Rejoignez-nous

Culture

A la recherche des pilules du bonheur à la Ferme des Tilleuls

Publié

,

le

L'idée du projet a germé en Haïti, à la vue de ces marchands ambulants qui déambulent avec une tour de médicaments qu'ils vendent au comprimé. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le journaliste Arnaud Robert et le photographe Paolo Woods ont parcouru le monde à la recherche des "Happy Pills", ces médicaments qui réparent une blessure humaine. Ou mènent à des dérives. L'exposition est à voir jusqu'au 16 janvier à la Ferme des Tilleuls à Renens.

Le duo avait déjà travaillé ensemble sur un projet concernant Haïti, un livre puis une exposition montrée au musée de l'Elysée en 2012. "Nous voulions retravailler ensemble sur une industrie qui nous fascine, l'industrie pharmaceutique", a expliqué Arnaud Robert à Keystone-ATS.

L'histoire a démarré là où le premier projet s'était arrêté, en Haïti. Au bord d'une route, un marchand ambulant transportait une tour de médicaments, sorte de tour de Babel. Tout en haut de cette boutique portative, il y a une paire de ciseaux parce que les médicaments ne sont pas vendus en tablette, mais à la pilule.

Un consommateur et un médicament

Ces médicaments proviennent de Chine ou d'ailleurs. Certains ont été laissés par les ONG, parfois ils sont périmés. "Cela montrait la mondialisation de cette industrie. Nous avons eu envie de raconter le rapport entre le consommateur et le médicament, de savoir ce que cherche le consommateur dans le médicament", explique Paolo Woods.

Le journaliste et le photographe ont choisi une dizaine de molécules et, pendant cinq ans, ont parcouru le monde à la recherche d'un consommateur dans un lieu. Ce périple les a emmenés aux Etats-Unis où une adolescente du Massachussetts avale chaque matin une pilule pour ne pas échouer à l'école, au Niger où un jeune devient dépendant aux antidouleurs pour pouvoir trimer encore et encore.

En Italie, un gigolo ingurgite des comprimés pour assurer ses performances sexuelles, un bodybuilder indien prend des stéroïdes et des homosexuels de Tel-Aviv avalent des comprimés pour se protéger du sida et faire la fête. En Suisse, un homme consomme des antidépresseurs, dans un pays pourtant considéré comme l'un des plus heureux au monde, glisse Arnaud Robert.

Aussi un documentaire

L'exposition, conçue spécialement pour l'espace d'exposition renanais, investit tout le bâtiment. Elle réunit des dizaines de photographies, mais aussi des textes et des objets et se termine par une installation vidéo. La Ferme des Tilleuls fournit "un parfait écrin à notre exposition", observe le duo.

L'exposition s'accompagne d'un livre "Happy Pills. Peut-on mettre le bonheur en pilules ?", qui sort de presse ces jours. Sur le même sujet, Arnaud Robert, qui a déjà trois films à son actif, et Paolo Woods sont en train de co-réaliser un documentaire, soutenu par Arte et la RTS notamment et qui sortira l'an prochain. Un chef opérateur et un ingénieur du son les ont accompagnés durant tout leur périple.

Ce projet à plusieurs facettes est le résultat d'un long travail de préparation, "pas loin d'une année à temps complet", estime Arnaud Robert. "Il faut réfléchir en amont pour traduire en image des histoires personnelles et complexes", ajoute Paolo Woods. Dès le départ, il était prévu de réaliser un livre et un documentaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Le festival du film alpin des Diablerets ouvre ses portes samedi

Publié

le

Le Festival international du film alpin des Diablerets, FIFAD démarre samedi aux Diablerets. Il s'annonce sous les meilleurs auspices, selon Benoît Aymon, directeur artistique et Solveig Sautier, directrice opérationnelle. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Festival international du film alpin des Diablerets (FIFAD) lève le rideau samedi sur sa 53e édition. Jusqu'au 20 août, plus de 50 films en provenance d'une douzaine de pays sont à découvrir dans la station des Alpes vaudoises.

Après deux ans chahutés par la pandémie, "on touche du bois, tout se présente très bien", a déclaré le directeur artistique du festival Benoît Aymon vendredi à Keystone-ATS. "Pour l'heure, aucune soirée n'est complète, mais certaines sont d'ores et déjà bien remplies. Nous sommes très contents des préventes", a ajouté Solveig Sautier, directrice opérationnelle.

Samedi, le coup d'envoi du festival sera donné en présence de Carine Bachmann, nouvelle directrice de l’Office fédéral de la culture et invitée d'honneur. Y participeront également les frères Anthamatten et de Jérémie Heitz - quatre Valaisans qui incarnent l’élite mondiale du ski-alpinisme, de l’escalade sportive et des pentes raides.

Des légendes

Le programme propose "une palette de films aussi riche que diversifiée", selon les organisateurs. Ils citent en exemple le documentaire du célèbre grimpeur tchèque Adam Ondra ("Pushing the Limits"), le portrait d'un artiste qui sculpte un violoncelle en glace ("N-Ice Cello") ou encore le récit d'une tempête de neige en Espagne ("Balandru, l'enfer gelé").

En charge notamment des affaires culturelles du canton de Vaud, la conseillère d’Etat Nuria Gorrite remettra, mercredi les prix du livre à deux monstres sacrés de la littérature: Jean-Christophe Ruffin pour son roman "Les flammes de pierre" et Pascal Bruckner pour son essai "Dans l’amitié d’une montagne". La ministre remettra également le Mérite Alpin du FIFAD à Nina Caprez et Cédric Lachat, un couple de légende dans le monde de l’escalade.

Reflet des préoccupations actuelles

Evoquant les thématiques de cette édition, Benoît Aymon relève que la montagne ne se résume de loin pas à l'alpinisme: le réchauffement climatique est de plus en plus fortement présent dans le festival. Tout comme les préoccupations autour du loup, constate le directeur artistique. Elles sont notamment évoquées dans "Naïs et les Loups", histoire d'une petite fille qui part avec son père sur la trace de ces canidés.

Et de souligner le travail énorme réalisé par les cinéastes animaliers d'aujourd'hui. Comme celui des réalisateurs de la "Panthère des neiges" Vincent Munier et Marie Amiguet. Ils présenteront dimanche soir leur film désormais culte, après avoir décliné les sollicitations de tous les festivals. Avec en prime une interview de Sylvain Tesson.

Tournages locaux

Le festival s'intéresse aussi aux productions locales. C'est le cas par exemple d'un film entièrement tourné dans le Chablais ("Les fichiers Muret").

Nouveauté de cette année, les cinés-concerts qui mettent en valeur le patrimoine des anciens, avec trois films d'anthologie tournés il y a une centaine d'années. Le public pourra également tester une expérience immersive inédite en descendant une Coupe du monde de ski ou tenter l’escalade du Cervin. Une réalité certes virtuelle, mais qui préfigure le monde de demain.

L'autre mention spéciale du directeur artistique concerne la création d'une catégorie courts-métrages: elle met en lumière des petits films souvent à tort peu valorisés et permet d'encourager les nouveaux talents, se réjouit-il.

Egalement en ligne

"On ne dit pas oui à tout", relève le directeur artistique. Cette année, sur les plus de 200 films reçus, nous avons dû en refuser environ trois quarts".

A noter qu'environ 80% des films au programme de cette édition peuvent être visionnés en ligne.

www.fifad.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Décès du dessinateur Jean-Jacques Sempé à l'âge de 89 ans

Publié

le

Des personnes observent des dessins de Jean-Jacques Sempe dans le cadre d'un parcours de projections nocturnes avec pour theme " Un printemps avec Sempé " autour du Parc des Bastions à Genève, au printemps 2021. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le dessinateur français Jean-Jacques Sempé est décédé jeudi à l'âge de 89 ans, a annoncé son épouse Martine Gossieaux Sempé. Il était connu pour ses illustrations des aventures du "Petit Nicolas" et ses dessins de presse humoristiques,

"Le dessinateur d'humour Jean-Jacques Sempé est décédé paisiblement (jeudi) soir, 11 août (2022), dans sa 89e année, dans sa résidence de vacances, entouré de sa femme et de ses amis proches", a indiqué Marc Lecarpentier, son biographe et ami, dans une déclaration à l'AFP.

Grand maître français de l'humour et de la poésie, mélange de dérision et de modestie, Sempé a tracé depuis les années 1950 jusqu'à aujourd'hui une oeuvre pleine de bonhommie: des dessins pour le New Yorker, Paris Match ou L'Express aux albums du "Petit Nicolas".

Sempé a été l'un des artistes les plus sollicités par le New Yorker avec une centaine de couvertures dessinées de sa main.

Enfant battu

Né en 1932 à Pessac, près de Bordeaux, le dessinateur a publié une douzaine d'albums dans sa carrière, "Saint Tropez", "Tout se complique" et surtout le "Petit Nicolas" , vendu aujourd'hui à quelque 15 millions d'exemplaires.

Enfant naturel, battu et bègue, Sempé n'a pas vraiment eu l'enfance de son héros Nicolas qu'il fait grandir avec Goscinny dans une France idéalisée des années 1950. Il vend ses premières planches en 1950 à Sud Ouest qu'il signe "DRO" (de "to draw", dessiner en anglais).

La petitesse de l'homme

Depuis le "Petit Nicolas" qu'il créé en 1959 avec René Goscinny, Jean-Jacques Sempé a publié quasiment un album par an et signé une centaine de Unes dans la presse.

Un autobus sur un pont traversant la Seine de nuit, des musiciens, des cyclistes, un cracheur de feu, des scènes à Central Park, Saint-Tropez ou au Jardin du Luxembourg... Dans chacune de ses oeuvres, on retrouve ses thèmes de prédilection: la petitesse de l'homme dans la nature, sa solitude dans la ville, ses disputes, ses ridicules et ses ambitions démesurées, les limites de l'esprit d'équipe.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Château d'Yverdon: des briques de Lego pour interpeller et réparer

Publié

le

Oeuvres éphémères, des briques de Lego colorées apparaîtront sur la façade est du château et dans l'entrée de l'Echandole (Archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le 10 septembre, il sera possible de venir combler des interstices dans une façade du château d'Yverdon-les-Bains en y insérant des briques colorées de Lego. L'objectif de la démarche est de réveiller le patrimoine et de poser un regard neuf sur le bâtiment historique.

L'Echandole, le Musée d'Yverdon et l'Association pour la restauration du château (Archy) sont à l'origine du projet, inspiré et guidé à distance par l'artiste franco-allemand Jan Vormann. Depuis plus de 10 ans, ce dernier est connu pour ses réparations de monuments en Lego, des oeuvres éphémères.

Le lancement du projet Dispatchwork est prévu le samedi 10 septembre. "L'entrée est libre. Tout le monde pourra venir au château et à l'Echandole", a expliqué vendredi à Keystone-ATS Alice Kummer, chargée de communication du théâtre yverdonnois.

Ceux qui le souhaitent pourront colmater les brèches situées sur la façade est du château, du côté de la rue de la Plaine. Cette ½uvre collective restera deux semaines en place. Une autre zone, dans l'entrée de l'Echandole, sera "décorée" de la même manière, lors des spectacles pour les familles, puis démontée en fin de saison.

Collecte de briques

Pour l'heure, les organisateurs ont récolté plus de 50 kilos de Lego, parfois repris de festivals qui ont vécu la même expérience. Mais ils en cherchent encore et appellent la population à venir leur amener d'autres petites briques: "Nous recherchons surtout des pièces spéciales, des pièces d'angle notamment, mais surtout pas des accessoires ou des personnages", détaille Mme Kummer.

Une assistante de Jan Vormann fera le déplacement, pour partager son savoir-faire. "On ne peut pas se contenter d'assembler les pièces. Il faut faire attention à ne pas détériorer le monument. On ne colle pas les briques, on ne les cloue pas non plus", relève Alice Kummer.

Dispatchwork fait écho aux restaurations en cours du château médiéval, qui s'étendront jusqu'en 2024. "C'est notre clin d'oeil artistique et ludique en tant que locataire des lieux", glisse la porte-parole.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Bons Plans LFM

Coup d'envoi de l'édition 2022 de Rock Oz'Arènes

Publié

le

Rock Oz'Arènes LFM
Les arènes d'Avenches / @Nacho Nojek @rockozarenes.com

Rock Oz'Arènes a débuté ce mercredi à Avenches. Une 30ème édition qui aura lieu une dernière fois dans l'amphithéâtre romain avant sa rénovation. Aucune annulation n'avait eu lieu jusqu'à présent. Néanmoins le comité du festival a communiqué hier soir sur l'annulation du groupe Placebo pour raisons familiales.

Baptisée «La 30ème détonante», cette nouvelle mouture proposera  jusqu'à dimanche du rock, de la pop, du rap, de la chanson française, de l'électro et de l'humour. Charlotte Carrel, Directrice artistique de Rock Oz'Arènes nous livre ses impressions peu avant l'ouverture officielle du festival avenchois.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Une édition 2022 qui aura lieu une dernière fois cette année dans les arènes d'Avenches avant 5 ans de travaux d'assainissement nécessaires. Le festival pourra-t-il se poursuivre normalement dès 2023 sans cet écrin qui est l'âme de la manifestation et qui a, entres autres qualités, une acoustique atypique ? Nous avons posé la question à Charlotte Carrel.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Un changement qui n'est pas anodin et qui touche à l'identité même du festival. La manifestation pourrait-elle être remise en question dans ses fondamentaux du fait de ce changement de lieu ? Charlotte Carrel, aux origines de la manifestation, nous répond.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

La 30ème édition du festival a débuté ce mercredi. Une édition anniversaire qui n'a pas été simple à mettre sur pied du fait du covid et de 2 ans de pandémie qui ont rendu l'exercice de programmation du Rock Oz'Arènes périlleux, comme nous l'explique Charlotte Carrel, programmatrice des différents concerts proposés.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Une programmation éclectique et intergénérationnelle est proposée, à nouveau cette année, comme nous le détaille Charlotte Carrel. Passage en revue des différents artistes à l'affiche de cette édition 2022 à ses côtés.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Placebo annule sa venue

Jusqu'à présent, aucune annulation n'avait été annoncée. Néanmoins, quelques heures après cette interview réalisée le 10 août, le festival a signalé, via un communiqué, l'annulation de la venue du groupe britannique Placebo pour raisons familiales. Le Rock Oz'Arènes perd, avec cette annonce, l'une de ses têtes d'affiche. Le comité du festival a communiqué, dans la foulée, mettre tout en œuvre pour remplacer le groupe de Brian Molko. A noter que les billets ne pourront pas être échangés ou remboursés selon l'organisation.

Le programme 2022 est à retrouver sur le site officiel de l'événement

 

Continuer la lecture

Culture

Metallica et Mariah Carey chantent pour l'aide contre la pauvreté

Publié

le

Mariah Carey va participer à la 10e édition du Global Citizen Festival (archives). (© KEYSTONE/AP/Kamran Jebreili)

Metallica, Mariah Carey, Rosalia et les Jonas Brothers, entre autres, se retrouveront à New York cette année pour le Global Citizen Festival, ont annoncé jeudi les organisateurs. La manifestation vise à rallier des soutiens pour l'aide contre l'extrême pauvreté.

L'événement, qui est dans sa dixième année, se tiendra à Central Park le 24 septembre. Un spectacle similaire se tiendra le même jour à Accra, au Ghana, avec Usher, SZA, Stormzy, H.E.R., Sarkodie, Stonebwoy et Tems.

Ces concerts ont lieu depuis 2012 au moment où les dirigeants mondiaux se réunissent à New York pour l'assemblée générale de l'ONU. Global Citizen distribue des billets gratuits aux personnes promettant par exemple d'envoyer des lettres à leur gouvernement pour soutenir l'aide au développement.

"Des décennies d'échecs"

L'actrice Priyanka Chopra Jonas présentera l'événement, qui exhorte les dirigeants ainsi que les philanthropes à soulager la dette, améliorer l'accès à la nourriture et investir dans des solutions pour le climat.

"Des décennies d'échecs politiques et systémiques ont mené l'humanité vers des crises qui convergent et se détériorent rapidement: climat, faim, santé, guerre et conflit", a dit Hugh Evans, co-fondateur et directeur de Global Citizen, dans un communiqué.

"Les populations les plus marginalisées paient le prix de l'inaction de nos dirigeants et maintenant des millions de vies, ainsi que l'avenir de notre planète, sont en jeu."

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Au niveau sentimental, ne vous fabriquez pas de rêve inaccessible ! Reprenez contact avec les réalités du moment et faites avec !

Les Sujets à la Une

X