Rejoignez-nous

Lausanne

Vaud: l'initiative pour un congé parental a abouti

Publié

,

le

Emmené par le PS, le comité d'initiative pour le congé parental vaudois a déposé 13'661 signatures valables mardi à la Chancellerie, alors que 12'000 étaient requises. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'initiative demandant un congé parental de 34 semaines, à répartir entre les deux parents, a abouti en terres vaudoises. Le Parti socialiste a déposé le texte muni de 13'661 signatures validées par les communes auprès de la Chancellerie cantonale. Douze mille paraphes étaient requis.

Le succès rencontré par l'initiative dans tout le canton confirme la nécessité d'une politique familiale plus progressiste et plus en phase avec les réalités professionnelles actuelles, écrit le PS Vaud mardi dans un communiqué. "Il s'agit d'un signal fort en faveur d'un nouveau modèle. Nous nous réjouissons d'en débattre devant le Grand Conseil", a déclaré Jessica Jaccoud, sa présidente, à Keystone-ATS.

Reste que le chemin est encore long: le Conseil d'Etat va se saisir du texte et éventuellement élaborer un contre-projet. L'initiative, avec ou sans contre-projet, sera ensuite traitée par le Parlement. En cas d'approbation, elle entrera en vigueur. Dans le cas contraire, elle sera soumise au peuple. Un processus qui peut bien prendre quelques années, estime Mme Jaccoud.

Tisser des liens forts

Le texte était soutenu par les partis de gauche, des associations et des syndicats. Sur les 34 semaines, seize iraient à la femme, quatorze semaines à l'autre parent et quatre semaines seraient à se partager entre les deux parents.

Outre une meilleure répartition des tâches et une meilleure conciliation entre vie familiale et professionnelle, ce congé est aussi un moyen de lutter contre la discrimination à l'embauche, estiment les initiants. Surtout il permet aux deux parents de tisser un lien fort avec l'enfant dès sa naissance.

Pour rappel, actuellement, la Confédération prévoit un congé de quatorze semaines pour les mères et de deux semaines pour les pères. Le coût du projet vaudois est estimé à 136 millions de francs par an. Son financement serait assumé de manière tripartite par l'Etat, l'employeur et l'employé, à raison de 45 millions environ chacun.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

La vasque des JOJ installée au bord du lac

Publié

le

Au moment d'allumer la vasque, des militants propalestiniens ont déployé une banderole demandant au CIO de bannir Israël des JO de Paris. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La vasque des Jeux olympiques de la jeunesse Lausanne 2020 (JOJ) trône désormais au bord du lac Léman. Cet héritage des JOJ a été installé à l'Espace Fair-Play de Vidy-Lausanne, un espace multisport dédié aux sports urbains proche du siège du CIO.

L'installation blanche comprend un mini tremplin, une rampe et une vasque en hauteur. Imaginée par un élève de l'ECAL et fabriquée par des apprentis, elle s'inspire de l'univers des skateparks et snowparks.

Trouver un emplacement pour cet héritage emblématique des JOJ n’a pas été si simple, selon le syndic de Lausanne Grégoire Junod.

Grégoire JunodSyndic de Lausanne

La vasque a été inaugurée vendredi - et rallumée pour l'occasion - en présence du président du CIO Thomas Bach et du syndic de Lausanne Grégoire Junod. Des militants propalestiniens ont profité de l'occasion pour déployer une banderole qui demande au CIO de bannir l'Etat d'Israël des prochains Jeux olympiques de Paris.

La vasque restera de manière pérenne sur cet emplacement au bord du Léman. En janvier 2020, elle avait illuminé la place de l'Europe pour le début des JOJ. La flamme olympique avait alors brillé durant treize jours.

Pour le syndic de Lausanne, il y a eu un avant et un après Jeux olympiques de la jeunesse.

Grégoire JunodSyndic de Lausanne

L'inauguration de la vasque des JOJ au bord du lac intervient dans le cadre des festivités liées aux 30 ans de Lausanne Capitale olympique.

Lena Vulliamy avec Keystone ATS

Continuer la lecture

Culture

Le TF met un terme à l'odyssée d'une stèle pillée en Syrie

Publié

le

La stèle saisie a été extraite illégalement en 1999 à proximité du site archéologique de Palmyre, en Syrie. (archives) (© KEYSTONE/AP/OMAR SANADIKI)

Le Tribunal fédéral rejette le recours d'un marchand d'art genevois qui s'opposait à la restitution à la Syrie d'une stèle du 9e siècle avant J.-C. L'avis des experts, selon lequel l'artefact a été pillé en 1999, est jugé plus crédible que la version de l'intéressé.

L'objet antique a été saisi en avril 2014 par la police londonienne auprès d'une maison de vente aux enchères. Il représente le roi assyrien Adad-Nerari III, selon les informations recueillies par Keystone-ATS auprès de sources spécialisées britanniques.

La police soupçonnait que ce bloc de basalte provenait du pillage du site syrien de Tell Saih Hamad, en 1999. Des experts l'ont identifié comme formant la partie inférieure d'une stèle extraite au même endroit en 1879 et qui se trouve au British Museum.

Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal fédéral constate que les expertises concluent au pillage. Le fait que la stèle complète la partie détenue par le British Museum confirme aussi sa provenance. Dans ces conditions, la justice genevoise pouvait ordonner la restitution à la Syrie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Sonya Trolliet remporte le premier Prix Sept du roman graphique

Publié

le

Le nouveau Prix des éditions Sept soutient un projet de roman graphique (Image d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'illustratrice vaudoise Sonya Troillet remporte la première édition du Prix Sept du roman graphique. Elle reçoit une bourse de 6000 francs pour réaliser un projet éditorial inédit.

L'artiste, qui vit et travaille à Forel (VD), se réjouit de cette "belle opportunité" de travailler à un projet de roman graphique. "Je vais pouvoir prendre du temps pour développer et dessiner les planches d'une histoire réalisée par la rédaction de Sept", explique-t-elle vendredi dans un communiqué.

La bourse est offerte par la Fondation Sylvie Rusconi, partenaire du concours. Le résultat sera publié dans l'une des quatre éditions annuelles du média de "slow" journalisme Sept mook (contraction de magazine et de "book") ou sous la forme d'un ouvrage.

En lançant ce prix, les éditions Sept entendent combler une lacune. En Suisse, aucune récompense n'existe dans le domaine du BD-reportage ou du journalisme dessiné, selon le communiqué.

L'édition 2024-2025 est d'ores et déjà ouverte. Elle ne se limitera cette fois-ci pas aux Suisses et résidents suisses. Elle est ouverte "aux participants du monde entier", précisent les éditions Sept.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Plongée dans la nuit au Musée romain de Lausanne-Vidy

Publié

le

En marge de l'exposition, le musée propose au public un rendez-vous avec les Perséides (Image d'illustration). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Dans la mythologie romaine, Nox est la déesse de la nuit. Fille du Chaos et soeur des Ténèbres, elle guide le visiteur dans la nouvelle exposition du Musée romain de Lausanne-Vidy. A découvrir jusqu'au 23 février 2025.

Alors que la nuit règne sur Lousonna, l'exposition "Nox. Au coeur de la nuit" invite à pousser la porte d'une demeure romaine et à se laisser guider dans l'obscurité. Elle propose un parcours "à mi-chemin entre rêve et réalité, dans des décors inventés aux nuances bleu nuit", explique Karine Meylan, la directrice du musée.

Le public déambule au travers de huit espaces. La visite commence dans le vestibulum et se termine en sortant dans la rue, avec des haltes dans diverses chambres, une salle de banquet et au jardin.

Vestiges de villa

Cette exposition est aussi "un hommage au site archéologique". La directrice rappelle que le musée est construit sur le site d'une antique villa romaine, qui était probablement la plus belle maison de la ville. Le parcours donne "une visibilité" à ces vestiges.

Au fil des étapes, Nox lève le voile sur les multiples facettes de la nuit. Quelles étaient les connaissances des anciens au sujet de l'alternance jour-nuit ? A quoi occupaient-ils ces heures d'obscurité ? Ou encore, vers quels remèdes se tournaient-ils pour lutter contre l'insomnie, explore tour à tour la déesse.

Des lits pour s'allonger

La visite comprend plusieurs niveaux de lecture. Un parcours est proposé aux familles avec un jeu de piste dans l'obscurité, équipé d'une lampe spéciale. Il est possible de toucher des objets, voire de s'installer dans certains aménagements comme la salle de banquet, le triclinium, qui comprend plusieurs lits pour s'allonger.

L'exposition s'accompagne des oeuvres oniriques de l'illustratrice et tatoueuse brésilienne Tami Hopf, installée à Vevey. "L'artiste a donné vie à la déesse Nox, tissant des liens entre l'Antiquité et la période contemporaine", explique Mme Meylan.

Un programme culturel complète l'exposition, dont une soirée d'observation des étoiles filantes lors des Perséides, le 10 août. Des visites des vestiges de Lousonna à la lueur des flambeaux sont prévues le 15 août et le 21 septembre. Un programme d'animations est dédié aux enfants, dont une visite Halloween avec frissons garantis.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Pas d’efforts aujourd’hui ! Profitez de ce dimanche pour faire RIEN, car durant la semaine à venir, vous aurez à faire BEAUCOUP !

Les Sujets à la Une

X