Rejoignez-nous

Lausanne

De la dioxine découverte dans des sols de places de jeux

Publié

,

le

L'ancienne usine d'incinération du Vallon pourrait être à l'origine de cette pollution des sols. (Image d'archive - ©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Des teneurs en dioxines et furanes ont été détectées dans les hauts de Lausanne. Dix-huit sites en ville dépassent la valeur limite dont plusieurs places de jeu et de loisirs. L'accès à neuf d'entre eux considérés comme sensibles a été restreint.

La pollution aux dioxines a été constatée dans le cadre du projet de parc agro-écologique sur les parcelles de la Ville entre Chailly et la Sallaz. "Le dossier est sérieux, mais nous ne sommes pas dans un état de crise alarmante", a déclaré Natacha Litzistorf, directrice lausannoise du logement, de l'environnement et l'architecture, mercredi devant la presse.

Héritage du passé

Suite à cette découverte, la Ville s'est tournée vers le canton qui a mené des analyses complémentaires sur 49 sites à proximité. Les autorités se veulent rassurantes: en respectant les mesures de prévention d'usage, cette ancienne pollution ne présente pas de menace imminente pour la santé. Elle est probablement liée à l'ancienne usine d'incinération du Vallon qui a cessé ses activités en 2005, a ajouté Mme Litzistorf. Des analyses sur le site permettront d'en savoir plus.

Les dioxines sont des substances organiques persistantes en principe générées par un processus de combustion et déposées sur le sol par l'air. Restant en surface, elles étaient générées entre les années 1920 à 1970. Aujourd'hui, ces rejets ont été réduits de plus de 90%, a poursuivi Cornélius Neet, directeur général de l’Environnement du canton.

Les installations actuelles - l'usine d'incinération de Tridel, la STEP de Vidy et le crématoire de Montoie - ne sont pas en cause. L'alimentation en eau potable de la Ville n’est pas non plus menacée par cette pollution.

Des mesures sur neuf sites

Sur les 18 lieux où la valeur-limite de 100 ng/kg (nanogrammes équivalent toxique par kilogramme de sol), édictée par la Confédération, est dépassée, neuf sites dits sensibles nécessitent des mesures d'urgence. Notamment pour protéger les enfants en bas âge susceptibles d'ingérer de la terre, a expliqué M. Neet.

Il s'agit essentiellement des abords de places de jeux et des terrains de sport, par exemple à Sauvabelin, à l'Hermitage ou encore à la Place du Nord, a précisé Mme Litzistorf. A titre préventif, des panneaux informatifs et des barrières seront mis en place d'ici une semaine.

"Il faudrait cependant qu'un enfant absorbe quotidiennement de la terre pour que cela constitue un danger", a expliqué le professeur David Vernez, chef du Département Santé, travail et environnement à Unisanté, chargé d'évaluer les risques de cette contamination.

Risques faibles

La zone où des terrains sont susceptibles de contenir cette dioxine va de l'Usine du Vallon au secteur de Victor-Ruffy et peut concerner des jardins privés. Il est recommandé de laver et éplucher les légumes et de se laver les mains après le jardinage. Les molécules ne se fixent pas sur les légumes, a précisé le professeur. La consommation de cucurbitacées est en revanche déconseillée.

La dioxine s'accumulant dans les graisses animales, il vaut mieux éviter de manger de la viande ou des oeufs de poules produits sur ces terrains. La Ville demande d'ailleurs au public de ne pas consommer les rillettes de cochons laineux de Sauvabelin et de les rapporter dans leurs lieux s'achat.

Si l'ingestion de terre polluée peut s'avérer nocive, voire cancérigène à long terme, il faudrait en absorber une quantité significative, quatre fois par semaine toute l'année pour que cela représente un danger, ont répété les autorités. Le risque est diffus et faible. "Ce n'est pas Seveso", a relevé M. Neet.

Investigations poursuivies

La Ville a tout de suite mis en veilleuse son projet de parc agro-écologique où se trouvait l'ancienne ferme Aeby et son marché. Des investigations vont être menées pour examiner d'autres sites sensibles d'ici fin juillet. Ensuite, le canton décidera de mesures d'assainissement. Une ligne d'information destinée à la population est ouverte au 021 315 96 96 jusqu'au 28 mai.

Les autorités ont encore relevé que si des valeurs préoccupantes ont été découvertes (entre 100 et 300 ng/kg), le seuil de danger a été établi à 1000 en France et Allemagne. Par ailleurs, la Suisse ne compte quasi pas de cas concrets de pollution à la dioxine qui auraient été analysés et qui auraient permis la comparaison, a noté la municipale.

Interviews

Natacha Litzistorf Municipale en charge de l’environnement, Lausanne
David VernezChef du Département Santé, travail et environnement d’Unisanté
Cornelis NeetDirecteur général de l’Environnement de l’Etat de Vaud

(Texte KEYSTONE-ATS/Sons DOR)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Karine Meylan prend la tête du Musée romain de Lausanne-Vidy

Publié

le

Karine Meylan entrera le 15 juin prochain dans sa fonction de nouvelle directrice du Musée romain de Lausanne-Vidy. (© Ville de Lausanne)

Une femme va prendre la direction du Musée romain de Lausanne-Vidy. La Municipalité lausannoise a nommé vendredi Karine Meylan, actuelle conservatrice à l'ArchéoLab de Pully. Elle remplacera dès le 15 juin Laurent Flutsch à la suite de son départ à la retraite.

"Son expertise dans les disciplines de la muséologie, de l'archéologie et de la médiation culturelle lui permettra de poursuivre l'excellent travail mené par M. Flutsch au musée ces vingt dernières années et de faire face aux futurs enjeux notamment en matière d’accès à la culture", écrit la Ville dans un communiqué.

Née en 1981, Karine Meylan est titulaire d'un Master à l'Université de Lausanne en archéologie gallo-romaine, histoire ancienne et histoire ainsi que d'un certificat en pratique muséale de l'International Council of Museums (ICOM). Elle termine actuellement un doctorat en archéologie à l'Université de Lausanne, spécialisée dans le domaine de la médiation des sciences historiques.

Elle dispose d'une grande connaissance du domaine muséal de l'archéologie pour avoir travaillé plus de dix ans commeconservatrice à l'ArchéoLab et comme commissaire d'exposition, notamment à la Villa romaine d'Orbe-Boscéaz, au Musée des Arts et des Sciences de Sainte-Croix et à l'UNIL, détaille la Municipalité.

Hommages à Laurent Flutsch

La Municipalité de Lausanne témoigne aussi à Laurent Flutsch sa vive reconnaissance pour avoir, depuis plus de vingt ans, permis au Musée romain de Lausanne-Vidy de se positionner comme une institution de premier plan dans le domaine de l'archéologie en Suisse romande.

"Les nombreuses expositions présentées sous sa direction ont attiré et émerveillé des générations d'écoliers et marqué un public de tous âges par le caractère unique de l'expérience qui leur était offerte, en alliant intelligence, humour, originalité et rigueur scientifique", salue-t-elle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Le canton propose la vaccination de rappel aux 12-15 ans

Publié

le

Vaud recommande la vaccination de rappel aux jeunes âgés de 12 à 15 ans (archives). (© Keystone/MARTIAL TREZZINI)

Le canton de Vaud offre aux jeunes de 12 à 15 ans la possibilité de se faire injecter en rappel une dose de Pfizer contre le coronavirus. Les autorités sanitaires proposent ce "booster", uniquement sur rendez-vous, via les filières pédiatriques existantes dans les centres de vaccination du CHUV (Lausanne), de l'HRC (Rennaz), de l'HIB (Payerne), les eHnv (Yverdon), l'EHC (Morges) et du GHOL (Nyon).

Cette vaccination de rappel est recommandée aux jeunes âgés de 12 à 15 ans par l'OFSP et la commission de vaccination, pour "augmenter leur protection contre une infection bénigne et contre d'autres répercussions négatives (quarantaine, isolement) et de réduire le risque de transmission à des contacts étroits (personnes vivant sous le même toit), en particulier à des personnes qui présentent une immunodéficience sévère et qui sont moins bien protégées malgré la vaccination", rappelle vendredi le canton.

Par ailleurs, les autorités politiques et sanitaires annoncent aussi que le centre de tests de Beaulieu à Lausanne sera également ouvert aux personnes asymptomatiques dès lundi. Uniquement sur rendez-vous. Le canton dit vouloir répondre à la forte demande de tests PCR pour ces personnes-là dans la perspective des vacances de février.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Région de Morges: nouveau dépôt pour les bus MBC

Publié

le

Selon des prévisions, la part modale des transports en commun dans le district de Morges pourrait tripler à l'horizon 2030. Pour les MBC, la compagnie régionale de trains et de bus, cela correspond à une augmentation du nombre de courses de 130% (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Conseil d'Etat vaudois demande au Grand Conseil d'accorder une garantie d'emprunt de 66,6 millions de francs pour construire un nouveau dépôt pour les Transports de la région Morges Bière Cossonay (MBC) à Denges. Remplaçant l'actuel dépôt à Tolochenaz, il servira au stationnement et à l'entretien des bus de toute la région morgienne.

Selon les prévisions, la part modale des transports en commun dans le district de Morges pourrait tripler à l'horizon 2030, explique jeudi le gouvernement dans ses décisions hebdomadaires. Pour les MBC, la compagnie régionale de trains et de bus, cela correspond à une augmentation du nombre de courses de 130%. Et à un quasi doublement du nombre de véhicules, dont une majorité de bus articulés, pour assurer le trafic urbain et régional.

C'est dans ce contexte de forte progression que les MBC veulent construire à Denges un nouveau dépôt pour l'entretien et le stationnement des bus de la région. Il viendra remplacer le dépôt de Tolochenaz, dont la capacité n'est plus suffisante et qui ne permet pas la maintenance des bus articulés, précise le Conseil d'Etat.

Budget total de 83 millions

La mise à l’enquête a été faite en automne 2020 et l'autorisation de construire a été délivrée à la fin 2021. Le budget du projet s'élève à près de 83 millions de francs. Le canton soutient cette démarche avec une garantie d'emprunt. En plus de celle-ci, les MBC bénéficieront d'une garantie d'emprunt fédérale, leur permettant d'accéder à des taux préférentiels sur le marché des emprunts.

Le nouveau projet prévoit la construction de deux bâtiments reliés en sous-sol, destinés à l'entretien et au stationnement d'une centaine de bus. Dans la perspective du développement d'une flotte de bus électriques, il sera possible d'équiper le site d'une infrastructure pour l'approvisionnement énergétique.

Des bureaux et locaux sont également prévus, tout comme le réaménagement de la route cantonale en bordure du site. L'actuel dépôt de Cossonay reste en activité, pour les bus qui sont mis en service dans la région du Pied-du-Jura. Quant au dépôt de Tolochenaz, il sera vendu, indique encore le canton.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne lance la 4e édition de son budget participatif

Publié

le

Le conseiller municipal lausannois David Payot lance une 4e édition du budget participatif de la ville (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Budget participatif lance sa quatrième édition avec son lot d’améliorations. Les Lausannois seront à nouveau appelés aux urnes pour décider comment répartir une enveloppe de 175'000 francs entre les projets qui auront été déposés par des associations lausannoises ou des groupes d’habitants.

Les projets peuvent être déposés sur la plateforme "Lausanne participe" jusqu’au 31 mai. Pour accompagner les intéressés, la Fondation pour l'animation socioculturelle et ses lieux seront mobilisés cette année pour promouvoir le Budget participatif et accompagner les Lausannois lors de permanences, annonce la Ville jeudi dans un communiqué.

Cette dernière organisera quant à elle un événement-rencontre entre les porteurs de projet et ses services techniques, lors de l'étude de faisabilité. A travers cette démarche participative, les habitants ont, dans un premier temps, l’occasion de déposer des projets qui leur tiennent à c½ur et susceptibles d’améliorer la qualité de vie de leur quartier,

Dans un second temps, tous les Lausannois sont invités à prendre part à l’organisation de leur Ville en votant pour leurs projets préférés. Une manière de mettre en valeur la citoyenneté et le lien social, aussi bien pour la forme que pour le fond, selon David Payot, directeur de l’Enfance, de la jeunesse et des quartiers, à l'origine des budgets participatifs.

Le montant à disposition est de 175'000 francs. Chaque projet peut coûter au maximum 20'000 francs, souligne encore le communiqué.

https://participer.lausanne.ch/processes/budget-participatif

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Conservatoire de Lausanne: un audit pour démêler les dissonances

Publié

le

Le Conservatoire de musique de Lausanne vit une période difficile depuis l'an dernier. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le Conservatoire de musique de Lausanne (CL) est en crise. Ses six doyens ont démissionné en bloc, dénonçant une gouvernance "inconséquente, autoritaire et dangereuse". La direction regrette, met en place une Commission musicale intérimaire et annonce un audit.

La démission collective du décanat a été soutenue à l'unanimité par l'assemblée générale de l'Association des professeurs (APC), réunie dimanche soir, selon un communiqué du syndicat Sud. Cette décision intervient pratiquement un an après l'annonce par la direction du CL d'une baisse des salaires des enseignants, d'une hausse des écolages et d'une adaptation des mesures pédagogiques.

"Le corps décanal qui fait vivre l'établissement, qui l'encadre et qui lui donne les bases pour offrir un travail de très grande qualité et conquérir une réputation et des résultats que tout le monde reconnaît, quitte ses postes, car il est empêché de remplir sa mission par une direction qui mène, à tout prix, une gouvernance inconséquente, autoritaire et dangereuse pour la vie même du CL", écrit le syndicat représentant l'APC.

Ils ont démissionné de leurs rôles de doyens, représentant une partie de leur occupation au sein du Conservatoire, mais poursuivent leurs missions d'enseignement, précise-t-on.

Déficit annuel à combler

Confronté à un déficit annuel de 300'000 francs, l'institution avait affirmé en février 2021 devoir prendre des mesures pour assurer sa survie. Sa direction indiquait vouloir abandonner "le taux horaire privilégié" dont bénéficient les plus anciens collaborateurs, qui seront désormais placés sur le même taux que leurs collègues.

Elle expliquait qu'elle ne pouvait plus maintenir une échelle de salaires supérieure aux recommandations de la Loi sur les écoles de musique (LEM). En revanche, aucun licenciement n'était prévu. Le Conservatoire de Lausanne compte environ 1200 élèves et 80 professeurs. Son budget 2021 se montait à 8,1 millions de francs.

Dans l'actuelle rupture avec la direction, les doyens déplorent "une politique autoritaire qui aboutit à la dégradation des prestations et de la qualité dans le but d'imposer une stratégie d'austérité et une gestion verticaliste", et ce "à n'importe quel prix". Selon eux, cela compromet également les prestations dont bénéficient les élèves, l'équilibre général de l'école et les conditions de son développement.

Ils évoquent aussi une "situation de risque psychosocial" mettant en cause les conditions de santé et d'intégrité des doyens et des enseignants. Ceux-ci "n'en peuvent plus de cette situation où la direction refuse le dialogue, l'échange, la participation et la négociation".

Résultat de l'audit en mai

Le Conseil de fondation et la direction de la Haute école de musique et du Conservatoire de Lausanne (HEMU-CL) ont réagi mercredi dans un communiqué. "Cette décision radicale est évidemment regrettable et nous questionne sur les malentendus profonds qu'elle révèle", écrivent-ils. Ils estiment en revanche que c'est la partie adverse qui a "progressivement mis fin au dialogue et refusé les offres de médiation".

Les hauts dirigeants de l'école annoncent la mise en place immédiate d'une Commission musicale intérimaire afin d'assurer la continuité de service et d'éviter d'impacter les élèves. Elle est composée de membres de la direction et du conseil des directeurs de l'HEMU-CL.

Un audit sera par ailleurs mené dès le 1er février afin de permettre d'objectiver les problématiques de climat de travail et de gouvernance, indiquent-ils. Il avait été annoncé le 1er décembre au corps enseignant à la suite de leurs revendications et de la désolidarisation des doyens envers la gouvernance du CL, précisent-ils.

Les résultats sont attendus pour le mois de mai 2022. Ils permettront d'établir un plan d'action et de prendre des décisions qui s'imposeront, selon les hauts responsables.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Epoque très favorable pour officialiser une relation, créer une entreprise, ou en finir tout-à-fait avec une situation pénible.

Les Sujets à la Une

X