Rejoignez-nous

Vaud

En bois et en terre crue, la maison de l'environnement (d)étonne

Publié

,

le

Plus de 4000 mètres cubes ont notamment été nécessaires pour réaliser la charpente de la structure. (Jeremy Bierer)

Le bâtiment cantonal de quatre étages a été inauguré en grandes pompes. Il accueillera 180 employés.

Un immeuble de quatre étages en bois et en terre crue, en 2021 ? C'est bien ce que le canton de Vaud a inauguré aujourd'hui à Lausanne, en l’occurrence la Maison de l’environnement.

Après deux ans de travaux, le bâtiment de quatre étages est opérationnel et il constitue une construction inédite. Il s’agit en effet du premier complexe administratif de cette ampleur à s’appuyer sur de tels matériaux.

Plus de 4000 m3 de bois ont été prélevés dans les forêts cantonales puis assemblés dans différentes entreprises vaudoises. Le corps central de la structure est pour sa part composé de briques en terre crue contenant 95% de terre et 5% seulement de ciment. Le tout pour 18 millions de francs.

Cette inauguration a eu le don de réjouir le conseiller d’état en charge des bâtiments cantonaux Pascal Broulis, et ce pour plusieurs raisons.

Pascal BroulisChef du Département des finances et des relations extérieures

Une approche «révolutionnaire», qui rentre dans une politique plus large de recours aux ressources se trouvant dans nos forêts. Des infrastructures cantonales similaires vont encore voir le jour dans les prochaines années.

Pascal BroulisChef du Département des finances et des relations extérieures

Il faut dire que ce type de structures présente des atouts certains en matière environnementale. La ministre de l'environnement Béatrice Métraux n’a pas manqué de souligner que 80 tonnes de béton avaient ainsi été évitées par rapport à une construction plus traditionnelle. Comme un clin d’œil aux zadistes et leur opération colline du Mormont début 2021.

Quand bien même la maison de l’Environnement est exemplaire, on pourrait voir en elle un coup politique. Ou l’arbre qui cache la forêt d’une politique d’urbanisation à tout va, le canton prévoyant par exemple de dépasser le million d’habitants dans la décennie 2040. Bien au contraire, clame Béatrice Métraux. Ce type d’initiatives pourra même servir de mesure d’accompagnement selon la ministre.

Béatrice MétrauxCheffe du Département de l'environnement et de la sécurité

Si l’enveloppe de la Maison de l’Environnement a beaucoup été au centre des regards et des discours ce jeudi matin, ce qu'il se passera à l'intérieur est peut-être aussi important, sinon davantage.

Tout le personnel de la Direction générale de l'environnement, soit 180 collaborateurs, sera désormais rassemblé sur le site de Vennes. Cornelis Neet (Cornelisse Nétt), le directeur général de la DGE, se réjouit de pouvoir compter sur une structure qui réunit ses équipes. Et il promet d’ores-et-déjà des synergies concrètes.

Cornelis NeetDirecteur général de la Direction Générale de l'Environnement

Pour rappel, le canton de Vaud s’est fixé des objectifs précis en matière de lutte contre le réchauffement climatique, avec une réduction des émissions de gaz à effets de serre de 50% à 60 % d’ici 2030, et la neutralité climatique au plus tard en 2050.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Aspivix obtient un feu vert pour un stabilisateur de cervicales

Publié

le

La Food and Drug Administration est l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (archives). (© Keystone/AP/MANUEL BALCE CENETA)

Le concepteur vaudois de dispositifs médicaux Aspivix a décroché auprès du gendarme sanitaire outre-Atlantique (FDA) une autorisation de commercialisation pour son stabilisateur de cervicales Carevix.

L'instrument employé en chirurgie gynécologique doit permettre d'alléger les souffrances liées à des opérations ou à une insertion de stérilet, assure un communiqué diffusé jeudi. La société est basée à Renens.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Vaud

Les apprentis vaudois seront finalement augmentés

Publié

le

Alors que la fonction publique vaudoise réclame une pleine indexation de ses salaires, le Conseil d'Etat fait un geste envers les apprentis (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les salaires des apprentis et stagiaires employés par le Canton de Vaud seront finalement indexés. Comme les autres collaborateurs de l'Etat, ils bénéficieront d'une hausse de 1,4%. S'y ajoute une prime "vie chère" de 0,8%, également distribuée aux autres fonctionnaires des classes salariales 1 à 10.

Selon la directive de la loi sur le personnel, les salaires des apprentis ne sont pas indexés, sauf décision particulière du Conseil d'Etat. Celui-ci a décidé cette année de faire usage de cette possibilité "dans le contexte actuel de renchérissement", indique-t-il jeudi dans la liste de ses décisions hebdomadaires.

Cette décision du gouvernement vaudois intervient alors qu'il fait face à une fronde de la fonction publique, qui réclame une pleine indexation des salaires, soit de 3%. Le Conseil d'Etat est resté inflexible. Trois journées de grève ont déjà eu lieu et une nouvelle mobilisation est prévue pour jeudi prochain.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Bancomat attaqué à l'explosif à Bière

Publié

le

L'attaque du bancomat a occasionné de nombreux dégâts à Bière. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un bancomat de Bière a été attaqué jeudi matin, vraisemblablement à l'explosif. Les auteurs n'ont pas été retrouvés et le butin emporté est inconnu.

L'explosion a été entendue vers 04h00. Le distributeur à billets de la banque a été très fortement endommagé, tandis que les locaux de celle-ci ont été complètement éventrés, indique la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Comme un explosif semble avoir été utilisé, le Ministère public de la Confédération a été informé et mène la procédure avec le soutien de fedpol et de la police cantonale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Lacs de Neuchâtel et Morat: effectif stable des oiseaux

Publié

le

Avec plus de 20'000 individus sur les deux lacs, le fuligule morillon figure au deuxième rang des oiseaux les plus présents (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN)

Près de 80'000 oiseaux ont été dénombrés sur les lacs de Neuchâtel et de Morat en janvier. Un chiffre stable par rapport aux derniers recensements.

Les variations climatiques - températures chaudes fin 2022, suivies par l'arrivée du froid en janvier - "n'ont pas été suffisamment intenses pour pousser les oiseaux à se déplacer massivement du Nord de l'Europe vers la région des Trois Lacs", écrit jeudi l'association de la Grande Cariçaie.

Les effectifs du lac de Neuchâtel sont dans la moyenne des dernières années avec un peu plus de 75'000 oiseaux dénombrés. Le lac de Morat, après plusieurs années qualifiées de "modestes", a totalisé près de 5600 oiseaux, son maximum depuis 2015.

Les habituelles espèces de canards plongeurs ont formé le gros des effectifs, avec une forte présence du fuligule milouin. Avec 28'130 individus, dont la très large majorité se trouvait sur le lac de Neuchâtel, il figure en tête des espèces les plus abondantes lors de ce comptage.

Le fuligule morillon suit ensuite avec 20'656 individus sur les deux lacs, suivi par la nette rousse (9674 individus) et la foulque macroule (8014 individus).

Rive sud privilégiée

La part des oiseaux présents le long des réserves naturelles de la rive sud du lac de Neuchâtel est de 63'773 oiseaux, soit 85% des effectifs de ce lac. L'an dernier, cette proportion n'était que de 62%.

Cette différence s'explique par le fait que les rives du lac, contrairement à janvier 2022, n'étaient pas gelées lors du dernier recensement. Dans ces conditions, les oiseaux privilégient la rive sud du lac de Neuchâtel pour leur repos.

Le prochain comptage aura lieu le dimanche 12 novembre 2023.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Extinction nocturne prolongée à Yverdon

Publié

le

A Yverdon, l'éclairage public restera éteint durant une bonne partie de la nuit jusqu'à la fin avril (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Municipalité d'Yverdon-les-Bains a décidé de poursuivre l'extinction de l'éclairage public durant une partie de la nuit. La mesure, en vigueur depuis novembre, est désormais valable jusqu'à fin avril.

Des exceptions pourront être faites lors de manifestations publiques, comme cela a été le cas durant les Fêtes de fin d'année, indique jeudi la deuxième ville du canton de Vaud.

Hormis le secteur de la gare, qui reste allumé en permanence, l'éclairage public est éteint en semaine de 01h00 à 05h00 du matin, et le week-end de 02h30 à 05h00 du matin.

Dans son infolettre hebdomadaire, la Municipalité se réjouit aussi que les restrictions décidées par le Canton pour l'éclairage des vitrines soient "dans l'ensemble bien suivies."

A l'échelle du territoire communal, ces différentes mesures permettent une économie d'électricité de 15%.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X