Rejoignez-nous

Vaud

Kevin Grangier présidera l'UDC Vaud

Publié

,

le

Kevin Grangier a été facilement élu à la tête de l'UDC vaudoise. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Kevin Grangier a été élu jeudi soir à la présidence de l'UDC Vaud. Il promet un style plus offensif avec au premier plan la préférence nationale.

Kevin Grangier, 34 ans, a été élu facilement, remportant 111 voix lors d'un congrès à Palézieux (VD). Autre candidat déclaré, le peu connu Gabor Fonyodi est arrivé loin derrière avec 16 voix.

"Je veux faire de l'UDC le parti de la préférence nationale, et ceci dans tous les domaines", a expliqué Kevin Grangier à Keystone-ATS, en marge de l'assemblée. "Je souhaite par exemple que les Suisses soient prioritaires pour bénéficier du filet social. Je veux une AVS forte, mais avec le mot d'ordre: les Suisses d'abord".

Médias et relève

Pour accompagner ce discours fort, il prône une présence médiatique renforcée, marquant ainsi sa différence: "Je vois les médias comme une opportunité et non comme un risque pour valoriser nos membres et nos idées", ajoute-t-il. Il prévoit d'organiser régulièrement des conférences de presse sur les sujets du moment avec, à chaque fois, d'autres personnalités. Une manière aussi de profiler de nouveaux visages et de favoriser la relève.

Cette posture offensive doit permettre à l'UDC Vaud de regagner du terrain. Le parti vient de perdre un siège au Conseil National, passant de quatre à trois élus, et n'a pas réussi à revenir au Conseil d'Etat depuis le décès de Jean-Claude Mermoud en 2011. L'objectif est de redresser la barre d'ici la prochaine grande échéance électorale, les communales de mars 2021.

Jeune en politique

Kevin Grangier, père de trois enfants, fêtera ses 35 ans en janvier prochain. Cet indépendant, actif dans le conseil en relations publiques, a grandi à Noville, où il s'est lancé en politique avec son voisin et ami Dylan Karlen, municipal UDC à Villeneuve.

Dès ses débuts, il s'engage pour l'indépendance de la Suisse - face à l'Union européenne notamment - , et est membre de l'Association pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN). "La souveraineté de la Suisse est au coeur de mon engagement politique", explique-t-il.

Carrière

Militant dès l'âge de 15 ans, il a cofondé, avec notamment le conseiller national Michael Buffat, les jeunes UDC vaudois en 2002. A 22 ans, en 2008, il est devenu porte-parole adjoint de l'UDC Suisse, puis secrétaire général de l'UDC Vaud de 2014 à fin 2017. Il a dirigé plusieurs campagnes aux niveaux cantonal et fédéral.

Il a quitté son poste de secrétaire général du parti vaudois pour divergences de vues avec la direction qu'il ne trouvait pas assez combative. Il nuance: "j'étais d'accord avec la stratégie, mais j'estimais que le parti ne se donnait pas les moyens de ses ambitions", précise-t-il. Kevin Grangier succède au conseiller national Jacques Nicolet, qui a dirigé le parti durant quatre ans.

Complémentaire de février

En début de soirée, l'assemblée s'est également penchée sur l'élection complémentaire du 9 février au Conseil d'Etat vaudois, après la démission de Jacqueline de Quattro. L'UDC a renoncé à une écrasante majorité à présenter un candidat. Le parti a apporté son soutien à la candidature PLR par 97 voix sans opposition et 13 abstentions.

Le PLR doit désigner son candidat le 5 décembre prochain. Pressentie depuis plusieurs années, la députée et syndique de Payerne Christelle Luisier est la seule en lice. Elle pourrait affronter dans les urnes un militant de la grève du climat. Ces derniers ont annoncé qu'ils se lanceront dans la course. Un candidat sera tiré au sort dans leurs rangs.

Congé paternité

La section vaudoise de l'UDC a également donné ses mots d'ordre pour les votations du 9 février prochain. Elle s'oppose à l'initiative pour des logements abordables et laisse la liberté de vote au sujet de l’extension de la norme contre le racisme aux discriminations et incitations à la haine en raison de l’orientation sexuelle, indique le parti dans un communiqué. L'UDC vaudoise s'écarte ainsi du parti suisse qui a rejeté ce texte à l'unanimité.

Le Comité central a en outre décidé de ne pas soutenir le référendum contre les deux semaines de congé paternité, fait encore savoir le parti. Cela renforce le Röstigraben qui se dessine au sein de l'UDC sur le sujet. Alors que le parti suisse appuie le référendum, les sections cantonales valaisanne et genevoise ont déjà annoncé qu'elles soutiendraient le congé paternité de deux semaines.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Dominique Meyer nommé à la tête de l'OCL

Publié

le

Dominique Meyer n'a pas été reconduit à la Scala, la limite d'âge ayant été fixée à 70 ans pour les directeurs de théâtres lyriques (archives). (© KEYSTONE/EPA ANSA/MATTEO BAZZI)

Le directeur sortant de la Scala de Milan, le Français Dominique Meyer, 68 ans, est nommé au poste de directeur général de l'Orchestre de chambre de Lausanne, a annoncé vendredi la Scala. Il prendra ses fonctions le 15 juillet.

Dominique Meyer restera directeur de la Scala jusqu'à la fin de son mandat le 28 février 2025, a précisé l'institution milanaise dans un communiqué. Son successeur, l'Italien Fortunato Ortombina, "qui assumera les fonctions de directeur désigné de la Scala à partir du 1er septembre 2024", prendra sa relève à partir du 1er mars 2025.

A Lausanne, Dominique Meyer sera rejoint à partir du 1er septembre par Julie Mestre, actuellement directrice générale de l'Orchestre des Pays de Savoie, en tant que directrice des opérations. "Le duo travaillera en étroite collaboration avec le directeur artistique Renaud Capuçon", conclut le communiqué.

Dominique Meyer, qui avait en vain demandé un renouvellement de son mandat à la Scala, avait assuré fin mai quitter son poste en toute "sérénité", sans "amertume". "Un ministre a décidé de me mettre à la retraite de la Scala, mais la vie continue", avait-il déclaré en référence au ministre de la Culture Gennaro Sangiuliano, lequel avait fixé à 70 ans la limite d'âge pour les directeurs de théâtres lyriques, empêchant ainsi de fait une reconduction de M. Meyer qui atteindra cet âge en août 2025.

Le gouvernement nationaliste de Giorgia Meloni n'avait guère caché sa volonté de voir arriver aux commandes de la Scala un Italien, après trois directeurs étrangers.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Vaud

Accident mortel sur un chantier de Prilly

Publié

le

Les services de secours s'activent sur place suite à l'effondrement d'un échafaudage à Prilly. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'effondrement de l'échafaudage d'une tour à Prilly (VD) a fait au moins trois morts et quatre blessés graves vendredi matin. Cinq autres personnes ont également été blessées dans cet accident de chantier, a annoncé la police vaudoise.

Spectaculaire et dramatique accident de chantier vendredi matin à Prilly, dans l'Ouest lausannois (VD): un échafaudage de 60 mètres de haut s'est effondré d'un immeuble en construction près de la Vaudoise aréna. Le bilan, encore provisoire, est lourd: au moins trois morts, quatre blessés graves et quatre autres blessés moyens ou légers, a priori tous des ouvriers travaillant sur le site.

Il est 09h22 quand l'alerte est donnée à la police vaudoise pour signaler la chute d'un échafaudage du mini gratte-ciel de 19 étages, extension verticale accolée à l'ouest du centre commercial de "Malley Lumières", propriété de la Suva, juste derrière la gare de Prilly-Malley. Baptisée "Malley Phare", cette "tour" en structure bois prévoit 96 logements.

"J'ai entendu un énorme fracas puis vu un immense nuage de poussière", a relaté à Keystone-ATS une employée de pharmacie du centre commercial. Bien visible, la scène de l'accident faisait froid dans le dos, avec un gigantesque amas de métal de l'échafaudage gisant pêle-mêle au sol. Aux alentours, de nombreux ouvriers étaient sous le choc, discutant entre eux ou regardant, complètement effarés, l'échafaudage en mille morceaux.

Florian se trouvait à une station-service de l’autre côté de la route au moment de l’accident. Témoin de la scène, il nous raconte. 

FlorianTémoin

Monte-charge en cause?

Très vite, ce sont plusieurs dizaines d'ambulances, de véhicules de pompiers et de police qui se rendent sur les lieux de l'accident. Un vaste périmètre de ce quartier de "Malley Lumières" a aussitôt été bouclé pour les besoins de l'intervention des secours.

Selon plusieurs témoins et ouvriers, le monte-charge se serait effondré du haut de l'immeuble, entraînant dans son sillage tout l'échafaudage de la face nord, côté route du Viaduc menant à la Vaudoise aréna. La police vaudoise n'a pas voulu confirmer.

Jean-Christophe SauterelPorte-parole de la police vaudoise

"Les causes et circonstances de l'accident ne sont pas connues pour l'instant. Une instruction pénale du Ministère public, arrivé sur place, a été ouverte pour les déterminer", a indiqué sur place aux médias le porte-parole de la police cantonale, Jean-Christophe Sauterel. Les investigations ont été confiées aux spécialistes de la gendarmerie et aux enquêteurs de la police de sûreté, comprenant notamment la Brigade de police scientifique.

Les recherches se poursuivent

Un bilan encore provisoire en milieu d'après-midi a, lui, été annoncé par la police dans un communiqué, et déjà lourd: trois morts, quatre blessés graves, dont un héliporté au HUG, deux blessés moyens et deux blessés légers, soit, à ce stade, une dizaine d'ouvriers directement impliqués sur le site. Six des blessés ont été emmenés au CHUV. Les recherches se poursuivaient, des personnes manquant encore à l'appel.

Les pompiers avec les entreprises spécialisées mettaient par ailleurs tout en œuvre pour stabiliser et sécuriser les échafaudages encore en place sur les trois autres façades du haut bâtiment. "Ces travaux sont rendus compliqués en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées pour la fin d'après-midi", souligne la police.

La zone autour du bâtiment sinistré reste interdite en raison des risques de chute, y compris une voie CFF, le giratoire et l'accès au parking et aux bâtiments voisins, informe-t-elle encore.

Evacuations

Très peu de temps après l'effondrement de l'immense échafaudage, le centre commercial et tous les bureaux de "Malley Lumières" ont été évacués, de même que la Vaudoise aréna toute proche en face du bâtiment touché. Le centre sportif a été réquisitionné pour accueillir notamment une cellule psychologique. Il était donc fermé au public jusqu'à nouvel avis.

Selon la police, une vingtaine de personnes impliquées, mais non blessées, et les proches des victimes y ont été accueillies.

Au total, le dispositif de sauvetage s'est élevé à quelque 180 personnes sur les lieux du drame durant la journée, dont environ 50 pompiers et 60 policiers. La police a indiqué qu'elle faisait son possible pour un retour à la normale du trafic dans le secteur bouclé, quotidiennement très chargé.

De son côté, la Municipalité de Prilly a indiqué dans un communiqué qu'elle "exprime toute sa profonde et vive sympathie aux ouvriers et familles touchées par ce malheureux événement et qu'elle est bien en pensées avec eux dans ces difficiles moments".

Lena Vulliamy avec Keystone ATS

Continuer la lecture

Culture

A Plateforme 10, le restaurant Arcadia ferme ses portes

Publié

le

Le restaurant bénéficiait d'une terrasse sur l'esplanade du quartier des arts (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ouvert il y a deux ans en même temps que l'inauguration du site de Plateforme 10 à Lausanne, le restaurant Arcadia fermera ses portes à fin juillet. A l'avenir, les lieux pourraient être utilisés pour des "activités à résonances culturelles et artistiques".

La fondation Plateforme 10 et la société Fino Resto SA, exploitante d'Arcadia, ont décidé la fermeture du restaurant avec effet au 29 juillet. L'établissement avait pris place dans les arcades du quartier des arts et bénéficiait d'une terrasse au coeur de l'esplanade. Il complétait l'offre du Nabi, au MCBA, et du Café Lumen, dans le bâtiment Photo Elysée et mudac.

L'expérience a montré que l'exploitation d'un restaurant hors des musées pouvait "s'avérer difficile", explique vendredi Plateforme 10 dans un communiqué. Les contraintes en découlant "n'étaient pas toujours compatibles avec le développement dans le même espace d'activités culturelles publiques".

Plateforme 10 souhaite continuer à faire profiter le public des infrastructures des arcades et de la terrasse. Le site muséal étudie "divers projets" pour des "activités à résonances culturelles et artistiques ouvertes à la société". L'objectif est de faire du quartier des arts "un véritable lieu de vie mêlant culture, animations et loisirs".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Un échafaudage de 60 m s'effondre à Prilly: 3 morts et 8 blessés

Publié

le

Le dispositif de sauvetage a compris près de 130 personnes. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Spectaculaire et dramatique accident de chantier vendredi matin à Prilly, dans l'Ouest lausannois (VD): un échafaudage de 60 mètres de haut s'est effondré d'un immeuble en construction près de la Vaudoise aréna. Le bilan est lourd: au moins trois morts et 8 blessés.

Il est 09h22 quand l'alerte est donnée à la police vaudoise pour signaler la chute d'un échafaudage du mini gratte-ciel de 19 étages, extension verticale accolée à l'ouest du centre commercial de "Malley Lumières", propriété de la Suva, juste derrière la gare de Prilly-Malley. Baptisée "Malley Phare", cette "tour" en structure bois prévoit 96 logements.

"J'ai entendu un énorme fracas puis vu un immense nuage de poussière", a relaté à Keystone-ATS une employée de pharmacie du centre commercial. Bien visible, la scène de l'accident faisait froid dans le dos, avec un gigantesque amas de métal de l'échafaudage gisant pêle-mêle au sol. Aux alentours, de nombreux ouvriers étaient sous le choc, discutant entre eux ou regardant, complètement effarés, l'échafaudage en mille morceaux.

Monte-charge en cause?

Très vite, ce sont plusieurs dizaines d'ambulances, de véhicules de pompiers et de police qui se rendent sur les lieux de l'accident. Un vaste périmètre de ce quartier de "Malley Lumières" a aussitôt été bouclé pour les besoins de l'intervention des secours.

Selon plusieurs témoins et ouvriers, le monte-charge se serait effondré du haut de l'immeuble, entraînant dans son sillage tout l'échafaudage de la face nord, côté route du Viaduc menant à la Vaudoise aréna. La police vaudoise n'a pas voulu confirmer.

"Les causes et circonstances de l'accident ne sont pas connues pour l'instant. Une instruction pénale du Ministère public, arrivé sur place, a été ouverte pour les déterminer", a indiqué sur place aux médias le porte-parole de la police cantonale, Jean-Christophe Sauterel. Les investigations ont été confiées aux spécialistes de la gendarmerie et aux enquêteurs de la police de sûreté, comprenant notamment la Brigade de police scientifique.

Victimes identifiées

Un bilan encore provisoire en milieu d'après-midi a, lui, été annoncé par la police dans un communiqué, et déjà lourd: trois morts, quatre blessés graves, dont un héliporté au HUG, deux blessés moyens et deux blessés légers, soit, à ce stade, une dizaine d'ouvriers directement impliqués sur le site. Six des blessés ont été emmenés au CHUV. Les recherches se poursuivaient, des personnes manquant encore à l'appel.

Les victimes ont été identifiées, ont annoncé en soirée l'Etat de Vaud et la police vaudoise.Il s’agit de trois ouvriers travaillant sur le chantier: un Suisse de 43 ans, un Cap Verdien de 35 ans et un Français de 30 ans.

Les pompiers avec les entreprises spécialisées mettaient par ailleurs tout en ½uvre pour stabiliser et sécuriser les échafaudages encore en place sur les trois autres façades du haut bâtiment. "Ces travaux sont rendus compliqués en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées pour la fin d'après-midi", souligne la police.

La zone autour du bâtiment sinistré reste interdite en raison des risques de chute, y compris une voie CFF, le giratoire et l'accès au parking et aux bâtiments voisins, informe-t-elle encore.

Evacuations

Très peu de temps après l'effondrement de l'immense échafaudage, le centre commercial et tous les bureaux de "Malley Lumières" ont été évacués, de même que la Vaudoise aréna toute proche en face du bâtiment touché. Le centre sportif a été réquisitionné pour accueillir notamment une cellule psychologique. Il était donc fermé au public jusqu'à nouvel avis.

Selon la police, une vingtaine de personnes impliquées, mais non blessées, et les proches des victimes y ont été accueillies.

Au total, le dispositif de sauvetage s'est élevé à quelque 180 personnes sur les lieux du drame durant la journée, dont environ 50 pompiers et 60 policiers. La police a indiqué qu'elle faisait son possible pour un retour à la normale du trafic dans le secteur bouclé, quotidiennement très chargé.

De son côté, la Municipalité de Prilly a indiqué dans un communiqué qu'elle "exprime toute sa profonde et vive sympathie aux ouvriers et familles touchées par ce malheureux événement et qu'elle est bien en pensées avec eux dans ces difficiles moments". "Emu", le Conseil d'Etat vaudois a également présenté ses "sincères condoléances".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Jupiter, qui traverse le Secteur de vos unions, vous encourage à être plus ouvert avec votre partenaire en écoutant ses confidences et ses déclarations…

Les Sujets à la Une

X