Rejoignez-nous

Suisse Romande

Une bière artisanale presque 100% locale

Publié

,

le

Coup de projecteur sur les micro-brasseries vaudoises. La fabrication de bière à la mode artisanale qui a connu un véritable boom ces dernières années dans le canton. Première étape à Moiry, au Pied du Jura.

« Brassée sous un tilleul majestueux ». C’est ainsi qu’est décrite la bière produite par la Brasserie du Tilleul. Lancée en 2015 par deux amis, Alexis Tissot (27 ans) et Eric Birbaum (29 ans), cette mini entreprise propose aujourd’hui 3 types de bières artisanales : une blanche, une Ale et une Pale Ale. Le laboratoire de production est niché au rez-de-chaussée d’une ferme du village de Moiry.

Et comme bien souvent, l’idée de la brasserie est née avec un kit pour débutants, comme nous l’explique Eric, co-fondateur de la Brasserie du Tilleul :

Eric BirbaumCo-fondateur, Brasserie du Tilleul

 

Et cette idée de fabrication à base de produits locaux est devenue la ligne de conduite de la brasserie. Alexis, co-fondateur :

Alexis TissotCo-fondateur, Brasserie du Tilleul

 

La Brasserie du Tilleul n’est de loin pas l’activité principale d’Eric et Alexis. Pour brasser, ils ont réduit leur temps de travail à 80%, afin de consacrer une journée complète à leur hobby. Eric nous explique comment ils fonctionnent :

Eric BirbaumCo-fondateur, Brasserie du Tilleul

 

Et pour écouler leur stock, Alexis et Eric peuvent compter principalement sur le bouche à oreille :

Eric BirbaumCo-fondateur, Brasserie du Tilleul

 

Malgré une affaire qui commence à tourner, les deux fondateurs de la Brasserie du Tilleul n’arrivent pas encore à en vivre. Ils doivent toujours travailler à côté. Alexis et Eric, co-fondateurs :

Alexis Tissot & Eric BirbaumCo-fondateurs, Brasserie du Tilleul

 

Dès le 1er janvier 2018, Alexis et Eric ont pour objectif de produire leurs bières avec uniquement (ou presque) des produits cultivés à Moiry. Autre souhait pour eux : se constituer un stock pour pouvoir répondre aux demandes en tout temps.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur page Facebook : « Brasserie du Tilleul ».

Ce sujet est également à retrouver sur notre site lfm.ch, rubrique actualité avec quelques photos.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Morges votera ce printemps sur une hausse d'impôt

Publié

le

Les citoyens de Morges voteront ce printemps sur une hausse d'un point d'impôt (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Morges votera bel et bien sur une augmentation d'impôt. Le comité référendaire, opposé à la hausse décidée par le Conseil communal, a récolté suffisamment de signatures.

Le greffe municipal a validé 2195 signatures, alors qu'il en fallait 1691 pour faire aboutir le référendum. La votation est prévue le printemps prochain, mais la date précise n'est pas encore connue, indique vendredi la Ville de Morges.

Sur proposition des Verts, le Conseil communal avait accepté de justesse en novembre une hausse d'un point d'impôt (de 67 à 68%), destinée au développement durable de la commune. Le référendum a été lancé par trois partis, PLR, UDC et Entente morgienne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Nyon: séance extraordinaire du Conseil communal

Publié

le

La Municipalité de Nyon, ici avec son syndic Daniel Rossellat, s'exprimera lors d'une séance extraordinaire du Conseil communal le 31 janvier (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une séance extraordinaire du Conseil communal de Nyon est programmée le lundi 31 janvier. Réclamée par plusieurs élus, elle vise à aborder la crise qui secoue depuis plusieurs mois l'administration nyonnaise.

Cette séance, publique, aura lieu à 20h00 au théâtre de Marens, indique vendredi la commune.

Selon l'ordre du jour, la Municipalité donnera des informations sur le rapport de l'ancien juge cantonal Pierre Muller, qui a enquêté sur les problèmes au sein de l'administration. Il y sera aussi question des coûts occasionnés par la gestion de crise.

Les tensions sont nées d'un conflit entre deux chefs de service. Avec deux camps s'accusant mutuellement, la crise a ensuite tourné en "dérive clanique" pour reprendre les termes du syndic Daniel Rossellat.

La Municipalité nyonnaise s'est, jusqu'ici, peu exprimée sur les résultats de l'enquête de Pierre Muller. Elle a toutefois relevé que des sanctions (mais pas de licenciements) étaient envisagées contre les deux personnes en conflit, notamment pour des propos "dénigrants et inappropriés".

Aucune infraction pénale n'a toutefois été constatée. Il ne s'agit pas non plus de harcèlement ou de mobbing, ont assuré les autorités nyonnaises.

Municipale accusée

Pour mémoire, cette affaire a aussi débouché sur une crise au sein même de la Municipalité. L'exécutif a déposé une plainte pénale à l'encontre d'une de ses membres, Elise Buckle. Il a parallèlement demandé au Conseil d'Etat de la suspendre.

Les municipaux reprochent à leur collègue écologiste d'avoir fait fuiter des informations confidentielles, dans le cadre justement de l'enquête administrative. Elise Buckle a réfuté ces accusations, dénonçant des "soupçons choquants et infondés".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Une initiative vaudoise pour un congé parental de 34 semaines

Publié

le

Le congé des pères passerait de 2 à 14 semaines (Image prétexte: ©KEYSTONE/Gaetan Bally)

L’idée d’un congé parental fait son chemin dans le canton de Vaud. Le Parti socialiste, soutenu par plusieurs partis politiques et associations, a lancé ce vendredi une initiative pour un congé parental de 34 semaines. La récolte de signatures a officiellement commencé.

Le Parti socialiste veut un congé parental de 34 semaines pour les Vaudois. Il a lancé une initiative en ce sens ce vendredi, avec le soutien de plusieurs partis politiques et associations. Dans le détail, le texte propose d’accorder 16 semaines à la mère et 14 au deuxième parent. Quatre semaines resteraient à partager au sein du couple. Jessica Jaccoud, présidente du Parti socialiste vaudois, nous explique les bénéfices d’un tel congé.

Jessica JaccoudPrésidente du Parti socialiste vaudois

Vers une politique inclusive

Le texte encourage donc une politique familiale davantage inclusive, comme le souligne Doudou Denisart. Elle fait partie de l’association faitière Familles arc-en-ciel, partenaire de l’initiative.

Doudou DenisartMembre de l'association faitière Familles arc-en-ciel

Les pères en général verraient en tout cas leur congé passer de deux à 14 semaines. Un rallongement indispensable pour Gilles Crettenand, coordinateur Suisse romande pour Männer.ch. L’association faitière des organisations régionales hommes et pères est, elle aussi, partenaire du texte.

Gilles CrettenandCoordinateur Suisse romande pour Männer.ch

Un financement tripartite

Le coût de cette initiative, qui vise à modifier l'application vaudoise de la loi fédérale sur les allocations familiales, a été estimé à 136 millions de francs. Mais comment ce congé de 34 semaines serait-il financé ? On retrouve Jessica Jaccoud, présidente du Parti socialiste vaudois.

Jessica JaccoudPrésidente du Parti socialiste vaudois

Les initiants ont jusqu’au 16 mai pour récolter 12'000 signatures. Une journée cantonale de récolte sera organisée ce samedi.

Continuer la lecture

Genève

Pas de ruée à Genève pour la dose de rappel

Publié

le

Adrien Bron, le directeur général de la Santé (DGS), a indiqué que les personnes qui se sont inscrites pour recevoir la troisième dose seront toutes vaccinées d'ici à la fin du mois (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, la vaccination de rappel contre le Covid-19 ne rencontre pas le succès espéré. "Il n'y a pas un engouement énorme pour la troisième dose, a déploré, lors d'un point de presse sanitaire, le directeur de la santé du canton de Genève, Adrien Bron.

Selon lui, certaines personnes ont dû contracter le virus ces dernières semaines et n'ont donc plus l'utilité d'une dose de rappel. M. Bron a aussi avancé une autre explication à ce désintérêt pour "le booster". Peut-être que certains, des jeunes notamment, préfèreraient attraper le virus plutôt que de se faire vacciner.

Ces derniers jours, près de 3000 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été enregistrées quotidiennement. "Les nombres de cas restent stratosphériques", a commenté M. Bron. La circulation du virus est extrême. Comme les structures de tests sont saturées, il est par ailleurs difficile de savoir si un plateau a été atteint.

Au niveau des hospitalisations, la situation demeure assez stable, avec 427 personnes soignées pour une infection au Covid-19, dont 14 aux soins intensifs. Pour la médecin cantonale Aglaé Tardin, il est difficile de savoir comment la situation va évoluer.

Elle a rappelé que deux doses ne protègent que faiblement contre une infection à Omicron, le variant du virus le plus répandu.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Les travaux du Grand-Pont démarrent ce samedi

Publié

le

À Lausanne, le Grand-Pont sera fermé jusqu'à fin novembre. (© KEYSTONE/Adrien Perritaz - Image d'archives).

C’est un vrai bouleversement qui attend les Lausannoises et les Lausannois. Dès samedi 15 janvier à 2h du matin, le Grand-Pont sera fermé à la circulation. L’interruption de cet axe central de la ville va entraîner de nombreuses perturbations aussi bien pour les voitures que pour les transports publics.

Jusqu’à fin novembre, le bruit des pots d’échappement ou d’accélération des trolleybus céderont place aux pelleteuses et autres engins de chantier sur le Grand-Pont, reliant Saint-François à Bel-Air. L’ouvrage a besoin d’une cure de jouvence, 90 ans après les derniers travaux de rénovation. En 2022, c’était devenu indispensable pour garantir la sécurité des usagers.

Patrick Etournaud, chef de service des routes et de la mobilité à Lausanne:

Patrick EtournaudChef de service des routes et de la mobilité à Lausanne:

Des nouveaux numéros de bus

Les bus seront effectivement lourdement impactés. Habituellement, ce sont 9 lignes qui traversent le Grand-Pont. Il a fallu redessiner l’ensemble du réseau en un peu plus d’une année.

Christophe Jemelin, responsable de l’unité développement de l’Offre aux TL:

Christophe JemelinResponsable de l’unité développement de l’Offre aux TL

Et dans ce nouveau réseau Grand-Pont, comme il est appelé par les TL, finies les lignes 1, 7, et 9 par exemple.

Le nouveau réseau "Grand-Pont" des TL

Ces chiffres familiers vont céder leur place à de nouveaux numéros:

Christophe JemelinResponsable de l’unité développement de l’Offre aux TL

Même si les transports publics ont dû redessiner leur réseau, les connexions entre l’est et Saint-François, et entre l’ouest et Bel-Air continuent à être assurées quasiment normalement. Il s’agit du trajet principal des usagers, rappelle le responsable de l’unité développement de l’Offre aux TL, Christophe Jemelin:

Christophe JemelinResponsable de l’unité développement de l’Offre aux TL

Il n’empêche que ce changement pour la mobilité lausannoise est le plus important depuis le M2 en 2008:

Christophe JemelinResponsable de l’unité développement de l’Offre aux TL

Impact pour les automobilistes

Bien sûr, la circulation routière sera également fortement impactée par ces travaux. De nombreuses signalisations ont été et vont encore être mise en place pour diriger les automobilistes.

 

Mais une chose est sûr, il ne sera jamais autant conseillé, de ne pas prendre la voiture à Lausanne, en cette année 2022.

Patrick Etournaud, chef de service des routes et de la mobilité à Lausanne:

Patrick EtournaudChef de service des routes et de la mobilité à Lausanne:

Les travaux dureront près de 11 mois. Enfin, niveau financier, le Grand-Pont représente un investissement public de 11,5 millions de francs. On rappelle que toutes les informations sont disponibles sur le site internet de la ville de Lausanne et des TL.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X