Rejoignez-nous

Vaud

La campagne "Amoureux.se" sensibilise les jeunes adultes aux relations toxiques

Publié

,

le

Destinée aux 16-25 ans, la campagne Amoureux.se vise la prévention de la violence dans le couple par les pairs en proposant des clés de lecture pour s’assurer qu’une relation amoureuse est saine (photo prétexte). © KEYSTONE/LUIS BERG

Trois capsules vidéo ouvrent la réflexion sur les relations de couple. Le Bureau de l’égalité du canton de Vaud lance la campagne “Amoureux.se”, qui s’adresse aux 16-25 ans. L’idée est que les jeunes puissent reconnaître les signaux d’alarme d’une relation toxique.

Tous les 15 jours en Suisse, une femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. A partir de ce constat, le Bureau de l’égalité du canton de Vaud a lancé plusieurs campagnes, dont une sur les réseaux sociaux. Intitulée “Amoureux.se”, elle s’adresse aux 15-25 ans et vise à prévenir la violence dans le couple, et ceci par les pairs. Une sensibilisation primordiale au vu des derniers chiffres concernant la violence conjugale, selon la conseillère d’Etat vaudoise Isabelle Moret. En charge de l'économie, de l'innovation, de l'emploi et du patrimoine, le Bureau de l'égalité se trouve dans son département.

Isabelle MoretConseillère d'Etat vaudoise

Parmi les exemples de signaux d’alerte cités dans les témoignages: les excès de jalousie, le contrôle du téléphone, ou encore l’interdiction de voir des amis. Sur le site, des tests permettent de se questionner sur la nature de sa relation.

Isabelle MoretConseillère d'Etat vaudoise

Les vidéos de la campagne Amoureux.se sont à retrouver sur le site de l’Etat de Vaud et sur Instagram et YouTube. Elles s'inscrivent dans une volonté générale du Bureau de l'égalité de prévenir les violences faites aux femmes.

Parmi les autres mesures mises en place, le lancement d'un label pour les pharmacies formées à recevoir des personnes victimes de violences domestiques. Un autocollant "Violences domestiques stop" sera affichée sur les pharmacies concernées.

Isabelle MoretConseillère d'Etat vaudoise

Ce label, inédit en Suisse, sera décerné aux officines qui auront formé plus de deux personnes dans leurs équipes à cette problématique. Selon le Canton, la formation vise à mieux comprendre la problématique de la violence dans le couple, repérer les indices de la souffrance vécue par les victimes, connaître les dispositions légales permettant de protéger les victimes, et enfin les services d’aide disponibles.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Lausanne, sur un petit nuage, bat Ambrì et intègre le Top 3

Publié

le

Jason Fuchs (gauche), avec 2 assists, a inscrit ses 26e et 27e points. Michael Raffl (droite), avec un doublé, a signé ses 5e et 6e buts en 10 matchs. ©KEYSTONE/Cyril Zingaro

Tout va bien au Lausanne Hockey Club! En battant Ambrì-Piotta 4-1, les Lions signent une quatrième victoire consécutive au meilleur moment de la saison.

Le match s'annonçait serré. Lors des trois premières rencontres entre les deux clubs cette saison, le résultat s’est toujours joué à un but d'écart. Le premier match, à Ambrì, avait été remporté 5-4 par les Tessinois. Ils s'étaient également imposés à Malley 1-2 après prolongations. Et les Lions avaient finalement signé un succès lors du troisième acte en gagnant 2-3 après tirs au but. Mais ce vendredi à la Vaudoise Aréna, les hommes de Geoff Ward ont totalement balayé ce schéma.

Après un début de match plutôt dominé par les Levantins, les Lausannois ont retourné la situation. Tout d'abord à la 16e avec Michael Raffl qui a inscrit le 1-0 à 5 secondes de la fin d'un powerplay (assists: Jason Fuchs et Damien Riat). Janne Juvonen avait pourtant empêché le puck d'entrer après le tir de Jason Fuchs, mais Raffl a profité d'un léger rebond sur la jambière et d'un petit déséquilibre du gardien pour ouvrir la marque.

Et à la 20e sur une réussite de Damien Riat, encore une fois en supériorité numérique. Servi par Raffl et Fuchs qui se trouvait derrière la cage, l'attaquant a pu envoyer le puck, à ras du poteau, au fond des filets. Deux buts qui feront remonter la statistique du powerplay lausannois, mais qui sont tout de même un peu “chanceux”. Le 5 contre 4 reste l'une des principales lacunes des Vaudois, comme le confirme Jason Fuchs.

Jason FuchsAttaquant du LHC

Indépendamment de comment ces buts ont été inscrits lors du powerplay, ils auront au moins le mérite d'enlever une part de "stress" qui a pu se créer ces derniers temps où ça ne fonctionnait vraiment pas. Et d'être plus serein au moment d'aborder ces phases de jeu. "C'est sûr, chaque fois que tu marques un but ça te mets un peu plus en confiance, les choses deviennent plus instinctives, plus naturelles, explique Jason Fuchs. Et ce soir, on va pas se le cacher, le powerplay, ça nous gagne le match. Donc on sait qu'on va devoir continuer à travailler sur ça."

Une fin de match en dents de scie

Les Lions se sont ensuite offert une incroyable occasion d'aller creuser l'écart en début de deuxième tiers. Les Lausannois évoluaient en infériorité numérique, mais ont tenu bon pendant les 2 minutes de pénalité infligées à Ken Jäger. Et c'est justement le n°17 qui, en revenant sur la glace, a pu récupérer le puck et partir tout seul face au but. Mais Juvonen a dit non.

À la mi-match, rebelote avec ce puck qui a fini derrière le gardien tessinois, entre ses jambes et la ligne. Raffl a bien essayé de le pousser au fond des filets mais Laurent Dauphin a réalisé un excellent sauvetage en contrant la canne de l’Autrichien.

C'est finalement Johnny Kneubuehler qui a réduit le score. L'attaquant levantin a fait le tour de la cage pour venir tromper Connor Hughes (36e, assits: Rocco Pezzullo et Nando Eggenberger). À ce moment-là, le score, bien que tendu, n'est pas dramatique. Mais Jason Fuchs déplore un relâchement dans ce deuxième tiers qui n'était "vraiment pas bon". "On a subi, on a eu de la peine", lâche-t-il encore. Est-ce que c'est une question de mental? Les Lausannois se sont-ils trop reposés sur leur avantage? Ou est-ce simplement l'équipe en face qui a posé problème?

Jason FuchsAttaquant du LHC

La fin du match sera une partie de plaisir pour les Lions. Le 3-1 a, encore une fois, été inscrit en powerplay par Damien Riat (45e, assists: Lawrence Pilut et Connro Hughes). Deux passes, relativement rapides, pour faire traverser la glace au puck et permettre au n°9 de marquer sans même avoir besoin de poser le jeu.

Michael Raffl viendra mettre le point final de cette rencontre 30 secondes avant la sirène (assists: Ken Jäger et Fabian Heldner). Suite à un mauvais contrôle des Lévantins, l'attaquant lausannois a pu partir tout seul devant la cage vide, pour le plus grand bonheur des 9'150 supporter présents à la patinoire.

"Jamais trop haut, jamais trop bas"

Le LHC réalise ainsi une excellente opération et surfe sur une très bonne vague. "Je pense que la semaine passée était super importante, analyse Jason Fuchs, surtout avec les deux match à l'extérieur de samedi et dimanche. Et aujourd'hui, c'était peut-être un peu le match piège. Mais on trouve une solution pour gagner les matchs et c'est ça qui est important en ce moment."

Le classement de National League a d'ailleurs belle allure pour les Vaudois. Avec ce succès, ils remontent à la 3e place et comptent 85 points, tout comme Zoug. Ils conservent donc leur confortable avance de 8 points sur leurs poursuivants que sont Lugano et Berne.

Il reste maintenant quatre matchs pour Lausanne dans la saison régulière. Et le secret pour finir en beauté se trouve dans la gestions de cette "euphorie" des bons résultats. Il va en effet falloir s'en servir, sans toutefois être submergé par les émotions.

Jason FuchsAttaquant du LHC

Les Vaudois se déplacent à Zurich ce samedi. Ils accueilleront ensuite Genève-Servette mardi, repartiront sur la route du CP Berne samedi prochain avant de terminer la saison à la Vaudoise Aréna le 4 mars. Un match qui les opposera à Zoug.

Continuer la lecture

Hockey

Le HC Bienne réalise une très mauvaise opération

Publié

le

Jere Sallinen et Bienne ont fini par s'incliner contre Fribourg Gottéron (ici au duel Benoit Jecker). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Finaliste du dernier championnat, Bienne devra passer par les play-in cette saison, sauf incroyable retournement de situation. La défaite concédée contre Fribourg Gottéron (2-5) devrait avoir scellé le destin de Seelandais qui demeuraient sur neuf succès consécutifs à domicile depuis le 1er décembre dernier.

Contre des Biennois dominateurs dans le jeu et au niveau des occasions, les Fribourgeois ont fait preuve d'un réalisme rare, marquant leurs trois premiers buts sur leurs quatre premiers tirs cadrés. Si Marcus Sörensen s'est fait l'auteur de sa 31e réussite de la saison, les Dragons ont pu également compter sur la verve de leurs défenseurs (Streule, Gundersen), leur efficacité en supériorité numérique (2/2) et sur un excellent Reto Berra pour l'emporter. De retour au jeu après plus de trois semaines d'absence, Damien Brunner a inscrit le 2-4.

LHC: power-play décisif

Dans la lutte pour la sixième place, Lausanne fait partie des gagnants du soir. Le LHC s'est régalé en power-play contre Ambri-Piotta. Michael Raffl (16e) et Damien Riat (20e et 45e) ont profité des trois 5 contre 4 du match pour battre Janne Juvonen. Score final: 4-1. L'ancien junior du LHC, Johnny Kneubühler (36e) a permis aux Tessinois de rester dans le sillage des Vaudois jusqu'au début de l'ultime période.

Ajoie: le doublé de Frossard

Dans la rencontre des extrêmes, les ZSC Lions l'ont emporté aux tirs au but, à Porrentruy, contre Ajoie (3-2). Comme (trop) souvent cette saison, les Jurassiens n'ont pas démérité et ont pu compter sur un Damiano Ciaccio inspiré, mais ont concédé une quatrième défaite cette saison contre les Zurichois. A noter le doublé de Thibault Frossard en 71 secondes (27e et 28e minutes) pour les Ajoulots. En avant-match, le maillot de l'ancien attaquant Steven Barras a été officiellement retiré.

Mauvaise affaire genevoise

A la recherche de précieuses unités pour décrocher une place en play-off, Lugano (5-2 contre Langnau), Berne (4-1 à Zoug) et Davos (3-0 contre Kloten) ont tous signé une victoire à trois points. Des résultats qui ne font pas l'affaire de Genéve-Servette, un autre de leurs adversaires directs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Capitole de Lausanne rénové et agrandi officiellement inauguré

Publié

le

Au Capitole de Lausanne, la Cinémathèque suisse dispose désormais de deux salles pour près de 900 places au total. (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le néon du Capitole a pu de nouveau briller de mille feux vendredi soir à Lausanne. Une cérémonie d'ouverture officielle a célébré la rénovation et l'agrandissement du mythique cinéma. La Cinémathèque suisse y dispose désormais de deux salles pour près de 900 places.

Après trois ans de travaux, l'emblématique établissement de la capitale vaudoise a retrouvé son faste d'antan. La Cinémathèque et la Ville de Lausanne ont invité quelque 730 personnes pour cette soirée d'inauguration, dont des réalisateurs et acteurs suisses. Les invités ont pu librement visiter les lieux et profiter d'un apéritif offert par les autorités lausannoises.

"C'est avec beaucoup de fierté, d'émotions et de bonheur que nous avons sauvé cette salle et que nous l'inaugurons ce soir (...) Un petit miracle pour une grande salle. La renaissance du Capitole", a déclaré le syndic de la Ville de Lausanne Grégoire Junod lors d'une série d'allocutions sur la scène.

De l'âme et de la magie

"Nous célébrons l'âme et la magie d'un lieu exceptionnel", a affirmé pour sa part la conseillère d'Etat vaudoise en charge de la culture Nuria Gorrite. Elle a rappelé toute l'importance d'un tel cinéma comme "lieu de partage essentiel, de vivre ensemble".

De son côté, le directeur de la Cinémathèque suisse Frédéric Maire a déjà promis des surprises, comme par exemple la projection de films avec la présence dans la salle d'un orchestre symphonique.

Dans la grande salle historique flambant neuve, d'autres personnalités ont aussi pris la parole, à l'instar de Jean Studer, président de la Cinémathèque suisse, Olivier Steimer, président de la Fondation Capitole et Yves Fischer, directeur suppléant de l'Office fédéral de la culture (OFC). Tous ont fait l'éloge d'un joyau architectural et patrimonial.

"La petite dame du Capitole"

Les invités ont ensuite eu droit à la projection de "La petite dame du Capitole" (2005), dans la salle historique du Capitole, la plus grande de Suisse. Le documentaire de la réalisatrice Jacqueline Veuve est un portrait de l'ancienne propriétaire du Capitole, "Mademoiselle" Lucienne Schnegg.

Engagée en 1949, elle avait pris la direction du cinéma en 1956 et ce jusqu'en 2010, date du rachat de l'établissement par la Ville de Lausanne. Elle est décédée à l'âge de 90 ans en mai 2015. Elle aura été maintes fois citée lors des allocutions.

La soirée devait se terminer avec une partie musicale (DJ set vinyles) au second et nouveau foyer du Capitole, à la hauteur de la deuxième salle, en sous-sol.

La grande fête d'inauguration se poursuit ce week-end, avec deux journées portes ouvertes agrémentées de visites des lieux (samedi de 10h00 à 17h00 et dimanche de 10h00 à 15h00) et de projections.

Samedi soir à 20h00, "2001, l'Odysée de l'espace" de Stanley Kubrick sera à l'affiche dans une version 70 mm, copie neuve de l'originale. La séance est déjà complète. Le dimanche à 17h00, place au rire avec la comédie d'Yves Robert, "Le Grand Blond avec une chaussure noire", avec l'acteur Pierre Richard (aussi complet).

Salles Buache et Schnegg

Inauguré en 1928, le cinéma, qui fêtera donc ses 100 ans dans quatre ans, vit une nouvelle "grande révolution" après les transformations de 1959. Entamé en 2021, les travaux de rénovation et d'agrandissement ont permis la création en sous-sol d'une deuxième salle de cinéma et d'un nouveau foyer à l'architecture contemporaine.

Les espaces rénovés accueillent désormais aussi une salle de consultation des archives de la Cinémathèque suisse, une boutique et une petite librairie spécialisée, un café-bar et un ascenseur. Coût total de ces trois ans de chantier: 21,6 millions de francs.

La grande salle, toujours aussi imposante qu'élégante, avec son balcon et ses petites loges, a retrouvé toute la splendeur de son esthétique des années 1950. Elle porte désormais le nom du légendaire directeur et pionnier de la Cinémathèque suisse, Freddy Buache. Elle peut recevoir 736 personnes.

Baptisée du nom de Lucienne Schnegg, la nouvelle salle peut, elle, contenir 140 personnes. Elle permettra à la Cinémathèque suisse de développer et diversifier ses activités en permettant notamment de garder des films à l'affiche plus longtemps et de présenter deux films différents dans les deux salles. Le nombre de projections pourra ainsi monter en puissance et dépasser les trois séances quotidiennes de la Cinémathèque "époque" Montbenon.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Art et intelligence artificielle, un mariage qui questionne

Publié

le

Cette image, issue du projet 3038 (50.97), a été générée par l'intelligence artificielle suite à des descriptions écrites par deux artistes romands.(© Antón de Macedo et Paul Hegi)

Durant trois semaines à Grandson, une manifestation fait rimer art et intelligence artificielle. Un mariage qui se démocratise et qui soulève nombre de questions, dont certaines seront abordées lors de conférences, tables rondes et expositions. Plongée dans cette nouvelle tendance artistique.

Générer un texte, une image, ou même une vidéo grâce à quelques mots glissés à une intelligence artificielle, cette pratique se démocratise de plus en plus à grande échelle depuis des mois. Dans l'univers artistique, l'intelligence artificielle arrive également en force. Certains se sont même spécialisés dans ce nouveau domaine.

L'utilisation de ce nouvel outil soulève beaucoup de questions, morales, éthiques, artistiques. Pour tenter de répondre à certaines d'entre elles, un événement a lieu actuellement à Grandson, autour de l'art et de l'IA.

A l'origine de la manifestation, Jorge Canete. Cet architecte d'intérieur est également curateur d'expositions. Et suite à l'évolution de son métier avec l'intelligence artificielle, il a souhaité explorer davantage ce domaine :

Jorge CaneteOrganisateur de la manifestation Art & IA

La manifestation dure plus de trois semaines, réparties entre expositions, conférences, tables rondes ou encore ateliers pour tous les âges. Elle souhaite faciliter l'accès et la compréhension de ce nouvel outil

Jorge CaneteOrganisateur de la manifestation Art & IA

(R)évolution dans l'art

Un "outil", c'est comme cela qu'est décrite l'intelligence artificielle par certains. C'est notamment le cas de Nathalie Dietschy, professeur assistante en histoire de l'art à l'Université de Lausanne.

Nathalie DietschyProfesseure assistante en histoire de l'art à l'Université de Lausanne

Pas question donc selon Nathalie Dietschy que l'intelligence artificielle remplace une discipline artistique existante. Au contraire, il s'agit plutôt d'un schéma qui se répète dans l'histoire de l'art. Même s'il s'accompagne de certains bouleversements :

Nathalie DietschyProfesseure assistante en histoire de l'art à l'Université de Lausanne

Cet outil permet donc de vraies créations artistiques, soulignent plusieurs intervenants. C'est notamment le cas du duo Paul Hegi et Antón de Macedo. Deux artistes romands, à l'origine du projet 3038 (50.97), un livre de plusieurs centaines d'images générées par l'intelligence artificielle. Si tout le monde peut en effet utiliser ces assistants pour créer des images, l'apport d'un regard artistique permet d'avoir une vraie création artistique :

Antón de MacedoArtiste pluridisciplinaire et auteur du projet 3038 (50.97)

Quelle limite légale ?

L'avénement de l'intelligence artificielle s'accompagne de nombreuses questions, notamment légales. Notamment, les bases de données des intelligences artificielles, qui sont un des enjeux de ce domaine. Car les différentes IA se nourrissent d'autres oeuvres ou productions passées pour générer leurs images.

Nathalie DietschyProfesseure assistante en histoire de l'art à l'Université de Lausanne

Pour nos artistes romands, cet outil peut permettre une vraie création artistique, malgré les influences des bases de données. Tout dépend de ce qu'on demande à l'intelligence artificielle. On peut, comme l'ont fait Paul Hegi et Antón de Macedo, soumettre de longs textes à l'assistant numérique, pour cadrer au mieux sa demande.

Paul HegiPhotographe et auteur du projet 3038 (50.97)

D'un point de vue légal, de nombreux défis juridiques découlent de l’utilisation d’intelligence artificielle, en société, ou alors dans le monde artistique.

Yaniv BenhamouAvocat et professeur de droit du numérique à l'Université de Genève

Plus difficile encore, les lois découlant du droit d'auteur peuvent varier en fonction des différentes juridictions :

Yaniv BenhamouAvocat et professeur de droit du numérique à l'Université de Genève

Expos à Grandson

A Grandson, lors de la manifestation, des ateliers, tables rondes et conférences sont organisées. Des expositions sont également à découvrir :

Jorge CaneteOrganisateur de la manifestation Art & IA

La manifestation "Art & IA 2024" se déroule à Grandson, du 22 février au 17 mars 2024. Toutes les informations sur le site internet de la manifestation.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Vous savez qu'exprimer son attirance est parfois compliqué. Formulez votre intérêt avec modération pour avoir toutes les chances de créer un lien.

Les Sujets à la Une

X