Rejoignez-nous

Lausanne

Nouveau directeur pour la Caisse cantonale de compensation AVS

Publié

,

le

A la suite des soupçons de graves irrégularités dans les frais d'administration de la Caisse cantonale de compensation AVS en septembre 2021, la ministre vaudoise Rebecca Ruiz avait alors annoncé une grande réorganisation de la caisse (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le Canton de Vaud a nommé le nouveau directeur de la Caisse cantonale vaudoise de compensation AVS (CCVD). Actuel chef du département Installation de sécurité et conduite des trains aux CFF, Daniel Leuba remplace le directeur ad intérim Dominique Rast, qui avait assuré la transition après le licenciement en septembre 2021 de l'ancienne directrice à la suite de soupçons de graves irrégularités dans les frais d'administration.

Le nouveau directeur prendra ses fonctions le 1er avril 2023, a indiqué vendredi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Ce dernier se dit "convaincu qu'il saura gérer la CCVD, une des plus importantes caisses de compensation du pays, et relever les défis auxquels elle est confrontée, en accord avec les autorités".

Agé de 54 ans, M. Leuba a débuté sa carrière professionnelle aux CFF et a exercé la majorité de son activité professionnelle dans le secteur des transports. Reconnu pour ses compétences, il a occupé à plusieurs reprises des fonctions de direction sensibles, tant sur le plan stratégique que managérial (LEB, Léman Express, CFF), écrit le gouvernement.

Tout au long de sa carrière, il a géré de multiples enjeux sur le plan national et international. Fort de grandes compétences managériales, colonel à l'armée et syndic de Montilliez, M. Leuba dispose d'une importante expérience de collaboration au sein d'institutions publiques, notent encore les autorités vaudoises.

Ministre "profondément heurtée et choquée"

A la suite de la tourmente annoncée il y a plus d'une année, le Conseil d'Etat relève que la direction intérimaire a "réussi à stabiliser la situation de la Caisse grâce à un important travail et un engagement sans faille auprès de ses collaboratrices et de ses collaborateurs, des entreprises affiliées et des bénéficiaires".

En septembre 2021, la CCVD avait été soupçonnée de graves irrégularités dans ses frais d'administration. Le Ministère public a été saisi, le conseil d'administration ayant formellement déposé une plainte. La directrice a été licenciée et les cinq autres membres de la direction suspendus.

La ministre de la santé et de l'action sociale Rebecca Ruiz s'était dite alors "profondément heurtée et choquée par la gravité des faits" concernant des "remboursements de frais scandaleux". Elle avait toutefois d'emblée voulu rassurer la population: "aucune perte, dommage, ni préjudice n'est à constater pour les employeurs, les personnes affiliées et les bénéficiaires de rentes ou d'allocations".

Plusieurs centaines de milliers de francs

Les premières analyses du Contrôle cantonal des finances (CCF) ont fait état de "soupçons d'irrégularités à caractère pénal, s'apparentant potentiellement à une gestion déloyale, basée sur un système réellement organisé, complexe, cloisonné et opaque".

Les dysfonctionnements relevés concernent "sur plusieurs années" des "dépenses excessives de la direction", notamment en termes d'aménagements de locaux et de frais professionnels annexes, soit des notes de frais de déplacements, d'hôtels et de restaurants, expliquait alors le Canton. Les montants se comptent potentiellement en plusieurs centaines de milliers de francs.

Interrogé par Keystone-ATS, une porte-parole des services de Mme Ruiz a indiqué que l'affaire était "toujours sous enquête" auprès du Ministère public. Et d'ajouter aussi: "Plus aucun membre de l'ancienne direction n'est suspendu. Certains ont été licenciés après analyse des faits, d'autres ont été affectés à des nouvelles fonctions sans responsabilité directoriale".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Lausanne

Addiction Suisse pour l'interdiction des ventes nocturnes d'alcool

Publié

le

Boissons alcoolisées en vente dans un magasin (archives). (© Keystone/GAETAN BALLY)

La Fondation Addiction Suisse réclame l'interdiction dans tout le pays de la vente d'alcool dans les magasins durant la nuit. Elle met en exergue les bons résultats obtenus avec cette mesure dans les cantons de Genève et Vaud.

Depuis qu'ils ont interdit la vente nocturne de boissons alcoolisées à l'emporter en magasin, Genève et Vaud observent une baisse de 30% des hospitalisations pour intoxication à l'alcool, relève la fondation dans son "panorama suisse des addictions 2023", publié mardi. Le recul est particulièrement fort chez les jeunes.

A Genève, la mesure est en vigueur depuis 2005 et porte sur la tranche horaire de 21h00 à 07h00. Pour Vaud, elle est valable depuis 2015 de 21h00 à 06h00, à l'exception du vin.

Addiction Suisse réitère aujourd'hui son appel pour que l'interdiction de vente nocturne soit généralisée. Elle réclame aussi une hausse générale des prix des boissons alcoolisées et des cigarettes électroniques jetables (puff bars) en vogue chez les jeunes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Tobias Stephan arrêtera en fin de saison

Publié

le

Tobias Stephan arrêtera sa carrière en fin de saison (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Tobias Stephan mettra fin à sa carrière à l'issue de la saison 2022/23, annonce le Lausanne HC dans un communiqué.

Le gardien, qui a fêté ses 39 ans le 21 janvier, évolue depuis l'été 2019 à Malley. Il avait auparavant défendu les couleurs de Kloten, Genève-Servette et Zoug en National League.

"Je me suis toujours dit que le jour où je ne serais plus au top dans un des trois domaines que sont la forme physique, la forme mentale et la performance sportive, alors le moment serait venu d’arrêter", souligne dans ce communiqué le Zurichois, qui avait tenté sa chance en Amérique du Nord entre 2006 et 2009 (11 matches disputés en NHL avec Dallas).

"Mon corps ne me permet plus d’être à 100% au service de mon équipe. Ma décision est donc logique et réaliste, même si j’éprouve toujours autant de plaisir à venir à l’entraînement", poursuit l'ancien international, qui a participé à trois Jeux olympiques et à cinq championnats du monde sous le maillot de l'équipe de Suisse (70 sélections au total).

Vainqueur de la Coupe de Suisse en 2019 avec Zoug, Tobias Stephan n'a jamais été sacré en championnat: il a perdu les trois finales qu'il a disputées, en 2010 avec Genève-Servette puis en 2017 et en 2019 avec Zoug, à chaque fois face à Berne. Il n'a disputé que sept matches de National League dans ce championnat 2022/23 en raison d'une blessure au bas du corps.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Franck Giovannini commandeur de l'Ordre des vins vaudois

Publié

le

Nouvelle distinction pour le chef étoilé de l'Hôtel de Ville de Crissier (VD), Franck Giovannini: l'insigne de commandeur de l'Ordre des vins vaudois (archives). (© Keystone/VALENTIN FLAURAUD)

Le chef triplement étoilés Franck Giovannini est devenu jeudi soir Commandeur de l'Ordre des vins vaudois. Les insignes lui ont été remis dans son restaurant de l'Hôtel de Ville de Crissier (VD) par le président de l'Office des vins vaudois (OVV) Michel Rochat, a indiqué vendredi l'OVV dans un communiqué.

La cérémonie officielle s'est déroulée en présence "d'une poignée de chanceux choisis pour découvrir les mariages savoureux entre la cuisine d'exception d'un chef auréolé de 3 étoiles Michelin ainsi que de 19 points Gault&Millau et les plus modernes des rouges vaudois", précise le communiqué.

Né dans le Jura Bernois il y a bientôt cinquante ans, Franck Giovannini a travaillé sous les ordres des trois chefs emblématiques de l'Hôtel de Ville de Crissier - Frédy Girardet, Philippe Rochat et Benoît Violier - avant de prendre la direction de la cuisine du restaurant en 2017, puis de l'établissement l'année suivante.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Reportage au Point d'eau

Publié

le

Le Point d'eau propose des consultations médicales à petit prix et des prestations d'hygiène. (photo prétexte) (© KEYSTONE/DPA/ANNETTE RIEDL)

La précarité augmente en Suisse. Immersion au Point d'eau, à Lausanne, qui permet aux personnes en situation de précarité un accès à des prestations médicales.

En 2020, la pauvreté concernait 8,5% de la population, soit plus de 700’000 personnes. Etre pauvre veut dire disposer de moins de 2279 francs pour le mois après les dépenses obligatoires comme les cotisations sociales, les impôts, les primes maladie de base. Selon l’Observatoire des précarités à la Haute école de travail social et de la santé de Lausanne, le phénomène s’aggrave. En cause, la pandémie et le contexte de renchérissement généralisé. Quelques structures prévoient en tout cas l’accès à tous à des consultations médicales. Ou permettent simplement de pouvoir prendre une douche. C’est le cas du Point d’eau, à Lausanne.

Chris Bénéficiaire du Point d'eau Lausanne

Chris a 40 ans et il est arrivé du Soudan il y a 9 ans. Il fait partie des milliers de personnes qui se rendent régulièrement au Point d’eau chaque année. Cette fondation située à Lausanne permet aux personnes en situation précaire de bénéficier de consultations médicales. Mais aussi de prestations d’hygiène. Ce sont environ 20’000 prestations qui sont dispensées chaque année au sein du Point d’eau. Ses bénéficiaires, des migrants, donc, mais aussi des personnes âgées, sans domicile fixe, des familles monoparentales, des étudiants ou encore des personnes divorcées. Et le directeur du Point d’eau François Chéraz a observé une tendance depuis cinq ou six ans. La proportion de Suisses en situation de précarité a augmenté.

François ChérazDirecteur du Point d'eau Lausanne

Pour bénéficier des prestations du Point d’eau, il faut remplir quelques critères. Notamment, être domicilié dans le Canton de Vaud et pouvoir prouver sa détresse financière. Le but de la fondation ; rendre accessible à tous les consultations médicales, pour que la santé reste toujours une priorité.

François ChérazDirecteur du Point d'eau Lausanne

Le Point d’eau compte une cinquantaine de bénévoles d’accueil. Et une centaine de médecins généralistes, de psychologues, d’ostéopathes, de podologues ou encore de dentistes donnent de leur temps. Ce jour-là, Mathilde Sarrazin-Geerinckx, médecin-dentiste, est en train de réaliser un traitement de racines.

Mathilde Sarrazin-GeerinckxMédecin-dentiste bénévole au Point d'eau

Des bénévoles comme cette dentiste, le Point d’eau en aura encore plus besoin. Le Point d’eau est à l’étroit à l’Avenue de Morges. Au printemps, il investira de nouveaux locaux deux fois plus grands à l’Avenue d’Echallens, toujours à Lausanne. Il pourra donc accueillir plus de bénéficiaires. Mais pas sans avoir plus de moyens. Précisions que les trois-quarts du budget du Point d’eau sont financés par l’Etat de Vaud. Pour le reste, il s’agit de recherche de dons.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Puisque vous savez être soutenue par votre hiérarchie, préparez vos actions, vous allez pouvoir les lancer tout de suite !

Les Sujets à la Une

X