Rejoignez-nous

Vaud

Blonay-Saint-Légier: la nouvelle ville vaudoise

Publié

,

le

L'Eglise de la Chiésaz, propriété des deux villages, a été l'écrin de l'assermentation de la Municipalité de la commune fusionnée (Image prétexte - ©Creative commons/David Greset)

Le mariage des deux villages de Blonay et de Saint-Légier est officielle depuis le 1er janvier. A la clef: un poids plus important sur la scène politique et le défi de conserver un esprit villageois cher au cœur des habitants.

Le canton de Vaud compte une ville de plus depuis le 1er janvier: celle de Blonay-Saint-Légier. Avec leur fusion, les deux villages de la Riviera - Blonay et Saint-Légier - ont donné naissance à une entité de quelque 12'000 habitants. La commune pourra ainsi se faire une place plus importante sur la scène politique. Mais cette fusion permettra-t-elle aussi de mieux défendre les intérêts communaux au sein de la Riviera ? Alain Bovay, syndic de Blonay-Saint-Légier et député PLR au Grand Conseil.

Alain BovaySyndic de Blonay-Saint-Légier et député PLR au Grand Conseil, VD

De village à ville dans l'UCV

Sur le plan cantonal, Blonay-Saint-Légier quitte le groupe des bourgs et villages de l'union des communes vaudoises. Elle intègre celui des villes. Groupe au sein duquel la Municipalité espère bien porter de toutes nouvelles préoccupations.

Alain BovaySyndic de Blonay-Saint-Légier et député PLR au Grand Conseil, VD

Autre ambition du syndic de Blonay-Saint-Légier en intégrant ce groupe des villes de l’Union des communes vaudoises : réussir à contrebalancer le poids des villes-centres. Le tout dans un esprit constructif… On retrouve Alain Bovay.

Alain BovaySyndic de Blonay-Saint-Légier et député PLR au Grand Conseil, VD

Un défi: garder l'esprit villageois

Outre l’UCV, Blonay-Saint-Légier devrait aussi intégrer l’Union des villes suisses. Le grand avantage de cette fusion donc : un poids renforcé sur la scène politique. Mais quel est le revers de la médaille ? On retrouve Alain Bovay.

Alain BovaySyndic de Blonay-Saint-Légier et député PLR au Grand Conseil, VD

Pour le syndic, entretenir l’esprit villageois de la commune devra notamment passer par le soutien des sociétés locales.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Une scène OFF pour le Venoge Festival

Publié

le

La scène OFF sera dédiée aux artistes suisses. (Archives - ©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le Venoge Festival ne se contentera pas de déménager pour sa prochaine édition, en août. La manifestation étoffera aussi sa programmation avec un festival OFF 100% helvétique.

Le Venoge festival va déménager cet été. On le sait, la manifestation vivra sa première édition à Penthaz du 17 au 21 août prochains. L’occasion pour ses organisateurs de repenser une partie de l’évènement. Ils annoncent aujourd’hui la naissance d’une scène gratuite : la Venoge Swiss Talent… Car oui, elle sera dédiée aux groupes du cru… Greg Fischer, directeur du Venoge, nous explique comment a émergé cette nouvelle scène...

Greg FischerDirecteur du Venoge Festival

Une nouvelle scène qui permettra aussi de recevoir davantage de groupes. Greg Fischer nous détaille le programme prévu…

Greg FischerDirecteur du Venoge Festival

Gratuit mais pas déméritant

Parmi la vingtaine d’artistes annoncés, on retrouve Down the bunker, What the funk, Etienne machine ou encore Sophie de Quay. Et à ceux qui diraient qu’associer artistes suisses et gratuité pourrait être vu d’un mauvais œil, Greg Fischer répond…

Greg FischerDirecteur du Venoge Festival

Le Venoge festival se tiendra donc du 17 au 21 août à Penthaz.

 

Continuer la lecture

Vaud

Faut-il s'inquiéter de l'arrivée de la variole du singe ?

Publié

le

Malgré la découverte ce week-end d'un premier cas de variole du singe en Suisse, le médecin cantonal Karim Boubaker se veut rassurant. (Archives © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Après la découverte ce week-end d'un premier cas de variole du singe sur sol suisse, faut-il s'inquiéter ? Entretien avec le médecin cantonal vaudois.

Le canton de Berne a détecté le premier cas helvétique de variole du singe. Il a été décelé sur un habitant du canton, exposé à ce virus à l'étranger. Il est suivi en ambulatoire et se trouve en isolement à son domicile. Tous ses contacts ont pu être informés.

Une maladie cousine de la variole, mais jugée moins dangereuse, et modérément transmissible à l’être humain selon l’OFPS. Le médecin cantonal vaudois, Karim Boubaker, ne semble d’ailleurs pas inquiet à ce stade :

Karim BoubakerMédecin cantonal vaudois

L’OFSP recommande aux personnes revenant d’un voyage dans une zone à risque, telle que l’Afrique de l’Ouest et centrale, de surveiller leur état de santé et consulter un médecin en cas de symptômes. Quels sont, justement, les symptômes ? On retrouve Karim Boubaker :

Karim BoubakerMédecin cantonal vaudois

Traçage et transmission

On le disait, selon l'OFSP, cette variole du singe serait moins dangereuse qu'une variole "classique", et moins transmissible que d'autres maladies, tel le Covid.

Karim BoubakerMédecin cantonal vaudois

Le traçage des contacts a été souvent mis en avant durant la pandémie de Covid. La réactivation de cet outil dans le canton de Berne ne doit cependant pas inquiéter. Karim Boubaker, médecin cantonal vaudois :

Karim BoubakerMédecin cantonal vaudois

La communauté scientifique juge possible que la transmission augmente en cas de contact sexuel avec une personne infectée. Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes semblent présenter un risque supplémentaire d’infection.
A noter encore que, face à la multiplication des cas de variole du singe en Europe, dont un confirmé en Suisse, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) examine la possibilité de se procurer un vaccin.

Karim BoubakerMédecin cantonal vaudois

Il n'y a pour l'instant pas lieu de s'inquiéter, a indiqué la vice-directrice de l'OFSP. Il n'existe pas de vaccin spécifique contre la variole du singe, mais les vaccins antivarioliques de première et deuxième génération sont efficaces contre la maladie, selon elle.

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Football

Lausanne-Sport: Ludovic Magnin à la barre

Publié

le

Ludovic Magnin heureux de revenir en Suisse (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ludovic Magnin (43 ans) est de retour en Suisse. Le Vaudois a été nommé entraîneur du Lausanne-Sport, fraîchement relégué en Challenge League.

Ancien international (62 sélections, 3 buts), Magnin a dirigé le FC Zurich de 2018 à 2020, remportant la Coupe de Suisse en 2018. Limogé après trois journées en 2020/21, il a ensuite été depuis janvier 2022 en Autriche où il a réussi à sauver Altach de la relégation, une mission qui était loin d'être évidente.

Volonté de fer

Sa mission au LS sera de ramener le club en Super League. Ses qualités reconnues de meneur d'hommes seront sans doute très utiles au club de la Tuilière. Magnin dispose aussi d’une connaissance pointue du football suisse, allant de la formation au domaine professionnel. Il est également connu pour avoir un mental d’acier et une volonté de fer.

"Je suis extrêmement heureux de rejoindre le LS et une mission à laquelle je crois fermement. Je remercie Leen Heemskerk qui a trouvé les solutions pour que je vienne ici. Le LS est le club de mon enfance, mon club de coeur. J'ai toujours rêvé d'y jouer, mais je n'ai jamais pu le faire. C'est une cicatrice pour moi. Donc revenir à Lausanne aujourd'hui en tant qu'entraîneur, c'est une fierté et une très grande source de motivation", a déclaré Ludovic Magnin.

Deux promus en tout cas

En raison de l'augmentation du nombre d'équipes dans l'élite dès la saison 2023/24, les deux premiers de Challenge League seront promus au terme du prochain exercice. Le troisième aura aussi sa chance dans un barrage promotion-relégation contre le 10e de Super League.

Ludovic Magnin a derrière lui une belle carrière de joueur. L'ancien latéral gauche a notamment évolué de 2001 à 2009 en Allemagne. Il a gagné deux titres de champion en 2004 avec Werder Brême et 2007 avec le VfB Stuttgart.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Orbe: un gardien et un détenu suspectés de trafic de drogue

Publié

le

Deux personnes, un gardien et un détenu, ont été interpellées lundi matin aux Etablissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe pour des soupçons de trafic de drogue et de téléphones portables (photo d'illustration). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN)

Un gardien et un détenu ont été arrêtés par la police lundi matin aux Etablissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe (VD). Ils sont soupçonnés d'avoir mené un trafic de stupéfiants et de matériel téléphonique.

Ces deux personnes auraient fait entrer dans la prison des téléphones mobiles et des stupéfiants pour les revendre à d'autres prisonniers, annonce la police cantonale vaudoise. Contactée par Keystone-ATS, elle explique ne pas pouvoir encore donner davantage de détails sur la nature de ce trafic, notamment sur la quantité de produits introduits.

Les perquisitions ont eu lieu lundi matin. L'agent de détention et le détenu ont été interpellés "simultanément", avant d'être entendus par la police et la procureure du Ministère public, qui a ouvert une instruction pénale.

Les investigations sont menées sous la direction du Ministère public par les enquêteurs de la Région judiciaire Nord avec la permanence de la Police de sûreté et la brigade canine en collaboration avec le Service pénitentiaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Les communes suisses réunies à Yverdon-les-Bains

Publié

le

Yverdon-les-Bains s'est mué en QG des communes suisses le temps d'une journée. (©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Des élus de toute la Suisse se sont réunis à Yverdon-les-Bains jeudi dernier. C'était à l'occasion de l'assemblée générale de l'association des communes suisses. Les participants ont notamment débattu sur le thème de l'administration numérique.

Yverdon-les-Bains est devenue le centre de la Suisse le temps d’une journée. La commune a accueilli jeudi dernier l’assemblée générale de l’association qui regroupe les ¾ des communes du pays. L’occasion de valider les comptes de l’entité. Mais les élus ont surtout profité de la réunion pour se pencher sur un thème d’actualité : l’administration numérique. Une table ronde a notamment été l’occasion de débattre autour des risques et effets collatéraux de la numérisation. Parmi eux : les cyberattaques. Les intrusions récentes dans l’administration de Montreux ou Rolle notamment ont été une véritable prise de conscience. Chantal Weidmann Yenny, présidente de l’Union des communes vaudoises et syndique de Savigny.

Chantal Weidmann YennyPrésidente de l’Union des communes vaudoises et syndique de Savigny

Vers un accès facilité aux prestations de l'Etat

Autre risque lié à l’administration numérique : celui de laisser des citoyens sur le bord de la route. Même s’il est encore temps de prendre les choses en mains, selon Chantal Weidmann Yenny.

Chantal Weidmann YennyPrésidente de l’Union des communes vaudoises et syndique de Savigny

Également députée, Chantal Weidmann Yenny plaide en faveur d’un accès numérique facilité aux prestations de l’Etat. La présidente de l’Union des communes vaudoises relève que la Suisse n’est pas encore prête pour le tout numérique. Le pays devra d’abord ne pas multiplier les identifiants, afin de faciliter l’accès aux prestations de l’Etat.

Chantal Weidmann YennyPrésidente de l’Union des communes vaudoises et syndique de Savigny
Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X