Rejoignez-nous

Suisse Romande

Un nouveau bâtiment pour l’UNIL

Publié

,

le

Un nouveau bâtiment pour l’Université de Lausanne. Après 14 mois de travaux, l’annexe de la ferme de la Mouline a été inaugurée ce lundi 19 juin 2017.

Le bâtiment abrite les bureaux et locaux fonctionnels du groupe « parcs et jardins » du service Unibat et du service UniSep, qui gère la sécurité sur tout le site de l’UNIL. 46 personnes y travailleront. Coût total du chantier : 5 millions de francs.

Explications de la Conseillère d’Etat en charge des affaires universitaires, Anne-Catherine Lyon:

Anne-Catherine LyonConseillère d'Etat, VD

 

Et cette inauguration avait un goût particulier pour la Conseillère d’Etat en charge de la formation, Anne-Catherine Lyon. C’était en effet son tout dernier couper de ruban pour un bâtiment d’Etat. Elle qui quittera le gouvernement à la fin du mois de juin. Anne-Catherine Lyon:

Anne-Catherine LyonConseillère d'Etat, VD

 

Le nouveau Conseil d'Etat vaudois prendra ses fonctions le 1er juillet 2017. C'est la nouvelle élue, Cesla Amarelle (PS) qui prendra les rênes du Département de la Formation, de la Jeunesse et de la Culture (DFJC).

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le LS fait match nul: "On perd des duels qui sont la base du foot"

Publié

le

Le LS y aura cru jusuqu'à la dernière minute avec ce but annulé. Les Vaudois se contenteront du nul. ©KEYSTONE/Laurent Gillieron

Le Lausanne Sport arrache 1 point lors de la 25e journée de Super League. Les Vaudois recevaient Winterthur à la Tuilière. Résultat: 1-1.

L'ambiance était plutôt bon enfant à la Tuilière, comme toujours lors des rencontres entre les deux clubs. On le doit au fait que ce soit un dimanche et que beaucoup de familles aient fait le déplacement. Mais aussi aux deux groupes de supporters. Lausannois et Zurichois s'entendent en effet très bien. Après avoir marché ensemble lors du traditionnel cortège d'avant match, les deux kop ont aussi démontré leur amitié dans les tribunes, notamment en scandant chacun leur tour le nom de leur adversaire et en chantant "Lausanne et Winti".

Sur le terrain, c'est Lausanne qui s'est créé les premières occasions. Mais c'est Winterthur qui a ouvert le score à la 8e minute grâce à Boubacar Fofana (passe décisive: Adrian Gantenbein). L'attaquant était pourtant face à trois joueurs lausannois, mais c'est très simplement qu'il a trouvé le chemin des filets.

"C'est un but un peu comme les cinq premiers qu'on a pris ici en début de saison, analyse Ludovic Magnin, entraîneur du LS. On pourrait simplement éclaircir la situation et puis... on le donne tout simplement. Je pense que c'est la seule occasion qu'ils ont en première mi-temps."

Mais comment expliquer ce genre d'erreur? Une mauvaise lecture du jeu? Une question d'entraînement? De la malchance?

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

Il aura ensuite fallu une bonne vingtaine de minutes aux Lausannois pour réagir. L'action commence à droite du but avec Haithem Loucif qui centre. Antoine Bernede récupère, sur la ligne des 16m, et tente un premier tir. Mais le milieu de terrain glisse et le ballon est contré par le gardien zurichois. C'est Brighton Labeau qui viendra conclure, en profitant du rebond (33e).

"Moins d'impact physique"

Le score ne bougera pas en 2e mi-temps. Ceci, entre autre grâce à Karlo Letica. Le gardien lausannois a en effet réalisé plusieurs gros sauvetages.

En somme, les Vaudois ont tenu bon, comme le confirme Ludovic Magnin. "En première mi-temps, on a été la meilleure équipe. Mais ça a changé en deuxième mi-temps. Winterthur a joué un peu plus haut, un peu mieux et faut être sincère, ils ont deux grosses occasions pour marquer le deuxième, décrit le technicien. Heureusement cette fois-ci on s'est jeté sur les ballons et on a bien défendu."

L'état de l'effectif lausannois serait la cause de cette baisse de régime en seconde période.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

En effet, Ludovic Magnin doit composer sans Trae Coyle, Rares Ilie et Samuel Kalu qui sont absents pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois à causes de blessures. Et Fousseni Diabaté était sous le coup d'une "sanction disciplinaire" selon les mots de l'entraîneur lausannois.

Le LS y aura pourtant cru jusqu'à la dernière minute. Dans le temps additionnel, sur corner, Kaly Sène pense avoir marqué le but de la victoire à son équipe. Mais la joie sera de courte durée. L'attaquant était hors jeu. Le but est annulé. Ce sera la dernière action du match. Et lorsque l'on demande à Ludovic Magnin si cette séquence est frustrante, il préfère se concentrer sur le positif.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

En parlant des joueurs qui sont entrés en jeu en deuxième mi-temps, on notera le retour sur le terrain d'Alvyn Sanches. Le jeune milieu de terrain s'était blessé lors d'un match avec l'équipe de Suisse M21. Il a souffert d'une lésion du ligament externe et du ménisque qui l'a gardé éloigné des terrains pendant trois mois. Alors, même s'il n'a joué que quelques minutes, c'est un Alvyn Sanches tout sourire que l'on a retrouvé en fin de partie.

Alvyn SanchesMilieu de terrain du Lausanne Sport

"Je vais essayer de ramener ce que je sais faire pour l'équipe, et après on verra", ajoute le jeune joueur de 21 ans. Au vu de la situation, le LS  besoin de tous les renforts possibles pour pallier les blessés. Mais Ludovic Magnin ne veut pas s'enflammer sur le retour de son milieu de terrain.

"Je suis heureux pour lui, mais voilà, c'est un gamin qui s'entraîne depuis deux semaines. Il a encore du boulot mais je pense que petit à petit on va le remettre dans le bain. On dit toujours qu'un joueur a besoin d'autant de temps pour se remettre en forme que ce qu'il a loupé. Il est jeune, il est fougueux, sourit le coach, donc espérons qu'il va revenir plus vite."

Ce match contre Winterthur et le point empoché n'a pas d'incidence sur le classement. Lausanne pointe toujours au 11e rang de Super League avec 26 points. Le club compte 2 points de retard sur Grasshopper. Les deux prochains weekends, le Lausanne Sport sera sur la route. Les Vaudois se déplaceront à Bâle samedi, puis à Genève le dimanche suivant.

Continuer la lecture

Culture

Succès populaire pour les portes ouvertes du Capitole à Lausanne

Publié

le

Véritable Maison du Cinéma, le Capitole à Lausanne accueille dans son écrin flambant neuf la Cinémathèque suisse, qui y dispose désormais de deux salles pour près de 900 places. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le week-end de portes ouvertes au cinéma Capitole à Lausanne a attiré près de 10'000 personnes samedi et dimanche. Les films projetés dans l'établissement entièrement rénové et agrandi après trois ans de travaux ont tous affiché complet, selon les responsables.

Après la cérémonie d'inauguration officielle célébrée vendredi soir par quelque 700 invités pour la réouverture du mythique cinéma, la Cinémathèque suisse - locataire de ce nouvel écrin avec désormais deux salles pour près de 900 places - organisait ce week-end des portes ouvertes. Le public était invité à venir visiter librement les lieux flambant neufs et assister à des projections.

Samedi soir, "2001, l'Odysée de l'espace" de Stanley Kubrick était à l'affiche dans une version 70 mm, copie rare et neuve de l'originale, dans la grande salle historique. Tirée pour les 50 ans du film et supervisée par le réalisateur Christopher Nolan, elle n'a connu que de rares projections, notamment au Festival de Cannes (2018), à Londres, à Paris et désormais à Lausanne

Samedi soir toujours et au même moment, le même film dans une version restaurée numérique était projeté dans la nouvelle salle en sous-sol.

Dimanche après-midi, le rire était au rendez-vous avec la comédie d'Yves Robert, "Le Grand Blond avec une chaussure noire", avec l'acteur Pierre Richard. Les trois séances ont affiché complet.

Maison du cinéma

La Cinémathèque suisse démarrera ses projections régulières dès le 1er mars au Capitole avec notamment une rétrospective consacrée au réalisateur américain Spike Lee, les 100 ans de la maison de production zurichoise Praesens-Films et de nombreuses avant-premières, rappelle-t-elle dans son communiqué.

Inauguré en 1928, le cinéma, qui fêtera donc ses 100 ans dans quatre ans, vit une nouvelle "grande révolution" après les transformations de 1959. Entamés en 2021, les travaux de rénovation et d'agrandissement ont permis la création en sous-sol d'une deuxième salle de cinéma et d'un nouveau foyer à l'architecture contemporaine.

Les espaces rénovés de cette Maison du cinéma accueillent désormais aussi une salle de consultation des archives de la Cinémathèque suisse, une boutique et une petite librairie spécialisée, un café-bar et un ascenseur. Coût total de ces trois ans de chantier: 21,6 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève-Servette, court mais bon

Publié

le

Le Saint-Gallois Gian-Marco Wetter inscrit le 1-1. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Genève-Servette a fait ce qu'il devait faire contre les Rapperswil-Jona Lakers. Les Genevois se sont imposés 4-2 et peuvent entretenir le rêve de terminer la qualification dans le top 6.

Face aux Saint-Gallois, les Genevois ont engrangé un succès "alimentaire". Supérieurs, ils ont dû attendre la fin de la partie pour assurer une victoire précieuse. Pourtant, les joueurs de Jan Cadieux, privés comme la veille à Berne de Sami Vatanen, malade et Tanner Richard, blessé, étaient bien entrés dans la partie lorsque Simon Le Coultre a surpris de loin le portier Ivars Punnenovs (3e). Deux minutes plus tard, les Lakers menaient 2-1 sur des réussites de Gian-Marco Wetter et Colin Gerber, qui avait repris un renvoi du gardien Olkinuora.

Les Genevois ont égalisé en deuxième période par Marc-Antoine Pouliot avant de faire la différence à 5 contre 4 grâce à Josh Jooris (51e) et un but dans la cage vide d'Alessio Bertaggia (60e).

Au classement, Genève-Servette, qui a pris cinq points ce week-end, est huitième à cinq unités du sixième Berne, mais avec un match de moins.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le 14e Festival Antigel à Genève a attiré 46'000 personnes

Publié

le

Un des spectacles de cette édition 2024 d'Antigel: "Horizon Vert", dans une serre du Centre de formation professionnelle nature et environnement (CFPne) de Lullier à Jussy (GE). (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Quelque 46'000 personnes ont afflué pour la 14e édition d'Antigel qui a démarré le 1er février dernier et s'achève ce dimanche. Le 80% des 120 représentations - pour quelque 70 spectacles - proposées par le festival pluridisciplinaire genevois ont affiché complet.

"Des chiffres époustouflants compte tenu du fait qu'il n'y avait pas le Grand Central cette année", se sont réjouis les organisateurs dans un communiqué diffusé dimanche après-midi. Antigel avait en effet renoncé à monter son Grand Central pouvant accueillir 3000 personnes par soirée.

La 13e édition avait attiré plus de 55'000 personnes et celle de 2022, 27'000 personnes. Mais jusqu'ici, jamais autant de spectacles n'avaient affiché "sold out" (guichets fermés), souligne-t-on.

Cette édition 2024 a vu défiler plus de 500 artistes toutes catégories confondues, dont 313 artistes suisses, sur une cinquantaine de lieux à travers la ville de Genève et le canton, détaillent les responsables de la manifestation culturelle. Celle-ci s'est déployée dans 21 communes genevoises ainsi qu'à Nyon (VD) et en France voisine.

"Une édition rêvée"

Durant quatre semaines, "nous avons vécu une édition rêvée, partagé un plaisir immense et osé comme jamais", résument finalement les organisateurs. Mêlant musique, arts vivants, performances, mais aussi sport et clubbing, le festival a su créer "de riches échanges entre la population, les artistes et le festival".

Au niveau musical, l'affiche 2024 proposait notamment José González, Air, Jay-Jay Johanson, Beach Fossils, Tim Bernardes, Billy Nomates, James Yorkston, Nina Persson, Kruder & Dorfmeister, French 79, Slowdive ou encore Charlie Cunningham et de Swans.

S'agissant des arts vivants, il a notamment été question cette année de fast fashion dans "RAGS", de Vanessa Riera, de polystyrène dans "Materia", d'Andrea Salustri, de kaléidoscope humain dans "Mirkids", de Jasmine Morand, et d'alpinisme dans "White Out", de Piergiorgio Milano.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Voici que vous êtes demandé de partout… Priorisez, car il vous sera difficile de satisfaire tout le monde. Et, surtout, pensez à vous également.

Les Sujets à la Une

X