Rejoignez-nous

Coronavirus

Au marché à Lausanne le jour d'après

Publié

,

le

Des policiers et des agents de la Protection civile ont distribué des flyers de prévention sur le marché à Lausanne. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)
Lausanne a vécu samedi un jour de marché presque comme les autres. Il y avait certes un peu moins de monde et il manquait quelques étals. Mais la population a afflué pour faire le plein de fruits et de légumes.

C'est jour de marché et forcément des attroupements se forment devant les stands. Cinq personnes par-ci, une dizaine par-là, parfois un peu plus. Certains essaient de se tenir à distance - comme le recommandent instamment les autorités, d'autres non.

En plein centre-ville, place de la Palud, un stand soucieux d'éviter la propagation du coronavirus a installé des affichettes et un marquage au sol: ses clients sont priés de ne s'avancer que lorsqu'un vendeur est disponible. "C'est difficile à faire respecter", soupire le marchand de fruits et légumes.

Vaud, qui est l'un des cantons les plus touchés par le virus, a pris vendredi des mesures drastiques, plus sévères que celles de la Confédération, pour essayer de ralentir la pandémie. Il a limité à 50 personnes les rassemblements - la Confédération a placé la barre à 100 -, mais a maintenu la plupart de ses marchés, sous la surveillance de la police et de la protection civile (PCi). Dont celui de Lausanne.

Patrouilles

Place de la Palud, en plein centre-ville, 10h00: tenue bleu roi pour le policier, olive et orange vif pour la PCi, des binômes sillonnent le marché, distribuant les flyers de prévention de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP): garder ses distances, se laver les mains, éviter les poignées de main...

Avec un effet relatif: de fait, la plupart des gens ne respectent pas les distances de sécurité: "que voulez-vous, c'est un marché", répond un agent, impuissant.

Faire passer le message

Rencontré en plein centre-ville, le municipal de la police, Pierre-Antoine Hildbrand reconnaît qu'il est "difficile de faire passer le message". Mais ajoute que "lorsqu'une file s'est formée devant le stand de lait, les gens respectaient les distances".

Globalement, il constate une baisse de l'affluence mais "avec des paniers un peu plus lourds". "Les personnes âgées sont venues plus tôt, parce qu'il y avait moins de monde. Les gens tiennent énormément à venir au marché", a-t-il observé.

En matinée, les jeunes sont encore peu présents. Ce soir, les correspondants de nuit vont les sensibiliser aux risques, afin d'éviter des rassemblements spontanés de plus de 50 personnes.

Pas de masques

Sur le marché, quasiment personne ne porte un masque de protection. Sauf un jeune couple qui explique: "Ma femme va accoucher la semaine prochaine. Je veux pouvoir y assister. De plus en Asie, ils ont réussi à réduire la propagation du virus grâce aux masques", dit-il.

De l'autre côté de l'étal, les marchands de fruits et légumes sont unanimes: ils ont bien vendu. "Nous avons eu plus de clients et cela a commencé plus tôt le matin", explique l'un. "On n'a plus rien. On avait pourtant pris plus de marchandises, car nous avions vu que nous vendions davantage au marché à la ferme", ajoute un autre.

Au centre-ville, les supermarchés connaissent aussi une forte affluence. Ils sont globalement bien achalandés, même si certains produits de longue conservation peuvent manquer momentanément. "Hier soir, les rayons étaient vides", a confié une caissière.

Vêtements

Les rayons et les commerces de vêtements sont en revanche nettement moins fréquentés qu'à l'accoutumée. Certains étaient même quasiment déserts samedi matin, au grand dam des vendeuses qui se demandent ce qu'elles font là: "on prend des risques, c'est inadmissible", a déclaré l'une d'entre elles, inquiète.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

La Suisse compte 1632 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

La Suisse compte jeudi 1632 nouveaux cas de Covid-19 (image d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse compte jeudi 1632 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore cinq décès supplémentaires et 35 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 37'534 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,35%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 25'152, soit 290,95 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,83. Les patients Covid-19 occupent 27% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 77,20%.

Au total 10'276'380 doses de vaccin ont été administrées et 54,39% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'687'400 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 6'099'641 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 831'880 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'577'644 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'650 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'570.

Le pays dénombre par ailleurs 13'859 personnes en isolement et 14'852 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

L'importateur rappelle ses masques: protection insuffisante

Publié

le

Les masques N95/FFP2 de la marque "myfixmask" offrent une protection insuffisante. (© WBF)

Les masques de la marque "myfixmask" N95/FFP2 offrent une protection insuffisante. Comme cela représente un danger pour la santé, l'importateur Yoobopo rappelle le produit, qui sera échangé gratuitement.

Pour ce faire, les clients doivent contacter la société d'importation. Le masque en question est étiqueté "N95 Jetable Respirator / Protective Mask", ont annoncé jeudi la société importatrice et le centre de conseil pour la prévention des accidents.

Leur effet filtrant n'est pas suffisant. Le fabricant du masque est la société Elis SHPK au Kosovo. Les masques étaient proposés sur Internet. Le produit ne doit pas être utilisé car il existe un risque de "dommages irréversibles pour la santé".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Le patron de Moderna voit la fin de la pandémie de Covid dans un an

Publié

le

Moderna étudie la mise au point d'un vaccin contre la grippe et le coronavirus (archives). (© KEYSTONE/EPA/BAGUS INDAHONO)

La pandémie de Covid-19 sera terminée dans un an, estime le directeur de la société biotechnologique Moderna, Stéphane Bancel. Selon lui, les personnes âgées et à risque ayant été vaccinées contre le coronavirus au début de la crise doivent recevoir un rappel.

A la mi-2022, "il y aura suffisamment de doses pour vacciner tous les habitants de la planète", déclare M. Bancel dans un entretien diffusé mercredi par la Neue Zuercher Zeitung. Moderna planche sur le développement "d'un rappel annuel qui couvre toutes les maladies respiratoires d'origine virale", précise-t-il dans Le Temps.

La technique de l'ARN messager a un potentiel énorme, ajoute-t-il au Blick. Des combinaisons de vaccins contre le coronavirus et les virus de la grippe devraient être possibles, affirme-t-il. "Les patients recevraient une seule injection et seraient vaccinés contre plusieurs virus".

"Des mises à jour annuelles"

La vision de Moderna est de faire "comme avec l'iPhone, un produit aux applications multiples avec des mises à jour annuelles", explique M. Bancel dans Le Temps. "Chaque année, on s'adaptera aux souches de l'année" et "chaque année, on veut ajouter plus de virus comme on ajoute une application à un iPhone".

Les vaccins combinés devraient être sur le marché en 2023, précise le patron de Moderna dans le Blick. L'essai clinique de ces vaccins débutera avant la fin de l'année. L'essai pour la partie du vaccin contre la grippe est déjà en cours, ajoute-t-il.

Moderna veut renforcer son siège européen à Bâle, poursuit M. Bancel dans la NZZ. Actuellement, 50 personnes y sont employées. Les effectifs devraient doubler à la fin de l'année et tripler dans le courant de l'année prochaine. "Il n'est pas facile de recruter rapidement du personnel qualifié en Europe", déplore-t-il, soulignant qu'aux États-Unis, c'est plus rapide.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

7000 Vaudois invités à détecter chez eux les anticorps Covid-19

Publié

le

Il sera possible de prélever soi-même une goutte de sang à domicile. (Image prétexte - ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Unisanté à Lausanne invite 7000 Vaudois à se prélever à domicile une goutte de sang au bout du doigt pour détecter la présence d'anticorps contre le Covid-19. Le prélèvement sera ensuite analysé à l'EPFL, dans le cadre de l'étude SérocoViD.

Les 7000 Vaudois tirés au sort ont reçu le 17 septembre dernier un courrier postal les invitant à participer à ce nouveau volet de l'étude. Menée depuis mai 2020, SérocoViD fait partie du programme national de recherche Corona Immunitas. L'objectif est d'estimer la proportion de la population qui a développé des défenses immunitaires, que ce soit par vaccination ou par infection.

L'étude a permis de déterminer qu'en juin 2020, environ 7% de la population vaudoise avait été infectée par le coronavirus. Ce chiffre est passé à 17% en novembre, puis 25% en février 2021.

Aussi les enfants

La nouvelle évaluation doit permettre de connaître la proportion de la population vaudoise qui a des défenses contre le virus, et ceci dans chaque groupe d'âge, y compris les enfants de plus de six mois, explique mercredi Unisanté dans un communiqué. Les résultats préliminaires seront publiés fin novembre.

La méthode de prélèvement est inédite: les participants recevront par la poste un kit d'autoprélèvement. Il ne sera plus nécessaire de se déplacer à Unisanté, sauf pour ceux qui le souhaitent.

Le Groupement des pédiatres vaudois apporte son soutien à l'opération. Les parents qui ont reçu une invitation pour leur enfant pourront se rendre avec leur kit chez leur pédiatre, où une assistante médicale procèdera gratuitement au prélèvement.

Pas de volontaires

S'il est pratiqué à l'étranger, le prélèvement d'une goutte de sang à domicile est inédit en Suisse pour l'étude Corona Immunitas, explique un communiqué. Le Département vaudois de la santé (DSAS) espère ainsi favoriser la participation à l'étude. Les personnes testées seront informées du résultat de manière individuelle. Pour des raisons de méthodologie scientifique, il n'est pas possible d'ouvrir l'étude à des participants volontaires.

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 1894 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Les appels à la vaccination sont maintenus au coeur de la 4e vague. (© KEYSTONE/AP/Armando Franca)

La Suisse compte mercredi 1894 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore cinq décès supplémentaires et 63 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 39'096 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,84%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 26'588, soit 307,56 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,82. Les patients Covid-19 occupent 26,9% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,70%.

Au total 10'236'498 doses de vaccin ont été administrées et 53,88% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'687'400 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 6'069'782 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 830'251 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'540'033 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'643 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'470.

Le pays dénombre par ailleurs 13'874 personnes en isolement et 14'822 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent NA autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poisson

L’avenir s’annonce brillant… Le meilleur vous est promis. Vous allez avancer à la vitesse grand V et vous investir à fond.

Les Sujets à la Une

X