Rejoignez-nous

Vaud

Préavis positif pour le regroupement de l'ESCC à Saint-Loup

Publié

,

le

Une commission du Grand Conseil vaudois s'est prononcée à l'unanimité en faveur du regroupement et de l'extension de l'École de soins et santé communautaire (ESSC) à Saint-Loup (VD) (photo prétexte). KEYSTONE/LEO DUPERREX
Une commission du Grand Conseil s'est prononcée à l'unanimité en faveur du regroupement et de l'extension de l'Ecole de soins et santé communautaire (ESSC) à Saint-Loup (VD). Elle a préavisé l’octroi d’une garantie à l'emprunt de 2,5 millions de francs pour le crédit d'étude de construction et invite le Parlement à confirmer sa décision.

La construction prendra place sur un vaste terrain mis gratuitement à disposition de l’ESSC par l’Institution des diaconesses de Saint-Loup sous forme de droit de superficie. Un plan partiel d’affectation a déjà été adopté et permet les constructions nécessaires, indique mardi la commission ad hoc du Grand Conseil dans un communiqué.

Ayant pour mission la formation des assistants en soins et santé communautaire (ASSC) ainsi que celle des aides en soins et accompagnement, l’ESSC compte actuellement quelque 700 apprentis. Elle se trouve géographiquement sur trois sites: Vevey, Morges et Saint-Loup (Pompaples).

Dans un contexte de pénurie de personnel soignant, le Service de la santé publique du canton a estimé qu’il conviendra de former au moins 360 ASSC par an. Outre les considérables besoins de rénovation du site de Vevey, un simple agrandissement des locaux existants ne permet pas d’accueillir près de 1100 apprentis en formation. D'où le projet de regrouper les trois sites de l’ESSC sur le seul périmètre de Saint-Loup.

Accessibilité adéquate

Réunie en visioconférence, la commission a analysé de manière détaillée le projet de décret qui doit permettre de démarrer au plus vite les études nécessaires. Elle s'est notamment intéressée à la problématique de l’accessibilité du site de Saint-Loup par les transports publics dès Eclépens et La Sarraz.

Avec une fréquence à la demi-heure introduite avec l’horaire 2020 assortie d’un bus articulé à grande capacité entre la ligne du Pied du Jura, celle de Lausanne-Vallorbe et le plateau de St-Loup, cette accessibilité sera adéquate, selon la commission. Par ailleurs, une solution d’hébergement pour les apprentis se matérialisera sous la forme d’un "hôtel-école".

Quant au bâtiment, il sera conforme aux standards Minergie-P et équipé de panneaux solaires sur toute sa toiture. La production d’eau chaude sera réalisée par une connexion au système de chauffage à distance déjà présent sur le site de St-Loup par Cadcime, société valorisant l’énergie résiduelle du four de Holcim à Eclépens.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

L'Etat de Vaud révise sa planification hospitalière

Publié

le

La planification hospitalière est un processus complexe qui définit les missions pour lesquelles les établissements hospitaliers (ici le CHUV) sont autorisés à facturer à l'assurance de base. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le Canton de Vaud lance un appel d'offres pour réviser sa liste des établissements hospitaliers de soins aigus admis à facturer à charge de l'assurance obligatoire des soins. Tous les hôpitaux et cliniques autorisés à exploiter en Suisse peuvent participer. Les dossiers peuvent être déposés jusqu'au 19 février 2023.

La sélection se fera sur la base de critères prédéfinis, conformes à la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LaMal), précise un communiqué de l'Etat de Vaud diffusé lundi. Après une consultation des établissements concernés, l'entrée en vigueur de la nouvelle liste est prévue pour le 1er juillet 2023.

La planification hospitalière est une mission confiée aux cantons par la LAMal. Elle doit être revue périodiquement. Ce processus "complexe", qui définit les missions pour lesquelles les établissements hospitaliers sont autorisés à facturer à la LAMal, doit être réalisé en tenant compte des besoins futurs de la population. Il s'agit d'assurer à la fois "la qualité etl'économicité des prestations", souligne le Canton.

La planification des soins hospitaliers psychiatriques ainsi que des soins hospitaliers de réadaptation interviendra dans un second temps.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Les hôpitaux du canton sont sous pression

Publié

le

Les hôpitaux du canton sont sous pression (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Avec l’arrivée de l’hiver, les hôpitaux risquent d’être sous tension. C’est la mise en garde faite par des organisations de soins en octobre dernier. Tour d'horizon.

Bronchiolite, grippe, covid… L’arrivée de l’hiver risque d’engorger le système hospitalier, déjà sous tension depuis plusieurs années. C’est la mise en garde faite par des organisations de soins en octobre dernier. Dans les établissements, la situation est difficile depuis plusieurs mois. On écoute Julien Ombelli, Directeur médical des établissements hospitaliers du Nord Vaudois.

Julien OmbelliDirecteur médical des établissements hospitaliers du Nord Vaudois

Au CHUV, plus de 95% des lits sont occupés de façon continue au sein du service de médecine interne. Peter Vollenweider, chef de ce service.

Peter VollenweiderChef du service de médecine interne au CHUV

Une autre problématique touche les hôpitaux, c’est la pénurie de personnel qui concerne tous les établissements du canton et de Suisse. Selon le cabinet de conseil Pwc, il manquera en 2040 près de 40’000 infirmiers et infirmières ainsi que 5’500 médecins. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela : conditions de travail précaires, difficultés au niveau des horaires et pression toujours plus importante dans ce secteur. Une situation inquiétante selon Julien Ombelli.

Julien OmbelliDirecteur médical des établissements hospitaliers du Nord Vaudois

Mais les établissements se disent prêts à affronter d’éventuelles vagues de patients. José Iglesias, Directeur des Soins de l’Hôpital Riviera-Chablais à Rennaz.

José IglesiasDirecteur des Soins de l’Hôpital Riviera-Chablais à Rennaz

Augmentation des cas covid

L’Office fédéral de la santé publique a annoncé mardi dernier 21’194 cas de covid, une hausse de 2% par rapport à la semaine précédente. Une donnée qui crée beaucoup d'incertitude sur le milieu hospitalier. Julien Ombelli

Julien OmbelliDirecteur médical des établissements hospitaliers du Nord Vaudois

Même son de cloche pour les établissements de la Côte. Mikael de Rham, Directeur Général de l’Ensemble Hospitalier de la Côte.

Mikael de RhamDirecteur Général de l’Ensemble Hospitalier de la Côte

Les hôpitaux concernés demandent à la population de contribuer, par le respect des mesures d’hygiène, à éviter autant que possible la surcharge des établissements de santé. En cas de manque de place dans un lieu, un patient peut-être transféré dans un autre Hôpital du canton, ce qui est déjà le cas avec les enfants souffrant de bronchiolite.

Continuer la lecture

Vaud

Un homme meurt dans un chalet de St-Légier (VD)

Publié

le

Un homme a péri dimanche matin dans l'incendie de son chalet à St-Légier (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un homme a perdu la vie dimanche matin dans l'incendie d'un chalet isolé, situé sur la commune de St-Légier-La-Chiésaz (VD). Son épouse a pu être sortie des flammes et, gravement blessée, conduite au CHUV.

L'alerte a été donnée vers 07h30, relève la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Elle indique que les secours sont arrivés rapidement sur place, où le chalet était alors "totalement la proie des flammes."

La femme a pu être secourue, mais pas son mari et leur chien, restés à l'intérieur de l'habitation. Celle-ci a été entièrement détruite. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

Ce sinistre a nécessité l’intervention d'une trentaine de sapeurs-pompiers du SDIS Riviera et du centre de renfort Châtel-Remaufens, de deux patrouilles police Riviera et deux patrouilles de la gendarmerie vaudoise. Deux ambulances ont aussi été dépêchées sur les lieux.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'émergence artistique du 2 au 4 décembre aux Urbaines de Lausanne

Publié

le

L'Espace Arlaud à Lausanne sera le point de départ du festival de l'émergence artistique Les Urbaines avec une exposition (archives). (© Keystone/DOMINIC FAVRE)

La 26e édition du festival de l'émergence artistique Les Urbaines se tient le week-end prochain, les 2, 3 et 4 décembre. La manifestation, entièrement gratuite, investira différents espaces à Lausanne, Renens et Chavannes.

Un total de 42 propositions "téméraires" issues des scènes locales, nationales et internationales seront à découvrir lors de cette édition 2022, indiquent les organisateurs dans un communiqué. Parmi elles, cinq premières, deux premières européennes et douze premières suisses, précisent-ils.

"Laboratoire plein de possibilités esthétiques, la programmation ne se rallie que par l'attention portée aux propositions qui sortent du lot, chacune à sa manière, et se distinguent précisément parce qu'elles amorcent, peut-être, de nouveaux apparentements, de nouveaux courants", écrivent-ils. Porteuse d'esthétiques singulières et de langages disruptifs, l'émergence invite autant à la surprise et à l'émerveillement qu'à l'inconfort ou la provocation, selon eux.

Huit lieux institutionnels, associatifs ou alternatifs seront investis par des performances, des concerts, des ateliers, des DJ sets et des ½uvres plastiques. Invitant au déplacement d'est en ouest, le parcours proposé débutera avec une exposition à l'Espace Arlaud, continuera au Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA), puis passera par l'Arsenic et le Théâtre Sévelin 36, à Lausanne.

Le parcours se poursuivra ensuite à L'Eveil - Halles Nord Beaulieu et l'Espace Amaretto, puis en direction de Chavannes et Renens avec la Chapelle de Chavannes et l'Atelier tl Perrelet. Le festival propose aussi des actions de médiation, telles que des ateliers, des visites guidées et des ateliers scolaires.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une nouvelle salle Egypte au Château d'Yverdon

Publié

le

La momie est arrivée au 19e siècle au Musée d'Yverdon (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Musée d'Yverdon et région a entièrement repensé la muséographie de ses collections égyptologiques. Une nouvelle installation baptisée "Le voyage de la momie" est centrée sur la dépouille du prêtre Nes-Shou et sur son trousseau funéraire.

Après 18 mois d'absence, la momie de Nes-Shou est de retour dans l'exposition permanente. La nouvelle installation fait le point sur les connaissances actuelles sur cet "ensemble d'exception". "Elle questionne notamment la provenance des collections égyptologiques arrivées à Yverdon au 19e siècle", indique le musée.

Le dispositif muséographique souligne l'origine sacrée d'un ensemble provenant d'une nécropole située à des dizaines de milliers de kilomètres du Nord-vaudois. Il revient sur l'identité du défunt, les rites funéraires, les techniques d'embaumement et l'arrivée rocambolesque de la momie à Yverdon-les-Bains. Il invite aussi le visiteur à s'interroger sur l'attrait suscité par le corps momifié.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X