Rejoignez-nous

Vaud

Les mineurs peuvent acheter du tabac dans 30% des points de vente

Publié

,

le

Les Suisses avaient accepté, en février 2022, l'initiative populaire pour bannir la publicité pour le tabac pour les jeunes et les enfants. (Photo prétexte © KEYSTONE/Ennio Leanza)

Le Canton de Vaud procède actuellement à des achats-tests de tabac. Des clients mystères, mineurs, ont testés environ 400 points de vente. Dans un tiers d'entre-eux, ils ont pu se procurer de la nicotine malgré une interdiction légale.

Dans près de 30% des points de vente testés lors d'une campagne d'achats-tests de tabac, des mineurs ont pu se procurer des produits de nicotine. Ce sont les premiers résultats dévoilés par le Canton de Vaud. Ce dernier a testé environ 400 points de vente, par la technique du client mystère, avec des jeunes de 14 à 17 ans.

30%, c’est une moyenne relativement similaire à d’autres cantons suisses selon Addiction Suisse. Mais cela reste trop élevé. Quel levier actionner pour faire encore baisser ce pourcentage ?

Luca NotariChef de projet dans la recherche pour Addiction Suisse

Dans les résultats dévoilés, les distributeurs automatiques représentent une source d'infractions importantes. Leur surveillance doit ainsi être renforcée selon le Canton.

Luca NotariChef de projet dans la recherche pour Addiction Suisse

Le spécialiste d'Addiction Suisse précise qu'en cas de présentation, auprès d'un distributeur, d'une carte d'identité d'une autre personne pour contourner les protections, la responsabilité retombe sur la personne utilisant cette carte, voire la personne qui l'a transmise.

Lors d'achats-tests précédents, les refus étaient plus rares. En 2011, 70% des points de vente avaient vendu du tabac aux mineurs. Une nette amélioration numérique, même si la méthodologie était à l'époque différente. Et pour Addiction Suisse, la situation n'est pas la même :

Luca NotariChef de projet dans la recherche pour Addiction Suisse

Concernant l'interdiction de la publicité pour le tabac, Addiction Suisse note que le marketing normalise un produit, même nocif :

Luca NotariChef de projet dans la recherche pour Addiction Suisse

Avec les discussions actuelles (notamment au Grand Conseil) sur les tests pilotes de vente de cannabis et le lancement prochain du projet Cann-L à Lausanne, ne risque-t-on pas de mélêr les discours ?

Luca NotariChef de projet dans la recherche pour Addiction Suisse

Au niveau des détails donnés par le Canton,  1'600 établissement disposent d'une autorisation de vente de tabac en terres vaudoises. Un quart d'entre eux ont été sélectionnés par échantillonnage aléatoire. Et parmi ces 393 points de vente visités, 118 achats-tests se sont conclus par une infraction.

Les résultats montrent également que dans 68% des points de vente visités, l’avis de protection de la jeunesse était peu ou pas visible. La campagne vaudoise d'achats-tests de tabac et d'alcool se poursuit jusqu'en 2026.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Un autre voyant au vert pour le gymnase du Chablais

Publié

le

Le projet du gymnase du Chablais arrivera prochainement entre les mains de l'ensemble du Grand Conseil vaudois (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le projet de gymnase du Chablais, à Aigle, convainc. On l’a appris jeudi, la commission du Parlement cantonal chargée d’analyser le dossier en amont des débats politiques est unanime. Elle souhaite accorder au Conseil d’Etat le crédit de plus de 80 millions de francs demandé. Un signal plus qu'encourageant en vue des discussions au Grand Conseil.

Un autre voyant au vert pour le gymnase du Chablais. On l’a appris ce jeudi, la commission du Parlement cantonal chargée d’analyser le dossier en amont des débats politiques est unanime. Elle souhaite accorder au Conseil d’Etat le crédit de plus de 80 millions de francs demandé. Un signal plus qu’encourageant en vue des futures discussions au sein du Grand Conseil vaudois. La réaction de Grégory Devaud, qui est non seulement syndic d’Aigle mais aussi député et membre de la commission qui a statué.

Grégory DevaudSyndic d'Aigle et député PLR

Ce gymnase pourrait ouvrir ses portes en 2027… Et il est très attendu dans le Chablais, qui se voit actuellement contraint d’envoyer ses élèves dans d’autres régions. On écoute le syndic d’Aigle et député PLR Grégory Devaud.

Grégory DevaudSyndic d'Aigle et député PLR

Reste maintenant à obtenir l’aval du Grand Conseil dans son ensemble pour réellement débloquer les plus de 80 millions de francs nécessaires. Le syndic d’Aigle et député PLR Grégory Devaud estime que les discussions ne devraient pas être très animées.

Grégory DevaudSyndic d'Aigle et député PLR

On ne sait pas encore quand le dossier atterrira finalement sur la table du Grand Conseil.

Continuer la lecture

Football

Vaud veut promouvoir le foot féminin

Publié

le

A une année de l'Euro dames en Suisse, Vaud veut promouvoir le foot féminin de base (archives). (© KEYSTONE/APA/APA/HELMUT FOHRINGER)

L'Association cantonale vaudoise (ACVF) veut promouvoir le football féminin. Un budget de 750'000 francs sera investi durant les trois prochaines années, financé à parts égales entre l'Etat de Vaud et la fondation FootAvenir, qui regroupe la BCV, le Centre patronal, l'ECA et Retraites Populaires.

Nommé "Honeyball", ce projet vise notamment à créer des équipes de toutes les catégories du football féminin de base, partout dans le canton. "Dans le contexte général de manque d'infrastructures, cela ne sera possible qu'en regroupant les clubs autour d'un seul et même objectif", indiquent vendredi les partenaires du projet dans leur communiqué. Un soutien financier sera également offert aux clubs qui hébergent déjà des équipes ou des arbitres féminines.

“Le sport, et particulièrement le football, véhicule des valeurs de respect et d'inclusion qu'il convient de soutenir et de renforcer, notamment en accordant aux femmes la place qu'elles méritent sur les terrains, comme dans les instances dirigeantes des clubs et entités sportives", relève Christelle Luisier, ministre vaudoise des sports, citée dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Les employés du site de Micarna d'Ecublens poursuivent leur grève

Publié

le

Les employés du site de Micarna d'Exublens ont commencé à débrayer jeudi matin à 09h15. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les employés du site de Micarna d'Ecublens (VD) ont décidé vendredi matin de reconduire leur grève entamée jeudi pour une deuxième journée. Les grévistes protestent contre la fermeture du site annoncée pour le printemps 2025.

"Face à la non-entrée en matière de la direction sur leurs revendications, les employés de Micarna à Ecublens ont décidé ce matin de reconduire leur grève pour une deuxième journée", indique le syndicat Unia vendredi matin dans un communiqué.

Durant la journée de jeudi, la direction a rejeté tous les appels à discuter, répondant au contraire par "des pressions" sur les travailleurs et "des menaces", poursuit-il. Les grévistes ont commencé à débrayer jeudi à 09h15 après une assemblée générale tenue dès 04h30. Le mouvement s'est poursuivi avec l'équipe de nuit.

Le site Micarna d'Ecublens compte 84 employés. Sa restructuration prévoit la suppression de la totalité de ces postes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Tour du monde: le Vaudois Louis Margot a atteint la Martinique

Publié

le

Louis Margot a passé près de 80 jours seul sur l'Atlantique à bord de son bateau. (©Human Impulse)

76 jours sans poser le pied à terre. Voilà l’exploit réalisé par Louis Margot. Le Vaudois, originaire de Colombier-sur-Morges, vient de boucler la deuxième étape d’un tour du monde qu’il veut réaliser à la force de ses bras et de ses jambes. Il est arrivé en Martinique ce mercredi soir, lui qui est parti de Morges en vélo le 3 septembre dernier.

Louis Margot peut se targuer d’être un véritable aventurier des temps modernes. Le Vaudois est arrivé en Martinique mercredi soir, bouclant ainsi la deuxième étape de son tour du monde. Celui qui est originaire de Colombier-sur-Morges était parti de Morges à vélo tout début septembre. Il avait ainsi rallié le Portugal à la force des jambes. Troquant son deux-roues pour un bateau, il a ensuite fait halte aux Canaries avant sa grande traversée pour la Martinique. 76 jours sans poser le pied à terre. Il nous raconte ce qu’il a ressenti à son arrivée en Martinique.

Louis Margot

Entre requin et ciel étoilé

En 76 jours, Louis Margot a évidemment vécu de nombreuses aventures. La première : affronter les éléments et d’énormes vagues avec son bateau comme seule protection. Il nous raconte deux autres moments forts de sa traversée.

Louis Margot

Louis Margot a aussi vécu un coup dur plutôt cocasse qu’il a raconté sur les réseaux sociaux : ce moment où il a fini par épuiser son stock de douceurs. Ne lui restait plus alors qu’un stock  de nourriture lyophilisée et du beurre de cacahuète. Il s’y attendait, cette traversée a été un véritable défi mental.

Louis Margot

Pacifique nord ou sud?

Le périple de Louis Margot attise la curiosité. Preuve en est : près de 57'000 personnes le suivent désormais sur Instagram. Mais il va falloir être patients : le Vaudois va rester en Martinique trois semaines au minimum. Il s’agit pour lui de se reposer bien sûr, mais aussi de réfléchir à la suite du voyage.

Louis Margot

On rappelle que chacun peut suivre le voyage de Louis Margot sur le site de « Human Impulse » via une balise GPS ainsi que sur les réseaux sociaux où l’aventurier poste régulièrement des vidéos.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Un proche a des soucis sentimentaux ? Contentez-vous d'être à l'écoute, il ne faudrait pas que cela se retourne contre vous, par la suite !

Les Sujets à la Une

X