des engagements pris aux échelons cantonal et fédéral, mais aussi selon les avancées sociétales et techniques, poursuit le communiqué. Les autorités veveysannes veulent également continuer d'impliquer leurs citoyens. Une première bourse aux projets sera ainsi lancée en 2023 afin d'encourager la population à s'engager.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Université de Lausanne: mieux comprendre les enjeux du numérique

Publié

le

Les événements se tiennent en ville ou sur le site de l'UNIL (Image prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'Eprouvette, le Laboratoire Sciences et société de l'Université de Lausanne (UNIL), a concocté un nouveau programme de médiation scientifique dédié aux cultures numériques. Le grand public et les écoles sont conviés à des ateliers, des conférences, des cours publics ou encore des repas avec des scientifiques et des experts du digital.

Ces événements se tiennent dès octobre et sont programmés à la fois à l'UNIL et en ville, annonce lundi l'Eprouvette. Au programme: des sujets variés comme apprendre les bases de la programmation d'un jeu vidéo, discuter du stockage et des risques liés aux banques de données en ligne ou encore s'interroger sur l'impact de notre consommation numérique sur l'environnement.

Six ateliers sont offerts aux gymnases et aux écoles professionnelles du canton. Il est notamment proposé aux enseignants d'intégrer le jeu vidéo dans le programme scolaire pour mieux comprendre l'écriture et la narration, ou pour parler d'écologie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Arrêt cardiaque: une journée pour découvrir les gestes qui sauvent

Publié

le

Il faut compter en moyenne 10 minutes avant l'arrivée des secours, or chaque minute passée sans massage cardiaque diminue de 10 à 12% les chances de survie d'une victime d'un arrêt cardiaque. Savoir utiliser un défibrillateur peut sauver des vies. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

A l'occasion de la journée mondiale du coeur, la Fédération mondiale du coeur et le réseau Save a Life organisent jeudi devant l'entrée du Bains des Pâquis à Genève des activités pour informer sur les gestes qui sauvent en cas d'arrêt cardiaque. Cette édition va mettre en avant la sensibilisation des enfants.

En Suisse romande plus de 30% des enfants jusqu'à 12 ans sont gardés régulièrement par leurs grands-parents, relèvent lundi les deux organisations dans un communiqué. La probabilité que les seniors soient en compagnie de leurs petits-enfants lorsqu'ils sont victimes d'un arrêt cardiaque est donc relativement élevée.

La sensibilisation des enfants à cette problématique peut aider à faire gagner un temps précieux en cas d'une urgence cardiovasculaire. Même s'ils ne peuvent pas toujours effectuer les gestes de premiers secours eux-mêmes, il est crucial qu'ils soient en mesure de reconnaître une situation d'urgence, d'appeler le 144 et de chercher de l'aide pour les gestes de premiers secours.

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité au monde. En Suisse, 10'000 personnes meurent chaque année d'un infarctus du myocarde. Genève dénombre chaque année environ 400 arrêts cardio-respiratoires, dont 250 sont réanimés. En moyenne, il faut compter 10 minutes avant l'arrivée des secours, or chaque minute passée sans massage cardiaque diminue de 10 à 12% des chances de survie.

Plus de 2000 bénévoles

Opérationnel depuis 2019, Save a Life est un réseau qui compte plus 2000 premiers répondants dans le canton de Genève. Grâce à une application, ces bénévoles sont alarmés par la centrale du 144 lorsqu'un arrêt cardiaque survient. Celui qui se trouve à proximité de la victime peut prodiguer un massage cardiaque et une défibrillation précoce avant l'arrivée des premiers secours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Un cycliste gravement blessé à Chéserex (VD)

Publié

le

Un cycliste s'est gravement blessé dimanche soir en chutant dans une descente sur la commune de Chéserex (photo d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un cycliste a été victime d'un accident dimanche en début de soirée sur une route secondaire de la commune de Chéserex (VD). Il est gravement blessé et ses jours sont en danger.

Dans une descente, au lieu-dit "La Grande Côte de Bonmont", cet homme de 41 ans a perdu la maîtrise de son vélo pour une raison que l'enquête tentera d'établir, indique lundi la police vaudoise dans un communiqué. Le cycliste, domicilié sur la Côte, a chuté lourdement au sol, où il est resté inanimé.

Un automobiliste de passage l'a découvert et lui a prodigué les premiers soins en attendant les secours, poursuit la police, qui lance un appel à témoins. La victime a été héliportée par la REGA aux HUG à Genève. Il souffre de graves blessures et son pronostic vital est engagé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Vaud: les Eglises chrétiennes s'engagent contre la crise climatique

Publié

le

La cathédrale de Lausanne accueillera la célébration (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les églises chrétiennes du canton de Vaud renforcent leur engagement en faveur d'une transition écologique et sociale. Une Déclaration d'engagement sera signée dimanche lors d'une célébration à la Cathédrale de Lausanne.

La Communauté des Eglises chrétiennes du canton de Vaud (CECCV) et ses Eglises membres invitent à une célébration intitulée "Ensemble pour sauvegarder la Terre". Cette communauté regroupe les églises protestante, catholique, orthodoxe et évangélique notamment.

"Les églises chrétiennes sont sensibilisées aux enjeux écologiques depuis des années. Nous avons néanmoins considéré nécessaire d'engager une démarche de repentance, face au manque de sensibilité à la question écologique", a expliqué à Keystone-ATS Robin Reeve, de la CECCV.

L'objectif est aussi de montrer que les Eglises chrétiennes savent être unies pour faire face aux "défis immenses" de la crise climatique. "Elles désirent être partenaires du reste de l'humanité dans la recherche de solutions", a ajouté M. Reeve. Il rappelle que la Bible évoque de multiples situations de crise et offre, sinon des réponses toutes faites, des pistes de sagesse et d’action.

Gestes symboliques

La célébration de dimanche comprendra un temps de célébration ainsi qu'une série de méditations et de gestes symboliques, articulés autour des quatre éléments de la terre, de l'air, de l'eau et du feu. Les enfants présents participeront à ces gestes.

Au programme également un apéritif dînatoire et une collecte en faveur d'EcoEglise. Cette plateforme encourage la mise en place d'actions et d'idées pratiques pour prendre soin de la Création.

La signature de cette Déclaration d'engagement - qui n'est pas contraignante - est une première pour la CECCV. L'automne dernier à Genève, une rencontre romande avait exprimé des intentions similaires.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X