Rejoignez-nous

Lausanne

La population invitée à redessiner le quartier de Sébeillon

Publié

,

le

Le quartier de Sébeillon va se transformer dans les 10 prochaines années. © CFF

Sébeillon va faire peau neuve. Une démarche participative a été lancée par les CFF et la Ville de Lausanne pour redessiner le quartier. La population est invitée à faire part de ses idées.


Ce quartier lausannois situé entre Malley et Sévelin est l’une des dernières grandes friches urbaines de la ville. C’est aussi l’un des 6 sites destinés à une mutation urbaine dans la capitale vaudoise. Il va être totalement transformé dans les 10 prochaines années. Et avec ses 6 hectares destinés à l’urbanisation, Sébeillon est un vrai point stratégique. Yves Bonard, urbaniste à la ville de Lausanne et responsable de l’unité des projets urbains.

Yves BonardUrbaniste à la Ville de Lausanne et responsable de l'unité des projets urbains

Si a priori, 1 tiers de l’espace sera destiné aux activités et 2 tiers au logement, on ne sait pas encore exactement à quoi ressemblera le quartier. Une démarche participative a été lancée afin de sonder les besoins et les envies de la population. La première rencontre aura lieu jeudi 21 septembre dès 16 heures, dans la Halle aux Marchandises, à l’Espace Amaretto.

Florence LegastCheffe de projet pour le développement immobilier d'objets de placement pour les CFF

Ces ateliers participatifs ne seront qu'une première étape. En effet, les CFF et la Ville de Lausanne veulent impliquer la population tout au long du processus. Les résultats qui découleront de cette démarche feront partie du cahier des charges du développement. Un concours d’urbanisme sera ensuite lancé.

Si le portrait exact du quartier est encore flou, un profil est déjà quelque peu esquissé. Environ un tiers de l’espace devrait être destiné aux activités et deux tiers au logement. Sébeillon devrait aussi devenir un hub logistique urbain.

Yves BonardUrbaniste à la Ville de Lausanne et responsable de l'unité des projets urbains

La Halle, bâtiment historique et protégé, est également un point sur lequel les CFF et la Ville de Lausanne veulent miser. L'édifice fera partie des éléments qui justifieront l'attractivité du quartier. Non seulement pour le côté architectural, mais aussi parce que c'est un espace que la population s'est approprié. Cependant, les activités présentes actuellement dans la Halle, comme le Jump Spot, sont en sursis. Leur maintient dans la Halle, leur déménagement ailleurs dans le quartier ou leur disparition de Sébeillon déprendra des résultats de la démarche participative. La station-service qui se trouve juste à côté de la Halle est dans la même situation.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Lausanne: une ligne des tl exploitée à 100% par des e-bus en 2024

Publié

le

Inaugurée en 2019 à Lausanne, la ligne 24 qui longe le bord de lac sera à 100% composée d'e-bus en 2024 (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les deux premiers autobus électriques (e-bus) des Transports publics de la région lausannoise (tl) circulent depuis mi-novembre sur la ligne 24 (Bourdonnette – Tour Haldimand-Lac). Ils seront rejoints par trois autres dans les prochaines semaines. En 2024, cette ligne sera la première du réseau tl exploitée à 100% avec des e-bus à batterie.

Ce premier pas permettra d’éviter chaque année 350 tonnes d’émissions de CO2 sur ce trajet qui longe le bord du lac et dessert le Musée Olympique, le Théâtre de Vidy et le siège du CIO, indiquent les TL lundi dans un communiqué. Et d'ajouter que l’expérience de la ligne 24 sera précieuse pour la mise en oeuvre de la transition de la flotte de bus à l’horizon 2030.

Cette ligne a été choisie pour sa proximité avec le dépôt de Perrelet à Renens, où la recharge des e-bus s’effectue. En outre, sa topographie sans dénivelé permet d’assurer une desserte fiable.

En parallèle, ces cinq e-bus rouleront régulièrement sur d’autres lignes pour analyser leurs performances sur les pentes lausannoises. Les équipes pourront ainsi expérimenter les défis que représentent ces nouveaux véhicules électriques pour l’organisation de l’exploitation et la planification des installations. L’arrivée de nouveaux bus est également l’occasion de tester l’habillage des véhicules.

En amorçant la transition vers des transports publics silencieux et sans émissions directes et locales de CO2, les tl disent s’engager à diminuer l’impact de leur activité sur l’environnement et contribuer aux plans climat du canton et des communes.

En 2022, les tl ont transporté 75% des voyageurs avec des véhicules électriques (métros et trolleybus). Pour autant, 60% de la flotte de véhicules routiers est thermique. Le remplacement de ces 162 bus diesel est prévu au fur et à mesure de leur fin de vie pour maîtriser les coûts et bénéficier des dernières technologies disponibles à l’horizon 2030.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Nouveaux spectacles à Rumine et à la Palud à mi-décembre

Publié

le

Cette année, les illuminations de rue resteront allumées une heure de plus que l'an dernier, jusqu'à 21 heures (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

A Lausanne, le concept des éclairages de Noël est dans une phase de transition. Cette année, un nouveau spectacle son et lumière habillera le Palais de Rumine du 14 au 24 décembre. La traditionnelle projection sur l’Hôtel de Ville, à la Place de la Palud, aura lieu aux mêmes dates. Et pour que fêter ne rime pas avec gaspiller, les illuminations de rue seront éteintes à partir de 21h00.

"La Légende d’Harmonia", spectacle de vidéomapping de 15 minutes, égaiera le Palais de Rumine les 14 et 15 décembre et du 17 au 24 décembre 2023. Le nouveau spectacle "La fabuleuse histoire de Jean-Yves Lablette" sera projeté sur l'Hôtel-de-Ville, à la place de la Palud, aux mêmes dates, avec des horaires alternés, a communiqué la Ville de Lausanne.

Ces animations s’ajouteront aux traditionnelles attractions lumineuses que sont les balançoires à la place de la Louve, le sapin illuminé à la Palud et les décorations de rue.

Afin de ne pas laisser la place de la Riponne dans le noir, le Palais de Rumine sera éclairé du début du mois jusqu'au 13 décembre et du 25 au 31 décembre. Les habituelles décorations lumineuses dans les rues et le sapin à la Palud animeront la ville jusqu'au 3 janvier 2024 jusqu'à 21h00, soit une heure de plus que l'an dernier. La cathédrale sera également illuminée dans des couleurs festives jusqu’à 23h00 durant cette période.

Faible consommation

Les illuminations des Fêtes de fin d’année contribuent de manière importante à l’ambiance festive et consomment peu d’électricité. A Lausanne, les guirlandes et autres décorations sont régulièrement entretenues et remplacées par des modèles plus efficients. Cette année, ils consommeront environ 8000 kWh, soit environ 0,001% de la consommation d’électricité annuelle globale de la ville.

"L’an dernier, dans un contexte de pénurie d’énergie, la Municipalité avait décidé de ne pas les supprimer, mais d’en restreindre la durée et les horaires. Cette année, la situation énergétique est meilleure, mais les efforts doivent se poursuivre", explique Xavier Company, conseiller municipal et directeur des Services industriels de Lausanne (SiL), cité dans un communiqué.

"C’est pourquoi la durée d’éclairage est prolongée d’une heure le soir à 21h00 au lieu de 20h00. La période est fixée, comme l’an dernier du 1er décembre au 3 janvier". Déjà réduit en 2022, le festival Lausanne Lumière n'aura ainsi pas lieu en tant que tel cette année, précise encore la Ville.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Les Urbaines accueillent plus de 7000 visiteurs en 3 jours

Publié

le

L' Espace Arlaud à Lausanne, un lieu habituel des Urbaines, où plusieurs projections de vidéos ont eu lieu cette année. (© KEYSTONE/DOMINIC FAVRE)

Plus de 7000 personnes ont participé durant trois jours ce week-end dans l'agglomération lausannoise à la 27e édition du festival Les Urbaines. Cette fréquentation élevée confirme l'enthousiasme des publics à expérimenter des formes artistiques questionnant les hégémonies esthétiques et politiques, et la nécessité de les rendre visibles et accessibles, écrivent les organisateurs dimanche.

Durant trois jours, les visiteurs et visiteuses ont pu naviguer entre les habituels lieux partenaires du festival que sont l'Arsenic, le Théâtre Sévelin 36, l'Espace Amaretto, l'Espace Arlaud, le Bourg et le Temple de Chavannes. Ils ont aussi pu parcourir plusieurs lieux inédits, généralement inoccupés ou pas encore ouverts au public, comme l'ancien cinéma Eldorado à Chauderon où se visite l'exposition jusqu'au 10 décembre, et le futur Jumeaux Jazz Club au Flon.

Dans son communiqué, le festival précise que l'année 2023 marque le départ d'Ysaline Rochat, la codirection du festival, après 11 années d'implication au sein de la structure d'abord en tant qu'administratrice et programmatrice, puis comme codirectrice dès 2017. Yasemin Imre, curatrice et chercheuse basée à Genève, a été choisie par le Conseil de Fondation pour reprendre la codirection aux côtés de Samuel Antoine, et commencera son activité de codirectrice le 15 janvier 2024.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

7000 visiteurs à la Bourse aux armes de Lausanne

Publié

le

Quelque 7000 visiteurs ont parcouru les près de 100 stands de cette 29e Bourse aux armes internationale de Lausanne. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Plus de 7000 personnes ont visité durant trois jours la 29e Bourse internationale aux armes de Lausanne qui s'est terminée dimanche dans le chef-lieu vaudois. Les organisateurs ont de quoi être satisfaits. Les exposants ont également enregistré de bonnes affaires, une majorité de visiteurs étant venus avec une optique d’achat.

L'affluence par rapport à l'an dernier a augmenté de 3%, ont indiqué les organisateurs dimanche dans un communiqué. Quant aux exposants, ils étaient 95 à participer avec des marchandises de qualité, précisent les organisateurs.

Apparemment, les visiteurs étaient également venus pour faire leurs achats, montrant un indéniable attrait pour les armes modernes. Le Bureau des Armes des polices cantonales vaudoise, valaisanne et neuchâteloise a d’ailleurs délivré plusieurs centaines de permis d’achat d’armes, écrivent encore les organisateurs dans leur communiqué. Ceux-ci annoncent d'ores et déjà une 30e édition l'an prochain, du 29 novembre au 1er décembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Dans le job, si vous ne voyez rien venir encore, c'est qu'il faut plus de temps pour obtenir les résultats que vous attendez. Zen attitude !

Les Sujets à la Une

X