Rejoignez-nous

Football

Le LS fait match nul: "On perd des duels qui sont la base du foot"

Publié

,

le

Le LS y aura cru jusuqu'à la dernière minute avec ce but annulé. Les Vaudois se contenteront du nul. ©KEYSTONE/Laurent Gillieron

Le Lausanne Sport arrache 1 point lors de la 25e journée de Super League. Les Vaudois recevaient Winterthur à la Tuilière. Résultat: 1-1.

L'ambiance était plutôt bon enfant à la Tuilière, comme toujours lors des rencontres entre les deux clubs. On le doit au fait que ce soit un dimanche et que beaucoup de familles aient fait le déplacement. Mais aussi aux deux groupes de supporters. Lausannois et Zurichois s'entendent en effet très bien. Après avoir marché ensemble lors du traditionnel cortège d'avant match, les deux kop ont aussi démontré leur amitié dans les tribunes, notamment en scandant chacun leur tour le nom de leur adversaire et en chantant "Lausanne et Winti".

Sur le terrain, c'est Lausanne qui s'est créé les premières occasions. Mais c'est Winterthur qui a ouvert le score à la 8e minute grâce à Boubacar Fofana (passe décisive: Adrian Gantenbein). L'attaquant était pourtant face à trois joueurs lausannois, mais c'est très simplement qu'il a trouvé le chemin des filets.

"C'est un but un peu comme les cinq premiers qu'on a pris ici en début de saison, analyse Ludovic Magnin, entraîneur du LS. On pourrait simplement éclaircir la situation et puis... on le donne tout simplement. Je pense que c'est la seule occasion qu'ils ont en première mi-temps."

Mais comment expliquer ce genre d'erreur? Une mauvaise lecture du jeu? Une question d'entraînement? De la malchance?

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

Il aura ensuite fallu une bonne vingtaine de minutes aux Lausannois pour réagir. L'action commence à droite du but avec Haithem Loucif qui centre. Antoine Bernede récupère, sur la ligne des 16m, et tente un premier tir. Mais le milieu de terrain glisse et le ballon est contré par le gardien zurichois. C'est Brighton Labeau qui viendra conclure, en profitant du rebond (33e).

"Moins d'impact physique"

Le score ne bougera pas en 2e mi-temps. Ceci, entre autre grâce à Karlo Letica. Le gardien lausannois a en effet réalisé plusieurs gros sauvetages.

En somme, les Vaudois ont tenu bon, comme le confirme Ludovic Magnin. "En première mi-temps, on a été la meilleure équipe. Mais ça a changé en deuxième mi-temps. Winterthur a joué un peu plus haut, un peu mieux et faut être sincère, ils ont deux grosses occasions pour marquer le deuxième, décrit le technicien. Heureusement cette fois-ci on s'est jeté sur les ballons et on a bien défendu."

L'état de l'effectif lausannois serait la cause de cette baisse de régime en seconde période.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

En effet, Ludovic Magnin doit composer sans Trae Coyle, Rares Ilie et Samuel Kalu qui sont absents pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois à causes de blessures. Et Fousseni Diabaté était sous le coup d'une "sanction disciplinaire" selon les mots de l'entraîneur lausannois.

Le LS y aura pourtant cru jusqu'à la dernière minute. Dans le temps additionnel, sur corner, Kaly Sène pense avoir marqué le but de la victoire à son équipe. Mais la joie sera de courte durée. L'attaquant était hors jeu. Le but est annulé. Ce sera la dernière action du match. Et lorsque l'on demande à Ludovic Magnin si cette séquence est frustrante, il préfère se concentrer sur le positif.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

En parlant des joueurs qui sont entrés en jeu en deuxième mi-temps, on notera le retour sur le terrain d'Alvyn Sanches. Le jeune milieu de terrain s'était blessé lors d'un match avec l'équipe de Suisse M21. Il a souffert d'une lésion du ligament externe et du ménisque qui l'a gardé éloigné des terrains pendant trois mois. Alors, même s'il n'a joué que quelques minutes, c'est un Alvyn Sanches tout sourire que l'on a retrouvé en fin de partie.

Alvyn SanchesMilieu de terrain du Lausanne Sport

"Je vais essayer de ramener ce que je sais faire pour l'équipe, et après on verra", ajoute le jeune joueur de 21 ans. Au vu de la situation, le LS  besoin de tous les renforts possibles pour pallier les blessés. Mais Ludovic Magnin ne veut pas s'enflammer sur le retour de son milieu de terrain.

"Je suis heureux pour lui, mais voilà, c'est un gamin qui s'entraîne depuis deux semaines. Il a encore du boulot mais je pense que petit à petit on va le remettre dans le bain. On dit toujours qu'un joueur a besoin d'autant de temps pour se remettre en forme que ce qu'il a loupé. Il est jeune, il est fougueux, sourit le coach, donc espérons qu'il va revenir plus vite."

Ce match contre Winterthur et le point empoché n'a pas d'incidence sur le classement. Lausanne pointe toujours au 11e rang de Super League avec 26 points. Le club compte 2 points de retard sur Grasshopper. Les deux prochains weekends, le Lausanne Sport sera sur la route. Les Vaudois se déplaceront à Bâle samedi, puis à Genève le dimanche suivant.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

La fin de la traversée du désert pour l'arbitrage suisse

Publié

le

Sando Schärer: il arbitrera des rencontres de l'Euro 2024 (© KEYSTONE/PHILIPP SCHMIDLI)

Après une longue traversée du désert de 14 ans, l’arbitrage suisse est à nouveau à l’honneur. Un trio emmené par Sandro Schärer officiera lors du prochain Euro en Allemagne.

Le Schwytzois sera entouré par deux linesmen, le Genevois Stéphane De Almeida et le Zurchois Bekim Zogaj. Pour sa part, l’Argovien Dedayi San a été retenu comme arbitre assistant vidéo (VAR).

Depuis la présence l'actuel chef des arbitres de la FIFA Massimo Busacca à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, aucun arbitre suisse n’avait dirigé une rencontre dans une phase finale. Agé de 35 ans, Sandro Schärer est arbitre FIFA depuis 2015 et est l’un des arbitres du groupe Elite de l’UEFA depuis 2022.

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

L'Inter champion, Bologne se rapproche de la Ligue des champions

Publié

le

L'inter, champion pour la 20e fois, a battu l'AC Milan dans un match tendu (© KEYSTONE/AP/Luca Bruno)

L'Inter Milan a remporté son 20e scudetto. Les Nerazzuri ont battu l'AC MIlan 2-1 lors du derby de la Madonnina comptant pour la 33e journée.

Cette 27e victoire en 33 rencontres permet à l'Inter de Yann Sommer de compter 17 points d'avance sur leurs grands rivaux et alors qu'il ne reste que quinze points en jeu.

Acerbi a ouvert le score à la 18e, puis Marcus Thuram a doublé la mise à la 49e. Les Rossoneri sont revenus à la 80e par Tomori, mais cette réussite fut trop tardive. Noah Okafor est entré en jeu à la 77e. A noter que la partie a dégénéré dans les dernières minutes avec deux Milanais expulsés (Théo Hernandez et Calabria) et un Intériste (Dumfries).

Bologne impressionnant 4e

Bologne se rapproche d'une première participation à la Ligue des champions. Avec son trio suisse, l'équipe d'Emilie-Romagne a battu l'AS Roma 3-1 lors de la 33e journée de Serie A.

Oussama El Azzouzi, l'ancien espoir du Bayern Joshua Zirkzee et Alexis Saelemaekers ont inscrit les trois buts. Les trois Suisses, Remo Freuler en tant que capitaine, Michel Aebischer et Dan Ndoye, ont tous commencé le match.

Avec un match de plus à disputer, Bologne, entraîné par Thiago Motta, compte désormais huit points d'avance sur l'Atalanta, 6e. Le top 5 accède à la Ligue des champions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

L'Udinese se sépare de son entraîneur, Cannavaro arrive

Publié

le

L'Udinese n'est plus entraîné par Gabriele Cioffi (© KEYSTONE/EPA ANSA/GABRIELE MENIS)

L'Udinese, 17e du Championnat d'Italie, s'est séparé lundi de son entraîneur Gabriele Cioffi. Celui-ci est remplacé par le champion du monde 2006 Fabio Cannavaro.

"L'Udinese annonce avoir relevé de ses fonctions d'entraîneur de l'équipe première Gabriele Cioffi", a indiqué le club dans un bref communiqué. Cioffi avait succédé fin octobre à Andrea Sottil. Sous sa direction, l'Udinese n'a gagné que quatre matches de championnat.

L'arrivée de Cannavaro, annoncée par l'ensemble de la presse italienne, a été officialisée en début d'après-midi dans un second communiqué. Il "a signé un contrat prenant fin le 30 juin 2024", a indiqué le club frioulan, et sera accompagné notamment de son frère Paolo comme adjoint.

Après sa défaite vendredi face à un concurrent direct pour le maintien, Vérone (1-0), le club du Frioul compte le même nombre de points que le dernier relégable, Frosinone, avec toutefois un match en moins, celui contre l'AS Rome, arrêté à moins de 20 minutes de la fin sur le score de 1-1 après le malaise d'Evan Ndicka, de la Roma et qui sera terminé jeudi.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

À Lausanne, le public a repris la direction du stade

Publié

le

Il y avait 11'278 supporters à la Tuilière pour voir le LS battre le champion en titre le 17 mars dernier. Quelques heures plus tard, la Vaudoise Aréna était pleine pour encourager le LHC. ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

C’est la fin de la saison régulière de football. Le Lausanne-Sport a connu une très belle phase. Le club a enchaîné les bons résultats et la Tuilière s’est vue de plus en plus remplie. On fait le point avec le Vice-Président, Vincent Steinmann.

Depuis le 10 février, le LS est quasi invaincu. Sur les 11 derniers matchs, les hommes de Ludovic Magnin ne se sont inclinés que face à Servette et Lugano et ont signé 5 victoires. Une preuve de l’évolution qu’a connue cette équipe. Au début de la saison, il avait fallu attendre la 10e journée de Super League pour voir Lausanne s’imposer, avec avant ça seulement deux nuls pour limiter la casse.

Toute une ville en effervescence

Mieux encore, le Stade de la Tuilière a pu compter sur plus de 11'000 spectateurs lors de la victoire contre Young Boys le mois dernier. Ce sont ensuite plus de 7'000 personnes qui sont venues suivre les rencontres au stade. "Ça fait extrêmement plaisir à voir, s’exclame Vincent Steinmann, Vice-Président du club. C’est parti de ce match extraordinaire contre YB où on va gagner contre le champion. On enchaîne avec un match spectaculaire face à St-Gall. Une victoire ensuite contre GC. C’est extrêmement positif et à l’image de la ville qui vit de grandes émotions du côté du Lausanne-Sport. Mais de très grandes émotions aussi du côté du LHC avec cette patinoire pleine."

Le Lausanne Hockey Club qui dispute sa première finale en National League. Les billets pour ces matchs de playoffs se sont vendus comme des petits pains. Est-ce que l’engouement pour un club crée de l’engouement pour l’autre?

Vincent SteinmannVice-Président du Lausanne-Sport

De belles affluences qui, au stade ou à la patinoire, se font noter au moment où les clubs fonctionnent bien. N’est-ce pas frustrant de voir que le public répond moins présent pour soutenir l’équipe dans les périodes plus difficiles?

Vincent SteinmannVice-Président du Lausanne-Sport

Au-delà des résultats

Le Lausanne-Sport se développe sur le plan sportif, mais aussi sur le plan humain. Ludovic Magnin le soulignait après la victoire contre Zurich. "La différence entre les adversaires et mon équipe, c’était les résultats, la maturité et aussi un peu cette mentalité, cet esprit d’équipe qui était là un peu plus tôt chez les autres parce qu’ils avaient un noyau, analysait l’entraîneur. Nous on n’avait pas trop de noyau donc on a dû travailler beaucoup là-dessus. Et depuis que cette équipe est une équipe, on commence à prendre des points mérités."

Les joueurs ont de plus en plus d’alchimie entre eux sur le terrain. Mais les personnalités commencent aussi peu à peu à conquérir le cœur des supporters. C’est ça aussi qui fait se déplacer la foule. Sauf que pour que cela fonctionne vraiment, il faut pouvoir construire sur le long (ou au moins sur le moyen) terme.

Vincent SteinmannVice-Président du Lausanne-Sport

L’équipe et les résultats, certes. Il y a cependant d’autres aspects sur lesquels le club peut jouer pour attirer le public. En proposant une expérience avant et après le match par exemple. À la Tuilière, l’esplanade devant le stade est toujours empreinte d’une belle atmosphère avant le coup d’envoi et il y fait bon boire un verre ou s’amuser avec les enfants. Mais un point essentiel, c’est l’accessibilité.

Vincent SteinmannVice-Président du Lausanne-Sport

Les kops, véritables cœurs des stades

Le Vice-Président évoque aussi le comportement des supporters. Les choses seraient plus simpe "si on pouvait éviter d’avoir potentiellement une grosse casse par saison, comme on l’a eu avec nos supporters et ceux de Servette." Il admet que la configuration du Stade n’est pas idéale, notamment en ce qui concerne le tracé que doivent emprunter les groupes de supporters. "Mais en même temps, est-ce que c’est vraiment important de vouloir absolument démontrer qui est le plus fort?", s’interroge Vincent Steinmann.

Il est donc question de pacifier cela. Et il y a des cas où tout se déroule dans le calme. Le dirigeant note par exemple la venue des 1'400 supporters zurichois qui sont "arrivés en ville de Lausanne sur la pointe des pieds et sont repartis quasiment sur la pointe des pieds. C’est extrêmement appréciable et positif pour tout le monde." D’autant plus que ces groupes de supporters ont aussi un rôle à jouer dans l’enthousiasme autour des matchs et du club.

Vincent SteinmannVice-Président du Lausanne-Sport

Les kops ont donc un rôle important. Mais les ultras peuvent aussi une source de problèmes. On l’a vu à la Tuilière lors des débordements après le derby lémanique contre Servette. Mais aussi à Genève où les déprédations commises par les fans zurichois dans le stade ont été évaluées à 100'000 francs.

Mais comment faire pour gommer cette part sombre des supporters et ne garder que le meilleur? Les Cantons ont émis il y a quelques jours leur volonté d’introduire des billets nominatifs. Une mesure à laquelle s’opposent les clubs et la Swiss Football League. Pour Vincent Steinmann, "les enjeux, les problèmes, la violence ne sont pas à l’intérieur des stades mais à l’extérieur. Et aujourd’hui, toutes les solutions qu’on nous propose sont à l’intérieur des stades, ce qui paraît un peu dingue." Le sentiment actuellement, c’est donc "qu’on essaie de déplacer le problème à l’intérieur du stade." Le dossier est loin d’être classé.

Trop tôt pour un bilan

Sur le plan sportif, le Lausanne-Sport se trouve maintenant dans le "Relagation Group". Mathématiquement, le maintien du club n’est pas encore assuré. Difficile donc de parler de saison réussie à ce stade.

Vincent SteinmannVice-Président du Lausanne-Sport

Il reste 5 matchs à jouer dans le championnat et donc 15 points à prendre. Les hommes de Ludovic Magnin, avec leurs 40 points, sont assurés de ne pas terminer à la dernière place, synonyme de relégation automatique. C’est Stade Lausanne Ouchy qui est la lanterne rouge avec 23 points. Mais il faut encore se détacher de Grasshopper qui occupe la place de barragiste avec 30 points.

Le prochain match du Lausanne-Sport ce sera à Yverdon le 5 mai. Les Lausannois retrouveront la Tuilière le 10 mai à l’occasion de la réception du FC Bâle.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Actuellement, vous vous montrez peu préoccupé par les opinions des autres, rien ne semble entraver votre volonté de transformer ce qui doit l’être.

Les Sujets à la Une

X