Rejoignez-nous

Lausanne

Huit seniors intéressés au projet lausannois d'échange de logement

Publié

,

le

Le projet-pilote d'échange d'appartements mené par la Ville de Lausanne a suscité de l'intérêt dans plusieurs villes de Suisse (image d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Quelque 245 ménages, locataires des immeubles de la Ville de Lausanne ou de la Société immobilière lausannoise pour le logement (SILL), ont été contactés dans le cadre du projet-pilote d'échange d'appartements lancé en début d'année pour lutter contre la pénurie de logements. Huit ménages de seniors et 53 familles se sont dits intéressés.

Un total de huit échanges pourrait donc avoir lieu, pour autant que toutes les parties décident d'aller jusqu'au bout du projet. "La participation se fait sur une base volontaire. Il faut que tous les binômes sortent gagnants et chacun peut à chaque étape décider de sortir du projet", explique à Keystone-ATS la municipale lausannoise en charge du logement, Natacha Litzistorf.

La Ville est actuellement en train de constituer les paires d'échange. L'idée est que les familles à l'étroit puissent accéder à un logement plus grand et les seniors à un logement plus adapté à leurs besoins en termes de taille et d'accessibilité. Pour l'heure, les contacts sont d'ordre téléphonique. "On regarde la typologie du logement recherché, le montant du loyer visé ainsi que le quartier souhaité", poursuit la municipale.

Cette dernière ne se dit pas déçue par le nombre d'intéressés. "Ce n'est pas le nombre d'échanges qui est important, ce sont plutôt les enseignements qu'on pourra en tirer, notamment sur ce qu'une telle démarche implique en termes de temps ainsi qu'au niveau juridique et sociologique", souligne Mme Litzistorf.

Sur mesure

"Il faut bien voir qu'il ne s'agit pas juste de changer de logement, c'est tout ce qui va autour", insiste-t-elle. Pour certains seniors, cela peut être la pharmacienne qu'on aime bien, ou le supermarché et la poste atteignables à pied. Pour les familles, ce sera peut-être la place en crèche obtenue au bout d'une longue attente ou l'école dont on ne veut pas changer. "Une approche mécanique n'est pas possible, on fait vraiment dans la dentelle", dit-elle.

Du point de vue juridique, la question est particulièrement épineuse. Il s'agit d'éviter que l'une des parties du binôme subisse une forte augmentation de loyer au moment de déménager. "Ce serait bien de parvenir à faciliter l'échange au niveau du droit du bail, d'autant plus qu'à terme, nous aimerions pouvoir travailler aussi avec les régies privées", explique encore Mme Litzistorf.

Pour les binômes en train d'être constitués, les prochaines étapes consisteront en une rencontre mutuelle, la visite des appartements concernés et la formalisation de l'échange des baux. Les premiers déménagements n'auront pas lieu avant la fin de l'année.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Bruno Le Maire pourrait collaborer avec le centre E4S à Lausanne

Publié

le

Le ministre français de l'économie Bruno Le Maire est actuellement en discussion pour une charge de cours auprès du centre E4S, une joint venture de l'EPFL, l'IMD et l'UNIL. (© KEYSTONE/EPA POOL/TERESA SUAREZ / POOL)

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire pourrait enseigner à Lausanne à la rentrée. Il est actuellement en discussion pour une charge de cours auprès de "The Enterprise for Society Center" (E4S), une joint-venture de l'EPFL, de l'IMD et de l'UNIL.

"Pour l'instant, des discussions sont en cours. Rien n'est encore véritablement concret", a déclaré mercredi à Keystone-ATS Jean-Philippe Bonardi, professeur à l'Université de Lausanne (UNIL) et co-directeur d'E4S, revenant sur des informations du Canard Enchaîné.

Créé il y a quatre ans, E4S est un projet conjoint entre l’Université de Lausanne, l’International Institute for Management Development (IMD) et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), a-t-il expliqué. Son objectif est d'activer les réflexions sur la transition vers un système économique plus durable et plus inclusif.

"E4S cherche à sortir des sentiers battus des institutions académiques, par sa vocation interdisciplinaire et son ambition d’impacter les grandes décisions politiques et managériales. Un des moyens d’y parvenir est de mettre les chercheurs et étudiants des trois institutions en contact avec des décideurs qui ont dû faire face aux arbitrages difficiles qu’engendre cette transition. Que ce soit du point de vue financier, technologique ou politique, ainsi qu’en termes de vision", poursuit le co-directeur.

Profil intéressant

"Dans ce cadre, le profil de Bruno Le Maire nous intéresse beaucoup". Et de citer ses expériences aux affaires étrangères qui ont forgé de fortes convictions sur l’évolution de la situation géopolitique et son impact sur la transition, ainsi qu'à la tête du ministère de l'Economie où il a été par exemple été directement impliqué dans le redémarrage du programme nucléaire français.

Son idée n'est pas de venir habiter en Suisse, a précisé M. Bonardi. Si la visite d'Emmanuel Macron à l'UNIL en novembre dernier a certainement eu un impact, les contacts d'E4S avec M. Le Maire - qui n'avait pas participé au voyage - sont récents.

Bruno Le Maire est ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence de la République en 2017. Il s'apprête à quitter Bercy après sept ans en poste. Son entourage refuse pour l'instant tout commentaire sur sa destination, mais a précisé que le ministre ne quittera pas la France.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Passage souterrain de Saint-François fermé pour travaux

Publié

le

Le passage souterrain débouche sur la place Saint-François (image prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le passage souterrain ouest de la place Saint-François à Lausanne va subir une cure de jouvence à partir du 29 juillet. Il sera entièrement fermé à partir du 12 août et jusqu'à la fin des travaux, prévue en octobre.

Le revêtement actuel du sol sera remplacé par du carrelage et des installations lumineuses seront installées. La peinture du plafond sera refaite en nuance claire pour rendre le passage plus agréable et lumineux, annonce la ville mardi dans un communiqué.

Du côté de Saint-François, les escaliers seront équipés d'une main courante. L'escalator sera conservé dans le sens de la montée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le TF confirme la protection des abords d'un monument à Mex (VD)

Publié

le

Le Tribunal fédéral confirme la protection des abords du château d'En-Haut à Mex (VD). (archives) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Tribunal fédéral rejette les recours de la Municipalité de Mex (VD) et du propriétaire du château d'En-Haut contre l'annulation d'un permis de construire. La commune n'a pas suffisamment pris en compte les objectifs de protection de ce monument et de ses abords.

Propriétaire de la parcelle de quatre hectares accueillant le château et ses dépendances, le recourant a obtenu en 2022 l'autorisation de démolir la ferme du Prieuré et d'un bâtiment voisin afin de construire un immeuble de quatre étages.

La Direction générale des immeubles et du patrimoine du canton de Vaud avait pourtant émis un avis négatif. Quant à Patrimoine suisse et à sa section cantonale qui s'étaient opposées au projet, elles ont fait recours devant le Tribunal cantonal qui a annulé le permis de construire.

Dans un arrêt publié mardi, le Tribunal fédéral confirme que l'instance précédente n'a pas violé l'autonomie communale. La justice vaudoise a constaté en effet que la Municipalité n'avait pas pris en compte le classement du village à l'Inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse (ISOS) et le classement de plusieurs bâtiments de la parcelle.

De même, l'exécutif a ignoré le recensement du jardin du château par la section suisse du Conseil international des monuments et sites (ICOMOS Suisse). Dans ces conditions, la commune a failli à son obligation de tenir compte des objectifs de protection attachés à l'ISOS. L'annulation du permis de construire ne viole donc pas son autonomie. (arrêt du 24 mai 2024 dans les causes 1C_400 et 408/2023)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Manifestation à Lausanne contre les violences policières

Publié

le

Les manifestants étaient au nombre de 400 environ, selon la police municipale de Lausanne. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Environ 400 personnes, selon les forces de l'ordre, ont défilé samedi après-midi à Lausanne pour dénoncer les violences policières. Les manifestants s'étaient réunis, dès 13h30, devant la gare de la capitale vaudoise, en réponse à l'acquittement en appel, lundi, de six policiers impliqués dans l'affaire Mike Ben Peter, un Nigérian de 39 ans décédé lors d'une interpellation musclée, en 2018.

Le collectif Kiboko et la famille de la victime avaient appelé à "se mobiliser autour de cette deuxième étape juridique". Des actions ont eu lieu durant la tenue du procès, il y a deux semaines, devant le tribunal délocalisé pour l'occasion à Renens ainsi qu'au Théâtre 2.21 à Lausanne. C'est aussi eux qui ont appelé à "une manifestation massive contre les violences policières" ce samedi.

Les manifestants ont commencé à défiler dans les rues de Lausanne aux alentours de 14h00. Ils se sont notamment arrêtés à l'endroit où Mike Ben Peter a perdu la vie, selon un photographe de l'agence Keystone-ATS. Des discours ont été prononcés, dénonçant les violences policières.

La manifestation était autorisée, a rappelé Sébastien Jost, le porte-parole de la police municipale lausannoise. Elle s'est tenue sans incident notable, encadrée par les forces de l'ordre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Sentiment de ne pas avancer dans votre job, mais en fait, votre progression est simplement un peu longue. Éloignez toute pensée négative !

Les Sujets à la Une

X