Rejoignez-nous

Vaud

Bilan ensoleillé pour le Montreux Jazz qui se termine dimanche

Publié

,

le

Après son concert, Rag'N'Bone Man a fait des jams jusqu'à 04h30 du matin. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Montreux Jazz Festival va se terminer dimanche sur une belle fréquentation grâce à une météo "bénie des dieux". Le concert d'Elton John, dans un stade en plein air, a marqué cette 53e édition. Des artistes ont participé à des jams jusqu'à tard dans la nuit.

A la veille de la clôture du Montreux Jazz Festival Mathieu Jaton tire un "super" bilan de cette "année 100% Montreux qui m'a beaucoup touché". Il se réjouit de l'alchimie qui s'est créée avec les artistes. Certains étaient là en vacances, juste pour le plaisir, comme Woodkid ou Sam Smith, explique le directeur du festival.

"Bon Iver, un artiste plutôt introspectif, a jammé jusqu'à 4h00 du matin. Il a tout lâché. Rag'N'Bone Man est resté jusqu'à 4h30 au Belvédère à faire des jams", explique Mathieu Jaton. "Voir leur plaisir, leur enthousiasme, c'est ce qui me touche le plus". Samedi soir, le festival prendra fin avec une soirée d'artistes réunis autour de Quincy Jones.

Comptes à l'équilibre

Côté chiffres, le bilan s'annonce plutôt réjouissant. "Nous sommes au-dessus du chiffre d'affaires de ces trois à quatre dernières années", relate le patron du MJF. Globalement, la fréquentation devrait se situer dans la "fourchette haute" des dernières années, qui voyait grosso modo 240'000 à 250'000 personnes sur le site.

Les comptes s'annoncent "équilibrés", a ajouté Mathieu Jaton. En raison de la météo favorable - "nous avons été bénis des dieux" - , les ventes de nourriture et de boissons dépassent les objectifs. Elles devraient compenser "un petit manque" sur la billetterie.

Les adieux d'Elton

Pour beaucoup, la tournée d'adieux d'Elton John - qui "était pour la première et la dernière fois à Montreux" - restera dans les mémoires. Un moment "dense", "émotionnel". Mais aussi un défi: "On l'a fait, c'était superbe. Mais notre ADN reste le Stravinski".

Pour cet événement, le budget tournait autour des trois millions. "J'espère, mais je ne pense pas qu'on arrivera à l'équilibre. Le stade avait une capacité plus grande, mais pour cette première, nous l'avons limitée à 15'000 billets payants pour le confort du public. Je ne suis pas triste d'avoir perdu un peu d'argent", note M. Jaton.

Sting et Joan Baez

Du 28 juin au 13 juillet, des stars ont fait le déplacement sur les bords du Léman comme Sting, Janet Jackson ou Joan Baez. Mathieu Jaton retient la prestation de Thom Yorke, le leader de Radiohead, où "tout est juste, tout est pesé", la jeune Sevdaliza ou encore la performance de Lizzo, qui a "capté le public en 10 secondes".

Le festival off - complément indispensable du in - proposait plus de 250 concerts et inaugurait cette année une nouvelle scène sur le lac. De "belles opportunités" lui ont permis de programmer des artistes connus comme Charlie Winston ou Boulevard des Airs.

Un test

Autre première, un abonnement à 299 francs était proposé cette année pour le Lab, la scène des artistes qui montent. "Nous avons voulu tester quelque chose de différent, pour le jeune festivalier qui veut aller à la découverte de plusieurs soirées. Mais nous l'avons fait un peu tard. Le débriefing reste à faire", explique M. Jaton.

Le centre de congrès qui abrite l'Auditorium Stravinski et le Lab doit faire l'objet de rénovations, mais le calendrier est très incertain. "J'aimerais avoir une visibilité plus claire, mais cela ne m'inquiète pas plus que cela", résume le directeur, qui s'attend à pouvoir encore utiliser le bâtiment en 2021.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bons Plans LFM

5ème édition du Sapin solidaire

Publié

le

Sapin solidaire
L'opération Sapin solidaire de retour en 2022 / @eerv

L'édition 2022 du Sapin solidaire a débuté en novembre et se poursuit jusqu'au 23 décembre. Organisée par l’Église évangélique réformée vaudoise (EERV), l’opération permet aux familles en difficulté d’offrir un cadeau de Noël à leurs enfants.

Le projet a vu le jour pour la première fois au sein de la paroisse de Nyon en 2018. Il a évolué et s'est développé. Cette année, il y a un Sapin solidaire à Nyon, Morges, Lausanne, Vevey et Yverdon. Samuel Maire, Répondant information et communication pour la région Lausanne - Epalinges auprès de l'EERV nous rappelle le principe de l'action.

Samuel MaireRépondant information et communication, région Lausanne - Epalinges, auprès de l'EERV

L'opération, menée sans connotation religieuse, est ouverte à tous, tant pour les familles dans le besoin que pour les bénévoles ayant envie de s'engager auprès de l'EERV.

Samuel MaireRépondant information et communication, région Lausanne - Epalinges, auprès de l'EERV

En 2021, plus de 2'000 cadeaux ont été distribués sur le canton de Vaud. Néanmoins il n'y a pas d'objectifs quantifiés selon Samuel Maire pour cette nouvelle édition, tout comme pour les précédentes. Le seul objectif est de permettre de répondre à toutes les demandes formulées et que chaque enfant puisse recevoir un présent.

Samuel MaireRépondant information et communication, région Lausanne - Epalinges, auprès de l'EERV

Le détail de l'opération est à retrouver sur : www.sapin-solidaire.ch

Afin de retrouver cette action au plus proche de chez vous, sachez que les différents Sapins solidaires sont présents sur les marché de Noël ou à proximité, aux dates suivantes :

Nyon : jusqu'au 24 décembre, Place Bel-Air

Morges : 9, 10, 16 et 17 décembre, dans la Grand'Rue

Lausanne : jusqu'au 21 décembre, de 12h00 à 20h00, Bô Noël à St-François

Vevey : les vendredis 2, 9 et 16 décembre de 16h00 à 20h00, et les samedis 3, 10, et 17 de 10h à 17h30 devant le centre commercial Manor

Yverdon : jusqu'au 22 décembre, Place Pestalozzi

 

 

Continuer la lecture

Économie

Vers un nouveau visage pour un axe central au coeur de Morges

Publié

le

Axe central et commerçant situé entre la Grande-Rue et les quais à Morges (VD), la rue Louis-de-Savoie va être repensée et réaménagée ces prochains mois (archives). (© Keystone/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Axe central et commerçant situé entre la Grande-Rue et les quais à Morges (VD), la rue Louis-de-Savoie va changer de visage ces prochains mois. Après des travaux de renouvellement des conduites souterraines, l'espace public sera réaménagé avec des terrasses, remis en valeur et végétalisé. La vitesse sera modérée à 30 km/h.

"Des travaux urgents de renouvellement des infrastructures souterraines nécessitent une intervention sur la rue Louis-de-Savoie. La Municipalité saisit cette occasion pour réaménager cet espace public et soumet un préavis au Conseil communal afin d'obtenir les crédits de construction pour ces aménagements", a-t-elle indiqué jeudi dans un communiqué.

"Pour rendre cet axe patrimonial du bourg plus agréable pour la population et les commerces", l'exécutif souhaite "apaiser le trafic, favoriser la mobilité douce, apporter de la végétalisation et de l'ombre, ou encore créer des espaces de vie, de pauses et de rencontres".

Cela se traduira par des aménagements réversibles, confortables, installés dans une approche modulaire et évolutive. Une phase-test d’une année permettra d’adapter le projet en fonction des retours des citoyennes et des citoyens, souligne la Ville. La pose d'un revêtement phono absorbant sur cette rue est également prévue, contribuant à la réduction du bruit routier.

La rue Louis-de-Savoie, les quais du Mont-Blanc et Jean-Louis-Lochmann ainsi que les traversées reliant ces deux axes bénéficieront par ailleurs d'une réduction de la vitesse à 30 km/h, facilitée grâce à la nouvelle procédure proposée par le canton, a encore indiqué la Municipalité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Une montre connectée vaudoise encercle des arbres romands

Publié

le

Le dispositif "Arbres connectés, alerter pour protéger" a été présenté jeudi à Yverdon. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Quelques arbres d’Yverdon-les-Bains ont une drôle de ceinture autour du tronc depuis ce jeudi. Il s’agit d’un dispositif développé par une entreprise blonaysanne et baptisé « Arbres connectés, alerter pour protéger ». Son but: surveiller la santé des arbres romands pour éviter d'éventuelles chutes. Dix communes ont déjà adhéré au projet.

Des paysagistes blonaysans prennent le pouls des arbres romands. L’entreprise Krebs SA et la haute école du paysage d’ingénierie et d’architectures de Genève, ont développé un dispositif baptisé « Arbres connectés, alerter pour protéger ». Dévoilé ce jeudi, il permet de surveiller la santé des arbres. Les précisions de Stéphane Krebs, maître et expert paysagiste à l’origine de l’idée.

Stéphane KrebsMaître et expert paysagiste chez Krebs SA

Dix communes partenaires

Pour l’heure une dizaine de communes a déjà adhéré au projet en tant que partenaires. Parmi elles : Sion en Valais, Grand-Saconnex sur Genève et plusieurs communes vaudoises dont Pully, Blonay-Saint-Légier, ou encore Yverdon-les-Bains. La municipale yverdonnoise chargée de l’environnement nous explique ce qui a convaincu la commune de se lancer dans l’aventure. Brenda Tuosto.

Brenda TuostoMunicipale yverdonnoise chargée de l'environnement

Trois arbres ont été équipés du dispositif sur le territoire communal. La municipale chargée de l’environnement, Brenda Tuosto nous explique comment ils ont été choisis.

Brenda TuostoMunicipale yverdonnoise chargée de l'environnement

7 chutes répertoriées en 2021

La commune a donc bel et bien choisi des arbres qui pourraient représenter un risque pour la population. Le danger de chute est-il-donc un problème si récurrent en Suisse ? On retrouve Stéphane Krebs, maître et expert paysagiste.

Stéphane KrebsMaître et expert paysagiste chez Krebs SA

La phase de lancement de l’appareillage des arbres a été lancée, avec l’espoir de déployer le projet à travers toute la Suisse romande. Il est d’ailleurs soutenu par l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation.

Continuer la lecture

Culture

Une bourse pour l'artiste plasticienne Nastasia Meyrat

Publié

le

Une installation de l'artiste plasticienne Nastasia Meyrat lors de l'exposition des Swiss Art Awards 2018 à Bâle (archives). (© Keystone/GEORGIOS KEFALAS)

La Bourse arts plastiques 2022 du canton de Vaud a été attribuée à Nastasia Meyrat. L'artiste reçoit 20'000 francs pour mener à bien son projet de film explorant les défis professionnels des artistes tout en revisitant "L'escamoteur" de Jérôme Bosch. La lauréate a été choisie parmi huit dossiers.

"Nastasia Meyrat affectionne une pratique pluridisciplinaire mêlant sculpture, peinture, écriture ou encore création sonore. Son travail s'articule principalement autour de problématiques sociales et sociétales, afin de questionner certains mécanismes d'aliénation tout en revalorisant l'agentivité des corps mis en marge ou mal-aimés", écrit jeudi l'Etat de Vaud dans un communiqué.

Détentrice d'un Bachelor Arts visuels et d'un Master en pratiques artistiques contemporaines de la Haute école d'art et de design de Genève (HEAD), Nastasia Meyrat vit et travaille à Lausanne.

"Maniant l'humour et la satire, la plasticienne s'inspire souvent dans ses créations des univers du jeu et du grotesque. Elle a présenté son travail dans plusieurs expositions personnelles ainsi qu'un nombre important de sélections collectives en Suisse et à l'étranger", note encore le Canton.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Vaud veut doubler ses logements pour seniors d'ici 2030

Publié

le

Aujourd'hui, 60 sites de logements adaptés avec accompagnement (LADA) sont reconnus par le Canton de Vaud, ce qui représente près de 1600 appartements accueillant plus de 1800 seniors et personnes en situation de handicap (Photo symbolique © Keystone/GAETAN BALLY)

Le Canton de Vaud se préoccupe de ses seniors. L'Etat veut renforcer le dispositif actuel pour permettre aux personnes âgées de vivre à domicile le plus longtemps possible. Il compte ainsi presque doubler le nombre de "logements protégés", appelés désormais logements adaptés avec accompagnement (LADA), d'ici 2030.

Selon Statistique Vaud, d'ici 2040, une personne sur cinq aura plus de 65 ans et, d'ici 2050, le nombre de personnes de plus de 80 ans va doubler. Cette évolution implique des enjeux considérables au niveau de l'hébergement et des conditions d'habitation des seniors, ont résumé jeudi les conseillères d'Etat Rebecca Ruiz et Christelle Luisier, en présentant un projet de modification de la loi d'aide aux personnes recourant à l'action médico-sociale (LAPRAMS).

Répondant à deux postulats parlementaires sur ce thème, cette loi revisitée vise à renforcer la politique des LADA en promouvant notamment le rôle des communes pour la mise en place de ces appartements spéciaux et en facilitant l'accès à ce dispositif. Le projet de loi prévoit aussi une aide financière pour soutenir l'adaptation des logements ordinaires des personnes de 65 ans et plus selon la Conseillère d'Etat Rebecca Ruiz :

Rebecca RuizConseillère d'Etat vaudois en charge de la santé

Huit mesures au total sont prévues. Parmi elles, une meilleure information et orientation pour la population, un renforcement de l'intégration des LADA dans le dispositif médico-social ou encore la promotion du partage d'appartement entre seniors et étudiants.

Rebecca RuizConseillère d'Etat vaudois en charge de la santé

Des avantages prouvés

Aujourd'hui, 60 sites de LADA sont reconnus par le Canton, ce qui représente près de 1600 appartements accueillant plus de 1800 seniors et personnes en situation de handicap. L'Etat estime qu'il faudra construire 1500 LADA et logements pour seniors supplémentaires d'ici 2030 pour répondre aux besoins identifiés. Une augmentation ambitieuse :

Christelle LuisierConseillère d'Etat vaudois en charge du territoire

Ces logements protégés s'adressent aux seniors en âge AVS fragilisés pour des raisons physiques, psychiques ou sociales (88% des locataires) et aux personnes en situation de handicap (12% des locataires). Ils disposent d'une architecture adaptée et sont proches des infrastructures tels que commerces, transports et services. Un système d'appel à l’aide peut être installé selon les besoins de la personne, le plus souvent en coordination avec le Centre médico-social (CMS) de la région.

Ces LADA préviennent le déclin fonctionnel et prolongent la vie à domicile: 46% des personnes de 65 ans et plus habitant dans un LADA décèdent à la maison contre 19% des personnes en logement ordinaire, souligne le Canton.

Rebecca RuizConseillère d'Etat vaudois en charge de la santé

Economiquement intéressant

Le dispositif est aussi "économiquement une alternative très intéressante", car il permet de repousser l'entrée en établissement médico-social de 1,9 année en moyenne. Les économies globales annuelles sont estimées à environ 1 million de francs pour le Canton et 1,6 million pour les communes.

Le projet de modification de la loi va être prochainement soumis au Grand Conseil. Sa mise en œuvre se fera progressivement dans le cadre de la législature par le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) de Mme Ruiz et par le Département des institutions, du territoire et du sport (DITS) de Mme Luisier.

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X