Rejoignez-nous

Lausanne

Grandir, rassembler, adapter : les piliers de la législature lausannoise

Publié

,

le

La Municipalité de Lausanne, élue en mars dernier et entrée en fonction le 1er juillet, a dévoilé ce mardi son programme de législature 2021-2026. (Archives © KEYSTONE/Laurent Gillieron)

S'adapter, grandir, rassembler: telle est la politique que veut poursuivre la Municipalité de Lausanne ces cinq prochaines années. L'exécutif de la capitale vaudoise a dévoilé son programme de législature basé sur ces trois axes, avec, sans surprise, une part très importante laissée aux enjeux climatiques et sociaux.

C'est soudée et souriante que la Municipalité in corpore a présenté ce matin son programme de législature pour la période 2021-2026. Une Municipalité qui a gardé le ton de couleurs de la législature précédente, ouvrant ses portes à deux nouvelles têtes : celles d'Emilie Moeschler et de Xavier Company.

Principal défi pour ces prochaines années: s'adapter en permanence. Il s'agit à la fois gérer des dossiers à moyen et long terme, tels que la politique climatique et les grands enjeux de politique urbaine et en même temps, d'avoir une ville "agile" qui s'adapte extrêmement vite pour répondre aux besoins de la population, note le syndic. Et de citer en exemple le Covid-19 et son impact extrêmement fort sur toutes les politiques de la ville, ainsi que sur ce programme.

Grégoire JunodSyndic de Lausanne

Des dossiers à moyen et long terme qui ont forcément teinté le programme de législature. On pense à la ville de demain, et on s’y prépare du côté lausannois. On retrouve Grégoire Junod, syndic de Lausanne :

Grégoire JunodSyndic de Lausanne

En matière de lutte contre le réchauffement climatique, la Municipalité porte un programme "extrêmement ambitieux, pour que la ville soit vivable demain". Le syndic a notamment mentionné le défi de la décarbonisation des bâtiments et du chauffage à distance, une politique "lourde qui va générer quelques chantiers".

Ne pas grossir pour grossir

Deuxième grand axe: grandir. "Nous revendiquons une ville qui se développe", a souligné M. Junod. La ville est un lieu fortement impacté par les enjeux climatiques, la pollution, mais en même temps elle est la solution: les enjeux climatiques et du non-étalement urbain exigent de développer la ville en ville :

Natacha LitzistorfMunicipale lausannoise en charge de l'environnement

L'écoquartier des Plaines-du-Loup sera un vrai laboratoire de la ville de demain, a-t-il décrit. Et de rappeler que l'exécutif veut un urbanisme différencié sur des sites prioritaires, tels que les Boveresses, Beaulieu, Sébeillon ou la gare. Lausanne veut également des parts de logements abordables dans tous les projets urbains.

Nombreux chantiers

Une ville qui grandit passe également par le développement des activités économiques et des places de travail. Là aussi, des noyaux stratégiques sont prévus à Beaulieu, la Rasude et en lien avec les CHUV et les hautes écoles.

En ce qui concerne la mobilité, Lausanne sera affectée par de très nombreux chantiers: LEB, M3, gare de Lausanne. Une situation qui devrait permettre de repenser la mobilité lausannoise, comme le confirme Florence Germond :

Florence GermondMunicipale lausannoise en charge de la mobilité

Avec autant de travaux et de nuisance sur les routes, comment garantir une mobilité fluide au coeur de la commune ? On retrouve Florence Germond :



Florence GermondMunicipale lausannoise en charge de la mobilité

Sans oublier l'apaisement de la circulation avec en ligne de mire un 30 km/h de jour sur certains axes, les projets de mobilité douce et la tarification des transports publics.

Intégration et aide aux victimes

Enfin dernier point, la capitale vaudoise se veut rassembleuse. Près de 150’000 personnes y habitent, dont plus de 40% d’étrangers. La politique d'intégration est une "marque de fabrique de la Municipalité". Lausanne a su garder une mixité sociale, estime le syndic. La ville va d'ailleurs beaucoup investir pour l'accueil des enfants pendant cette législature.

L'accent sera également posé sur une thématique un peu nouvelle, la lutte contre les violences domestiques. La volonté de la ville est de développer une relation police citoyen axée sur l'aide aux victimes, avec une attention particulière pour les minorités sexuelles. Egalement au chapitre des nouveautés, la promotion de l'intégration et de l'égalité par le sport.

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Un 200 m masculin déjà très relevé

Publié

le

Armand Duplantis sera de retour à Lausanne pour un concours à la perche sous chapiteau à Ouchy (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Athletissima a présenté les principaux contours de son édition à venir le 26 août. Pour l'heure, le 200 m masculin et la perche à Ouchy s'annoncent très prometteurs.

Il va de soi qu'avec les Mondiaux de Eugene en juillet et les Championnats d'Europe de Munich en août, le plateau de la 47e édition sera finalisé au plus près de l'événement. Mais la réunion de la Pontaise promet déjà beaucoup.

Sur le demi-tour de piste masculin, le champion olympique bahaméen du 400 m Steven Gardiner se mesurera à l’Américain Noah Lyles, champion du monde en titre et médaillé de bronze olympique sur la distance. Les deux hommes devraient aussi affronter le vice-champion olympique Kenny Bednarek (USA). C’est à Lausanne que Noah Lyles avait signé en 2019 le chrono canon de 19''50 qui fait de lui le 5e meilleur performer de l’histoire.

Star des stars, le champion olympique et recordman du monde Armand Duplantis emmènera un plateau de haut vol au concours de la perche qui aura lieu la veille du meeting, le jeudi 25 août, dans le décor idyllique d’Ouchy au bord du Léman. Nouveauté, l’épreuve se déroulera sous un chapiteau, de quoi permettre de grandes performances peu importe la météo.

En attendant de voir si les meilleures Jamaïcaines seront là, le 100 m féminin pourra compter sur la présence des deux flèches Ajla del Ponte et Mujinga Kambundji. On peut encore citer la présence de Femke Bol sur 400 m haies, de Pedro Pichardo au triple saut, de Ryan Crouser au lancer du poids et de Loïc Gasch au saut en hauteur pour un concours qui sera disputé avec les deux champions olympiques Barshim et Tamberi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

René Prêtre continuera d'opérer au CHUV

Publié

le

René Prêtre continuera à opérer au CHUV durant les cinq prochaines années (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le CHUV pourra toujours compter sur René Prêtre. Le célèbre chirurgien cardiaque, qui avait annoncé son départ à la retraite en mai, continuera d'opérer à Lausanne au cours des cinq prochaines années, à un taux d'activité de 40%.

L'annonce a été faite vendredi par la ministre de la santé vaudoise Rebecca Ruiz, à l'occasion de la leçon d'adieu de René Prêtre. Le Jurassien de 65 ans, qui laisse la direction du Service de chirurgie cardiaque à Matthias Kirsch, se consacrera désormais aux interventions de chirurgie cardiaque adulte chez ses patients, indique le CHUV dans un communiqué.

Il poursuivra aussi une collaboration avec le CHUV dans le domaine de la chirurgie cardiaque pédiatrique humanitaire, dans le cadre de missions à l'étranger et pour renforcer les liens avec les filières qui prennent en charge des jeunes patients au CHUV.

"Cette poursuite de collaboration avec le Pr René Prêtre, dans le contexte du développement du Service de chirurgie cardiaque, nous permettra ainsi de bénéficier, quelques années encore, de son expérience reconnue et de son important réseau de partenaires", a indiqué Matthias Kirsch, cité dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Le duel Maillard - Nordmann pourrait tomber à l'eau

Publié

le

Un arrangement aurait été trouvé entre Roger Nordmann et Pierre-Yves Maillard, qui entourent ici le président du PS Suisse Cédric Wermuth (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les socialistes vaudois n'auront peut-être pas à choisir entre Pierre-Yves Maillard et Roger Nordmann pour savoir qui se lance dans la course au Conseil des Etats. Une solution alternative sera proposée aux délégués du parti samedi lors du congrès à Payerne (VD).

"Une proposition largement soutenue par le comité directeur et relative aux élections fédérales sera faite", indique vendredi la présidente du PS Vaud, Jessica Jaccoud, contactée par Keystone-ATS. Elle ajoute qu'aucun autre commentaire ne sera fait jusqu'à samedi.

La présidente ne confirme ni n'infirme l'information publiée vendredi après-midi par Le Temps, à savoir qu'un arrangement aurait été trouvé entre Pierre-Yves Maillard, Roger Nordmann et les instances dirigeantes du parti.

Selon Le Temps, Roger Nordmann serait prêt à retirer sa candidature, pour autant qu'il obtienne une deuxième dérogation pour pouvoir se représenter au Conseil national. Le chef de groupe du PS au Parlement a en effet atteint la limite du nombre de mandats fixé par son parti pour la Chambre du peuple, où il siège depuis 2004.

Pour mémoire, le PS vaudois veut récupérer, lors des élections fédérales d'octobre 2023, le siège perdu en 2019 au Conseil des Etats. Tant Pierre-Yves Maillard que Roger Nordmann se sont montrés intéressés à relever le défi. Plusieurs observateurs craignent toutefois qu'un tel duel fratricide, entre deux ténors de la politique suisse, ne laisse des traces au sein du PS vaudois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une nouvelle directrice pour le festival de la Cité

Publié

le

Le festival de la Cité aura une nouvelle directrice dès le mois de septembre en la personne de Martine Chalverat (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Martine Chalverat est la nouvelle directrice du festival de la Cité à Lausanne. Elle entrera en fonction le 1er septembre à la place de Myriam Kridi, en poste depuis sept ans.

Née en 1981 et formée entre Lausanne et Genève, Martine Chalverat est actuellement codirectrice de Visions du Réel à Nyon. Elle a auparavant travaillé pour le festival Images à Vevey, la salle de concerts Fri-Son à Fribourg, le Cully Jazz, mais encore pour l'Office fédéral de la culture (OFC). Elle préside également depuis 2018 le conseil de fondation du Sinfonietta de Lausanne.

"Au-delà de son solide parcours professionnel dans le domaine culturel et de sa grande aptitude de conduite d'équipe, Martine Chalverat est une personne passionnée et engagée", se réjouit vendredi le festival de la Cité dans son communiqué.

La prochaine édition, la dernière sous la direction de Myriam Kridi, est programmée du 5 au 10 juillet. Pour son 50e anniversaire, la manifestation dévoilera 100 propositions artistiques, soit 60 concerts et 40 spectacles d'arts vivants. Elle investira 18 lieux de la capitale vaudoise, essentiellement à la Cité, mais aussi le site muséal de Plateforme 10.

Lors de sa dernière édition normale en 2019, soit avant l'arrivée du Covid-19, le festival avait accueilli quelque 100'000 personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

LEB: plus de 3,34 millions de voyageurs transportés en 2021

Publié

le

La flotte des nouveaux véhicules du LEB est désormais au complet et les anciens trains ont pu être retirés de la circulation. (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) a vu sa fréquentation repartir à la hausse en 2021. Il a transporté 3,34 millions de voyageurs contre 2,95 millions en 2020, année touchée de plein fouet par la pandémie du coronavirus, ont indiqué jeudi les responsables de la compagnie.

Celle-ci a traversé 2021 à "un rythme soutenu. L'accroissement de l'offre lié à la cadence 15 minutes représente une augmentation de 17% de kilomètres parcourus. Plus de 3,34 millions de personnes ont emprunté les trains et les bus de remplacement entre Prilly et la gare de Lausanne à partir de la fin du mois de septembre 2021" en raison des travaux du nouveau tunnel.

La flotte des nouveaux véhicules est désormais au complet et les anciens trains ont pu être retirés de la circulation, précise la compagnie dans son communiqué.

En 2021, le taux de ponctualité a augmenté de 9,3 points pour atteindre en moyenne annuelle 95,1%. "Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats du travail de stabilisation de la ligne et de sa fiabilisation", se félicite Olivier Bronner, directeur du LEB et membre de la direction des Transports lausannois (tl), cité dans le communiqué.

Par ailleurs, la gouvernance du LEB a été revue avec un Conseil d'administration recomposé, de nouveaux statuts et un cadre réglementaire révisé. Le tout a été complété par un Conseil des communes.

Réunis pour la première fois à l'automne 2021, les représentants des communes qui composent ce nouvel organe, participent désormais activement, par leurs remarques et propositions, au développement du LEB et à sa stratégie qu'élabore le Conseil d’administration, explique-t-on.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Ne restez pas aussi tristounet ! Dehors, un grand bol d’air frais vous ferait du bien, tout comme de voir, à nouveau, vos meilleurs potes…

Les Sujets à la Une

X