Rejoignez-nous

Vaud

Le Cully Jazz dévoile sa programmation payante

Publié

,

le

Le Cully Jazz revient en août dans un format réduit. (Image d'archives - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Cully Jazz a dévoilé la partie payante de sa prochaine édition, programmée du 20 au 29 août. Douze concerts sont prévus sur les deux scènes du Next Step (280 places assises) et du Temple (240).

Les organisateurs ont présenté mardi "une programmation exigeante, sous le signe de la nouveauté et de la création avec des concerts uniques de la nouvelle génération de musiciens suisses", indiquent-ils dans leur communiqué.

Ils annoncent, en ouverture du festival, un concert du batteur vaudois Alberto Malo, qui sera notamment accompagné de la rappeuse britannique NoLay. Une autre batteuse, la Française Anne Paceo, bénéficiera d'une carte blanche.

Plusieurs créations originales sont prévues durant la semaine, comme celle des Genevois Gaspard Sommer et Melissa Bon. Parmi les autres prestations inédites, la harpiste Julie Campiche se produira au côté de la chanteuse Andrina Bollinger.

Un hommage à Ennio Morricone, par le saxophoniste Stefano di Battista, figure également au programme. Les spectateurs pourront aussi découvrir des sonorités brésiliennes avec Lucas Santtana, orientales avec Faraj Suleiman ou africaines avec JP Bimeni et ses Black Belts.

Les 6000 billets disponibles pour ces différents concerts sont mis en vente dès mardi.

Quarante concerts gratuits

Le Cully Jazz, qui s'est décalé cette année du printemps à l'été en raison du coronavirus, proposera aussi un festival off. La quarantaine de concerts gratuits, dont la programmation sera dévoilée le 10 août, se dérouleront dans trois caveaux et sur trois scènes extérieures.

Sur l'ensemble du festival, les organisateurs espèrent attirer 10'000 spectateurs, contre 60'000 lors de la dernière édition en date en 2019. Le budget de la manifestation se monte cette année à 640'000 francs.

"Ce format réduit souhaite proposer ce qui fait l'esprit du Cully Jazz et continuer à offrir un espace de création et d'exposition à l'effervescente scène de musiciens suisses", poursuit le communiqué de presse.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

L'ancien conseiller d'Etat vaudois UDC Marcel Blanc est décédé

Publié

le

L'ancien conseiller d'Etat vaudois Marcel Blanc est décédé vendredi à l'âge de 88 ans (archives). (© ARC SIEBER)

L'ancien conseiller d'Etat vaudois Marcel Blanc est décédé vendredi à l'âge de 88 ans. Le ministre UDC a exercé sa fonction de 1978 à 1991. Cet agriculteur de profession a été chef des travaux publics et de l'aménagement du territoire.

Marcel Blanc a présidé le gouvernement vaudois à deux reprises, en 1982 et 1988, rappelle le Conseil d'Etat dans un communiqué samedi annonçant "avec grande tristesse" ce décès. Ce Département qu'il a occupé durant treize ans est l'équivalent de l'actuel Département des infrastructures et des ressources humaines.

Marcel Blanc était entré le 5 mars 1978 au gouvernement et avait annoncé sa démission au mois d'août 1991, en cours de législature. Toujours brillamment réélu, il était considéré comme le plus populaire des magistrats vaudois et avait fortement marqué l'action de l'exécutif.

Protection de Lavaux et TSOL

En quittant le château Saint-Maire, Marcel Blanc avait exprimé une fierté particulière pour les importants dossiers qu'il avait eu à conduire, souligne le Canton. Et de citer, en 1979, la loi sur le plan de protection de Lavaux (LLavaux) à la suite de l'acceptation de l'initiative "Sauver Lavaux" par le peuple vaudois, le 12 juin 1977. C'est lui également qui avait porté la loi sur l'aménagement du territoire en 1985, de même que le Plan directeur cantonal (1987).

Sans oublier la construction du tramway du sud-ouest lausannois, le TSOL devenu le m1, inauguré le 25 juin 1991. M. Blanc avait en particulier ½uvré pour obtenir une subvention fédérale de près de 45 millions de francs pour la construction de cette ligne.

Né le 12 mars 1935 à Brenles, près de Moudon, il était agriculteur de profession. Il a été élu à l’exécutif de la commune de Brenles lors des élections de 1957, avant de devenir syndic de sa commune en 1961, fonction qu'il a occupée huit ans.

Député de 1970 à 1978

Marcel Blanc a également siégé au Grand Conseil de 1970 à 1978. Il a présidé son parti, le Parti des artisans, paysans et indépendants (PAI) devenu ensuite l'Union démocratique du centre (UDC).

Il a aussi été membre de plusieurs commissions extraparlementaires, dont notamment la Commission fédérale de la navigation aérienne et la Commission internationale pour la protection des eaux du lac Léman contre la pollution. Entre 1997 et 2000, il a été membre des Comités des Conseils régionaux de la Société suisse de radiodiffusion et télévision. Il avait le grade de major au sein de l’armée.

"Le Conseil d’Etat tient à rendre hommage à Marcel Blanc pour son important engagement pour le Canton de Vaud, ses institutions et sa population. Au nom des autorités cantonales, le gouvernement présente à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances", écrit-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le monument vaudois vu par les artistes

Publié

le

A découvrir dès vendredi, le regard des artistes sur l'Abbatiale (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

L'Abbatiale de Payerne (VD) a inspiré des générations d'artistes. Leurs oeuvres témoignent des transformations de l'édifice ainsi que de l'évolution du regard porté sur le monument depuis le 19e siècle. C'est à découvrir dès vendredi prochain lors d'une exposition temporaire.

L'accrochage, visible jusqu'au 21 mai, réunit 17 oeuvres tirées des collections. De l'estampe à l'illustration BD, en passant par la peinture cubiste ou la marqueterie, en format poche ou monumental, l'ensemble comprend une grande variété de styles.

L'exposition "Coup d'oeil sur les collections: l'Abbatiale vue par les artistes" s'accompagne d'une série d'animations, à l'enseigne de Pâkomuzé. Le week-end de Pâques, les enfants pourront participer à une création musicale de 40 heures ou participer à un atelier.

Les 12 et 13 mai prochain, le public pourra assister à la restauration d'une maquette monumentale de l'Abbatiale conçue en 1975 par le ferblantier Jules Vonnez. Cet artisan a réalisé en 1956 le coq qui trône au sommet du clocher de l'édifice médiéval.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Une marche pour sensibiliser à l'endométriose

Publié

le

Il faudra se vêtir de jaune, la couleur de la sensibilisation à l'endométriose, ce samedi à la Riponne. © S-Endo

Ce samedi, la Riponne sera le point de départ d'une Endomarche, un évènement d'ampleur mondiale qui a pour but de faire connaître l'endométriose et encourager la recherche sur cette maladie.

En Suisse, 1 personne menstruée sur 10 souffrirait d’endométriose. Cette maladie gynécologique se caractérise par le développement de cellules de l'endomètre en dehors de l’utérus quand elles devraient normalement se développer à l'intérieur de ce dernier. L'endométriose génère de fortes douleurs mais n’est pas toujours diagnostiquée car encore méconnue il y a quelques années. Les précisions de la présidente de l'association S-Endo, qui soutient les personnes atteintes de l'endométriose : 

ElsaPrésidente de l'association S-Endo

Le mois de mars est celui de sensibilisation à l’endométriose. C'est dans ce cadre qu'aura lieu ce samedi à Lausanne une Endomarche. Elle est mise sur pied par l’association S-Endo. On écoute Elsa, sa présidente.

ElsaPrésidente de l'association S-Endo

S-Endo espère une centaine de personnes dans les rues de Lausanne. Celles et ceux qui veulent participer à l’Endomarche sont encouragés à se vêtir de jaune, la couleur de sensibilisation à l’endométriose.

Plus d'infos sur S-Endo.ch

Continuer la lecture

Lausanne

"Arbracadabra" pour animer la forêt de Sauvabelin

Publié

le

Présenter la forêt et ses facettes, c'est le but d'Arbracadabra. © Romain Felley

A Lausanne, la forêt de Sauvabelin sera en fête ce samedi 25 mars avec la 11e édition d'Arbracadabra.

Ce samedi, la forêt de Sauvabelin à Lausanne sera le théâtre de la 11e édition d'Arbracadabra. Une fête qui a pour but de sensibiliser la population à la forêt et à ses différentes facettes. Le thème de cette année : le rôle des forêts dans la protection du climat. 

Les précisions de Benjamin Rudaz, chef de la division arbres et forêts au service des parcs et domaines de la Ville de Lausanne.   

Benjamin RudazChef de la division arbres et forêts au service des parcs et domaines de la Ville de Lausanne

Au programme, des ateliers forestiers, des stands d'information et d’autres animations. L’idée : présenter la forêt à la population.

Benjamin RudazChef de la division arbres et forêts au service des parcs et domaines de la Ville de Lausanne

La 11e édition d’Arbracadabra, c’est donc ce samedi au Bois de Sauvabelin, de 10h à 18h. Pour honorer la thématique du climat, le public est encouragé à s’y rendre en transports publics. Et les menus proposés sont végétariens. 

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Pensez que moins vous serez opposé à votre entourage professionnel, plus vous placerez des jalons intéressants pour votre avenir. A vous de jouer !

Les Sujets à la Une

X