Rejoignez-nous

Vaud

Vaud: 50 millions pour la rénovation énergétique du parc immobilier

Publié

,

le

Le Département vaudois de l'environnement et de la sécurité (DES), en main de Béatrice Métraux, souhaite rendre plus accessibles les travaux de rénovation énergétique des bâtiments (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le canton de Vaud reconduit son système de subventions pour inciter les propriétaires immobiliers à améliorer énergétiquement leur bien. Une enveloppe de 50 millions de francs est disponible pour 2022, financée par la Confédération (35 millions via le fonds alimenté par la taxe sur le CO2) et l'Etat de Vaud (15 millions issus du produit de la taxe sur l'électricité).

Dans un communiqué envoyé mardi, le canton de Vaud explique que les montants accordés aux différentes mesures sont généralement identiques à ceux octroyés en 2021. Des subventions ont toutefois été "légèrement augmentées" pour certains travaux: remplacements de chauffage dans les grands bâtiments, installation de pompes à chaleur (eau-eau) et développement des chauffages à distance.

"Pour chaque franc de subvention versé pour les rénovations des bâtiments, il est estimé que cinq à six autres francs sont investis par les propriétaires", poursuit le communiqué. Les 50 millions engagés en 2022 devraient ainsi générer des retombées économiques de quelque 270 millions de francs dans les secteurs de la construction, des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique.

Parmi les nouvelles aides financières, le canton de Vaud propose aussi aux maîtres d'ouvrage de se faire accompagner par des professionnels pour planifier l'assainissement énergétique d'un bâtiment. Ce soutien financier couvre 60% des coûts liés à l'engagement d'un ingénieur spécialisé.

Cette aide s'inscrit "dans la continuité de la subvention déjà existante pour la réalisation d'un audit CECB+, lequel fournit aux propriétaires des recommandations d'assainissement chiffrées pour des travaux d’isolation ou d’installations techniques", précise le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Pollution aux dioxines: analyses des sols rassurantes à Lausanne

Publié

le

Résultats rassurants dans les jardins familiaux de Lausanne. Des analyses ont été réalisées ces dernières semaines, suite à la découverte d’une pollution aux dioxines dans une bonne partie de la capitale vaudoise en début d’année. Selon la commune, ce sont au final 3 échantillons sur 26 qui dépassent de peule seuil d’investigation.

Les dioxines ne condamnent pas la récolte des jardiniers lausannois. La Ville de Lausanne a livré aujourd’hui le résultat d’une campagne d’analyses des sols menée ces dernières semaines. Une réaction à la découverte, en début d’année, d’une pollution aux dioxines dans une bonne partie de la capitale vaudoise. Trois échantillons sur les 26 prélevés dans les jardins familiaux de la ville dépassent de peu le seuil d’investigation. Seuls les jardiniers de Montriond, du Bois-gentil et de Champ-Thénoz sont ainsi concernés. Les précisions de la municipale chargée de l’environnement, Natacha Litzistorf.

Natacha LitzistorfMunicipale chargée de l’environnement

Précautions d'usage toujours nécessaires

Les jardiniers des terrains concernés devront donc limiter leur consommation de cucurbitacée à 100 grammes par semaine. Des résultats néanmoins rassurants, comparés aux échantillons prélevés dans d'autres parties de la ville.

Natacha LitzistorfMunicipale chargée de l’environnement

Rassurée, la Ville va-t-elle poursuivre les investigations ? On retrouve Natacha Litzistorf.

Natacha LitzistorfMunicipale chargée de l’environnement

Pour l'heure, l'assainissement n'est obligatoire que si les valeurs de dioxines dépassent 100 nanogrammes par kilos. Et la municipalité de préciser encore que la concentration des autres polluants, comme les métaux lourds, est - dans tous les jardins familiaux - inférieur aux seuils d’investigations.

Continuer la lecture

Culture

Le festival Animai à Vevey (VD) souffle ses 40 bougies

Publié

le

Le quai devant le Jardin du Rivage, au bord du lac Léman, espace où se tient le festival Animai (archives). (© Keystone/NOEMI CINELLI)

Le festival Animai à Vevey (VD) fête cette année ses 40 ans. De vendredi à dimanche, la manifestation dédiée à la musique, aux spectacles, aux ateliers et aux initiations multiples reprend ses quartiers au Jardin du Rivage après deux années de restrictions et d'annulations en raison du Covid-19.

Attirant en général 3000 à 5000 amateurs, enfants et adultes, ce rendez-vous incontournable du printemps veveysan est gratuit. Il est organisé par le Bureau de l'animation-jeunesse de la Ville en collaboration avec plusieurs associations et partenaires locaux, rappelle la Municipalité dans un communiqué.

Au programme de ces trois jours: activités créatrices, animations ludiques, découvertes par le jeu, spectacles de danse, initiations sportives, ateliers artistiques ou culinaires, espace dédié aux jams musicales, ou encore stand de prévention.

La soirée du vendredi est dédiée au rock, avec une programmation concoctée par le Rocking-Chair et l'Association de la Ferme Menthée. La soirée du samedi sera, elle, dédiée au hip-hop et au R'N'B.

www.animai.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

La STEP régionale de La Côte franchit une nouvelle étape

Publié

le

La STEP régionale unique de la Côte doit remplacer les quatre stations existantes (photo symbolique). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le projet de station d'épuration régionale sur La Côte poursuit son avancée. Le conseil intercommunal de l'Association intercommunale pour l'épuration des eaux usées de la Côte (APEC) a accepté jeudi une demande de crédit (2e phase) de 8,56 millions de francs pour l'étude de la réalisation de la nouvelle STEP, qui sera basée à Gland (VD).

Cette STEP régionale doit remplacer la station existante de la Dullive, sur la commune de Gland. Le projet, estimé à ce stade à quelque 50 millions de francs, réunit 21 communes de la Côte. La planification actuelle prévoit le début des travaux pour 2024 et une mise en service en 2026. A terme, la STEP doit permettre de traiter les eaux usées de 60'000 équivalents habitants.

Le Plan d'affectation (PA), qui demeure de la seule compétence de la Municipalité de Gland, est depuis début avril en examen auprès des services cantonaux. Une fois d'éventuelles modifications sollicitées par le Canton intégrées, le PA sera mis à l'enquête publique l'automne prochain. Il devra ensuite être approuvé par le Conseil communal de Gland et enfin par le Département des institutions et du territoire (DIT), indique vendredi l'APEC dans un communiqué.

Le projet sera financé à hauteur d'environ 10% par la Confédération et l'Etat de Vaud, dans le cadre du plan cantonal micropolluants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Les délogés de la Rouvraie gardent leur appartement

Publié

le

Les habitants des immeubles de l'Avenue du Parc-de-la-Rouvraie 4 et de la Route Aloys-Fauquez 26 avaient remis une pétition à la Municipalité et au Conseil communal en 2019. (©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Les habitants de deux immeubles de la Rouvraie, à Lausanne, n’auront pas à quitter leur appartement. Alors qu’ils s’étaient vu signifier la résiliation de leur bail en 2018 en vue de travaux de rénovation, ils ont signé ce printemps une convention avec la société propriétaire, Credit Suisse.

Résiliation de bail annulée pour les habitants de deux immeubles de la Rouvraie, à Lausanne. Une convention a été signée ce printemps entre les locataires et Credit Suisse, propriétaire des bâtiments. L’histoire a commencé en 2018, lorsque les locataires des 160 appartements ont reçu une résiliation de bail. La raison : un projet de rénovation des deux immeubles. S’en est suivi notamment la création d’une association pour contester cette décision, une pétition munie de 5'000 signatures et trois années de discussions et négociations. Président de l’association qui réunit les locataires, Alain Joly nous expose la solution trouvée.

Alain JolyPrésident de l'association AF26-R4

Un dénouement surprenant

La conduite des travaux se fera donc par roulements. Un soulagement pour les locataires. Fervent soutien des habitants dans ce dossier, le conseiller communal PS Benoît Gaillard s’est, de son côté, se dit surpris.

Benoît GaillardConseiller communal PS

Loyers à définir

Une inconnue demeure, malgré cette convention: quelle augmentation pour les loyers? On retrouve Alain Joly.

Alain JolyPrésident de l'Association AF26-R4

Précisons que nous ne sommes pas parvenus à joindre les propriétaires.

Continuer la lecture

Vaud

Hôpitaux du Nord vaudois: année 2021 impactée par la pandémie

Publié

le

Le centre de dépistage drive-in a atteint des records de fréquentation (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (eHnv) bouclent l'exercice 2021 sur un déficit de 4,8 millions de francs. Malgré une aide des autorités cantonales, les impacts de la pandémie se sont fait ressentir sur le résultat.

Le résultat financier est tout de même meilleur que prévu puisque le budget tablait sur un déficit de 5,8 millions de francs, relève jeudi l'établissement dans un communiqué. Les eHnv prévoient un retour à l'équilibre d'ici 2025, afin de faire face aux besoins de financement pour l'agrandissement du site hospitalier d'Yverdon-les-Bains et la construction d'un nouvel hôpital à Orbe.

D'une manière générale, l'année 2021 a été marquée par une intense activité liée à la pandémie. Le centre de vaccination et celui de dépistage ont atteint des records de fréquentation, avec des pics allant jusqu'à 575 dépistages par jour.

Le Covid-19 n'a pas épargné les équipes - les eHnv comptent quelque 1700 collaborateurs - qui, en plus d'une activité accrue, ont dû jongler avec des effectifs réduits par les quarantaines et les isolements, ajoute l'hôpital.

Un bon nombre d'opérations, annulées lors des première et deuxième vagues, ont pu être transférées vers le centre de chirurgie ambulatoire DaisY. Cette nouvelle annexe qui borde l'hôpital yverdonnois a accueilli plus de 4000 patients en 2021. Le service d'oncologie a administré 6000 traitements, soit un millier de plus qu'en 2020, avec une fréquentation mensuelle de 300 patients.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Votre côté mystérieux et inaccessible est particulièrement séduisant et ce n’est certes pas votre cher-et-tendre qui a envie de résister !

Les Sujets à la Une

X